Mon cher être de papier...
 :: Autre :: Flood :: Discussions

Messages : 121
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
S197
Mer 12 Juil - 22:36
Je ne sais pas vous, mais moi, quand je lis un RP, je le lis toujours en deux fois. Une fois en tant que roleplayeuse, évidemment, mais aussi une fois en tant que lectrice. Et quand je lis en tant que lectrice, ce que je peux être critique envers les personnages ! Surtout envers les miens à vrai dire. Et que j’aille au diable si aucun d’entre vous n’a jamais eu envie de rentrer dans la fiction pour faire un highfive à son personnage, le prendre dans ses bras ou le secouer allégrement.
Et c’est là qu’on en vient au cœur du sujet : n’avez-vous jamais eu envie de dire à votre personnage ce que vous pensiez de lui ? De lui donner des conseils, de lui faire part de votre compassion ou tout simplement de lui dire à quel point vous le trouvez débile ?
C’est ce que je vous propose de faire ici. Grâce à ce sujet, vous avez la possibilité d’écrire une lettre à votre personnage pour lui dire tout ce que vous avez à lui dire.
Personnellement, je vous conseille d’attendre d’avoir fini au moins un RP avant de poster ici, histoire d’avoir appris à le connaître et d’avoir vraiment des choses à dire mais en réalité, vous pouvez venir lui envoyer de longs romans par colis comme lui laisser des post-its sur le frigo aussi souvent de vous le voulez !
Et puisque charité bien ordonnée commence par soi-même, je me lance.


   
Cher Alexander, mon adorable Cap et mon fabuleux Génie

    Je voulais vous dire à quel point je suis désolée pour ce qui s’est passé avec Donatien Elpida dans la cour. Je sais que tu en as énormément sur la conscience Cap, et que toi, Génie, tu t’es détesté de te sentir aussi impuissant. Malheureusement, aucune des décisions que vous avez prises n’étaient bonnes. Ne culpabilisez pas et ne vous vexez pas tout de suite et laissez-moi m’expliquer. Si les décisions que vous avez prises étaient mauvaises, c’était parce qu’aucune des options que vous pouviez envisager n’était bonne. C’est toujours comme ça avec les Donatien Elpida. Résister amène forcément des représailles, et ignorer ou collaborer avec ce genre d’homme ne vous aurait conduit qu’à vous détester vous-même.
    Moi aussi j’ai peur de ce qui va arriver à Lore. J’essaie de me consoler un peu en me disant que de toute façon, elle s’était déjà bien mise dans le pétrin sans nous. Vous savez comme elle est, après tout, il s’agit de votre sœur. Cependant, ce n’est pas pour autant que nous allons laisser faire cela. Donatien DOIT payer. Mais pas tout de suite. Pas maintenant.  
    Mon cher Alexander. Mon Cap. Mon Génie. Sachez que malgré tout, je suis très fière de vous. Et je suis certaine qu’à nous trois, on finira par faire tomber l’Institut et tous ces psychopathes de médecins. Il nous faut juste de la méthode et de la patience. Cap, je sais que la patience ce n’est pas ton truc, mais je t’en prie, pour la sécurité de Lore, réfléchis un peu avant d’agir la prochaine fois. Il est temps que tu aies un peu plus de plomb dans la tête. Et quant à toi Génie, détends-toi un peu. S’il te plait. Je sais que l’endroit n’y est pas vraiment propice mais à rester tout le temps aussi sombre et aussi sérieux, tu vas devenir vieux bien avant l’âge. Fais-toi des amis ! Essaie un peu ! Tu verras qu’il y a des choses qui ne s’apprennent pas que dans des livres. Prend ça comme un défi !
    C’est sur ces conseils que je vous laisse,
    Reprenez courage et n’oubliez pas : il faut vous battre, certes, mais ne vous empêchez pas de profiter de la vie en général, et de Lore en particulier… On ne sait jamais.
    Bien à vous,
Célia
Messages : 449
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 20
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondateur
Jeu 13 Juil - 21:19
(comme tu le sais, j'adore l'idée!)

Cher Donatien Elpida,
Ou plutôt Dodo, comme j'aime t'appeler.

Décidément, je ne te comprends pas, Donatien.
Tu prônes la pureté, tu dis être quelqu'un de beau, quelqu'un d'angélique, or tu commets tant d'atrocité que je me permet de douter de ta pureté. Ouvre les yeux, s'il te plaît. Ce n'est pas parce que toi tu vas bien que ton entourage ne souffre pas. Tu es quelqu'un de narcissique, et d'égocentrique, qui vas rapidement tomber malade à force de se balader pieds nus. Tu es une Drama Queen. Et je suis désolée de te l'apprendre mais personne n'aime les Drama Queen. Personne ne t'aime.
Enfin presque personne. Aussi bizarre soit-il, tu t'es fait un ami. Ange Barrabil. Tu n'as pas encore saisi qu'il était ton ami, mais soit. Et puis, tu n'es pas si seul que cela. Adélys, ton Lys, elle est à tes côtés depuis tant d'années et tu l'aimes tellement ! Tu n'es pas amoureux d'elle, bien sûr, mais tu es vraiment attaché à elle. J'oserais comparer ton attachement à celui d'un père à sa fille, mais votre relation est bien trop malsaine pour cela. Néanmoins, l'idée y est.
Je te tape dessus, Donatien, depuis le début de cette lettre, mais peut-être à tort. Je tiens à m'excuser. Je suis celle qui est à l'origine de tout cela. Ton père qui ne s'occupe pas de toi, ta mère loin de toi psychiquement... Tu étais tout seul au collège, enfermé dans ta chambre, à comprendre pourquoi tu pleurais. A comprendre pourquoi tu avais tant que cela envie de mourir; après tout, tu n'avais pas la sensation d'être malheureux. Et personne n'a été là pour t'aider. Tu as été contraint à te construire une image parfaite de toi pour les autres, pour ne plus avoir à te retrouver seul. Et finalement, tu es devenu cette image.
Tu es une image Donatien. Tu n'es pas concret. Tu n'es pas réel. Tu es une illusion.
J'aimerais que tu essaies de te trouver. Que tu cherches encore qui tu es. Que tu cesses tes méthodes de collège pour apaiser tes tourments, que tu cesses de faire souffrir les autres pour te tranquilliser. Accepte d'avoir mal. Accepte d'être seul. Accepte le fait que personne ne t'aime. Et peut-être que tu pourrais enfin essayer de travailler sur toi-même. Peut-être que tu pourras devenir quelqu'un.
Tu n'es pas méchant, Donatien - bon sang, et tu as hérité d'un tel prénom! Tu m'en vois confuse. Tu n'es pas méchant car tu n'as aucune mauvaise intentions dans tes mauvais actes. Tu penses bien agir car, comme je te le dis plus haut, quand tu vas bien, tu penses que le reste du monde va bien. Tu es un peu le noyau de cette Terre, selon toi. Tu n'as pas compris comment fonctionne les humains. Tu es l'être le plus perdu que je n'ai jamais rencontré. C'est peut-être pour ça que tu te balades dans les couloirs de l'Institut avec des tissus blancs volants, tel un fantôme. Tu erres. Tu es mort.
J'espère que tu évolueras, j'espère que Ange et Adélys ne te laisseront pas tomber, j'espère que tu vas accepter la souffrance et aussi connaître le vrai bonheur - parce que non, faire saigner des jeunes filles ce n'est pas le vrai bonheur.
Décidément, tu ne te comprends pas, Donatien.

Courage.
B.[/font]


Messages : 226
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 13
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Z 01
Dim 16 Juil - 16:11
Loreleï était couchée et dormait paisiblement. Elle faisait un doux rêve où elle se promenait tranquillement dans une forêt quand, tout à coup, surgit un être lumineux. Etait-ce un ange? Etait-ce Dieu? Elle l'ignorait mais ce créateur se pencha vers elle, s'approcha de son oreille... avant de lui hurler dessus:

"REFLECHIS BON SANG."

Puis l'être de lumière s'évapora.
Loreleï se réveilla en sursaut avant de hausser les épaules, puis de se rendormir. Ce n'était qu'un rêve, après tout.


can you see the dark?




Messages : 219
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Médecin
Jeu 20 Juil - 1:44
Ange... Mon cher Ange... Ton nom a beau respirer la pureté, l’innocence et la tolérance, tu n'es juste qu'un gros bâtard. Ah bah, si on doit dire ce qu'on pense, et tout ce qu'on pense, je te le dis. Là, ce qui est en train de se passer avec Loreleï, t'es au courant que c'est illégal ? Et malsain ? Et manipuler les gens ? C'est vraiment un truc d'enfoiré, mon vieux.
Ok, je t'ai pas donné un passé facile, mais tu aurais tout simplement pu avoir la phobie des femmes, non ? A la place, t'es un gars qui profite de leur naïveté. Tu dégoûterais n'importe quelle femme. Tu m'étonnes qu'elle réagit comme ça, Maya ! Elle a bien raison !
Ton intelligence, tu l'utilises de la mauvaise manière. Ta beauté, idem. Mais franchement, faudrait qu'un jour t'apprennes à respecter les femmes ! C'est presque de la misogynie, là ! Réveille-toi !
Et puis, cette ambiguïté dans ta relation avec Donatien... Tu refoules les femmes donc tu deviens gay ? Au moins, c'est la meilleure manière de ne pas abuser de ta future femme, si tu en auras une.
En fait, j'espère tout simplement que tu tomberas amoureux d'une femme qui t'aimera en retour. Et qu'elle te désapprenne tout ce que t'as enseigné l'autre amante de ta mère. Qu'elle te couvre de générosité, de respect et de tendresse, parce que tu es l'homme qui en a le plus besoin. Tu ne chercherais pas de l'affection, par hasard, en couchant avec elles ? Ah, mon vieux... C'est compliqué.
Si tu tombes amoureux d'un homme, ça m'ira tout aussi bien, mais ça n'améliorera pas vraiment ton ancienne éducation. C'est pourquoi il faut que ce soit une femme. Une qui a assez de cran, de caractère et de panache pour à la fois te tenir tête, mais aussi pour te comprendre et t'expliquer les choses.
Tu en as besoin.
Si. Tu en as besoin. Crois-moi. C'est important. C'est pour ça que je l'ai dit deux fois.

