Moi ? De votre côté ? Non, vous délirez ♥
 :: Personnage :: Création d'un personnage :: Fiches de personnage :: Fiches validées

Messages : 92
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mer 20 Sep - 18:45

Institut espoir

n° B11
avatar 200*320

Informations essentielles

Nom : McKinough
Prénom : Elizabeth
Surnom : Aucun.
Âge : 21 ans.
Taille : 1 m 66
Poids : 58 kg
Date de naissance : 17/07/1996
Date d'arrivée à l'Institut : 17/07/1996
Capacité/Maladie : Je suis atteinte de la Malesomnia (explications juste en dessous mes chéris ♥️). Mais les médecins pensent que je suis simplement muette ♥️
Groupe : Patients B
Numéro du patient : Avec votre plus grand étonnement : B11 !
Occupation : Je ne suis qu'une patiente voyons, je ne m'occupe d'aucun patient !


Explications de la maladie

La Malesomnia ? Que racontez-vous ? Vous avez bu ? Ou vous délirez ?
Absolument pas. Rendez vous bien compte que cette maladie est réelle et totalement psychologique. Imaginez-vous quelques instants à pouvoir rêver de ce qui se passe dans le futur sans pouvoir en parler au risque d'attenter à votre vie. Pour reprendre les mots des médecins, c'est comme si j'avais une part de moi qui fait ces rêves, et une autre qui veut absolument m'empêcher d'en parler aux autres. Schizophrénie ? Non, ce n'est pas ça. Dédoublement de la personnalité ? Mais que racontez-vous comme âneries ? Ce n'était qu'un exemple pour mieux vous expliquer...

Tout est psychologique. Je fais des rêves prémonitoires dont je peux techniquement parler mais si je le fais, j'attente à ma vie. Vous savez, c'est comme si en racontant ce rêve, j'avais déclenché une bombe à retardement où l'explosion était la fin de l'histoire que je conte : cette explosion signe la fin de ma vie, sauf si on m'en empêche. Mais c'est très difficile de se retirer cette idée de suicide. Tout fonctionne là haut et les médecins ne savent pas encore très bien comment cela fonctionne. C'est une sorte de folie. Oui, c'est le terme. La folie.

A quelle fréquence je fais ces rêves ? Comme des rêves "normaux" que les gens sains font. Vous savez, en réalité, nous rêvons à chaque fois que nous sommes endormis, à un certain stade du sommeil. Mais au réveil, pouf ! Nous ne pouvons nous souvenir de ce rêve ! Comme si nous n'en avions jamais fait. C'est à cause de cela que nous pensons faire des rêves que très rarement.
Les miens, c'est tout pareil. Au réveil, soit je m'en souviens, soit je ne m'en souviens pas. Je suis comme vous, je dors comme un bébé et lorsque j'émerge de mon sommeil, j'ai des surprises ou non. C'est tout à fait aléatoire. Enfin presque. Pour donner une approximation, je dirais que j'en fais un par mois maximum. On peut penser que c'est peu, mais c'est bien assez, croyez-moi.

Si je fais uniquement des rêves prémonitoires ? Oui.

Pour résumer :
Je suis comme tout le monde, je rêve lorsque je dors. Et si je raconte ce rêve, j'ai envie de mourir.
Est-ce plus clair ? En réalité, j'en doute. Mais les "maladies" psychologiques sont toujours difficiles à diagnostiquer et à expliquer. Vous savez, il y a des pathologies comme ça où l'on ne comprend pas tout. Des exemples ? Hum, si je devais choisir parmi nos patients, il y aurait les dédoublements de personnalité où là encore c'est flou, ou alors des changements radicaux de personnalité. Ou la pyromanie. Toutes ces pathologies sont difficiles à expliquer. Comment pouvons nous penser que nous sommes deux dans notre tête ? Comment changer de caractère et de façon de faire en quelques jours voire quelques semaines ? Comment adorer le feu à se brûler le corps volontairement ? Le cerveau est une machine incroyable, vous savez. Les mécanismes ne sont toujours pas très clairs et très souvent encore flous pour nous, même si nous voyons parfaitement le concept grâce à notre imagination.

Faire des rêves prémonitoires où si l'on raconte ce qu'il s'est passé dans ce-dit rêve nous attentons à notre vie...
Mon cerveau est génial, n'est-ce pas ? ♥️ Si je parlais encore aujourd'hui, j'en aurais des choses à raconter ♥️

Profil Psychologique

merci de ne pas modifier cette imageJe dois parler de moi ? Oh, ce sera avec joie ! Si seulement je pouvais encore parler...
Mes chers amis, amours et autres objets sexuels, je suis à vous ♥️ Si je devais me décrire sous toutes les coutures, je ne pourrais finir tant il y a de choses à dire à mon sujet. Mais je vais essayer de synthétiser, à votre plus grand malheur. Si, je sais que cela vous heurte et vous fait souffrir de ne pas tout savoir à mon sujet. Après tout, je suis belle, intelligente, sexy, adorable, quoi de plus naturel que de m'envier ? Oh, mais ce n'est pas le physique ici dont on doit parler. Je m'égare mes cocos ♥️

Je reviens sur le droit chemin donc. Comment me décrirais-je ? C'est tellement dur de se définir nous-même. Mais je dirais que je suis plus maligne et intelligente que touts les patients (enfin, ces dégénérés) qui résident ici. Contrairement à eux, j'adore cet endroit. Je l'aime tellement que je pourrais me marier avec lui. Si, comme cette femme qui s'est mariée à la Tour Eiffel ! Tout pareil ! En même temps, je ne vois pas comment ils peuvent le détester. Soit disant que cet endroit est un enfer et que les médecins les font souffrir... Des petites natures ! Les soins et expérimentations ont besoin de sacrifices ! Comme vos copains morts là, qui sont quand même utiles à la médecine ! Et eux ne nous emmerdent pas avec des discours sur la liberté et la souffrance endurée ici... Eux sont utiles et agréables. C'est comme ça que je les supporte : morts. Oh ! Je viens de découvrir que je préfèrais les dégénérés morts plutôt que vivants... Comme c'est cocasse !
Vous m'entendrez souvent parler des étrangetés en blanc que l'on nomme "patients" comme des dégénérés. En même temps, ils ne voient pas la chance qu'ils ont d'être ici, à gambader dans la forêt en cendre, à nager dans le lac ou la mer, à errer dans l'immensité de l'Île... Magnifique au passage. Un cadre paradisiaque.

Mon Dieu, je m'égare une nouvelle fois ! Donc, je suis maligne et intelligente. Que suis-je encore ? Oh, je sais ! Je suis généreuse ! J'offre mon corps et mes capacités à coucher aux personnes qui le veulent. Même si elle ne le veulent pas en fait... Mais si les personnes disent ça, ce sont tout simplement des menteurs ! Je le vois à leur façon de me regarder, les yeux remplis d'une lueur de désir intense...

Quoi d'autre... Oh oui ! Le fait que...


Notes du médecin :
"Défauts" : Patiente totalement narcissique, égocentrique, égoïste, vaniteuse, violente, perverse, nymphomane, joueuse, indiscrète, secrète, méprisante, médisante.
Elle idolâtre l'Institut, et le vénère.
Aime tous les médecins mais a une préférence notable pour le médecin en chef responsable de l'Institut.
Aime les choses douces, la dentelle noire (le noir en général), le sucré.
Déteste les autres patients. Préfère parler au personnel ou aux médecins.
Elle a beau être violente, elle n'est pas très forte : on peut la neutraliser facilement, sans efforts presque.
Elle monte des plans sans queues ni têtes pour appâter les autres. On peut les deviner sans aucun soucis puisqu'ils n'ont aucun sens.
On peut deviner ses intentions la plupart du temps, mais quelque chose me dit qu'on est loin d'avoir tout découvert d'elle... Quelque chose m'échappe, mais quoi ? (D'où le "secrète").
"Qualités" :Patiente élégante, raffinée, compréhensive, attentive, sérieuse quand il le faut, raisonnable.

Physionomie


Dois-je vous faire un dessin ?



Est-ce nécessaire ?



Ou vous comprenez seul de quoi il retourne ?



Oh, mais vous ne pouvez pas connaître certains détails... Bien, laissez-moi vous les dire.

Question physique, je fais un bon bonnet D voire E. Pour ma poitrine bien sûr. Mon corps est sculpté de telle façon à former un huit : comme ceci 8. Je suis donc tout à fait proportionnelle. Je mesure un mètre soixante huit. Je suis de taille moyenne, mais j'aime particulièrement ré-hausser ma taille avec des talons aiguilles.
Mon visage est à la fois symétrique mais aussi bien organisé. Mes yeux sont grands, d'une couleur sombre, un marron qui tire sur le violet foncé (étrange, hein ?). Mon nez est légèrement en trompette, mais il est long est fin. Mes lèvres sont petites mais pulpeuses. J'ai la peau pâle, mais je peux sans problème la hâler. Mes cheveux sont longs, épais et volumineux. Ils sont châtains clair de base, mais j'ai opté pour un violet pâle. Je trouvais ça plus original et cette couleur se détache de tout ce blanc maladif. Je préfère le noir, car ça met votre corps en valeur.
Mes doigts sont fins mais mes mains sont douces. Que dire de plus ? J'aime porter des robes longues à dentelles noires, ou courtes et noires. Qu'importe : j'aime porter des robes noires, mais si elles ont de la dentelle, c'est mieux. Mais à mon grand désarroi, on doit porter des uniformes ici... Et qui sont blancs par dessus tout ! Tss...


Biographie

Commençons au début, voulez-vous ? Car si je vous raconte à partir du moment où je suis née, vous ne comprendrez pas tout.
Tout commence il y a 22 ans. Ma mère et mon père résidaient tous les deux autrefois à l'Institut. Ils sont tombés amoureux l'un de l'autre un an avant ma naissance, et il ne fallut que peu de temps avant que l'Institut remarque cette liaison. Plutôt que de les punir, les médecins qui s'occupaient d'eux décidèrent qu'ils feraient ensemble un enfant pour voir si leur pathologie pourraient se confondre et ainsi donner naissance à un enfant avec deux pathologie différentes. Mon père était atteint d'une pathologie plutôt rare, dont le nom avait été inventé par son médecin. Cette « maladie » était ainsi nommée : la malédiction des rêves, soit la Malesomnia (du latin : maledicite terrae somnia). C'était en fait un homme ayant des rêves prémonitoires et qui ne pouvait en parler, sinon il essayait par tous les moyens de se donner la mort. De ce qu'on m'en a dit, c'était en réalité un soucis au niveau de sa psychologie. La psychologue qui accompagnait son médecin avait tenté à de nombreuses reprises de lui avouer ses rêves sans qu'il attente à sa vie, mais c'était complètement vain. Enfin, sauf une fois, où il réussit à raconter un rêve qu'il a eu sans faire quoique ce soit. Il s'est juste tu pendant une semaine avant de revenir à la normale.
Quant à ma mère, c'était une des rares femmes à être atteinte de l'hémophilie. Kécécé ? C'est une maladie héréditaire qui touche essentiellement les hommes à cause de... Bon, c'est héréditaire et je comprends pas forcément tout le jargon scientifique, donc je vous laisse rechercher sur Google, ou pour les écolos sur Ecosia.
Bref, pour continuer mon histoire, cette maladie était en fait à l'origine de saignements dus à des traumatismes mineurs, et peuvent même aboutir à une destruction articulaire. Pour ressortir les mots de son médecin. Bref, le traitement était difficile. La personne qui la prenait en charge avait réussi à calmer cette maladie sans la stopper définitivement. Mais cela lui a valu une belle augmentation à ce que j'ai entendu.
Et ce sont ces deux personnes qui ont du couché ensemble pour engrosser ma mère. Grâce au traitement, elle n'avait pas eu de gros saignements et ces parties de jambe en l'air surveillées devenaient même agréables. Et puis, elle est tombée enceinte, forcément. Mais lors de l'accouchement, elle est morte au bout d'une heure de labeur. Je n'étais pas encore sortie entièrement du ventre de ma mère, ma tête en dehors et mon corps à l'intérieur. Ouais, ma vie était déjà bien partie ! Sans rire, je trouve cette situation particulièrement cocasse. Ma mère qui meurt en me donnant la vie. C'est beau quand même, non ? Moi je trouve. Et puis, mon père qui s'est suicidé après pour rejoindre ma mère... Non vraiment, je trouve ça particulièrement romantique comme manœuvre. Il ne supportait pas son absence, alors il a décidé de la rejoindre ! ♥️ Le monde est parfois bien fait quand même. C'est pour ça que je ne comprends pas certains patients se plaindre que leur parent sont morts, et gna et gna. Moi au moins, ils sont morts par amour ! Et ouais mon gars !
Bref bref. Tout ça pour dire que je suis enfin née. Ils ont galéré à me sortir de là, et il paraît que j'ai pleuré comme une madeleine, mais les sage-femmes étaient assez fières de ma naissance.
Du coup, c'est mon médecin actuel qui m'a élevée. Il s'est aussi chargé de vérifier si j'avais les deux pathologies de mes parents, mais il s'est avéré que non ! Et ouais ! Jusqu'à mes cinq ans où ils avaient enfin décidé à me dire que mon père avait la Malesomnia, je comprenais pas pourquoi mes rêves se réalisaient. Du coup, j'ai décidé de leur cacher que j'avais cette pathologie en me réfugiant dans le mutisme ♥️ Oui, aujourd'hui encore je n'arrive pas à parler car je suis devenue muette ! Haha, c'est une belle prank quand même ! Et du coup, ils ont une autre raison pour me garder ici au lieu de me tuer : étudier mon mutisme. Ils ne savent pas comment c'est arrivé puisque avant je parlais avec une si jolie voix. Si, je vous assure, je me suis déjà écoutée et en toute sincérité, j'avais une voix magnifique. Mais toute belle chose a une fin !

Je dois aussi vous raconter ma puberté, parce que mon enfance est pas si intéressante que ça. J'ai commencé à avoir des nichons à mes onze ans. Et j'ai commencé à m'intéresser aux actes sexuels à mes treize ans, quand ma poitrine avait atteint le 80B je dirais. On m'a même isolée pendant une semaine après avoir fait des attouchements à mon médecin. Qui est revenu plus neutre. Mais vous auriez du le voir, avec ses épaules, ses gestes, son torse... Il était vraiment parfait. Il n'était pas spécialement beau, ce qui m'aurait permise de me concentrer sur son corps et sur l'acte. Mais il m'avait repoussée avant de sortir en fermant la porte à clé. La tuile. Cependant, quand il est revenu pour étudier mon cas, donc mon mutisme forcé, c'est lui qui a été séduit. Disons que j'ai fait exprès, j'étais dans une petite tenue et j'ai fait ma fille un peu bête qui ne comprend pas pourquoi je devrais être gênée. Il a fait semblant pendant une demi-heure avant de me sauter dessus. Et pour une première fois, c'était pas si mal. Il était expérimenté, personne ne nous voyait, aucune caméra. C'était un secret entre lui et moi. Et comme j'étais muette, il y avait encore moins de chance que ça se sache. Et notre petit jeu a duré un an avant que quelqu'un ait des doutes, et que le lendemain il se fasse renvoyer. Moi qui aimait nos jeux aussi variés les uns que les autres, j'étais très déçue quand il était parti. Alors j'ai essayé de me rapprocher des patients, mais ce qu'ils étaient chiants, vous n'imaginez pas à quel point ! Les discussions le midi ? « Oh mon Dieu, cet endroit est horrible, je voudrais partir à tout jamais ! » Mais ils n'ont rien compris, cet endroit est un véritable paradis ! Les médecins sont sympas, le personnel est agréable sans être intrusif, même Donatien Elpida est fun ! Leurs « séances de torture » ne sont que dans leur tête les pauvres. Tous fous.
Mais j'ai essayé pendant un an de les comprendre et de m'intéresser à eux, à un tel point que j'ai commencé à jouer à l'infirmière. Mais mon second médecin n'a pas apprécié. Et bien que ce soit une femme, j'ai quand même essayé de coucher avec elle. J'avais quinze ans, et ma poitrine avait bien grossi en plus !
Mais quand je dis : j'ai essayé de coucher avec elle, c'est que j'ai couché avec elle. Enfin, elle s'est enfuie en prétextant qu'elle s'était faite abusée et violée, mais c'était faux ! Elle criait de plaisir, je vous dis ! C'est juste qu'elle faisait sa mijaurée et sa sainte nitouche. Pff. On m'a enfermée à nouveau pendant une semaine. Mais ça ne m'a pas découragée pour autant. Même si les autres dégénérés de patients ne m'appréciaient plus tant que ça, disant que j'étais folle, et d'autres trucs bizarres. Enfin, je les détestais déjà, alors pas de soucis à ce niveau là. J'ai essayé de coucher avec d'autres médecins et patients, mais ils étaient tous contre ! Merde quoi, je suis vachement bonne pourtant ! N'importe quel homme et n'importe quelle femme même pourraient fantasmer sur moi ! J'ai un beau corps en forme de 8, tout est proportionnel, ma poitrine est magnifique : ronde, ferme et douce. Comme mes fesses. J'ai de longues jambes. Mais tout ça ne sert à rien si je ne peux pas prendre mon pied ! Ils ne comprennent rien, je vous dis.
Enfin, j'ai maintenant vingt-et-un ans, et je me suis embellie avec le temps, plus canon que jamais. Les médecins masculins qui me redoutaient bavent sur mon passage et les femmes les plus hétérosexuelles osent penser à me mettre dans leur lit. Je me demande ce qu'ils attendent pour me proposer un plan à six, mais ils ont l'air aussi coincé que ma porte de chambre.

Mais pendant le temps où j'ai été parmi les patients, j'ai entendu parlé d'un « Journal » bizarre qui serait contre l'Institut. Pourquoi être contre cet endroit ? Il est génial ! Il apporte des soins, s'occupe de vous, vous bichonne... C'est le Paradis ici ! Et je tuerai n'importe qui qui n'est pas de cet avis... Surtout l'auteur du journal.

À propos de vous...

Je suis Adèlys en fait (êtes-vous déçus... ?)
Et je me rends compte que je me suis créée ma propre ennemie !

Institut Espoir

(c) atols for institut espoir
Messages : 326
Date d'inscription : 21/05/2017
Localisation : Cachée quelque part...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Z 02
Jeu 21 Sep - 4:35
J'ai l'impression qu'Ange va venir te voir bientôt XD


Attention ! Maya « MaMa » MacKenzie vous écoute peut-être  Wink
Messages : 449
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 20
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondateur
Jeu 21 Sep - 10:17
Dodo est apprécié par une patiente ... ?
Dodo est confus.


Messages : 361
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 16
Localisation : Dans la cour.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En ligne
Fondateur
Jeu 21 Sep - 11:56
Ah, il va pas apprécier Eliz vu qu'elle plus du genre dominatrice et manipulatrice dans ce côté là du euh... Des actes un peu chauds et sexuels... Mais vu qu'elle est bien foutue, oui je pense XD

En même temps, c'est une patiente un peu spéciale ^^'


Je pense qu'on devrait tous s'allier...
On devrait tous avoir confiance en nos propres capacités. Si on unie nos forces, tout est possible et peut-être qu'on pourra enfin sortir de cet enfer... by lizzou.
Messages : 219
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Médecin
Sam 23 Sep - 18:25
Oh oh, mais j'aurais du me connecter plus tôt!
Quelle charmante demoiselle... J'espère pouvoir la rencontrer un jour...


Messages : 449
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 20
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondateur
Dim 24 Sep - 11:53
Ange passe son temps à me tromper ...


Messages : 361
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 16
Localisation : Dans la cour.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En ligne
Fondateur
Dim 24 Sep - 12:29
Ah non ! Pas de ça chez moi, hein ! On ne trompe personne !


Je pense qu'on devrait tous s'allier...
On devrait tous avoir confiance en nos propres capacités. Si on unie nos forces, tout est possible et peut-être qu'on pourra enfin sortir de cet enfer... by lizzou.
Messages : 449
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 20
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondateur
Dim 24 Sep - 12:35
A part ça, ton personnage est valide, c'est juste qu'on galère toujours à savoir dans quelle catégorie on la place :')


Messages : 361
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 16
Localisation : Dans la cour.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En ligne
Fondateur
Dim 24 Sep - 12:47
I know Sad


Je pense qu'on devrait tous s'allier...
On devrait tous avoir confiance en nos propres capacités. Si on unie nos forces, tout est possible et peut-être qu'on pourra enfin sortir de cet enfer... by lizzou.
Messages : 92
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dim 24 Sep - 14:00
Bon, on va dire qu'elle est finie ♥️


Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones
Messages : 449
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 20
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondateur
Dim 24 Sep - 14:02
FICHE VALIDÉE!
Ton numéro de patient est le B11 (ajouté par le staff) et tu appartiens désormais à la catégorie B. Félicitations !
Avant de commencer à RP tu peux créer ta fiche de lien, ton espace personnel et surtout n'oublie pas d'aller recenser ta capacité et ton avatar dans la catégorie répertoire !
Pour t'aider à RP tu peux jeter un coup d'oeil au Journal Clandestin et/ou au Règlement de l'Institut, voire faire une demande de RP dans Wanted: Camarades.
Le Staff te souhaite encore une fois la Bienvenue, en espérant que tu t'amuseras bien dans l'Institut Espoir Smile


Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Personnage :: Création d'un personnage :: Fiches de personnage :: Fiches validées
Moi ? De votre côté ? Non, vous délirez ♥

Sauter vers: