Bienvenue,   !
Institut Espoir

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

News

25/11/2018
Doutes : +10% ; Révolution : -4% (Preuve Zyra)
20/10/2018Préparation d'event
22/09/2018 Modification des pourcentages révolutionnaires (cf. PA et heure supp')

Harmonieuse Immortelle Valse

avatar

Messages : 88
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 26/01/2018
Age : 22

W81
Fiche médicale

de Soukhovo-Kobyline Katerina
W81
Nom : Soukhovo-Kobyline
Prénom : Katerina Anastasia Maria Olga
Surnom : Katou
Date de naissance : 03/04/1996 (21 ans)
Taille : 1m69
Poids : 48kg
Origine : Russe
Nationalité : Russe
Langues parlées : Anglais (obligatoire), Russe.
Date d'arrivée à l'Institut : 05/02/2018
Groupe : W
numéro - groupe - ton médecin (PNJ ou joueur)

Pathologie ---------------------------------------------------
HIV avec résistance à certains traitements

Profil psychologique --------------------------------
Katerina sait utiliser les gens pour son propre bien, c’est ce que son éducation lui a appris. Pour elle, c’est aussi naturel que de respirer. Elle manque d’empathie mais n’est pas pour autant hostile, ni agressive. Elle est prête à mentir, trahir pour obtenir ce qu’elle veut. Elle sait facilement rentrer dans les bonnes grâces des gens, mais elle ne s’en fait pas des amis pour autant. Ça ne fait pas partie des choses qu’on lui a enseignées. Et ces personnes qui l’entourent ne sont là que pour un temps. Elle se sent parfois seule mais n'a aucune idée de ce que peut être l'amitié, l'amour. Ce sont des sentiments qui lui échappent, qu'elle apprend seulement à découvrir.

Elle peut être assez susceptible et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Celui qui essaye de heurter sa réalité risque de le payer un jour ou l’autre. Katerina savait exactement comment contrôler ces émotions face à Andrei, elle avait appris à les maitriser pour correspondre à ce que son tuteur attendait d’elle.  Elle savait parfaitement garder un visage serein malgré ce qu’elle pouvait ressentir. Elle a un peu plus de mal à rester celle qu'il lui a appris à être face a des situations qu'elle n'a jamais affrontées. Katerina a un sang-froid à toute épreuve. Rare sont les choses qui peuvent la faire sortir de ses gonds, mais si elle ne laisse rien paraître, cela ne veut pas dire qu'elle ne peut être touchée en plein cœur.    

Physique -------------------------------------------------------
Deux yeux bleus, profond, changeant au gré de la lumière. Un visage fin et délicat. Une peau pâle, qui n’a pas souvent été exposé au soleil. Des cheveux ni trop fins, ni trop épais, qui tombent sur ses épaules menues. Châtains, parfois plus foncés. Toujours coiffés et soigneusement attachés, elle ne néglige rien. Elle a la grâce d’un ange, un port altier, des allures de princesses. Cela pourrait lui donner l’air hautain mais son élégance naturelle suffit à ôter cette impression. Un rien l’habille. Elle sait masquer la maigreur causée par sa maladie comme il le faut, sans qu’elle choque. Elle est toujours parfaite en tout point. Comme elle l’a appris. Elle ressemble à une poupée qu’on pourrait briser en mille morceaux en la serrant dans les bras. Son expression est aimable, elle sait sourire poliment lorsque c’est nécessaire.
ici.

Histoire ---------------------------------------------------------
Quelle est la chose que vous voulez apprendre en premier sur moi ? Souvent les gens me demandent de parler de deux choses en particulier. Il y a mon titre de noblesse et ma maladie. Et oui, le monde est peuplé de personnes à la curiosité morbides et attiré par ce qui brille. Alors… qu’est-ce que vous, vous voulez apprendre en premier ? Commençons par la maladie, oui. Après tout, c’est elle qui me définit le mieux.

Pendant longtemps je n’ai pas eu de contact avec le monde extérieur, mais le jour où c’est arrivé, on me demandait souvent si j’avais couchée sans me protéger comme une écervelée ou si je m’étais droguée. Je sais le regard que l’on pose sur moi lorsque l’on connait ma maladie, je sais qu’ils me jugent. Mais ils ne savent rien. Ils peuvent penser ce qu’ils veulent. Ils ne m’intéressent pas. Je ne suis rien de ce qu’ils pensent.

Je suppose que je devrais remercier ma chère génitrice du cadeau qu’elle m’a fait. Elle, s’était vraiment une toxico. Et apparemment, elle ne savait même pas qu’elle était atteinte du virus. Elle a dû se piquer avec une seringue mal nettoyée ou une histoire pareille. Je n’arrive pas à lui en vouloir. Elle faisait partie de la basse classe. Elle ne possédait pas grand-chose à part ces délires multicolores qu’elle s’injectait. Elle ne savait pas qu’elle était enceinte. Et elle n’avait pas le moyen d’aller en clinique ou de se faire dépister. De toute façon, elle se droguait alors ces résultats sanguin l’aurait mise dans une situation délicate. Bien sûr, elle ne connaissait pas le père, en tout cas, c’est ce qui est écrit sur mon dossier d’adoption. Je ne saurai jamais vraiment si c’est la vérité. Je suis née, un 3 avril, dans un squat. Entourés d’une bande de drogués. Je serais morte si des voisins ne les avaient pas dénoncés. Je dois donc remercier la délétion.

A partir de là, j’ai été enlevée à ma mère, ce qui n’est pas une surprise et j’ai été prise en charge par l’hôpital et les services sociaux. J’étais dans un état pitoyable mais j’ai eu de la chance. J’ai évité le pire. J’avais commencé à développer un cytomégalovirus qui m’a laissé en cadeau une vision trouble d’un œil. Ils m’ont soignée contre diverses maladies qui s’étaient immiscés lors de cet accouchement peu orthodoxe. Ne soyez pas désolé. J’ai échappé à pleins de choses, par exemple ce cytomégalovirus aurait pu me rendre sourde. J’ai eu beaucoup de chance. Encore plus, lorsque le généreux donataire de l’hôpital dans lequel j’avais été admise a perdu sa femme et sa fille. Dans son chagrin, il m’a adopté, conscient que sans argent, je ne recevrais jamais les soins nécessaires pour me maintenir en vie jusqu’à mon 20ème anniversaire. Je devais en effet être médicamentée à vie, à cause du cytomégalovirus et je devrais plus tard être traitée, lorsque le SIDA se déclencherait.

Cela m’amène à l’héritage, et au titre de noblesse. Etant donné que je suis adoptée, je ne suis pas noble moi-même, même si j’ai hérité  d’un nom de famille prestigieux. Ils ont des règles très spécifiques. De toute manière, cela n’a plus de valeur de nos jours. Ce qui est plus important, c’est la fortune que les ancêtres de mon tuteur, Andrei, ont amassé. Après tout, sa famille avait obtenu l’Ordre de Saint-André à une époque, ce qui lui conférait une grande notoriété. Il en était très fier. J’ai vécu longtemps en Russie. Je n’ai jamais manqué de rien et j’ai reçu une éducation irréprochable. J’ai appris le violon et la valse. Je savais exactement quand je devais m’excuser poliment, quand je devais faire une courbette, comment je devais me comporter à table, quand je devais baisser le regard ou quand je devais hocher la tête avec abnégation.

A mon huitième anniversaire, j’ai eu droit au titre de « non-progresseur à long terme ». Ma maladie ne c’était toujours pas déclarée, je ne devais pas encore faire de traitement. Je ne sais si le fait de suivre mes leçons à domicile ou de vivre entouré de propreté et à l’écart du monde fait partie des raisons qui ont poussé la maladie à se manifester tardivement.

J’ai eu 9 ans, ensuite 10, et les années ont défilées. Pendant 15 ans la maladie s’est tenue à l’écart. C’était un miracle. J’étudiais avec assiduité et me comportait comme une jeune fille de la haute société. Je ne sortais pas en soirée mondaine avec mon tuteur, mais il me laissait choisir ce que je désirais faire. Dans ces cas-là, j’aimais bien allumer l’ordinateur. C’était une chose que je ne pouvais pas faire en temps normal. C’était envoutant de voir s’ouvrir les pages au fur à mesure des recherches. C’était ma passerelle vers le monde extérieur. Je ne connaissais pas grand-chose en dehors de l’immense manoir et la propriété dans laquelle je vivais. Cela ne me dérangeait pas, elle était immense, je ne manquais ni d’espaces, ni d’occupations. Je parlais parfois avec ma gouvernante, Ivanna. Elle me racontait des histoires formidables. Elle était toujours là, même quand mon tuteur s’absentait. Elle était un peu mon pilier. Mon médecin était moins loquace. Andrei, lui et Iva était les trois seuls être vivants que je connaissais. Bien sûr, parfois j’entrapercevais des invités de mon tuteur, qui venait diner avec nous. Mais ce n’était jamais les même et je ne savais rien d’eux.

Vers mes 15 ans et demi, mon système a perdu du terrain sur le VIH, les premiers symptômes sont apparus. J’ai commencée à avoir des sueurs nocturnes, de la fièvre et j’ai perdue du poids, tout ça en alternance. J’étais constamment fatiguée. J’attrapais plus facilement des rhumes. J’ai multiplié les rendez-vous médicaux, plusieurs médicaments sont apparus sur ma table de chevet. Mais je n’avais pas encore le sida. Je n’étais toujours que séropositive.

Ma relation avec Andrei ? Jusqu’à ce que j’ai 16 ans, c’était parfait. Je lui obéissais, il me récompensait. J’étais rarement punie, j’avais un comportement exemplaire. Il me disait parfois qu’il m’aimait. J’ai eu l’impression d’avoir un vrai père. Mais je n’avais probablement rien compris. Lorsque j’ai atteint la maturité sexuelle, il n’a pas attendu longtemps. Et il n’avait pas peur du VIH, il se protégeait. Il disait que lorsque je serais morte, il serait tout seul. Qu’il mourrait aussi. Que je lui devais bien ça. Que c’était de ma faute. Que j’étais belle et docile. Que je le provoquais. Il avait toujours une excuse. Et il m’avait sauvé la vie. Alors je le laissais faire. Puis il semblait m’aimer vraiment, même si j’aurais souhaité que ce soit d’une autre façon.

Lorsque j’ai eu 19 ans, les choses ont changés. Ivanna nous a surpris. Elle était folle de rage. Je pense qu’elle m’aimait vraiment comme une fille. C’est peut être celle qui m’aura le plus aimé ? Une semaine plus tard,  Andrei est mort. Iva a été emprisonnée pour homicide. Et je n’avais plus personne en dehors de mon médecin. Au même moment, les choses se sont accélérées. C’était peut-être dû au stress, ou à un facteur extérieur. J’ai eu une pneumocystose. Il n’y avait plus de doutes. J’en étais au stade du sida. C’était le début de la fin. J’ai commencé le traitement plus sérieux. Celui qui a des effets secondaires.  J’étais seule dans un immense manoir. Alors je suis partie. J’ai d’abord vécu un an en Norvège. L’un des pays scandinaves les plus à la pointe d’un point de vue médical.

Au cours de cette année-là, mon système a continué à déraillé. C’était effrayant. Moi qui avais tenu presque 16 ans sans le moindre symptôme, j’étais en train de perdre toute l’avance que j’avais pu gagner. J’ai été admise plusieurs fois à l’hôpital. Parfois pour rien, parfois pour des choses plus graves. J’étais allergique à un des produits nécessaire pour stopper le virus. J’ai enchaîné les traitements alternatifs. Il fallait trouver celui qui marcherait. Qui stopperait la maladie un certain temps. Puis un des traitements alternatifs à mieux fonctionné et le rythme de la maladie s’est un peu ralenti.

J’ai continué à vivre seule encore un peu mais j’ai dû me rendre à l’évidence. J’ai compris que je devais chercher un endroit pour me prendre en charge. Je n’avais plus la force de vivre seule, mon aide-soignante ne suffisait plus. Et je ne voulais pas vivre le reste de ma vie dans un hôpital.

Il me fallait un endroit qui était capable d’expérimenter, d’innover et de trouver un traitement plus efficace. Je suis tombée sur cette brochure de l’Institut dans l’hôpital qui m’avait pris en charge.  Evidemment, ce n’était pas une clinique privé spécialisée dans les MST ou un hôpital de luxe. Mais cela ne me dérangeait pas, je voulais changer un peu de cadre. J’avais besoin d’un regard neuf et innovateur. Et c’est ce qu’ils étaient. Cela suffisait à les rendre différents.  J’ai contacté ces dirigeants pour savoir s’ils se sentaient suffisamment apte à me prendre en charge, s’ils pensaient pouvoir trouver un traitement expérimental correct. Moyennant une grosse somme d’argent bien évidemment. Je devenais pour eu un excellent donataire, et en échange, ils essayeraient de me maintenir en vie aussi longtemps que possible. C’était dans leur intérêt vu que je leur ferais régulièrement des dons, jusqu’au jour où je mourrais. Demain, je m’envole pour l’Angleterre, ensuite je ferai un voyage en bateau pour atteindre l’île sur laquelle je vais hypothétiquement mourir.div>
Petit Mot
Pseudo : Aeden
Dîtes nous ce qui est nécessaire de savoir sur vous ♥️ Je suis canon Wink *clin d'œil appuyé*
Comment vous nous avez trouvé : Par un miracle une froide nuit d'hiver xD
Avez-vous bien lu le règlement ? Si oui, de quelle taille doit être l'avatar ?


Dernière édition par Katerina Soukhovo-Kobylin le Jeu 4 Oct - 22:48, édité 7 fois
avatar

Messages : 155
Points de confiance : 168
Date d'inscription : 08/02/2017

Admin

Directeur

le Ven 26 Jan - 0:38

Bah re-bienvenue !
Super contente de voir ENFIN ton DC ! J'espère que tes exams se sont bien passés !

Je lirai ta fiche demain (il est tard ou tôt) ♥️
Ca promet d'être intéressant !
avatar

Messages : 167
Points de confiance : 24
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 22

J'ai lu le caractère, et en gros tu dis à quel point elle est manipulatrice, calculatrice et calme/sang froid.
Sur ce forum je considère que ce sont des qualités et il faudrait qu'elle ressorte avec plus de défauts.
Je lis la suite plus tard ! N'hésite pas Dodo si tu as des choses à dire, que tu sois contre et pour ce que je dis :4



Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones
avatar

Messages : 198
Points de confiance : 10
Date d'inscription : 19/01/2018
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau, la plupart du temps.

Secrétaire de Ange
Wooow, il est là ! Le DC d'Aeden qui a tant mit la hype. ^^

Katerina est un très beau personnage, bien que son histoire de vie soit vraiment attristante. J'aime beaucoup la manière dont tu ne fais que suggérer les événements graves, comme les abus qu'elle subissait de son père adoptif, et la fin qui termine sur une note vraiment morbide.

En tout cas j'ai hâte de pouvoir RP avec Katou dans le futur, je me demande comment nos personnages s'entendraient. Re-bienvenue ! ^^


("Une semaine plus tard,  Andrei est mort."
Moi : Oh...
"Iva a été emprisonnée pour homicide"
Moi : OH F-)





<3:




avatar

Messages : 171
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 32

Agent d'entretien de Donatien
J'ai enfin tout lu ! Alors j'ai étonnement des choses à dire, et je suppose qu'on verra ça à ton retour de vacances (dont tu as intérêt à profiter !**) et je tiens à dire que ce que je vais dire c'est à la fois des conseils de mon point de vue personnel et l'admin qui parle ! Mais n'aies pas peur hein, parce que dis comme ça, ça fait genre rien ne va x)

> Physique et Caractère : rien à dire, c'est nickel. Je ne suis d'ailleurs pas d'accord avec Lys. Elle est peut-être manipulatrice mais elle a des défauts pour compenser Surprised genre c'est pas le genre de nana qui me semble sympathique et avec qui tu as envie de faire ami-ami, tu vois ? Mais c'est vrai qu'elle a l'air de ne rien aimer dans la vie, c'est un peu triste :')

> on a déjà parlé de l'avatar, et je peux te proposer Makise Kurisu peut-être ? De Steins Gate je crois, mais à vérifier. Je te laisse sous spoiler des fanarts Wink

petit personnage:




> L'histoire : c'est là que je chipote et que je dirais que je donne mon point de vue personnel, donc c'est à discuter bien sûr. Au niveau de la façon dont tu as amené la maladie, c'était parfait. Vraiment. C'est cohérent au niveau du scénario et tu l'as très bien écrite ! (t'as fais des recherches ? XD), mais par contre y'a beaucoup de drama x) Et je pense que ton personnage gagnerait à avoir "Un gros drame" plutôt que "plein de gros drames". Genre, le homicide c'est nécessaire ? Ivanna est le seul rayon de soleil de l'histoire de Katou (omg surnom trouvé), et je crois que Katou gagnerait à garder son rayon de soleil : déjà c'est sympa pour ton perso d'avoir un peu de positif et ensuite ça rend le négatif encore plus cruel, ça permet de faire un point de comparaison. Pour mieux m'expliquer je vais te faire une comparaison : imagine une toile juste noire, et une toile noire avec une légère tâche éclatante quelque part. Le noir paraîtra beaucoup plus intéressant à observer sur la deuxième toile du coup, non ? Bref, à nouveau ce n'est que mon point de vue hein !
Ha, et autre point positif : l'explication sur sa venue à l'Institut et surtout pourquoi on la garde alors qu'elle est majeure héhé ! Merci pour ça ><

Voilà sinon Katou est vraiment très intéressante, j'ai trop hâte de te voir rp avec ** (elle est très différente d'Aeden aussi j'ai l'impression donc c'est good ! )





bouh ! Hypomachin parle avec toi en #33cccc

Meilleur ship 2 2017/2018
avatar

Messages : 196
Points de confiance : 10
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 17

W133
Adelys : Pour son caractère, elle a des failles que je compte d’ailleurs bien exploiter (entre autres comme dit hyppo qu’elle sait pas trop faire ami ami) et puis elle va forcément évoluer, ça c’est son caractère mais elle a toujours vécu dans le même milieu, ici elle va se retrouver dans un endroit totalement différent et nouveau

Onyx : Merciiii beaucoup 8D Je me suis vraiment appliquée xD Ouiiiii pleins de rps :3 En plus elles ont pratiquement le même âge

Hyppo : Je comprends très bien ton point de vue, et j’aime beaucoup la façon dont tu l’as formulé Cool
Mais en faites, si j’ai fait en sorte qu’Ivanna soit enfermée, c’est parce que sinon, ça n’aurait pas amener mon personnage à se tourner vers l’institut. Et enfermée ça laisse toujours une ouverture, c’est pas comme une mort.
Après je peux toujours réfléchir à quelque chose d’alternatif, qu’elle s’enfuit pour éviter la prison justement mais au final, pour mon personnage dans le deuxième cas elle perd encore plus Ivanna Wink
Je n’ai pas non plus précisé combien de temps Ivanna va passer en prison, comme elle a des circonstances atténuantes je pensais la faire sortir relativement tôt (d’autant plus si Katou s’arrange pour verser deux trois pots de vin). Ce qui serait mieux pour Katou que si elle fuyait vu qu’elles pourraient être amener à se revoir (au rencontre parent-patient si l’institut est d’accord)
Après je pourrais toujours m’arranger pour que son tuteur meurt d’une autre manière, j’ai peut être ma petite idée, mais du coup j’imagine moins Katerina quitter tout ce qu’elle connaît. Je ne sais pas encore trop :’) Je verrai sûrement en rentrant, je vais y réfléchir xD
Et oui j’ai fait trois milliards de recherches xD J’ai carrément un dossier hiv dans ma barre de favoris xD Mes parents voient ça, ils s’imaginent des trucs direct x’)
Pour finir je tiens quand même à préciser que Katerina a une vue très détachée de la situation, elle a du mal à ressentir les choses comme d’autres le ferait (ce qui la différencie pas mal d’Aeden du coup xD), c’est pour ça qu’elle raconte l’histoire de manière assez détachée, comme dit Onyx, on laisse supposer les choses, et du coup on ne sait pas vraiment ce qu’elle pense dans certaines des situations, c’est voulu. D’ailleurs je laisse peut être parfois supposer des choses mais qui en faites ne sont pas ce qu’on pourrait penser xD (bonjour le retour du teasing)
Ici c’est vraiment un gros résumé de sa vie mais il y a encore beaucoup à développer


Ps : pour le vava j’en discuterai avec vous sur discord à mon retour aussi :3 Je vous soutirerai pleins d’idées, je retrouverai les miennes puis je ferai un choix Wink
Et merci pour les critiques :3 Ca fait toujours d’un bien à un écrit d’être remis en question Wink

(Bon j’ai écrit tout ça sur mon gsm donc vous m’excuserez les fautes de frappes, répétitions,....)





avatar

Messages : 171
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 32

Agent d'entretien de Donatien
T'as quasi aucune fautes de frappe x) Mais profite de tes vacances, on en parlera à ton retour sur discord ou quoi, ce sera plus simple ! Mais bon, tu m'as déjà pas mal convaincue. C'est juste l'homicide qui me coince un peu. (t'en parle pas beaucoup, mais j'aime beaucoup le personnage d'Ivanna je crois x) En même temps vu l'histoire, difficile de s'attacher au tuteur ou à un autre perso). Mais ça se sent que Katou est détachée de tout ça !
On en discutera oui x)





bouh ! Hypomachin parle avec toi en #33cccc

Meilleur ship 2 2017/2018
avatar

Messages : 146
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 20

X156
En fait, ce qui me dérange Aeden, c'est qu'elle est dans le contrôle. Le fait qu'elle ne se fait pas d'amis n'a pas l'air de la déranger (de ce que j'en ai compris en tout cas), donc ce n'est pas un défaut, loin de là.
De ce fait, avec comme caractère : manipulatrice, calculatrice, sang froid et introvertie... Bah elle est dans le contrôle total et ça me dérange.
Dîtes-moi quand vous en parlerez ! Et oui, profite de tes vacances hein ! T'en as besoin après tous ces exams !
avatar

Messages : 171
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 32

Agent d'entretien de Donatien
FICHE VALIDÉE!
Tu fais partie des patients W et ton numéro est le W81. Félicitations !
Avant de commencer à RP tu peux créer ta fiche de lien, ton carnet de soins et surtout n'oublie pas d'aller recenser ton avatar dans la catégorie répertoire !
Pour t'aider à RP tu peux jeter un coup d'oeil au Journal Clandestin et/ou au Règlement de l'Institut, voire faire une demande de RP dans Demande de rp.
Le Staff te re-souhaite encore une fois la Bienvenue, en espérant que tu t'amuseras bien dans l'Institut Espoir Smile






bouh ! Hypomachin parle avec toi en #33cccc

Meilleur ship 2 2017/2018

Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 13 Déc - 5:57

    Aube des Mondes