Bref, bon courage, et apprends à respecter. S'il te plaît.


Messages : 226
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 13
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Z 01
Dim 23 Juil - 14:59
Loreleï fit un nouveau rêve. Le même être lumineux et splendide de la dernière fois lui apparut, totalement blasé.

"Sérieusement, Lore... Un couteau à beurre? Tu ne pouvais juste t'asperger de jus de fruits? Je ne sais pas si tu me fais rire ou pleurer..."

Et il s'évapora à nouveau.


can you see the dark?




Messages : 449
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 20
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondateur
Jeu 7 Sep - 19:37
Cher Donatien Eldpida,
cher Dodo.

C'est encore moi. Tu n'as pas répondu à ma dernière lettre, je suis vexée. Je plaisante, je sais très bien que tu ne me répondras ... Après tout tu dois être très occupé. Je me demande ce que tu fais d'ailleurs ...
...
Ah oui, tu réduis tes collègues à l'état d'esclaves et tu menaces de mort une patiente déjà en difficulté mentale ? Bravo, je ne te félicites pas. (c'était de l'ironie, mais je ne suis pas sûre que tu comprennes ça.)
Tu m'énerves Donatien, tu es un cas perdu.
Je te boude.

B.


Messages : 121
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
S197
Sam 18 Nov - 18:28
Mon cher Alex

Tes souvenirs d'enfance avec Lore me rendent toute chamallow. Vous avez vraiment une enfance de rêve, le genre d'enfance où on fait des bêtises mais des bêtises pas trop graves, de celles dont on rit après. Quel dommage que tu aies dû mettre tes parents presque en dépression pour la retrouver. Vous ne le réalisez peut-être pas tous les deux, mais vous avez quand même eu les meilleurs parents du monde.
Profitez-en, restez encore dans votre enfance tant que vous le pouvez.
Bien à vous,

Célia
Messages : 92
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dim 19 Nov - 15:25
Ma chère Elizabeth, ma chère enfant,

C'est vrai que je ne t'ai pas donnée l'enfance la plus facile, même si dans le fond, tu t'en fiches pas mal puisque tu le vis très bien. Peut-être même trop bien. Tu devrais te calmer un peu, sinon je ne verrais rien d'autre pour toi que la mort. Oui, c'est complètement hardcore, et tu vas me dire que c'est ridicule puisque c'est moi qui écrit tes histoires. Mais je ne suis pas toi : il faut que tu arrêtes de croire que tout t'es acquis et que tu es celle qui fait vivre l'Institut. Tu n'es pas le centre de tout, tu n'es pas la sauveuse de l'île et encore moins des patients. Joyce, ce pauvre enfant, va croire à tes bêtises. Et surtout à tes mensonges. Tes croyances sont mauvaises. Je ne parle pas de religions, mais de ce que tu crois être juste. Ca ne l'ait pas. Il faudrait que tu t'émancipes de cet endroit pour comprendre ce qu'est la vraie vie. Tu t'es fait endoctrinée dès le début. Mais il est peut-être temps de réagir, non ? Je pense que tout n'est pas perdu.
Tu peux encore faire marche arrière. Il faut juste que tu arrêtes de coucher avec tout ce qui te passe sous la main. S'il te plaît.
Je vais en profiter pour t'écrire un petit mot, Adèlys.

Adèlys, ma petite boule de tendresse,

Pure, sincère, droite, honnête. Tu es sans conteste la chose la plus douce de cet établissement. Tu souhaites le bonheur des patients et peut-être juste la prison pour les médecins et autres membres d'autorité. Ton défaut, là dedans, c'est d'oublier que certains médecins sont contre l'Institut et certains patients sont pour ses agissements. Tu as une vision trop binaire pour quelqu'un qui veut le bien des autres. Tu devrais t'ouvrir davantage et être sans doute un chouilla plus méfiante. C'est bien de faire confiance à Alexander, à tel point que tu lui révèles un de tes plus gros secrets, qui pourrait d'ailleurs te valoir une place chez les Zéro. Deviens plus forte aussi, parce que tu laisses tes émotions te mener la vie dure. Tu ne sais pas comment les gérer, et il serait peut-être temps que tu apprennes.
Je sais que tu as un bon fond : ça se lit sur ton visage de poupée. Mais il faut que tu comprennes qu'il n'y a pas que du noir ou du blanc, mais aussi des tonnes de teintes de gris.
J'espère que tu le comprendras. Sinon, la révolution que tu tentes de mener par tes modestes moyens finira bien vite à l'eau.


Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Autre :: Flood :: Discussions
Mon cher être de papier...

Sauter vers: