Bienvenue,   !
Institut Espoir

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

News

12/12/2018
Doutes : -15% ; Révolution : +15% (Preuve Cannibale & Kan + Preuve Alexander + Preuve Lucy)
05/11/2018Rôle d'espions à pourvoir

"Apprendre sans réfléchir est vain. Réfléchir sans apprendre est dangereux." ||feat Alexou||

avatar

Messages : 196
Points de confiance : 10
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 17

W133
Date : 4/10
(J-86)
La veille, Aeden avait timidement toqué à la porte de la chambre d’Alexander Hexe. Il n’avait pas eu beaucoup de mal à la retrouver. Accepter la proposition du garçon semblait naturelle pour le surdoué. S’il voulait apprendre, il n’avait pas le choix. Les médecins de l’institut, eux, restaient silencieux. Et il avait besoin de réponses. Ils avaient convenus de se voir dans la salle de classe, le lendemain. Aujourd’hui. Il n’était pas encore très sûr de lui. Mais il savait. Qu’il devait accepter ce qu’il était. Apprendre à exploiter son potentiel. Il avait besoin d’aide. Et Alexander était exactement ce dont il avait besoin. Il avait pris avec lui du papier et de quoi écrire. Comme s’il allait assister à un cours banal. Il ne savait pas trop à quoi s’attendre en faites.

Il était arrivé un peu en avance. C’était assis sur une chaise, un peu stressé. Ne pas savoir ce qu’ils allaient faire était pour lui un apprentissage en soi. Il prévoyait toujours à l’avance. Ces journées étaient ordonnées, sans le moindre défaut. A part celui que pouvait lui imposer les autres. Il se perdit dans la contemplation du tableau, qui n’était pas parfaitement nettoyé. Quelques traits de craie restaient suspendus en hauteur, sans doute trop haut pour que le professeur prenne le temps de bien les effacer. Alexander Hexe arriva, tirant Aeden de sa rêverie. Ils se saluèrent assez formellement. Après tout, ni l’un, ni l’autre ne se connaissaient vraiment. Aeden se trémoussa sur sa chaise, un peu tendu. L’apprentissage pouvait commencer.





avatar

Messages : 234
Points de confiance : 100
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 17

X111
" - Est-ce qu'il y a des gens que vous respectez ?
- Les footballeurs ça compte ?
- Oui, Cap ça compte.
- Les footballeurs alors, ou les sportifs de haut niveau en général.
- Et pour le Génie ?
- Oh le Génie... Vous savez il respecte beaucoup le savoir, la technologie, l'intelligence... Ce genre de chose.
- Mais ce ne sont pas des personnes.
- Je sais.
NOTE : le Génie semble vouer du respect à des idées abstraites mais pas à des êtres en chair et en os."

Transcription annotée de la séance médicale du 29/09


03/10

Aeden s'était enfin décidé à se montrer. Il était venu frapper à sa porte, tout timidement et c'était le Génie qui lui avait ouvert. Il acceptait sa proposition. Il avait souri. Evidemment qu'il acceptait sa proposition. Il en faisait rarement, surtout de ce genre, alors il aurait bien tort de s'en priver. Il lui avait donc donné rendez-vous le lendemain dans les salles pédagogiques avant de retourner vaquer à ses activités, satisfait.

04/10

Le jour J, le Génie arriva pile à l'heure, comme c'était son habitude. La ponctualité était une grande qualité mais il détestait attendre. Aussi fût-il satisfait de voir qu'Aeden était déjà arrivé et prêt à apprendre. Il le salua cordialement et observa avec une moue appréciative que son élève avait spontanément ramené de quoi prendre des notes. Il s'installa devant le tableau blanc, saisit un marqueur et inscrit "Apprendre à penser par soi-même : première leçon" dans la calligraphie très anguleuse et rigoureuse qui lui était propre. Puis il referma le marqueur, le déposa dans la rigole du tableau.

- Première règle de ce cours, je ne suis pas ton professeur. Ton professeur c'est toi. Moi je suis juste là pour t'aider.

Le Génie avait toujours beaucoup trop méprisé les professeurs qui lui montraient en savoir moins que lui - et c'était arrivé beaucoup trop souvent - pour risquer la même erreur. Même si l'idée d'enseigner des choses à Aeden lui plaisait, il préférait que tout soit basé sur un échange. Il était là pour l'aider à développer son potentiel. Pas pour le formater.
avatar

Messages : 196
Points de confiance : 10
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 17

W133
4/10

Lorsqu’Alexander nota au tableau le titre de leur première leçon, Aeden hésita à  le recopier sur sa feuille de son écriture brouillonne mais s’arrêta dans son élan. Il n’était pas sûr que l’institut apprécie de tomber sur des notes  prônant ce genre de concept. Tant pis, il devrait faire fonctionner sa mémoire. Il n’était pas mauvais à ça quand il s’agissait de sujets intéressants. Ce qui était ici le cas. Enfin, apparemment.

- Première règle de ce cours, je ne suis pas ton professeur. Ton professeur c'est toi. Moi je suis juste là pour t'aider.


Aeden aimait le concept. Il avait toujours détesté l’enseignement classique. Les professeurs profitaient bien trop souvent de leurs pouvoirs, et n’étaient bien souvent pas aussi compétent qu’ils pouvaient le laisser paraitre. S’accrocher aux mots de telles personnes désespérément n’avait jamais été dans ses intentions. Garder l’esprit critique n’était pas toujours évident mais le garçon s’y appliquerait. Il hocha la tête, attentif à Alexander.

11/10
(J-79)

Aeden avait passé plusieurs jours à réfléchir à la meilleure façon de faire savoir à Alexander qu’il voulait l’aider à faire évader sa sœur. Il devait se méfier que l’institut ne soit pas capable de s’en rendre compte. Il y avait les caméras. Il devait faire attention. Il avait passé une nuit à choisir méticuleusement le code le plus subtil mais que le Génie saurait décrypter sans trop de difficulté. Il avait opté pour un code à clé. Avait gribouillé sur une feuille :

Aimant  
5*8+4-16 :9
4-13+12+3-15*2  
19-8  
18-6-8+20 :4

Il lui suffisait de se débarrasser de la clé pour que ce code ne signifie plus rien. Ce code serait utile surtout dans le cas de long message mais le garçon avait voulu s’y essayer. Il avait fait mine de vouloir montrer des calculs écrits au garçon. Quel genre de caméra serait capable de faire la différence entre un code de chiffres et des calculs ? Pour s’assurer tout de même, il avait ajouté des signes entre les chiffres du code. Ne doutait pas qu’Alexander s’en rendrait compte. Ne pas avoir ajouté les égales signifiait bien qu’il ne devait pas faire les calculs. Que le code était déjà visible. Et il devait bien se douter que montrer des calculs ridiculement simple, n’ayant aucun défis de compréhension signifiait que quelque chose se cachait derrière ces chiffres.

hrp:
Je me suis permise d'écrire sur deux jours différents comme je ne savais pas beaucoup interagir sur le jour 4/10, tu me diras si ça te va :')





avatar

Messages : 234
Points de confiance : 100
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 17

X111
11/10

Le Génie se trouvait de nouveau dans une salle pédagogique avec Aeden. C’était un plaisir de le voir réfléchir et il en était tous les jours un peu plus agréablement surpris. Aeden était une vraie pâte à modeler. Une plasticité cérébrale qui offrait un potentiel étendu. Certes inexercé mais il progressait vite. Il se prenait à sourire lorsque le précoce releva la tête vers lui, lui faisant aussitôt ravaler son expression en une mine plus austère et plus convenable qui se mua en un haussement de sourcil intrigué lorsqu’il avisa la feuille de papier qu’il lui tendait.

Aimant
5*8+4-16 :9
4-13+12+3-15*2
19-8
18-6-8+20 :4


C’était étrange. Ces calculs étaient bien trop simples pour qu’il lui demande de les résoudre. Même si c’était le cas, il ne le ferait pas. Ce serait une insulte à son intelligence. Puis il remarqua qu’il n’y avait pas de symbole « égal » à la fin de ces phrases arithmétiques et… « Aimant. »
Il attrapa la feuille et l’approcha de son visage. Evidemment. Un code à clé. Toutes ses capacités se mobilisèrent pour le décrypter, ce qui lui prit quelques minutes. Il fronça les sourcils, son regard se dirigeant vers Aeden
« Qu’est-ce que ça dit ? Qu’est-ce que ça dit ?! » S’impatienta Cap
« Ca dit qu’il veut nous aider à faire sortir Lore. »
« Oh ! Il connait Lore ? Mais c’est génial ! »
« Humpf. »
Le Génie emprunta un stylo dans la trousse qu’avait ramenée Aeden et ratura la clé de façon à la rendre invisible. Puis il retourna la feuille et y inscrit après quelques instants de réflexion, s’arrêtant régulièrement pour vérifier rapidement ses calculs sur ses doigts.

5+8*27-8 : 9+2
6-28
21 : 30
20*30 : 21


Il lui tendit en disant l’air grave :

- Ne me donne pas la réponse tout de suite. Prends le temps de réfléchir, tu n’as pas le droit à l’erreur.

Par ces mots, il voulait bien entendu lui dire qu’il devait être sûr de sa décision, qu’il n’y aurait pas de retour en arrière possible. Et il avait gardé la même clé pour faciliter la compréhension.
avatar

Messages : 196
Points de confiance : 10
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 17

W133
11/10

Il n’en fallut pas plus pour qu’Alexander s’en empare et ce mette au travail. Aeden l’observait se concentré. Là ou avec d’autres, il aurait pu douter de se faire comprendre par un code, il était certain que ce ne serait pas une barrière pour le garçon. Il savait une tonne de choses. Et il était d’une vivacité admirable. A côté, le surdoué qui n’avait jamais pris la peine de se concentrer plus de deux minutes sur la même chose, semblait pataud. Il avait encore du mal à suivre le rythme, malgré qu’il commence à sentir se réveiller quelque chose en lui.

Il fronça les sourcils puis attrapa un bic dans le plumier d’Aeden. Il barra la clé. Cela signifiait qu’il était parvenu à le résoudre. En très peu de temps. Tant mieux. Il écrivit à son tour, sous le regard sérieux du jeune garçon.

- Ne me donne pas la réponse tout de suite. Prends le temps de réfléchir, tu n’as pas le droit à l’erreur.


Il hocha la tête. Il savait qu’il s’agissait là de quelque chose d’important. Il prit le temps de déchiffrer la réponse du garçon, se concentrant. Il fit défiler les possibilités, s’arrêta sur une traduction « danger es-tu sûr ? ». Son regard brilla. Il savait que ce serait dangereux. Plus dangereux que tout ce qu’il avait pu faire auparavant. Lui qui avait toujours eu une vie rangée, sans accros. Une vie d’adolescent moyen, avec ces problèmes d’adolescent moyen. Là on parlait d’évasion. Alors qu’il rougissait jusqu’à la pointe des cheveux quand il devait inventer un mensonge.

Mais il était discret. Invisible. Il pourrait s’en servir. Personne ne faisait attention au petit Aeden. Il était le gentil garçon, un peu insipide qu’on n’aime pas forcément, mais qui ne cause pas d’ennuis. Il faudrait jouer finement, certes mais c’était faisable. Et Alexander avait dû comprendre à quel point la justice comptait à ses yeux lors de leurs nombreuses discussions. C’était un trait de sa personnalité qu’il pouvait ranger dans un coin, mais qui ne pouvait toujours se contenir. Il planta ses yeux dans ceux d’Alexander, lui répondant très sérieusement :

-Je n’en ai pas besoin. Les réponses sont faciles à trouver.


Il glissa le papier dans son bloc de feuille, qu’il prenait encore avec lui, bien qu’il n’y écrive pas grand-chose, assimilant la majorité de ce que lui disait Alexander sans avoir besoin de le noter. Il comptait jeter le morceau de papier aux toilettes dès qu’il en aurait l’occasion pour s’assurer qu’il ne tombe pas quelque part. Maladroit et tête en l’air comme il était, il ferait mieux de s’en débarrasser au plus vite. Il ajouta ensuite, mettant un trait sur son annonce du jour, se reconcentrant sur ce qui les avait poussé à se réunir :

- Alors, quel est le sujet du jour ?





avatar

Messages : 234
Points de confiance : 100
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 17

X111
Aeden prit le temps de déchiffrer le code, de manière méthodique. Lorsqu’il releva les yeux, son regard brillait de détermination.

-Je n’en ai pas besoin. Les réponses sont faciles à trouver.

Alexander acquiesça. Il aurait dû prendre le temps de la réflexion, comme il le lui avait conseillé, mais il respectait son choix. Et puis il se doutait bien que même inexpérimenté en matière de réflexion personnelle, il n’était pas Lore et avait probablement pesé soigneusement le pour et le contre avant de lui proposer son aide. Aeden n’était pas une tête brûlée. Très bien. Il se le tenait pour dit. Il le fixa franchement et lui tendit la main pour sceller leur pacte. Leurs leçons allaient prendre une autre tournure désormais.

- Alors, quel est le sujet du jour ?

Le Génie sourit. Son étudiant ne perdait pas le nord. Il aimait ça chez lui. Alors il se retourna, attrapa une craie et inscrivit au tableau, une once de défi dans le regard : « La notion de justice »


17/10

Le code fonctionnait bien. Presque chaque jour, même lorsqu’ils ne se voyaient pas pour les « cours », Aeden et Alexander s’échangeaient des petits bouts de papier. Une fois, un vigile les avaient attrapé à s’échanger des mots en douce mais n’avait rien pu faire contre eux et à leur affirmation qu’il s’agissait simplement d’exercices de mathématiques, pour passer le temps. Ils n’avaient dès lors plus été inquiétés mais le Génie avait pris l’habitude de quand même résoudre ces simples calculs pour se donner plus de crédibilité. Et puis, c’était vrai que ça lui faisait tuer quelques minutes quand il s’ennuyait. Si l’Institut se doutait du contenu…
Ce jour-là, le Génie était venu avec une idée bien précise en tête. Il avait préparé une leçon de mathématiques pour Aeden, en apparence bien inoffensive, mais qui allait s’avérer cruciale pour continuer à élaborer leur plan.

- Bonjour Aeden. Bien dormi ? Aujourd’hui, je te propose de travailler sur les vecteurs.

Il lui déposa une feuille sous le nez.

- J’ai dessiné un plan de l’Institut pour nous servir d’exemple. Je préfère travailler sur du concret pas toi ?

Le plan qu’il lui avait donné était quadrillé. Finement quadrillé. Car sous couvert de travailler sur lesdits vecteurs, le Génie avait surtout besoin qu’Aeden retienne cette carte et chaque cellule qui la composait. Ce serait plus pratique pour s’échanger des informations sur les positions des caméras de sécurité…
avatar

Messages : 196
Points de confiance : 10
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 17

W133
17/10

Les choses commençaient à s’organiser. Les garçons se passaient des messages sous la forme inoffensive de calcul de math. Le surdoué se sentait presque comme un espion et commençait à prendre gout à cet écart de conduite, auquel il n’avait pas l’habitude.

- Bonjour Aeden. Bien dormi ? Aujourd’hui, je te propose de travailler sur les vecteurs. ]

Il hocha la tête, souriant. Depuis qu’il avait commencé ces « cours particulier » avec Alexander, le garçon avait découvert autant de choses sur lui-même que de choses nouvelles. Toutes ses informations s’entrechoquaient dans son cerveau et lui donnait l’impression d’être vivant. Vraiment vivant. Plus le pantin de sa famille, ni celui de qui que ce soit.

- J’ai dessiné un plan de l’Institut pour nous servir d’exemple. Je préfère travailler sur du concret pas toi ?

C’était osé. Si osé que cela fonctionnerait. Aeden eut un sourire innocent. Travailler ouvertement sur un plan de l’institut pour lui permettre de connaitre les recoins de l’endroit, c’était prendre l’institut pour des crétins. Mais justement, il ne soupçonnerait pas que les deux garçons puissent faire une chose pareille. Il était impressionné que le garçon puisse redessiner la totalité de l’institut avec autant de précision, et décida de redoubler d’effort pour se hisser à la hauteur des attentes de ce dernier. Que le travail commence.



24/10

Aeden n’arrivait pas à se concentrer. Depuis sa rencontre avec Amalia la veille, il était troublé. Inquiet. La violence dont elle avait fait preuve restait imprimer dans l’esprit du garçon. Il avait déjà subit du harcèlement, et avait senti la différence avec ce qu’il s’était passé. Elle ne rigolait vraiment pas.

Se faire un ennemi, alors qu’au contraire il aurait dû se faire plus discret, l’embêtait. Il espérait bien ne plus la croiser. Il avait les yeux fixés sur un point dans le vide, à mi-chemin entre lui et Alexander quand ce dernier l’apostropha, conscient que son élève s’était perdu une nouvelle fois dans ses pensées. C’était la troisième fois de la journée.





avatar

Messages : 234
Points de confiance : 100
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 17

X111
24/10

Aujourd’hui, Aeden n’était pas très concentré. Le Génie était au courant de ses problèmes de TDA mais quand bien même, ce n’était pas comme d’habitude. Il lui parlait astrophysique sans obtenir de vraies réactions, celles-ci se résumant à un vague hochement de tête peu énergiques.

- Et donc c’est pour ça que notre monde est en fait porté par quatre éléphants montés sur le dos d’une tortue géante qui dérive dans l’espace.

Nouveau hochement de tête. C’était donc bien ce qu’il pensait, Aeden n’écoutait absolument pas. Avait-il des soucis ? Il aurait aimé dire qu’il s’inquiétait de ce regard absent à cause du plan qu’ils avaient à élaborer mais celui-ci avançait tellement vite que ce n’était pas important. En réalité, il s’inquiétait bel et bien pour lui. C’était curieux. D’ordinaire, il se souciait peu des autres mais il fallait croire qu’il commençait à sérieusement à s’attacher à son élève et il attendait chaque jour avec beaucoup d’impatience leurs échanges. Pourtant, à l’origine…
Il prit un air et un ton dégagé pour lui demander.

- Tout va bien Aeden ? Tu as l’air d’être un peu ailleurs.

Peut-être ferait-il mieux d’en rester là pour aujourd’hui ? De toute façon, il n’y avait rien de spécialement urgent. Il se détendit donc et adopta une posture moins raide sur sa chaise.

- Visiblement, il y a quelque chose qui te contrarie. Je peux faire quelque chose pour toi ?

HRP:
Désolée, c'est court, j'étais pas très inspirée ^^'
avatar

Messages : 196
Points de confiance : 10
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 17

W133
24/10

-Tout va bien Aeden ? Tu a l’air d’être un peu ailleurs.

Le garçon releva les yeux, presque surpris qu’on lui adresse la parole. Il dévisagea Alexander. Passa une main dans ses cheveux sombres. Il avait encore loupé un épisode apparemment. Il en avait l’habitude, mais aujourd’hui, les raisons de son inattention n’était pas pathologique.

- Visiblement, il y a quelque chose qui te contrarie. Je peux faire quelque chose pour toi ?


Il eut un instant d’hésitation bref et, finalement, se lança :

- J’ai eu une altercation avec une patiente hier. Rien de bien grave mais ça m’a un peu secoué.

Il pouvait se confier à Alexander sans problèmes alors il lui raconta plus en détails ces petits ennuis. Cela n’avait pas grand-chose à voir ni avec leurs leçons particulières, ni avec leurs plans d’évasion mais cela faisait du bien de se confier juste une fois par rapport à autre chose. Et il ne pouvait se permettre cela avec personne d’autre.
Il se rendait compte peu à peu qu’Alexander était une personne sur qui il pouvait vraiment s’appuyé, avec qui il pouvait discuter de tout et trouver toujours de l’intérêt. Il avait découvert là bien plus qu’un simple camarade, plus qu’un simple coéquipier près pour l’évasion. Il était un ami. Son seul véritable ami.

Il garda cette information bien précieusement dans un coin de sa tête. S’il avait su qu’un ballon de foot sur la tête aboutirait à cela, il aurait été prêt à s’en prendre plusieurs.





avatar

Messages : 234
Points de confiance : 100
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 17

X111
Il y eut un moment de flottement où Aeden hésita à lui répondre. Le Génie se recula un peu, un rien gêné. Il n’aurait pas dû lui poser la question. Ca ne le regardait pas après tout. Il allait reprendre son monologue sur l’astrophysique comme si de rien n’était mais le précoce se décida finalement.

- J’ai eu une altercation avec une patiente hier. Rien de bien grave mais ça m’a un peu secoué.


Il haussa un sourcil, surpris. Il imaginait mal Aeden avoir une altercation avec qui que ce soit, docile et arrangeant comme il l’était, mais il l’écouta patiemment puisque finalement il semblait avoir envie d’en parler.
Le Génie réalisa que ça pouvait être agréable aussi de parler d’autre chose de plans complexes pour faire évader quelqu’un de cet endroit ou de sujets ultra-pointus pour nourrir son acuité mentale. C’était juste une discussion un peu banale, un peu quotidienne que celle des relations et des rencontres qu’ils pouvaient faire l’un et l’autre et il se prit à parler lui aussi un peu de lui, de son lui au quotidien, des a priori qu’il pouvait avoir sur les gens comme cette Amalia Reano qu’il avait déjà croisé plusieurs fois sans jamais lui adresser la parole mais qui ne lui avait pas fait une bonne impression. C’était… Oui, c’était un peu du ragot. Du commérage. D’habitude, il ne s’abaissait pas à ça, les conversations de ce genre lui passaient bien au-dessus. Mais avec Aeden, il y prenait un certain plaisir. Est-ce cela qu’un… ami ? Il écarta la question pour la résoudre plus tard, quand il serait seul et que le temps serait propice à l’introspection. Pour l’instant, il profitait du moment présent. Et curieusement, il ne songeait même pas à reprendre le cours, ni même à peaufiner le plan…  

HRP:
Une conclusion un peu courte, mais ce RP est fini Smile

Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 16 Déc - 5:48

    Aube des Mondes