Bienvenue,   !
Institut Espoir

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

News

12/12/2018
Doutes : -15% ; Révolution : +15% (Preuve Cannibale & Kan + Preuve Alexander + Preuve Lucy)
05/11/2018Rôle d'espions à pourvoir

Retrouvailles [ft. W05 aka B11]

avatar

Invité

Invité

À dix heures du matin, Jimin Lee profitait que Donatien lui ait donné une pause. Elle ignorait pourquoi il refusait qu'elle assiste à sa séance avec Adèlys, mais au font elle allait tout simplement en profiter pour se détendre. Quoique bien des gens trouveraient que son livre de psychologie avancée était loin d'une lecture de détente, mais pour elle ça éclaircissait beaucoup de chose. Et puisqu'il n'y avait plus personne à cette heure dans la cafétéria, elle profita du calme pour plonger dans sa lecture tout en dégustant le bol de riz qu'elle avait préparé dans les cuisines pour accompagner le kimichi de sa mère.

Si quelqu'un débarquait à ce moment précis, il n'aurait probablement pas l'impression qu'elle soit un médecin qui en était déjà à deux mois de stage. Cheveux remontés en un chignon pas du tout soigné, dont des mèches s'échappaient dans tous les sens, pantalon de jogging noir, chemise à carreaux gris sur une camisole verte et des bottes qui ressemblaient à des pantoufles montantes. Tout pour être confortable. Elle ne s'était pas maquillée et elle n'avait pas non plus pris le temps de mettre ses lentilles de couleur. Elle n'avait pas encore choisi celles qu'elle allait porter aujourd'hui. Bleu, vert, violet, elle les mettait souvent. Rouge c'était peut-être trop démoniaque. Rose... Elle en portait pas beaucoup et elle se demandait encore pourquoi elle les avait achetées. Elle devrait par contre s'en trouver des jaunes. Ça manquait à sa collection.

Assis en indien, son livre ouvert sur la table et son bol de riz dans une main, elle plongea ses baguettes dans son plat de kimichi et en posa un morceau sur les grains. Dès qu'elle en eut enrobé un bout avec la laitue, elle l'enfourna dans sa bouche en souriant. Il n'y avait rien de mieux que du bon kimichi maison. La recette de grand-mère était tout simple merveilleuse.

HRP:
Je me suis finalement permis de commencer pour placer le décor ^^
avatar

Messages : 167
Points de confiance : 24
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 22

Retrouvailles

W05 venait de sortir de sa consultation avec son médecin, qui par ailleurs avait l'air épuisé. Il fallait dire que W05 n'avait pas été tendre avec lui, refusant toujours de faire le moindre son, combien même il lui demandait. Il y avait une raison à cela : elle avait fait un rêve dont elle était incapable d'oublier. Une adolescente à lunettes allait mourir. Elle ne savait pas comment, quand, ni pourquoi, mais elle avait vu son sang se répandre sur le sol, coulant le long de ses vêtements, avant que son corps ne frappe le sol de tout son poids. Elle avait l'impression de l'avoir déjà vue, cette fille, mais elle en avait assez de faire ce genre de rêve glauque. Elle, elle voulait rêver de sexe, de choses interdites. Pas de tuerie. C'était beaucoup moins sensuel.

Elle sortit du bâtiment principal, mais ne sut pas pourquoi. Il faisait toujours aussi froid, alors elle rentra de suite. Elle n'avait rien à faire, et peu de gens étaient dans les couloirs. Tous étaient occupés par leur consultation matinale. Elle soupira. Il était dix heures dix, elle allait arriver en avance au réfectoire. Peut-être même qu'elle pourrait prendre un dessert ou une sucrerie avant de manger. Ce qu'elle avait faim.

Elle se mit alors à marcher jusqu'au réfectoire. Sur le chemin, elle avait croisé quelques vigiles qu'elle avait salué de bon coeur et avec qui elle avait tapé la discute par "non" ou "oui" formulés par la tête, avant de repartir. Il était presque et demi.
Elle ouvrit les portes de la cantine, et vit avec surprise une femme en train de manger. Elle la voyait de dos, mais elle lui disait quelque chose. Elle avança vers elle, et s'installa en face d'elle.
Son visage se transforma sous la surprise. Un son voulant crier "Jimin" faisait plutôt "Yéééééine" avec beaucoup de mal d'articulation, mais le mot était là. Elle avait eu du mal à le prononcer, en plus de sentir sa gorge brûler. Le peu d'habitude qu'elle avait à s'exprimer par la voix lui donnait physiquement du fil à retordre.

Elle bondit de sa chaise avant de contourner la table pour l'enlacer de toutes ses forces. Ce qu'elle lui avait manqué !

ft. Jimin Lee



Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones
avatar

Invité

Invité

Jimin Lee était si concentrée dans sa lecture qu'elle n'eut pas connaissance de l'ouverture des portes. Ni que le nouvel arrivant s'approchait d'elle. Ce n'est qu'en percevant quelqu'un s'asseoir devant elle qu'elle s'arrêta dans son mouvement de manger et qu'elle redressa les yeux vers cette personne. Le visage lui était familier, mais le matricule W05 ne lui disait rien. Donatien l'avait prévenu du remaniement des catégories de patients, mais impossible de se souvenir du nom de la jeune femme. Ce n'est que le son étrange qui sortit de sa bouche qui fit tilt dans sa tête. B11 ?! Seigneur, elle était encore à l'Institut ? Comment était-ce possible qu'elles ne se soient pas rencontrées en deux mois ? En fait, oui c'était normal, Donatien était un superviseur de stage très exigent.

Elizabeth bondit de sa chaise et contourna la table à une vitesse hallucinante lui laissant à peine le temps de poser son bol de riz presque terminé sur la table avant de la prendre dans ses bras. Jimin écarquilla les yeux sous l'étreinte musclée de son amie. Elle ignorait si celle-ci avait gagné du muscle ou bien si c'était le volume de sa poitrine, encore plus grosse qu'à l'époque, qui réduisait l'espace entre ses bras.

- B11 ? Wow, qu'elle surprise ! En ne te voyant pas ses deux derniers mois, j'ai cru un instant que tu avais quitté l'Institut. Mais c'est vrai qu'au fond, j'aurais dû me douter que tu serais là.

Jimin rendit l'étreinte de son amie avant de l'éloigner au bout de ses bras pour pouvoir lui parler en la regardant dans les yeux.

- Désolée de ne pas avoir chercher à te voir avant. Le docteur Elpida ne me laisse pas beaucoup de temps libre.

Elle laissa quelques secondes passer avant de lui poser une question qui la hantait depuis son départ.

- J'espère que tu ne m'en veux pas ? Je veux dire... Pour mon départ, il y a six ans.

Cette question avait toujours flotté dans l'esprit de la métisse. Elle s'était contentée d'écrire une lettre d'adieu à son amie avant de quitter l'île avec ses parents. Son père n'était pas du genre patient et il avait eu du mal à la laisser écrire ces quelques mots à sa toutes première amie. Alors du coup, elle avait toujours imaginé que B11 lui en voulait. Faut dire que son amie pouvait parfois se montré susceptible. Juste à la voir quand un médecin refusait ses avances. En général, il le regrettait. Cette peur l'avait empêcher de lui écrire par la suite. Elle avait peur qu'elle ne lui réponde pas. Voilà pourquoi Jimin se sentait gênée devant l'enthousiasme de la jeune femme.
avatar

Messages : 167
Points de confiance : 24
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 22

Retrouvailles

- B11 ? Wow, qu'elle surprise ! En ne te voyant pas ses deux derniers mois, j'ai cru un instant que tu avais quitté l'Institut. Mais c'est vrai qu'au fond, j'aurais dû me douter que tu serais là.

Elle ne grinça pas des dents en entendant l'ancien matricule, ça ne la gênait pas. Et de toute façon, Jimin était la seule à être autorisée à l'appeler par son "prénom", bien qu'elle préférait largement W05 ou anciennement B11. Mais la voix plus adulte de Jimin la surprit un peu. Elle avait changé, que ce soit physiquement ou mentalement. Elle avait l'impression qu'elle était plus forte.
Elle s'éloigna en même temps qu'elle, restant un peu abaissée. Ca lui permettait de l'observer de plus près. Et elle avait changé physiquement ! On aurait dit que son corps affirmait de plus en plus ses origines asiatiques, ce qui la rendait d'autant plus belle. Déjà qu'à l'époque, elle faisait tomber des hommes, là elle pourrait faire tomber W05. Ce qui lui donna le sourire.

- Désolée de ne pas avoir chercher à te voir avant. Le docteur Elpida ne me laisse pas beaucoup de temps libre.

Elle secoua la tête. Ce n'était pas grave, ce n'était pas un soucis. W05 s'en fichait en fait. Elle était de retour après être partie. Le duo de choc était de nouveau réuni !
W05 s'installa de nouveau sur sa chaise, juste en face de Jimin.

- J'espère que tu ne m'en veux pas ? Je veux dire... Pour mon départ, il y a six ans.

W05 leva les yeux au ciel. Elle ne comprenait pas pourquoi elle devrait lui en vouloir, surtout après tant d'années. Et puis, des retrouvailles étaient toujours plus agréables lorsque les deux personnes étaient heureuses de se revoir, et sans se disputer.
Elle sortit d'un petit sac qu'elle avait sur un son seul moyen de communication : un carnet presque rempli et un stylo quatre couleurs.

"Non. Ou alors, au début uniquement. Mais de toute façon, ce sont tes parents qui ont voulu ton départ."

Elle s'arrêta quelques instants, une question lui venant à l'esprit et qui lui paraissait importante. Elle continua alors de griffonner et retourna le carnet, la laissant lire le texte complet :

"Seulement... Si tu détestes à ce point l'Institut, pourquoi es-tu revenue ? "

La retrouver ne devait pas être la seule raison, elle détestait vraiment cet endroit, si ses souvenirs étaient corrects. Par ailleurs, c'était devenu un sujet tabou entre les deux jeunes femmes.

ft. Jimin Lee



Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones
avatar

Invité

Invité

Jimin Lee vit W05 lever les yeux au ciel. Elle faisait toujours ça quand elle disait quelque chose que son amie trouvait stupide ou insignifiant. Ensuite, elle sortit son carnet de son petit sac et elle commença à écrire. Elle s'arrêta un instant sans lui montrer les premiers mots et elle se remit à écrire. Puis elle retourna le carnet vers elle et Jimin lut :

"Non. Ou alors, au début uniquement. Mais de toute façon, ce sont tes parents qui ont voulu ton départ."

Oui, en fait elle avait fait en sorte que ses parents insistent pour la retirer de l'Institut, mais ça elle allait le garder pour elle.

"Seulement... Si tu détestes à ce point l'Institut, pourquoi es-tu revenue ? "

C'est que Elizabeth avait une bonne mémoire. Leur opinion sur l'Institut était tabou et elle n'en parlait jamais entre elle. Jimin aurait préféré qu'elle oublie sa position, car maintenant elle était dans une position délicate. Elle ne pouvait pas lui dire la vérité, sinon B11 allait la détester, et au fond, elle n'avait pas envie de perdre son amitié. Mais si elle mentait... Elle avait toujours été une piètre menteuse. Gênée, elle se frotta la nuque en détournant la tête. Que pouvait-elle répondre, sans mentir mais sans dire la vérité pour autant.

- Et bien... j'ignorais où aller pour mon stage final et mon professeur m'a donné le pamphlet de l'Institut, alors je me suis dis... Que se serait bien d'essayer de revenir sous un autre statut. Je veux dire... La vie de médecin doit être mieux que la vie de patient que j'ai eu. Non ?

Bon elle détournait tellement la vérité qu'elle avait fini par inventer un énorme mensonge. Quoique... Elle regarda son plat de kimichi presque vide. Non, la vie de médecin était définitivement mieux que celle de patient. Elle pouvait ramener des plats maison préparés par sa mère, alors qu'avant, sa mère n'avait pas le droit de lui en laisser lors de chacun de ses visites. C'était cruel.

- Mais sinon, est-ce qu'ils ont enfin compris pourquoi tu ne pouvais pas parler ? Pas que je n'aime pas lire dans ton carnet, mais... Des fois ce serait plus pratique si tu pouvais parler. Tu pourrais même m'interrompre quand je me mets à déblatérer sans m'arrêter. Ma colocataire à l'université avait parfois du mal à me faire taire quand je commençais à parler de psychologie. Quand je mets à parler d'un sujet qui me passionne... Je suis parfois inarrêtable.

Se rendant compte qu'elle faisait justement ça en voulant détourner l'attention de son amie, Jimin se mordit les lèvres pour se taire et elle reprit ses baguettes pour terminer son riz. Encore deux bouchées et son bol serait vide. Puis elle attrapa un morceau de kimichi et présenta le morceau de choux assaisonné à son amie.

- Tu veux goûter le kimichi de ma mère ? Je t'en parlais souvent. Mais si tu n'arrives pas à manger des piments forts vaut peut-être mieux éviter. Ma mère a parfois la main lourde sur les épices, mais moi j'aime ça relevé, rit-t-elle doucement.

Jimin Lee s'était souvent plainte que l'Institut lui refuse les plats de kimichi que sa mère emmenait à chacune de ses visites. Après tout, avec le riz, c'était la base de toute alimentation coréenne. C'était comme lui dire de se passer de lait ou encore de fromage.
avatar

Messages : 167
Points de confiance : 24
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 22

Retrouvailles

Elle avait l'air gênée, le regard fuyant et étant prise d'une soudaine démangeaison à l'arrière de la nuque, mais Elizabeth n'y prêtait pas attention. Elle était trop heureuse d'être de nouveau réunie avec sa meilleure amie, Jimin Lee. Elle lui avait trop manqué pour remarquer son étrange comportement.

- Et bien... j'ignorais où aller pour mon stage final et mon professeur m'a donné le pamphlet de l'Institut, alors je me suis dis... Que se serait bien d'essayer de revenir sous un autre statut. Je veux dire... La vie de médecin doit être mieux que la vie de patient que j'ai eu. Non ?

Elle s'interdit de lever les yeux au ciel. Elle trouvait sa vie de patiente géniale, ce n'était pas le cas de Jimin, fin de l'histoire. C'était encore une affirmation qui aurait dû énerver la jeune femme et créer un conflit, mais encore une fois, l'adrénaline positive lui effaça la mémoire de cet affront.

- Mais sinon, est-ce qu'ils ont enfin compris pourquoi tu ne pouvais pas parler ? Pas que je n'aime pas lire dans ton carnet, mais... Des fois ce serait plus pratique si tu pouvais parler. Tu pourrais même m'interrompre quand je me mets à déblatérer sans m'arrêter. Ma colocataire à l'université avait parfois du mal à me faire taire quand je commençais à parler de psychologie. Quand je mets à parler d'un sujet qui me passionne... Je suis parfois inarrêtable.


Elle haussa les épaules lorsqu'elle posa sa question sur son mutisme. Elle s'en fichait et de toute façon, elle ne voulait pas parler à nouveau.
Puis, les lèvres d'Elizabeth s'étirèrent en un sourire encore plus grand, prête à rire. Elle était déjà en train de monopoliser la conversation, et ça ne dérangeait en rien W05.
Elle se rappela qu'elle n'était pas au courant de sa véritable pathologie et pourquoi elle ne pouvait plus parler. En réalité, W05 était persuadée qu'avec de la rééducation, elle pourrait communiquer, mais elle refusait tout simplement d'ouvrir la bouche. Et l'expliquer sur son carnet serait trop long et trop risqué. Elle ne voulait pas se mettre à dos l'Institut, même si elle savait qu'elle était du genre privilégiée ici.

- Tu veux goûter le kimichi de ma mère ? Je t'en parlais souvent. Mais si tu n'arrives pas à manger des piments forts vaut peut-être mieux éviter. Ma mère a parfois la main lourde sur les épices, mais moi j'aime ça relevé, rit-t-elle doucement.

A peine eut-elle proposé que le morceau de nourriture était déjà dans la bouche de W05. Elle opina doucement en levant sa main, le pouce en l'air. Ces kimichi étaient vraiment super bons. Jimin n'avait pas menti et n'avait pas exagéré les talents culinaires de sa mère.
La mère de W05 ne lui manquait pas vraiment et n'enviait pas les autres patients de leur parent. Elle était assez fière d'être enfant unique, avec juste l'Institut pour s'occuper d'elle. Elle était fière d'être :"L'enfant née sur l'Île".

"C'est supra bon ! Faudrait qu'elle t'en envoie plus souvent !"

Puis, regarda l'heure, et se dit qu'elle devrait prendre un plateau repas tant qu'elle y était. Elle leva son index en l'air pendant qu'elle se levait, pour lui dire qu'elle reviendrait dans peu de temps. Elle marcha rapidement vers le service, et saisit un plateau. Les odeurs de la nourriture chaude s'engouffrèrent dans ses narines, satisfaisant d'avance l'appétit de la jeune femme. Elle montra du doigt ce qu'elle souhaitait dans son assiette, et la femme qui la servait lui donna le plat avec un sourire. Une purée onctueuse, un steak haché saignant et des haricots verts cuits aux oignons. Comme entrée, elle prit une salade assaisonnée et en dessert, une mousse au chocolat maison.
Elle se rassit à sa place, mais avant de débuter son repas, elle posa une question :

"Donc tu as changé ton avis sur l'Institut ?"

Si cela pouvait la faire changer d'avis, que d'être plus haut placée, alors cela ne pouvait que réjouir W05. Elle qui voulait partager son amour de l'Institut avec sa meilleure amie sans se disputer de ses propres conditions de vie, alors ça ne pouvait que la rendre plus heureuse.
Elle savait bien qu'elle rêvait un peu, car changer d'avis aussi vite n'était pas donné à tout le monde, mais elle était certaine qu'il devait s'être un peu transformé en la faveur de l'Institut.

ft. Jimin Lee



Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones
avatar

Invité

Invité

Voyant Elizabeth lever son pouce en l'air, un grand sourire étira les lèvres de Jimin Lee. B11 ne parlait jamais de ses parents et la métisse savait qu'ils ne lui manquaient pas non plus. Elle avait toujours été fière d'être "L'enfant née sur l'Île". Une autre chose qui les séparait, parce que Jimin s'ennuyait toujours de ses parents et encore maintenant. Et elle trouvait ça dommage que son amie n'ait jamais eu la chance de connaître une vraie vie de famille et l'amour de ses parents.

"C'est supra bon ! Faudrait qu'elle t'en envoie plus souvent !"

Jimin acquiesça à sa demande. Elle avait de toute façon demandé à sa mère de lui en envoyer une fois par semaine. En espérant qu'avec le froid, ça ne reste pas bloquer trop longtemps sur la mer. Le kimichi se conservait assez longtemps dans des jarres cachés dans le sol, mais elle n'avait pas confiance en la température dans les bateau. Alors que B11 se levait pour aller se chercher un plateau repas, la stagiaire termina son bol de riz. Elle referma son livre de psychologie, quand elle reprit place en face d'elle. Par contre, elle ne s'attendait pas à la question qu'allait lui poser son amie.

"Donc tu as changé ton avis sur l'Institut ?"

Changé son avis. Elizabeth avait essayé de nombreuses fois de lui faire changer d'idée sur l'Institut, mais... B11 n'avait jamais subit le même genre d'auscultation qu'elle. Et même quand elle essayait de lui expliquer, elle ne semblait pas voir comprendre. Ou même voir que certains patients n'étaient que des rats de laboratoire pour ces médecins avides d'honneurs et de reconnaissances scientifiques. Et à voir son amie espérer une nouvelle fois qu'elle change d'avis, Jimin Lee remit en question son désir de détruire l'Institut. Comme Aeden l'avait souligner, cet endroit en aidait certains. Mais d'un autre côté, il en avait encore beaucoup qui souffrait de maltraitance. Elle n'avait qu'à penser aux deux patientes zéro qu'elle allait bientôt rencontrer à la fin de son stage. Elle était persuadée qu'elles n'étaient pas autant en tord que semblait le dire Donatien ou encore Ange.

- Disons... Disons que je suis plus ouverte d'esprit, fut la seule chose qu'elle réussit à dire.

Elle ne voulait pas mentir à son amie, mais elle ne pouvait pas non plus lui dire la vérité. Il valait donc mieux qu'elle reste vague. Elle ne voulait pas que B11 se sente trahie, si jamais elle découvrait la vérité. Si elle pouvait faire le ménage dans les médecins véreux et ne garder que ceux qui veulent vraiment aidé les patients, elle n'aurait pas à faire fermer le seul endroit que connaissait Elizabeth.

- Mais ce serait bien aussi... Si un jour tu acceptais de venir au Québec avec moi. Juste pour voir là où je suis née. À moins que tu ne m'accompagnes quand j'irai visiter la Corée du Sud ? Ma mère m'a promis qu'on irait un mois pour célébrer l'obtention de mon diplôme. Par contre, je dois apprendre le coréen d'ici là. Je ne le parle pas encore très bien. Encore une chance que je parle couramment anglais, termine-t-elle en riant.

Comme toujours quand elle était gênée par le sujet, Jimin l'avait détourné vers un autre plus joyeux pour elle. Ce n'est pas parce qu'elle avait postulé pour devenir médecin à l'Institut, qu'elle avait envie d'en discuter.
avatar

Messages : 167
Points de confiance : 24
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 22

Retrouvailles

- Disons... Disons que je suis plus ouverte d'esprit.

W05 hocha la tête, faisant de grands mouvements, tout en avalant sa purée. Elle était bercée par son onctuosité et par les paroles de sa meilleure amie. L'entendre dire qu'elle devenait plus ouverte à l'Institut l'enchantait ! Mais elle savait bien que ses a-prioris sur cet endroit allaient changer du tout au tout, elle en était bien consciente. Mais elle voulait briser le tabou pour connaître son avis actuel. Et elle avait eu raison de le faire. Que Jimin aime l'Institut, ce n'était qu'une question de temps. Elle devait faire de son appréhension son deuil et ainsi pouvoir s'envoler vers l'amour de cette île si bien pensée !

- Mais ce serait bien aussi... Si un jour tu acceptais de venir au Québec avec moi. Juste pour voir là où je suis née. À moins que tu ne m'accompagnes quand j'irai visiter la Corée du Sud ? Ma mère m'a promis qu'on irait un mois pour célébrer l'obtention de mon diplôme. Par contre, je dois apprendre le coréen d'ici là. Je ne le parle pas encore très bien. Encore une chance que je parle couramment anglais.

Entendre son rire rassura Elizabeth. Elle se crut il y a quelques années, lorsque les deux jeunes femmes apprenaient à connaître leur corps en développement. Elles riaient de tout, de n'importe quoi. Elles se disputaient pour des broutilles, avaient des fous rires pour des bêtises et Elizabeth pouvait passer des heures à l'écouter parler. La voir en face d'elle semblait presque irréel, mais en même temps, cela la rendait nostalgique.
Juste pour Jimin, elle réapprendrait à parler. Juste pour Jimin, elle pourrait canaliser ses envies sexuelles. Juste pour elle, elle poserait le pied sur un autre continent.
Sa réponse devenait alors logique. Elle lui sourit tout en opinant. Bien sûr ! Elle voulait savoir où elle avait grandi et de quelle culture venaient ses origines.

"Où tu veux, du moment qu'on est ensemble !"

Elle expédia son repas alors que d'autres patients arrivaient. Elle observa les allées et venues de ces personnes en terminant sa mousse au chocolat, dont elle essuya les résidus restés près de sa bouche. Elle posa la serviette et regarda Jimin.

"Tu as du travail cet après-midi ?"

Elle se demandait aussi si Jimin voulait vraiment qu'Elizabeth puisse parler. Si c'était ce qu'elle souhaitait, alors elle apprendrait à nouveau. Elle avait bien appris une fois, elle pourrait le faire à nouveau. Sachant que ses cordes vocales fonctionnent et qu'elle connait le langage des hommes. Elle pourrait détruire sa promesse et son vœux de silence...

ft. Jimin Lee



Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones
avatar

Invité

Invité

"Où tu veux, du moment qu'on est ensemble !"

Jimin Lee fut un peu surprise par la réponse de son amie. Elle se savait être la seule amie d'Elizabeth, à tel point qu'elle était la seule qui avait le droit de l'appeler par son vrai prénom. Mais par respect pour son amie, elle l'avait toujours appeler par son matricule, puisque c'était ce qu'elle voulait. Par contre, de là à ce qu'elle lui dise qu'elle acceptait d'aller où elle voulait en autant qu'elles soient ensembles, la stagiaire en était étonnée. Émue aussi, puisqu'elles avaient réussi à créer un véritable lien. Malheureusement, des remords étreignaient son cœur à la pensée qu'elle allait peut-être trahir cette amitié en mettant fin aux agissements... peu orthodoxes de l'Institut.  

Elle fut sortie de ses sombres pensée par l'arrivée des patients qui venaient prendre leur dîner.

"Tu as du travail cet après-midi ?"

Cette question fit sourire Jimin. Elle savait que ça en sous-entendait une autre. Soit de passer plus d'heures ensemble.

- Je ne sais pas si je dois dire oui ou malheureusement, ricane-t-elle. Monsieur Elpida n'aime pas m'avoir dans ses pattes durant ses consultations du matin, alors parfois j'étudie ou bien je remplace un autre médecin dans sa consultation. Mais les après-midis, je suis tout à lui. Sans sous-entendu pervers bien entendu, ajoute-t-elle rapidement pour contrer l'esprit tordu de son amie.

Elle s'était déjà faite avoir assez souvent par le passé pour ne pas lâcher quelque chose à double sens sans ajouter quoique ce soit après. Mieux valait prévenir que guérir avec elle.

- Alors dans..., Jimin regarde sa montre, moins d'une heure, je vais devoir le rejoindre à son bureau. Il va soit m'emmener voir d'autres patients, soit fait de la paperasse administrative. La deuxième est la plus ennuyante. Si tu vois ce que je veux dire ? termine-t-elle en riant doucement.
avatar

Messages : 167
Points de confiance : 24
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 22

Retrouvailles

- Je ne sais pas si je dois dire oui ou malheureusement. Monsieur Elpida n'aime pas m'avoir dans ses pattes durant ses consultations du matin, alors parfois j'étudie ou bien je remplace un autre médecin dans sa consultation. Mais les après-midis, je suis tout à lui. Sans sous-entendu pervers bien entendu.

Elizabeth sourit à cette remarque de perversion... Elle haussa les épaules, d'un air de dire :"Je ne vois pas de quoi tu parles" avant de sourire à nouveau. La sexualité de la jeune femme n'était un secret pour personne, et encore moins pour sa meilleure amie.
Enfin, elle avait soulevé le double sens pour elle. Elle n'allait pas lui rire au nez en prétendant qu'elle n'avait pas compris.
Ça n'avait pas de sens.

- Alors dans... Moins d'une heure, je vais devoir le rejoindre à son bureau. Il va soit m'emmener voir d'autres patients, soit fait de la paperasse administrative. La deuxième est la plus ennuyante. Si tu vois ce que je veux dire ?

Elizabeth fit semblant de s'endormir en entendant les mots "paperasse administrative". En réalité, juste le mot "paperasse" l'ennuyait. Il y avait tellement mieux que de remplir des pages et des pages de papiers dont tout le monde se fout mais alors d'une force... L'administration était sans conteste l'ennemi de tout le monde. Surtout des adultes. Mais bon, Elizabeth n'avait pas à s'en soucier, elle sera toujours l'enfant de l'Institut.

"Je sais que Monsieur Elpida adore la ponctualité, du coup ça te dérange si je t'accompagne jusqu'à ton lieu de travail ?"

W05 espérait vraiment qu'elle dise oui. Cela faisait trop longtemps qu'elles ne s'étaient pas retrouvées comme ça, à marcher ensemble jusqu'à un endroit. Avant, c'était souvent les salles de consultation. Là, ce sera le lieu de travail de Jimin. Elle espérait que Jimin aurait des choses croustillantes à lui raconter. L'air de rien, le monde extérieur la rendait plus curieuse, même si partir d'ici était impossible. Pas parce qu'ils ne la laisseraient pas partir, mais parce que c'était le seul endroit qu'elle connaissait. Ici, elle était en sécurité et avec les gens qu'elle aimait ou admirait. Que pouvait-elle rêver de mieux ?

"J'espère que tu as plein de ragots à me raconter... Tu me diras comment ça s'est passé dehors !"

"Dehors". Elle n'avait pas d'autres mots pour décrire les endroits extérieurs à l'Institut.
Mais ça ne la dérangeait pas. "Dehors" était synonyme de danger pour elle. Alors que "dedans" signifiait la sécurité.
Ici, elle était bien.

ft. Jimin Lee



Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones
avatar

Invité

Invité

Elizabeth fit semblant de s'endormir en entendant les mots "paperasse administrative". Jimin Lee savait à quel point son amie n'aimait pas la paperasse. Et pas vraiment les bouquins non plus. Autre différence entre elles.

"Je sais que Monsieur Elpida adore la ponctualité, du coup ça te dérange si je t'accompagne jusqu'à ton lieu de travail ?"

L'accompagner ? Il est vrai qu'elles ne s'étaient pas vu depuis si longtemps. Mais d'un autre côté, Jimin avait peur qu'Elizabeth découvre ses véritables intentions en passant trop de temps avec elle. Mais B11 ne lui laissa pas le temps de répondre à sa question.

"J'espère que tu as plein de ragots à me raconter... Tu me diras comment ça s'est passé dehors !"

Dehors ? Ça lui faisait toujours étrange d'entre parler du « vrai monde » sous le terme de dehors. Comme si l'Institut était une maison. Mais bon, Elizabeth n'avait jamais quitté cette île, alors c'était probablement pareil. Mais des ragots à raconter ? Son amie avait-elle oublié à quel point il y avait pas moins aventureuse qu'elle ?

- Des ragots ? Tu as oublié que tout ce que je voulais, c'était de vivre une vie tranquille. Je suis désolée de te dire que je n'aurai pas grand chose à raconter en dehors de mes cours. Je crois que tu t'endormirais rapidement si je me mettais à te raconter ça, termine-t-elle en riant doucement.

Et ce n'était pas totalement faux. Bon, elle avait eu un petit-ami à l'université, un peu poussée par Kathleen qui la trouvait coincée. Elle avait été avec lui suffisamment longtemps pour que ce soit sérieux et qu'elle ne soit plus vierge. Mais il y avait des choses qu'elle préférait garder pour elle. D'autant plus qu'elle ne voulait pas qu'Elizabeth aie un complexe vis à vis de sa camarade universitaire. Il avait été plus facile d'expérimenter de chose dans le vrai monde. Il n'y avait que B11 pour contourner le règlement pour avoir des contacts intimes avec d'autres personnes. Surtout avec des médecins, ce qui était doublement interdit.

- Mais si tu veux vraiment m'accompagner jusqu'au bâtiment principal, je ne t'arrêterai pas. Qui sait quand est-ce que je vais avoir à nouveau du temps libre à te consacrer.
avatar

Messages : 167
Points de confiance : 24
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 22

Retrouvailles

- Des ragots ? Tu as oublié que tout ce que je voulais, c'était de vivre une vie tranquille. Je suis désolée de te dire que je n'aurai pas grand chose à raconter en dehors de mes cours. Je crois que tu t'endormirais rapidement si je me mettais à te raconter ça.

Elizabeth avait effectivement oublié la vie morne et monotone de son amie. Ne jamais chercher à aller au-delà des sentiers battus, suivre les règles instaurées comme les hauts placés le veulent, et dès qu'elle fait un mini faux pas, catastrophe ! C'était la fin du monde !
Elle leva les yeux au ciel, s'avouant vaincue par l'ennui morbide de la vie de Jimin, que ce soit sa vie amoureuse ou... Sa vie tout court en fait.
Elle posa son coude sur la table et son menton dans sa main, faisant la moue. Elle était partie dehors, et n'avait rien ramené d'intéressant. Heureusement que W05 était là pour lui apporter un peu de piquant dans sa vie ! C'était probablement pour cela qu'elle était revenue, d'ailleurs.

- Mais si tu veux vraiment m'accompagner jusqu'au bâtiment principal, je ne t'arrêterai pas. Qui sait quand est-ce que je vais avoir à nouveau du temps libre à te consacrer.

Elle opina, un sourire sur les lèvres, et se leva d'un bond. Elle avait fini de manger, ou alors ça en avait tout l'air. Elle sautillait d'un pied sur l'autre, et attendait patiemment que Jimin se lève ou décide de le faire.
Sa vie sans sa meilleure amie était désormais révolue ! Elles allaient pouvoir enfreindre quelques règles sans faire trop de casses et sans que cela ne dérange Jimin. De toute façon, elle allait être obligée de la suivre dans ses délires. Par ailleurs, sa présence à l'Institut fera peut-être descendre ses hormones toujours en ébullition ?

"Je te suis !"

ft. Jimin Lee


Hors RP:
Je suppose que tu clotures le RP ? Si oui, on en relance un où W05 accompagne Jimin ? Si oui (again), on fera quoi dans ce RP ? XD



Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones

Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 16 Déc - 5:46

    Aube des Mondes