Et si on tentait la zoothérapie ? feat Walter Myers
 :: Lieux :: Bâtiment principal :: Aile W :: Étage trois : Salle de "soins"

Messages : 72
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 28
Localisation : Sous une pile de dossiers
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Secrétaire de Donatien
Lun 9 Avr - 22:13
En cette fin de journée, Agnès avait une idée bien précise en tête quand elle se dirigea vers le bâtiment W. En fait, cela faisait plusieurs mois qu’elle y pensait, mais aujourd’hui, ça lui avait trotté dans la tête toute la journée alors elle avait décidé que c’était le signe qu’il fallait qu’elle passe à l’action. Mais elle n’était que secrétaire et elle avait besoin d’un avis médical. Elle avait longuement réfléchi à qui elle pouvait bien en parler. Même si la logique aurait voulu qu’elle en parle à Donatien – c’était tout de même le médecin en chef et accessoirement son patron – son choix s’était finalement porté sur le docteur Myers. Elle aurait pu en parler à mademoiselle Jalbert mais elle n’était que stagiaire, son avis n’aurait pas beaucoup pesé pour ce qu’elle envisageait et il y avait bien le docteur Barrabil, étant le seul ami de Donatien, son support aurait pu être intéressant mais déjà, moins elle le voyait mieux elle se portait et comme c’était réciproque, ce détestable personnage aurait plus probablement tout fait pour lui mettre des bâtons dans les roues donc… le docteur Myers. Le docteur Myers était par ailleurs un choix de qualité. Elle ne lui avait pas souvent parlé même s’ils s’étaient déjà croisés un certain nombre de fois mais il était expérimenté et plutôt sympathique. Il était aussi à l’Institut depuis plus longtemps qu’elle et à ce titre, son avis pouvait compter face au conseil d’administration. Et puis, c’était l’occasion de faire plus ample connaissance.
Aussi, elle attendit devant la salle de soin qu’il occupait que sa séance soit finie et l’accueillit avec un grand sourire, un plateau de collation dans les mains. Elle aimait les choses bien faites, elle aimait manger et la convivialité alors elle s’était dit que c’était un bon moyen de nouer le dialogue de façon agréable et… de façon à l’amadouer un peu, il fallait bien l’admettre. Un héritage de sa mère, qui lui avait souvent répété alors qu’elles cuisinaient ensemble que l’attention d’un homme ne s’obtient que lorsqu’on tient compte de son estomac. On verrait bien si avec ce médecin l’adage était également payant.

- Bonjour Docteur Myers, je peux entrer ? Demanda-t-elle avec un sourire amical. Si vous avez le temps, j’aurais besoin de votre avis sur un projet.

En réalité, normalement, s’il lui répondait qu’il n’en avait pas, de temps, ce serait certainement qu’il se défilait puisqu’elle avait vérifié son emploi du temps avant de venir et qu’il avait fini sa journée. La secrétaire avait tout bien planifié, comme un plan de bataille. Car ce projet lui tenait vraiment à cœur. Elle avait réalisé que la plupart des patients aimaient beaucoup les animaux et elle avait entendu dire que ces derniers pouvaient être très bénéfiques contre certains troubles, notamment le stress et la dépression mais aussi tout ce qui concernaient les difficultés mentales et sociales. Et comme elle tenait énormément au bien-être des patients, elle avait décidé de faire son possible pour mettre en place une thérapie qui accueillerait des chiens ou des chats. Peut-être les deux et pourquoi pas, même des oiseaux, des gerbilles, des lapins pour faire plaisir à Ulysse ou des tortues ? Mais pour cela, elle allait avoir besoin d’un argumentaire scientifique en béton, et elle comptait sur le médecin qui lui faisait face pour le lui fournir.
Messages : 27
Date d'inscription : 12/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Médecin
Lun 16 Avr - 16:27
Lorsque son dernier patient sortit de son cabinet, Walter s’autorisa à souffler un peu. Il venait de terminer ses consultations, avait enfin fini sa journée de travail et, à ce titre, s’était autorisé à s’affaler complètement sur son fauteuil à roulettes personnel avec la ferme intention de ne plus y bouger jusqu’à ce qu’il soit un peu plus détendu, ce qui pouvait durer de longues minutes selon la fatigue accumulée durant la journée.
Son laborieux projet fut néanmoins réduit à néant par la visite d’une personne qu’il ne s’attendait pas à voir, surtout avec un tel plateau de gourmandises dans les mains.

– Entrez donc, mademoiselle Dessanges ! Je ne refuse jamais personne, surtout avec un tel fardeau dans les mains.

Le docteur accompagna ses paroles d’un grand geste de la main et débarrassa son bureau de toutes sortes de babioles rigolotes – dont un petit mannequin articulé en bois et un porte-stylo en forme de cochon qui rit – pour faire de la place et poser le plateau.

– Dites-moi tout ... Je perçois l’œil du tigre en vous, continua t-il d’un ton amusé en invitant la jeune femme à s’asseoir en face de lui. De quoi avez-vous besoin, exactement ?

Adieu repos tant mérité, il le regrettera toute sa vie. Où en tout cas jusqu’à ce qu’Agnès s’en aille. Pour l’instant, il se contenta de la regarder droit dans les yeux tout en lorgnant de temps en temps sur les victuailles, un petit sourire charmeur involontaire sur le visage. Après tout, pourquoi ne pas faire contre mauvaise fortune bon cœur ? Tant qu’il ne s’agissait pas d’un projet stupide ou de quelque chose qui n’avait rien à voir avec lui… Quoi qu’en y repensant, cela ne l’empêcherait pas de disposer de quelques collations en attendant le repas du soir.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Lieux :: Bâtiment principal :: Aile W :: Étage trois : Salle de "soins"
Et si on tentait la zoothérapie ? feat Walter Myers

Sauter vers: