- La belle au bois dormant - ft Nevrabriel

Messages : 167
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
W100
Dim 15 Avr - 22:38
- La belle au bois dormant -

Assise sur les marchés à l’entrée du pavillon w, j’attendais tranquillement une légère couverture sur les épaules. Je ne savais pas s’il allait faire beau ou si j’allais avoir de la chance c’est pourquoi je l’avais emporté avec moi.  Le vent sur mes joues était frais, mais restait agréable. Je regardais les différents patients, que je ne connaissais pas, passer devant moi. Mais aucun cheveux roux à l’horizon. Nev et moi avions prévu de se retrouver ici en mâtiné et d’aller déjeuner ensemble, mais aucun signe de mon ami. Le terrain à présent vide je me demandais s’il avait oublié, cette idée ne resta pas longtemps dans mon esprit, il devait être seulement en retard.

Le bout de mon nez commençait à être glacé par l’attente. Quand j’aperçus revenir de la cantine les patients passés devant moi un peu plus tôt, je compris que Nev ne viendrait pas. Je me relevais en resserrant ma couverture sur mes épaules. Au lieu de retourner à ma chambre ou même d’aller manger seule, je pris la direction du pavillon X.  Je parcourrais le corridor des chambres en direction de la chambre de Nev. Une fois en face de la porte je toquais doucement une puis deux fois. Comme il n’y eu pas de réponse je me permis d’ouvrir la porte. La chambre était plongée dans l’ombre, j’y entrais n’y voyant pas bien d’où j’étais. Devinant une masse sur le lit je refermais la porte derrière moi.

Nev, tu dors?

Je m’approchais un peu du lit, je souris en voyant dépasser de sous la couverture la bouille endormie de nev. Il semblait dormir profondément, cela expliquait bien pourquoi il ne m’avait pas rejoint. Je m’assis sur le bord du lit. Posant la main sur la tête je lui caressais doucement le dessus de la tête.

Nev, c’est Lucy, tu as loupé le repas. Nev?

J’attendais patiemment qu’il se réveille, je ne savais pas si c’était acceptable d’aller réveiller quelqu'un comme cela, Mais j’étais persuadée que ça ne le dérangerait pas. Et de toute façon il devait bien se réveiller un jour.
Messages : 312
Points de confiance : 26
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
X36
Dim 15 Avr - 22:56
Le rouquin avait passé une matinée légèrement compliqué. Donatien n’avait pas été très tendre aujourd’hui. Mais le médecin a toujours été d’une bipolarité énigmatique. Nevrabriel n’avait qu’une seule envie en sortant de son auscultation ; dormir. En plus il avait passé sa nuit dans un livre, incapable de s’endormir, intrigué par l’histoire, jusqu’à le finir lorsque l’aurore allait pointer le bout de son nez.
En retournant dans sa chambre, il avait entreprit de refermer ses volets pour un repos total, se mettant en boxer pour replonger dans ses draps confortable et accueillant.
Et il s’endormit.
Longtemps.

Son esprit était tellement loin dans ses songes qu’il n’entendit pas qu’une main familière vint frapper à sa porte en l’appelant. Il n’entendit pas non plus les pas de celle-ci entrer et venir à lui. Il ne vit pas non plus la lumière vivante du couloir alors qu’il avait seulement la tête qui dépassait de cette même couverture.
Non, il était décidément bien là où il était, si bien que rien ne pouvait le perturber. Ou presque rien.
Une main délicate vint caresser ses cheveux à mis chemin entre son visage et son oreiller. C’était agréable.

_Nev, c’est Lucy, tu as loupé le repas. Nev?

Le jeune homme ne réussit pas à ouvrir les yeux et essaya de formuler des mots, qui se traduisirent par des « hhhhmoui ». Pourtant, il faisait de grands efforts pour donner signe de vie.
Finalement, l’écossais réussit à se retourner pour faire face à Lucy.
Le roux réussit à se redresser, ouvrant à demi son œil bleu pour découvrir le joli visage de sa lorialet. Puis le referma tant c’était compliqué. Il laissa sa tête basculer en avant pour se poser sur l’épaule de cette dernière.
Son épaule était frêle mais avait quelque chose de doux et sentait bon. Ou était-ce parce qu’il était mal réveillé ?

_Hmm quelle heure ?


Le plus gentil 2017/2018

Nev s'exprime en : 6699CC

Messages : 167
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
W100
Dim 15 Avr - 23:46
La voix pâteuse de Nev me répondit un semblant de oui. Il se retourna difficilement en ma direction puis se redressa. La nuit de mon ami avait dû être courte car il me semblait vraiment engourdi. Mais après Tout ayant rencontré Nev en pleine nuit peut-être avait-il l’habitude de dormir jusqu’à tard dans la journée. L’une de ses paupières se souleva me dévoilant un iris bleu. Ah? Il allait peut-être réussir à se réveiller au final! Mais cet avion lui semblait bien pénible car elle se referma aussitôt. Puis les cheveux de mon ami se déposèrent dans mon cou le chatouillant, sa tête s'était posée sur mon épaule.

Hmm quelle heure ?

Je souris, il avait l’air d’un grand adolescent bien endormie. Je souris à quoi ressemblait-il quand il avait quinze ans?
Réfléchissant à sa question j’estimais l’heure qu’il devait être.

Il est environ treize-quatorze heure…

Je doutais pendant un instant qu’il ne se soit rendormi dans cette position incongrue, pour éviter cette éventualité je repris parole. Après tout je ne serais pas avancé s’il retournait dans les Bras de Morphée!

Alors tu as bien dormi ?. Comme je ne te voyais pas arriver pour aller manger je me suis permis de venir te voir, j’espère que ça ne n’embête pas trop.

Je me doutais qu’il n’analysait sans doute encore que d'une oreille mes paroles mais cela suffirait certainement à rester un minimum éveillé. Je fermais à mon tour les yeux profitant dans la noirceur, c’était si bien cette absence de lumière bien plus pénible, j’avais presque envie de faire une sieste moi aussi. Mais non! Ce n’était pas là la raison de ma visite! J’ébouriffais gentiment les cheveux de mon ami pour le réveiller un peu plus.

hors Rp:
la semaine des petites réponses !
Messages : 312
Points de confiance : 26
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
X36
Lun 16 Avr - 0:53
_Hmm quelle heure ?

Nevrabriel n’avait pas la force d’ouvrir les yeux pour le savoir. L’absence de lumière était trompeuse. Le roux savait bien qu’il ne faisait pas nuit puisse que de fins filets de lumière essayaient de s’incruster à ses volets, mais il ne savait pas s’il était encore tôt dans la journée ou tard dans l’après-midi. En plus, à l’approche de du printemps, le jour durait plus longtemps.

_Il est environ treize-quatorze heure…

Treize-quatorze ? C’était où dans la journée ça ? Treize … quatorze … avait loupé le repas du midi. Ce n’était pas grave.
Mais une chose commençait doucement à émerger dans son cerveau à peine réveillé. Il devait faire quelque chose aujourd’hui. Il devait aller voir quelqu’un, non ?
Donatien, c’était fait.
Il avait déjà repris son livre à Aeden il y a quelques temps …
Pourtant, il était persuadé qu’il devait voir quelqu’un aujourd’hui.
Nevrabriel essaya de faire marcher son cerveau, son front toujours poser sur l’épaule de Lucy.

_Alors tu as bien dormi ? Comme je ne te voyais pas arriver pour aller manger je me suis permis de venir te voir, j’espère que ça ne n’embête pas trop.

Il fallut quelques secondes au jeune homme pour comprendre les paroles de son amie.
Oups.
C’était Lucy qu’il devait voir aujourd’hui. La pauvre. Elle a du l’attendre un moment. Et heureusement qu’elle ne l’a pas attendu finalement, si elle n’était pas venue, il aurait pu dormir encore un moment.
Etourdis, il n’avait pas prit la peine de mettre un réveille pour aller la rejoindre après sa sieste, qui dura plus que prévu.
Il eut un mouvement de gauche à droite, laissant ses cheveux chatouiller la peau de son ami alors qu’il essayait de se réveiller doucement alors qu'il sentait la petite main de Lucy lui caresser les cheveux

Nevrabriel entoura la taille de sa petite lorialet et se laissa tomber en arrière, entrainant la jeune fille de l’autre coté de son lit. Mais une fois allongé, il sentit que son corps était redevenu faible de force et sa prise sur Lucy se desserra.
Toujours les yeux fermés, il lui murmura, connectant son cerveau à sa parole :

_Deux minutes ... s'il te plait ...


Le plus gentil 2017/2018

Nev s'exprime en : 6699CC

Messages : 167
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
W100
Lun 16 Avr - 4:38
Je sentais les bras de mon ami bouger jusqu’à enlacer ma taille avant de se laisser choir sur le dos, m’entrainant à sa suite. Je retiens un petit gargouillement de surprise, je ne m’attendais pas à me retrouver étendue à ses côtés et pas de cette façon!

Deux minutes ... s'il te plaît ...

Les bras de Nev me libéreraient doucement, comme s’il allait à retrouver le sommeil. Il devait être bien épuisé! Devais-je lui accorder ses précieuses minutes? Je connaissais ce genre de requête… Mais c’était habituellement la mienne! Encore deux non hum trois minutes… revient dans une heure à la place, merci. Je touchais sa joue du bout de mon doigt la tapotant, allo? Il y a quelqu’un là-dedans?

Bon je pouvais bien lui accorder deux petites minutes je n’avais vraiment rien de mieux à faire de toute façon. Je fermais donc à mon tour les yeux toujours allongée près de mon ami et ses bras faiblement enroulés autour de ma taille.
Essayer les lits de l’aile X pourrait devenir une habitude, j’avais déjà passé la nuit avec mon petit ange gardien et si je me souvenais bien c’était sans ce même pavillon. J’avais décidément le don de m’introduire dans la chambre des âmes endormies. Je souris les paupières closes en repensant à cet étrange personnage qui m’avait sauvé des vils cauchemars, j’aimerais bien la retrouver. Je devrais me créer une liste de personnes à retrouver, le petit ange puis la dame aux cheveux argents, deux personnes m’ayant sauvé à leur façon… Et pourquoi pas le gentil Docteur aux cheveux noirs, lui aussi je devrais aller le voir et le remercier convenablement. Mes pensées s’égaraient d’une personne à une autre, aurais-je dû compter les deux minutes? Maintenant blottie dans la chaleur du lit de mon ami je regardais mon courage à le réveiller s’éloigner. Il était franchement confortable se lit, à moins que ce ne soit la présence de Nev qui me relaxait. Peu importe je sentais la fatigue grignoter tranquillement mon visage, l’engourdissant. Qu’elle sale fonction qu’avait mon corps à s’endormir partout! Non! Je ne devais pas m’endormir maintenant! Malgré mon envie d’imiter Nev et de garder paupières closes je fis un gros effort pour me redresser, puis j’enjambais le corps endormi à mes côtés pour m’y installer à califourchon.

Aller Monsieur paresse, les deux minutes sont terminées!

J’avais placé les mains sur mes hanches dans un semblant d’autorité. Ma détermination me quitta très rapidement en voyant que le corps lourd sous moi semblait résigné à rester immobile. Les yeux de Nev semblant soudés. Je soupirais bruyamment puis me laissais tomber sur le cadavre qui me servait d’ami. Tant pis pour lui, je m’endormirais et il n’aurait qu’à suffoquer sous mon poids!
Messages : 312
Points de confiance : 26
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
X36
Lun 16 Avr - 11:49
_Deux minutes ... s'il te plaît  ...

Comme toute personne bien trop confortablement installé dans ses couvertures, Nevrabriel retourna lentement mais surement dans le monde des rêves. Il n’avait pas l’habitude de dormir avec une personne. Puisse que ces derniers remontaient à sa vie en Ecosse, mais la présence de son amie a ses cotés avait quelque chose de doux et ne l’empêcha nullement de retourner à un profond sommeil. Cependant, lorsqu’elle quitta ses bras pour se mettre sur lui, il se réveilla légèrement.

La scène devait être … bien étrange vu de l’extérieur ; une demoiselle à califourchon sur un jeune homme en boxer. Il y avait de quoi se poser des questions. Mais des questions que le rouquin ne se posa pas tant il était en émergence.

_Aller Monsieur paresse, les deux minutes sont terminées!

Une fois de plus, le jeune homme essaya de donner signe de vie, sans succès apparent. Son corps ne bougea pas, sauf pour respirer, et ses paupières restèrent closes. C’était peine perdue.

A la suite de quoi, Nevrabriel sentit un léger poids venir s’écraser contre lui, il lâcha un petit « Hm ! » de surprise, le tirant violement du royaume des rêves.
Le jeune homme comprenait maintenant pourquoi c’était les princes charmants qui réveillaient les demoiselles endormies, les femmes n’étaient pas délicates. Mais il allait garder sa petite blague pour lui, pour le moment.
Le jeune homme tourna la tête vers l’être qui venait de s’affaler sur lui, ouvrant légèrement un œil. Elle semblait décidé à soit le réveillé totalement, soit s'endormir sur lui en guise de punition.

Nevrabriel libéra, aisément, un de ses bras pour venir poser sa main sur le dos de la demoiselle. Puis, doucement, il fit glisser ses doigts sur une des cotes de la lorialet, et la chatouilla. Espérant secrètement qu’elle était chatouilleuse.


Le plus gentil 2017/2018

Nev s'exprime en : 6699CC

Messages : 167
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
W100
Jeu 19 Avr - 1:43
Mon repos improvisant ne dura pourtant pas. À peine mettant laissé choir qu’une plainte étouffée était sortie de la bouche de Nev. Mon action l’avait surpris, peut-être réveillé? Tant-mieux. Je continuais un moment mon rôle comme masse morte humaine avant de sentir des doigts s’agiter sur mes côtes. J’accusais un frisson avant de tenter d’éviter sa chatouille en me décalant me retrouvant à gigoter sans grand succès. En tentant une échappée je terminais mon cheminement les fesses au sol dans un joli boum.

Il contrattaquait par la chatouille! Quelle bassesse, user d’une telle arme! Le laissez voir que cela marcherait à la longue n’était pas envisageable, s’il voulait user d’armes immorales je le pouvais aussi! Sans me relever je m’approchais à genoux, puis une fois repositionné de façon plus adéquate, je m’étirais tel un chat bien déterminé à ne pas délaisser son trône. Puis doucement passais ma main sous la couverture pour rejoindre les côtes de l’Écossais. Sans chandail, il semblait en posture plus délicate que moi. Pianotant du bout des doigts son flanc je n’attendis pas de réaction avant de remonter sur le lit. J’hésitais un instant à me réinstaller, gagnante, sur lui mais je ne voulais pas risquer de l’écraser à nouveau. Mais surtout puisque les chatouilles restaient une arme qu’il maîtrisait mieux que moi. Il ne devait pas le savoir!

Tirant à moi un drap sans savoir s’il s’agissait du mien ou de celui de Nev, je m’en recouvris.

Je suis le monstre des chatouilles et des couvertures tu ne peux rien contre moi!

Je pris une petite pause, n’ayant décidément pas imaginé ma journée comme Cela. Je me rapprochais prudemment avant de pencher ma tête au-dessus de celle de mon ami, laissant mes cheveux descendre comme un rideau de neige.

Le monstre des couvertures est heureux que tu te sois finalement réveillé!
Messages : 312
Points de confiance : 26
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
X36
Jeu 19 Avr - 14:20
Lucy ne résista pas longtemps aux chatouilles du jeune homme, qui semblait plus violentes que ce qu’il ne pensait puisse que son amie tomba au sol dans un fracas en résonance avec son poids, pas très lourds apparemment. Nevrabriel se redressa, voulant voir si tout allait bien pour la demoiselle. Ce bruit l’avait parfaitement réveillé. Mais il n’eut pas le temps de demander à l’enfant de la lune si tout allait bien qu’une petite main vint se glisser sur sa cote. Le jeune homme se raidit, serrant les dents, pour ne pas gesticuler à son tour, affrontant l’attaque furtif de Lucy. Il contracta bien tout les muscles de son corps jusqu’à ce que la demoiselle abandonne l’idée.
Il ne voyait pas vraiment ce qu’elle faisait dans la pénombre, mais il la vit agripper quelque chose et s’enrouler dedans. Ce n’était pas sa couverture puisse qu’elle lui arrivait encore jusqu’au bas-ventre.

_ Je suis le monstre des chatouilles et des couvertures tu ne peux rien contre moi !

L’écossais se mit à sourire à pleine dent, amusé. La masse qu’était devenue la jeune femme s’approcha de lui et plus elle s’approchait, plus Nevrabriel se rallongea sur ses oreillers. Lucy se pencha au dessus de lui, ses cheveux venant chatouiller le visage de l’écossais et il semblait percevoir un sourire à travers la voix de la demoiselle.

_Le monstre des couvertures est heureux que tu te sois finalement réveillé !

Nevrabriel se mit à rire, mettant une main devant sa bouche pour ne pas exploser dans un fou rire. Il ne s’attendait pas vraiment à ça, mais c’était très amusant de se faire réveiller par ce genre de petit jeu.
Toujours dans un sourire jusqu’aux oreilles, Nevrabriel écarta les mèches de cheveux  de Lucy ayant atterrie sur son visage, puis, en fit de même sur le visage de son amie, lui caressant doucement la joue.

_J’abandonne. Vous avez gagné ô grand et puissant monstre des couvertures.


Le jeune homme se redressa doucement, pour ne pas se cogner sur son amie. Il quitta son lit si confortable pour dépasser le petit monstre d’une bonne tête. Nevrabriel posa ses mains sur ce qui semblait être les épaules de Lucy, lui déposant une bise sur le front, entre plusieurs mèches de ses cheveux d’un blanc immaculé, avant de la faire asseoir sur son lit, le temps qu’il se prépare.
Nevrabriel agrippa son pantalon posé sur sa chaise et l’enfila rapidement avant d’ouvrir légèrement ses volets. Assez pour voir parfaitement l’intégralité de sa chambre sans pour autant se faire agresser violemment par les rayons de soleil. La lumière furtive vint rencontrer les cheveux ébouriffés du jeune homme qui se mirent à flamboyer violemment à leur contact. Il détourna la tête en fermant les yeux lorsqu’un filet de lumière atteignit son regard bicolore.

_Accorde moi deux minutes.

L’écossais alla vers son armoire et l’ouvrit en grand avant de piocher un T-shirt et des chaussettes. Il enfila rapidement son haut avant de venir s’asseoir sur sa chaise, mettre ses chaussettes et enfiler ses chaussures, les lassants avec une grande rapidité.
Une fois prêt, le jeune homme passa une main dans ses cheveux pour les « arranger », posa ses coudes sur ses cuisses et releva la tête vers son invitée improvisée, lui adressant un grand sourire :

_Maintenant que je suis présentable, petit monstre, quels sont vos projets ?


Le plus gentil 2017/2018

Nev s'exprime en : 6699CC

Messages : 167
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
W100
Ven 20 Avr - 3:42
La main de mon ami se posa tendrement sur ma joue, je souris, j’étais heureuse il semblait heureux. Un sourire lui allait si bien, ça éclairait encore plus son visage déjà bien coloré.

J’abandonne. Vous avez gagné ô grand et puissant monstre des couvertures.

Il se releva tranquillement et quitta les couvertures. J’étais un monstre bien moins menaçant maintenant que ma proie me surplombait d’une bonne tête. Les mains sur le drap recouvrant mes épaules il m’offrit une bise sur le front et me guida pour que je m’installe sur son lit.

Quand il s’empara d’un pantalon pour l’enfiler l’information qu’il n'en portait pas auparavant parvint jusqu’à mon esprit. Je remerciais le semi-pénombre, elle m’avait évité le risque de le mettre dans l’embarras.
Quand il écarta l’habillage de fenêtre et que le soleil fit briller sa chevelure je me rappelais à quel point mon mais avait une crinière particulièrement flamboyante.

Accorde-moi deux minutes.

Je hochais silencieusement la tête attendant qu’il termine sa préparation. Ses gestes étaient rapides et me semblaient sans maladresse, alors qu’au réveille j’étais personnellement beaucoup plus empotée.

Maintenant que je suis présentable, petit monstre, quels sont vos projets .

Le grand sourire de Nev m’étant adressé je lui rendais. J'étais passé d'un grand et puissant monstre a un petit en quelque phrases! Mais quels étaient mes projets déjà? Nous étions censés nous voir mais il n’y avait rien de prévu en particulier seulement passer le temps. Cependant ayant loupé l’heure du repas en attendant ma princesse endormie, j’étais maintenant un monstre affamé, cela pourrait être une quête intéressante pour nous! D’ailleurs je sentais mon ventre se plaindre silencieusement de l’absence de goûter. Le tapotant en souriant je regardais le jeune homme près de moi.

J’aimerais bien trouver quelque chose à manger, roaaar.

Mon imitation de monstre serait clairement à travailler, Mais tant que Cela faisait sourire Nev ça me suffisait.
Messages : 312
Points de confiance : 26
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
X36
Ven 20 Avr - 11:48
_Maintenant que je suis présentable, petit monstre, quels sont vos projets ?

Nevrabriel n’entendait pas les plaintes de l’estomac de son amie. Lui venait de se reposer, son ventre n’allait pas crier famine alors qu’il n’avait consommé aucun glucide. Bien que Donatien n’était pas des plus heureux de savoir que son patient sautait des repas, le jeune homme ne faisait pas attention. Nevrabriel avait des réserves, mais pas tant, son poids était dans la norme mais à la limite de la maigreur, outre l’esthétique, c’était un problème de santé qu’il ne fallait pas prendre à la légère.

_J’aimerais bien trouver quelque chose à manger, roaaar.

La petite démonstration « monstrueuse » de Lucy était égale à celle d’une enfant. Mais c’était mignon. Le jeune homme eut un gloussement de rire en se frottant la tête.
La pauvre avait loupé le déjeuner à cause de lui. Mais peut-être avait-il encore le temps d’y aller ?
Nevrabriel agrippa son réveille et le tourna vers lui, constatant que la cantine allait fermer dans cinq minutes. Ils n’avaient plus vraiment le temps de s’y rendre, à part pour déranger le personnel.
Mais à chaque problème sa solution.

Le jeune homme ouvrit son premier tiroir. Il sortit des feuilles volantes remplies de notes de musique écrite à la main, quelques stylos et bricole pour trouver l’objet de sa convoitise. Finalement, le roux tira un paquet de werthers que lui avait donné mademoiselle Dessanges, sous un prétexte qu’il avait oublié. Il secoua le paquet devant son visage avec un sourire satisfait.

_Est-ce que les monstres aiment le caramel ?

Nevrabriel regarda le paquet déjà ouvert. Il en restait beaucoup. Ce n’était pas très nourrissant, mais ça pourrait calmer leur appétit jusqu’au diné. La cantine réouvrait à dix-huit heures. Tenir quatre heures avec des bonbons ? … ça se tente. Il fallait juste ne pas faire une overdose de caramel.

Le jeune homme vint s’asseoir à coté de son amie. Il ouvrit le paquet en plus grand pour que l’accessibilité des friandises soit plus facile et lui tendit le paquet.

_Je suis désolé que tu ais loupé le déjeuner à cause de moi.


Le plus gentil 2017/2018

Nev s'exprime en : 6699CC

Messages : 167
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
W100
Sam 21 Avr - 0:19
Je regardais mon ami, il semblait pensif, c’était une lourde tâche de satisfaire un monstre !
Il fouilla dans son tiroir pour en sortir un paquet de Bonbon. Je ne connaissais pas la sorte Mais mes yeux s’agrandirent, il y avait une éternité que je n’avais pas mangé de friandises!

Est-ce que les monstres aiment le caramel ?

Je lançais un regard à mon ami, je peux vraiment? Quand il s’installa à mes côtés le sac de caramels bien ouvert je ne me le fis pas dire deux fois. Je piochais un caramel sans dire un mot, le regardant attentivement.

Je suis désolé que tu ais loupé le déjeuner à cause de moi.

Le monstre accepte avec joie cette offrande, de toute façon, ce n’est pas très grave, les caramels c’est super, merci beaucoup !

J’en goûtais un, c’était vraiment délicieux, les friandises et moi avions notre histoire d’amour bien particulière, Mais ou avait-il bien pu trouvé un pareil trésor? Je n'avais pas vue de magasin sur cette île, bon je ne l’avais visité qu’avec Nev et très peu, peut-être y en avait-il un au final.
J’aventurais de nouveau ma main dans le sac pour piocher un petit caramel à l’emballage doré.

C’est ta famille qui t’a emporté ça,

Je montrais ma prise,

Ou il y a un sorte de magasin sur l’ile ?

En attendant sa réponse je déballais le bonbon avant de le porter à ma bouche. Puis d’un geste machinal, je lissais l’emballage avant de le plier en deux. Maintenant qu’il n’était plus tout fripé il était bien plus chouette.
Cette drôle de manie à part, je reposais mon attention sur mon ami, profitant de la douceur de son offrande.
Messages : 312
Points de confiance : 26
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
X36
Sam 21 Avr - 3:24
_Je suis désolé que tu ais loupé le déjeuner à cause de moi.

_Le monstre accepte avec joie cette offrande, de toute façon, ce n’est pas très grave, les caramels c’est super, merci beaucoup !

La jeune fille semblait aimer les friandises. C’était une bonne chose, parce qu’il n’avait rien d’autre. En cas d’extrême urgence, l'écossais aurait pu aller voir mademoiselle Dessanges pour lui demander assistance dans la misère, mais s’il pouvait se contenter de ça, il n’y avait pas mort d’homme.
Nevrabriel sourit en regardant la lorialet manger avec gourmandise. Il ne disait rien, ne prenait pas dans le paquet, se contentant de regarder son amie déguster, enrouler dans sa couverture. C’était mignon.

_C’est ta famille qui t’a emporté ça,

Non Lucy, non … n’appuie pas sur la corde sensible …
Un bref instant, le regard de Nev devint beaucoup moins clair malgré son sourire figé sur le visage.

_Ou il y a un sorte de magasin sur l’ile ?

Et la tristesse quitta immédiatement ses yeux. Voilà qui était mieux, de l’humour.
Mais à bien y regarder, Lucy semblait vraiment croire qu’il y avait un centre commerciale sur l’île. Pensait-elle qu’il y avait un cinéma ? Un bar ? Des boutiques souvenirs pour les visiteurs et autres choses ?
Ça serait à la fois amusant et assez impressionnant de crédulité. Le jeune homme pourrait être vicieux et lui faire croire cela, mais ce n’était pas du tout dans son caractère. Se moquer de la naïveté des autres était loin d’être une attrait en lui. Il n'aurait pas aimé cela, et ne le ferait donc pas à autrui.

_Non Lucy, ni l’un ni l’autre. Je ne sais pas si tu as eu le plaisir de la rencontrer, la secrétaire du docteur Elpida ? Mademoiselle Dessanges. Elle est très gentille.

A ces mots, il posa le paquet près de sa cuisse, entre Lucy et lui, prit un bonbon qu’il commença à désemballer.

_C’est elle qui m’a donné ça. Elle est pleine de bonne attention. Je suis sûr que tu l’adorerais.

Puis, le jeune homme prit le caramel entre son pouce et son index avant de le mettre devant le visage de son amie.

_Un caramel rebelle tente de s’échapper, il faut vite le manger !


Le plus gentil 2017/2018

Nev s'exprime en : 6699CC

Messages : 167
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
W100
Sam 21 Avr - 16:19
Bien affairée à déguster je ne remarquais pas l’émotion qui passa sur le visage de mon ami. Quand il reprit parole mon attention lui revint.

Non Lucy, ni l’un ni l’autre. Je ne sais pas si tu as eu le plaisir de la rencontrer, la secrétaire du docteur Elpida ? Mademoiselle Dessanges. Elle est très gentille.

J’avais été rencontré le Docteur Elpida peu de temps après mon arrivée mais je n’avais pas rencontré cette dame dont Nev me parlait. Je secouais donc la tête de gauche à droite, je n’en avais jamais entendu parler avant aujourd'hui.

J'ai rencontré l’assistante d’un médecin qui n’était pas le Docteur Elpida, mais je n’ai pas eu le temps de lui demander son prénom… mais elle était très gentille dans mon souvenir!

C’est elle qui m’a donné ça. Elle est pleine de bonne attention. Je suis sûr que tu l’adorerais.

Je souris, Nev était gentil, il était normal que les gens soient pleins de bonnes attentions avec lui, On ne pouvait pas détester sa petite bouille rousse aux yeux vairons, trop de gentillesses.

Puis je le vis prendre un caramel et le tenir devant moi, perplexe je ne compris seulement quand il reprit parole.

Un caramel rebelle tente de s’échapper, il faut vite le manger !

Je le regardais lui et ensuite le caramel, un fugitif! Du bout des lèvres j’allais voler la friandise des doigts de mon ami.

Aucun caramel ne peut échapper au monstre Lucy!

Je fronçais les sourcils dans un semblant d’air méchant, peu convaincant.
Un clin d’oeil à mon ami puis je disparus sous ma couverture,

Nomnomgnom….
Messages : 312
Points de confiance : 26
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
X36
Dim 22 Avr - 2:00
_Un caramel rebelle tente de s’échapper, il faut vite le manger !

Lucy ne se fit pas prier pour rattraper le déserteur. Elle vint le pincer de ses lèvres pour le dévorer, le jeune homme lâcha automatiquement la friandise, ne voulant pas que ce petit monstre lui croque les doigts.

_Aucun caramel ne peut échapper au monstre Lucy !

Lucy fit une espèce de moue très peu crédible, avant de disparaitre sous sa couverture.

_Nomnomgnom….

Quel bruit disgracieux !
L’écossais regarda la masse enroulée sous la couverture, assez attendrit. Puis, son regard se dirigea vers son bureau dont le premier tiroir était grand ouvert et la plupart de son contenue était versé sur le bureau.
Hm, ça lui rappelait qu’il devait donner quelque chose à son invitée improvisée. Sa présence était parfaite.
Nevrabriel tapota doucement la masse, ne sachant pas où était les éléments du corps de celle-ci

_Eh petit monstre, j’ai peut-être une offrande pour toi.

Nevrabriel se leva pour aller fouiller dans ses tiroirs. Il n’avait pas prévu de donner ces choses à Lucy aujourd’hui, il y avait pensé en les voyant, mais étourdit, il a du les ranger par la suite.
Le jeune homme retourna tout ses tiroirs, sans succès. Puis, il se tint devant le meuble, une main sur le menton, l’autre sur la hanche, cherchant dans sa mémoire ce qu’il en avait fait.
Sa mémoire était défaillante, il ne fallait pas trop en demandé, il faisait ce qu’il pouvait pour se souvenir.

Mais la mémoire finit par lui revenir et le jeune homme se dirigea vers son armoire en fouillant les poches d’une de ses vestes pour en sortir des feutres parfaitement emballés. Il n’y avait que 7 couleurs, mais 7 couleurs de l’arc en ciel.
Fier de lui, Nevrabriel retourna après de son amie en lui tendant le paquet de feutre. C’était sa grand-mère qui lui en avait offert, se disant que son petit-fils adoré pourrait s’adonner à un autre passe temps. Il n’a jamais essayé de dessiner, se sachant bien trop mauvais pour ça, et la musique comblait tout les manques possibles que lui offrait cette île.
Lucy en ferait un meilleur usage. Et s’ils ne pouvaient pas se rendre au pied d’un arc-en-ciel, elle pourrait en dessiner des milliers pour compenser.

_Avec ça, même un monstre des couvertures pourra dessiner des arc-en-ciel.

Le jeune homme accompagna ses mots d’un sourire sincère.


Le plus gentil 2017/2018

Nev s'exprime en : 6699CC

Messages : 167
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
W100
Mar 24 Avr - 17:08
À l’abris dans ma carapace de couverture je savourais ravie les caramels. Puis une main vain troubler mon « repas ». Tapotant à gauche à droite.

Eh petit monstre, j’ai peut-être une offrande pour toi.

Petit monstre… oui c’était moi ça ! Une offrande pour moi? Encore?! J’étais décidément un monstre des couvertures choyée! Je sortie la tête comme un petit animal appâté.
Je regardais mon ami fouiller dans ses tiroirs sans sembler y trouver son bonheur. Semblant réfléchir il se dirigea finalement vers son armoire fouillant  parmi ses vêtements. Que pouvait-il bien rechercher ainsi. Je restais sagement assise enrobée de tissus. Quand il sembla finalement trouver l’objet de sa recherche il reporta son attention sur moi. Puis me tendit un paquet avec ce qui semblait êtres des feutres de couleurs. Je le regardais puis les regardais la bouche légèrement ouverte. C’était réellement pour moi?

Avec ça, même un monstre des couvertures pourra dessiner des arc-en-ciel.

Des arc-en-ciel… il m’offrait des feutres pour que je puisse dessiner mes arc-en-ciel que j’affectionnais tant. Je n'avais pas encore bougé. Comment… pourquoi était-il toujours Si gentil, Si attentionné Avec moi?

Je-je peux vraiment les prendre?

Je sortie doucement la main puis Le Bras des couvertures, récupérant le paquet tendu. Nev… je regardais, les couleurs étaient toutes présentes pour que je fasse un joli arc-en-ciel. Il s’en était souvenu, mes yeux devinrent rapidement humides.

Je-enfin… tu es certains? …je… merci beaucoup.

Je caressais l’emballage contenant la précieuse offrande. Je l’ouvris doucement prenant garde de ne pas l’abimer, je choisis le feutre bleu, le rouge et le jaune.

Je vais aussi pouvoir dessiner mon petit arc-en-ciel sur pattes!

Effectivement j'avais assez de couleur pour tenter un portrait de mon ami. Je lui offrais un sourire sincère, je n'avais jamais été particulièrement douée pour recevoir des présents. Ne sachant souvent pas pourquoi l’on m’en offrait.

Je ne sais pas quoi dire…

Je rangeais les trois feutres à l’abris de leur emballage. Puis je me Blais du lit pour aller enlacer mon ami de mes petits membres et de ma charmante couverture.

Je suis très heureuse…
Messages : 312
Points de confiance : 26
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
X36
Mer 25 Avr - 1:13
_Avec ça, même un monstre des couvertures pourra dessiner des arc-en-ciel.

_Je-je peux vraiment les prendre?

Lucy tendit sa main et Nevrabriel rapprocha doucement le paquet vers son amie. Elle ne semblait pas vraiment y croire. Pour l’écossais ce n’était que des feutres, il n’y avait rien d’extraordinaire, mais il savait également qu’il avait du faire la même expression lorsque sa grand-mère lui a offert son violon.

_Je-enfin … tu es certains? … je … merci beaucoup.

Nevrabriel se contenta d’acquiescer en allant s’asseoir sur le siège de son bureau et observant son amie avec ses nouveaux feutres. Lucy avait les yeux humides de joies. Bien que le rouquin savait que c’était de la joie, il ne pouvait s’empêcher de ne pas apprécier les larmes.
Les larmes, joie, tristesse ou colère, n’étaient pas jolies sur un visage.

_Je vais aussi pouvoir dessiner mon petit arc-en-ciel sur pattes !


« Petit arc-en-ciel sur pattes! » ? ... Elle parlait de lui, là, non ? Nevrabriel regarda la main de la lorialet qui avait saisi trois feutres. Bleu, rouge, jaune. Les couleurs primaires ? On pouvait tout faire avec les couleurs primaires. A moins qu’elle les avait prises en référence à ses propres couleurs à lui ? Un œil jaune. Un œil bleu. Des cheveux rouges.
Même si c’était totalement innocent, cela rappelait à Nevrabriel qu’il était vraiment atypique comme personne. Et c’était assez gênant. Mais Lucy était également atypique, alors il ne pouvait pas vraiment se plaindre.
Nevrabriel se contenta de sourire en regardant son amie. Il ne demandait rien que de voir son visage resplendir de joie, même si ce n’était que pour de simple feutre.

_Je ne sais pas quoi dire …

Lucy quitta le lit et vint se loger contre l’écossais.

_Je suis très heureuse …

Nevrabriel passa ses bras sous la couverture de son amie pour entourer son maigre corps de ses bras. Y avait-il quelque chose à rajouté ? Ils n’allaient pas se confondre en jouissance, Lucy savait très bien que sa joie faisait plaisir au roux, et également, le roux savait que la joie de son amie était réelle. Gardant son amie dans ses bras, le jeune homme e redressa, dépassant la demoiselle d’au moins une tête. Il déposa un bref baisé sur le front de la lorialet avant de se détacher d’elle pour la regarder. Petite et toute menue.
Le sourire sincère du jeune homme s’élargit :

_Utilise les bien, je compte sur toi.


Le plus gentil 2017/2018

Nev s'exprime en : 6699CC

Messages : 167
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
W100
Mer 25 Avr - 3:11
Après m'avoir rendu mon étreinte mon ami se décala et m’offrit l’un de ses charmants sourires, donc lui seul et son visage lumineux avait le secret.

Utilise les biens, je compte sur toi.

Je souris à mon tour, le paquet de feutre toujours dans la main.

Je te montrerais !

J’allais m’installer sur la chaise qu’il avait quittée un peu avant. Je déposais sur son bureau. Je ne souhaitais pas risquer d’en perdre un il valait mieux que je les pose. Une fois fait, je m’étirais tel un chat en baillant. Réveiller Nev avait été plus ardu que prévu, la fatigue picotait mes paupières. Je tournais un regard lourd vers mon ami, je me sentais pâteuse, j’avais bien envie de me laisser aller à une petite sieste moi aussi.

Tu sais…

Je m’interrompis, baillant.

Te réveiller fut une activité très difficile même pour un monstre tel que moi… Je propose un retrait stratégique sous les couvertures jusqu’au repas…

En d’autre mots, une sieste. Certes il venait de terminer la sienne, mais qui pouvait refuser une sieste? Bon c’était sans doute ma pathologie, Mais à mes yeux Tous les moments étaient propices à une petite dose de sommeil. Délaissant mon assise je repliais les couvertures de Nev pour m’installer sur le drap, puis je me recouvris de ma couverture, laissant celles de Nev, peut-être préférait-il que je n’y touche pas. J’en doutais sérieusement mais il y avait une limite à l’intrusion!

Je suis médaillée d’or de la sieste si tu ne me rejoins pas rapidement je vais atteindre la première phase du sommeil sans toi !

Bien entendue, j’attendis sagement de sentir un poids me rejoindre sur le matelas avant de m’abandonner.
Messages : 312
Points de confiance : 26
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
X36
Mer 25 Avr - 16:36
_Utilise les biens, je compte sur toi.

_ Je te montrerais !

Elle avait intérêt ! Ahah

_Tu sais … Te réveiller fut une activité très difficile même pour un monstre tel que moi… Je propose un retrait stratégique sous les couvertures jusqu’au repas…

Sur ces mots, Lucy alla préparer le lieu de repos. Nevrabriel la regarda faire, méditant sur son idée. Le diner allait venir dans moins de 4h, mais Lucy avait certainement des soucis de sommeil et lui n’était pas au mieux de sa forme. L’idée n’était pas de refus.
Même si cette aventure allait certainement finir en escapade nocturne tellement le rouquin allait péter la forme ce soir. Après ça, il faudra quand même retrouver un rythme normal. Mais l’idée d’aller se balader cette nuit, peut-être avec Lucy, était une perspective appréciée.

_ Je suis médaillée d’or de la sieste si tu ne me rejoins pas rapidement je vais atteindre la première phase du sommeil sans toi !

Nevrabriel acquiesça avant d’agripper son réveille et le régler pour 18h, afin de ne pas faire la même erreur que tout à l’heure. Il aura passé sa journée à dormir, mais ce n’était pas grave, il fallait bien des jours de repos complet, surtout que ces derniers temps ont été difficile.

Le jeune homme ferma de nouveau ses volets, mais laissa tout de même quelques places pour les rayons du soleil. C’était plus agréable au réveil de voir des filés de lumière venir contre sa porte. Il fallait également espérer que personnes ne viendraient le visiter pendant cette sieste collective.

Puis, le propriétaire des lieux vint s’asseoir sur son lit, se mettant pieds nue et retirant son t-shirt. C’était beaucoup plus confortable de dormir ainsi. Il se tourna vers Lucy et sa couverture, pas assez grande pour son gabarit à lui. Nevrabriel mit une main sur la taille de Lucy pour la soulever légèrement afin de tirer sa propre couverture jusqu’au pied de son amie.

_On sera plus à l’aise avec une grande couverture.

Et comme un joli sandwich, il enveloppa la demoiselle dans sa couverture avant de s’y glisser. Il s’installa confortablement et se tourna vers son amie. Il y avait assez de lumière pour qu’il voit son visage et ses traits. Sa peau et ses cheveux si blanc semblaient luire dans le noir. Ça avait quelque chose de mystique.
Taquin, il se permit de dire :

_J’espère que tu ne ronfles pas, ça serait compromettre mon sommeil.


Le plus gentil 2017/2018

Nev s'exprime en : 6699CC

Messages : 167
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
W100
Mer 25 Avr - 17:20
La main de Nev me souleva pour récupérer la couverture avant de m’en recouvrir. Effectivement se serait plus confortable ainsi.

On sera plus à l’aise avec une grande couverture.

Sans prendre la peine de rouvrir les yeux je souris en ajoutant à mis voix un petit oui. Il finit finalement par bien s’installer. À mes côtés il ajouta.

J’espère que tu ne ronfles pas, ça serait compromettre mon sommeil.

Tsssss… quelle mauvaise langue fais-tu… Ce n’est pas digne d’un gentilhomme. Je suis un monstre certes mais un monstre coquet…
Attiré par la chaleur comme un papillon par la lumière je me lovais contre mon ami.

Pour cet affront, je vais me servir de toi comme d’une bouillotte… c’est bien mérité.

Je ne compris qu’il avait retiré son chandail qu’une fois mon nez se trouvant contre sa peau. Reculer de gène serait quelque peu disgracieux de ma part et de toute façon ce n’était que de la peau. Après un moment de silence contre la peau brûlante de mon ami je repris doucement.

Nev… tu veux bien me chanter une berceuse?

Il m'en avait déjà chanté une sur le bord du lac, sa voix était apaisante et douce, rien de mieux avant une sieste, ainsi j’étais certaine de faire de jolis rêves.
Messages : 312
Points de confiance : 26
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
X36
Mer 25 Avr - 19:04
_J’espère que tu ne ronfles pas, ça serait compromettre mon sommeil.

_ Tsssss… quelle mauvaise langue fais-tu… Ce n’est pas digne d’un gentilhomme. Je suis un monstre certes mais un monstre coquet…

Lucy vint venir se blottir contre le jeune homme. Elle ressemblait à une enfant, c’était mignon.

_ Pour cet affront, je vais me servir de toi comme d’une bouillotte… c’est bien mérité.

Nevrabriel sourit en passant une main sous la hanche de son amie pour l’enlacer. Il se doutait bien qu’elle n’allait pas rester sagement dans son coin de lit, elle aimait bien trop les câlins pour faire autrement. Le jeune homme posa sa joue sur le sommet du crane de la demoiselle en fermant les yeux, s’apprêtant doucement à rejoindre Morphée. Mais il ouvrit doucement les yeux en entendant la voix de Lucy :

_ Nev… tu veux bien me chanter une berceuse ?

Une berceuse ? Pourquoi pas. Il aimait bien chanter en plus. Et c'étai demander avec tellement de mignonnitude, il ne pouvait pas refuser.
Doucement, le jeune homme caressa la longue chevelure blanche de son amie, il s’éloigna légèrement d’elle. Pour chanter, il ne fallait mieux pas murmurer et il n'allait pas non plus lui casser les oreilles.
Nevrabriel savait qu’il avait une voir agréable, et avec un père violoniste, la musique et le chant ont été de passage dans sa jeunesse, il savait très bien utiliser sa voix à présent.
Le jeune homme redressa son torse à l’aide de son coude, pour dégager ses poumons, mais continua à caresser la belle chevelure de Lucy, effleurant souvent sa joue du bout de ses doigts.


Lorsque la chanson prit fin, Nevrabriel regarda l’endormie. Elle était vraiment paisible.
Pour ne pas la réveiller, le jeune homme se contenta de se rallonger, sans s’approcher de la lorialet, mais la couva de sa couverture jusqu’au cou pour ne pas qu'elle prenne froid.

Puis, à son tour, il ferma doucement les yeux et laissa le murmure de leur respiration le bercer jusqu’au royaume des songes.


Le plus gentil 2017/2018

Nev s'exprime en : 6699CC

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

- La belle au bois dormant - ft Nevrabriel

Sauter vers: