L'histoire sans fin...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'histoire sans fin...

Message par Eugène Valtersen le Mer 3 Mai - 15:49

Il était une fois, dans une forêt sombre et mystérieuse, qu'on appelait la forêt Sombre et Mystérieuse. On disait souvent que cette forêt était habitée d'êtres étranges, surtout de fantômes.
Un jour, un aventurier qui eut entendit parler de ces fantômes se décida à les observer, afin de savoir pourquoi ils avaient élu domicile dans cette forêt, précisément. Malheureusement pour lui, il eut un terrible accident. Eh oui! Il trébucha sur son propre lacet, fit un roulé boulé, dévala une colline, et atterrit au cœur de la forêt.
Après s'être levé, il vit un étrange rocher, couvert de ronces et de moisissure, à la forme bien particulière... L'aventurier, sonné, s'approcha à pas feutrés du rocher et écarquilla les yeux, surpris et surtout impressionné par sa forme.
"Le célèbre rocher-pénis..."
Il fit un pas vers le rocher en question, et passa ses doigts sur sa surface, souhaitant connaître la consistance de cet objet étrange. Seulement, celui-ci se mit à trembler. Aussitôt un spectre lui apparue. Elle portait une robe de mariée et elle flottait dans l'air. Puis, tel un oracle, elle pointa son index vers l'aventurier et dit :
"Tu seras mon jouet à présent. Joue à la mariée avec moi."
L'aventurier eut une expression gênée.
"Désolée, mais je suis gay."
La mariée ouvrit de grands yeux puis les leva au ciel.
"Et tu crois que tu seras le premier homosexuel à faire? Ce n'est pas une raison valable pour m'éviter."
Sauf que l'aventurier connaissait la légende du rocher-pénis, et il savait aussi comment la contrer...
Il se mit donc debout face à la mariée et entama une danse de la honte qu'on lui avait appris, pour faire face à ce genre de situation. Il leva les bras vers le ciel, ses pieds dessinant un cercle, et prononça les mots suivants :
" Un jour je serais le meilleur dresseur... Je me battrais sans répit!"
La mariée poussa un cri de souffrance, et commença à se dissiper lentement mais sûrement, pendant que l'aventurier continua à pousser la chansonnette tout en tournant autour de lui-même.
Puis, il entendit dans son dos de lents applaudissements, comme si on n'était pas convaincu de sa performance. Il se retourna et tomba nez à nez avec un vieux barbu bridé. Son regard le transperça, si bien que l'aventurier s'arrêta de chanter et danser. Le vieil homme sortit alors de son manteau un collier avec, pour pendentif, le Yin. Pour accompagner son geste, il dit sur un ton très sérieux à l'aventurier, de sa voix de vieillard tremblant:
" Jean-Pierre, tu es l'élu... Accomplis la prophétie."
L'aventurier savait exactement ce qu'il voulait dire. Une autre des légendes qu'on lui avait raconté de nombreuses fois. Il s'approcha de la pierre, sortit la langue, comme le voulait le rite et l'agita de haut en bas, puis de gauche à droite. La pierre commença à briller d'une lueur étrange...
Jean-Pierre l'aventurier recula d'un pas, éblouit par la lueur de la pierre tandis que le vieillard derrière récita sur un ton solennel:
"Le nuage couvre le soleil, les oiseaux battent des ailes tandis que la princesse de feu périt dedans. Ils seront trois, et tu es le seul. Accomplis ta destinée. Et surtout, n'oublies pas, une fois que tu auras accomplis ta destinée, il te faudra revenir ici, pour vouer le culte du rocher-pénis, et un jour, tu seras comme moi, gardien de la miraculeuse roche."

Messages : 133
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire sans fin...

Message par Loreleï Hexe le Jeu 4 Mai - 19:02

Il était une fois, dans une forêt sombre et mystérieuse, qu'on appelait la forêt Sombre et Mystérieuse. On disait souvent que cette forêt était habitée d'êtres étranges, surtout de fantômes.
Un jour, un aventurier qui eut entendit parler de ces fantômes se décida à les observer, afin de savoir pourquoi ils avaient élu domicile dans cette forêt, précisément. Malheureusement pour lui, il eut un terrible accident. Eh oui! Il trébucha sur son propre lacet, fit un roulé boulé, dévala une colline, et atterrit au cœur de la forêt.
Après s'être levé, il vit un étrange rocher, couvert de ronces et de moisissure, à la forme bien particulière... L'aventurier, sonné, s'approcha à pas feutrés du rocher et écarquilla les yeux, surpris et surtout impressionné par sa forme.
"Le célèbre rocher-pénis..."
Il fit un pas vers le rocher en question, et passa ses doigts sur sa surface, souhaitant connaître la consistance de cet objet étrange. Seulement, celui-ci se mit à trembler. Aussitôt un spectre lui apparue. Elle portait une robe de mariée et elle flottait dans l'air. Puis, tel un oracle, elle pointa son index vers l'aventurier et dit :
"Tu seras mon jouet à présent. Joue à la mariée avec moi."
L'aventurier eut une expression gênée.
"Désolée, mais je suis gay."
La mariée ouvrit de grands yeux puis les leva au ciel.
"Et tu crois que tu seras le premier homosexuel à faire? Ce n'est pas une raison valable pour m'éviter."
Sauf que l'aventurier connaissait la légende du rocher-pénis, et il savait aussi comment la contrer...
Il se mit donc debout face à la mariée et entama une danse de la honte qu'on lui avait appris, pour faire face à ce genre de situation. Il leva les bras vers le ciel, ses pieds dessinant un cercle, et prononça les mots suivants :
" Un jour je serais le meilleur dresseur... Je me battrais sans répit!"
La mariée poussa un cri de souffrance, et commença à se dissiper lentement mais sûrement, pendant que l'aventurier continua à pousser la chansonnette tout en tournant autour de lui-même.
Puis, il entendit dans son dos de lents applaudissements, comme si on n'était pas convaincu de sa performance. Il se retourna et tomba nez à nez avec un vieux barbu bridé. Son regard le transperça, si bien que l'aventurier s'arrêta de chanter et danser. Le vieil homme sortit alors de son manteau un collier avec, pour pendentif, le Yin. Pour accompagner son geste, il dit sur un ton très sérieux à l'aventurier, de sa voix de vieillard tremblant:
" Jean-Pierre, tu es l'élu... Accomplis la prophétie."
L'aventurier savait exactement ce qu'il voulait dire. Une autre des légendes qu'on lui avait raconté de nombreuses fois. Il s'approcha de la pierre, sortit la langue, comme le voulait le rite et l'agita de haut en bas, puis de gauche à droite. La pierre commença à briller d'une lueur étrange...
Jean-Pierre l'aventurier recula d'un pas, éblouit par la lueur de la pierre tandis que le vieillard derrière récita sur un ton solennel:
"Le nuage couvre le soleil, les oiseaux battent des ailes tandis que la princesse de feu périt dedans. Ils seront trois, et tu es le seul. Accomplis ta destinée. Et surtout, n'oublies pas, une fois que tu auras accomplis ta destinée, il te faudra revenir ici, pour vouer le culte du rocher-pénis, et un jour, tu seras comme moi, gardien de la miraculeuse roche."
Le vieux sage disparut lentement dans le brouillard tandis que l'aventurier angoissa subitement en réalisant le destin qui pesait sur ses épaules. Il lança alors un regard dramatique derrière lui; il allait accomplir sa première épreuve, l'épreuve ...

Messages : 114
Date d'inscription : 23/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire sans fin...

Message par VALCOURT Adèlys le Jeu 4 Mai - 19:46

Il était une fois, dans une forêt sombre et mystérieuse, qu'on appelait la forêt Sombre et Mystérieuse. On disait souvent que cette forêt était habitée d'êtres étranges, surtout de fantômes.
Un jour, un aventurier qui eut entendit parler de ces fantômes se décida à les observer, afin de savoir pourquoi ils avaient élu domicile dans cette forêt, précisément. Malheureusement pour lui, il eut un terrible accident. Eh oui! Il trébucha sur son propre lacet, fit un roulé boulé, dévala une colline, et atterrit au cœur de la forêt.
Après s'être levé, il vit un étrange rocher, couvert de ronces et de moisissure, à la forme bien particulière... L'aventurier, sonné, s'approcha à pas feutrés du rocher et écarquilla les yeux, surpris et surtout impressionné par sa forme.
"Le célèbre rocher-pénis..."
Il fit un pas vers le rocher en question, et passa ses doigts sur sa surface, souhaitant connaître la consistance de cet objet étrange. Seulement, celui-ci se mit à trembler. Aussitôt un spectre lui apparue. Elle portait une robe de mariée et elle flottait dans l'air. Puis, tel un oracle, elle pointa son index vers l'aventurier et dit :
"Tu seras mon jouet à présent. Joue à la mariée avec moi."
L'aventurier eut une expression gênée.
"Désolée, mais je suis gay."
La mariée ouvrit de grands yeux puis les leva au ciel.
"Et tu crois que tu seras le premier homosexuel à faire? Ce n'est pas une raison valable pour m'éviter."
Sauf que l'aventurier connaissait la légende du rocher-pénis, et il savait aussi comment la contrer...
Il se mit donc debout face à la mariée et entama une danse de la honte qu'on lui avait appris, pour faire face à ce genre de situation. Il leva les bras vers le ciel, ses pieds dessinant un cercle, et prononça les mots suivants :
" Un jour je serais le meilleur dresseur... Je me battrais sans répit!"
La mariée poussa un cri de souffrance, et commença à se dissiper lentement mais sûrement, pendant que l'aventurier continua à pousser la chansonnette tout en tournant autour de lui-même.
Puis, il entendit dans son dos de lents applaudissements, comme si on n'était pas convaincu de sa performance. Il se retourna et tomba nez à nez avec un vieux barbu bridé. Son regard le transperça, si bien que l'aventurier s'arrêta de chanter et danser. Le vieil homme sortit alors de son manteau un collier avec, pour pendentif, le Yin. Pour accompagner son geste, il dit sur un ton très sérieux à l'aventurier, de sa voix de vieillard tremblant:
" Jean-Pierre, tu es l'élu... Accomplis la prophétie."
L'aventurier savait exactement ce qu'il voulait dire. Une autre des légendes qu'on lui avait raconté de nombreuses fois. Il s'approcha de la pierre, sortit la langue, comme le voulait le rite et l'agita de haut en bas, puis de gauche à droite. La pierre commença à briller d'une lueur étrange...
Jean-Pierre l'aventurier recula d'un pas, éblouit par la lueur de la pierre tandis que le vieillard derrière récita sur un ton solennel:
"Le nuage couvre le soleil, les oiseaux battent des ailes tandis que la princesse de feu périt dedans. Ils seront trois, et tu es le seul. Accomplis ta destinée. Et surtout, n'oublies pas, une fois que tu auras accomplis ta destinée, il te faudra revenir ici, pour vouer le culte du rocher-pénis, et un jour, tu seras comme moi, gardien de la miraculeuse roche."
Le vieux sage disparut lentement dans le brouillard tandis que l'aventurier angoissa subitement en réalisant le destin qui pesait sur ses épaules. Il lança alors un regard dramatique derrière lui; il allait accomplir sa première épreuve, l'épreuve de la main baladeuse.
En effet, il devait toucher une seule et unique chose qui lui permettrait de sentir en lui une force grandissante. Or, s'il ne touchait pas la bonne chose, alors...

Messages : 134
Date d'inscription : 09/02/2017
Localisation : Si je ne suis pas dans ma chambre, je suis forcément au lac.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire sans fin...

Message par Donatien le Jeu 4 Mai - 20:15

(Adèlys, tu viens d'enterrer ta pureté :'( )

Il était une fois, dans une forêt sombre et mystérieuse, qu'on appelait la forêt Sombre et Mystérieuse. On disait souvent que cette forêt était habitée d'êtres étranges, surtout de fantômes.
Un jour, un aventurier qui eut entendit parler de ces fantômes se décida à les observer, afin de savoir pourquoi ils avaient élu domicile dans cette forêt, précisément. Malheureusement pour lui, il eut un terrible accident. Eh oui! Il trébucha sur son propre lacet, fit un roulé boulé, dévala une colline, et atterrit au cœur de la forêt.
Après s'être levé, il vit un étrange rocher, couvert de ronces et de moisissure, à la forme bien particulière... L'aventurier, sonné, s'approcha à pas feutrés du rocher et écarquilla les yeux, surpris et surtout impressionné par sa forme.
"Le célèbre rocher-pénis..."
Il fit un pas vers le rocher en question, et passa ses doigts sur sa surface, souhaitant connaître la consistance de cet objet étrange. Seulement, celui-ci se mit à trembler. Aussitôt un spectre lui apparue. Elle portait une robe de mariée et elle flottait dans l'air. Puis, tel un oracle, elle pointa son index vers l'aventurier et dit :
"Tu seras mon jouet à présent. Joue à la mariée avec moi."
L'aventurier eut une expression gênée.
"Désolée, mais je suis gay."
La mariée ouvrit de grands yeux puis les leva au ciel.
"Et tu crois que tu seras le premier homosexuel à faire? Ce n'est pas une raison valable pour m'éviter."
Sauf que l'aventurier connaissait la légende du rocher-pénis, et il savait aussi comment la contrer...
Il se mit donc debout face à la mariée et entama une danse de la honte qu'on lui avait appris, pour faire face à ce genre de situation. Il leva les bras vers le ciel, ses pieds dessinant un cercle, et prononça les mots suivants :
" Un jour je serais le meilleur dresseur... Je me battrais sans répit!"
La mariée poussa un cri de souffrance, et commença à se dissiper lentement mais sûrement, pendant que l'aventurier continua à pousser la chansonnette tout en tournant autour de lui-même.
Puis, il entendit dans son dos de lents applaudissements, comme si on n'était pas convaincu de sa performance. Il se retourna et tomba nez à nez avec un vieux barbu bridé. Son regard le transperça, si bien que l'aventurier s'arrêta de chanter et danser. Le vieil homme sortit alors de son manteau un collier avec, pour pendentif, le Yin. Pour accompagner son geste, il dit sur un ton très sérieux à l'aventurier, de sa voix de vieillard tremblant:
" Jean-Pierre, tu es l'élu... Accomplis la prophétie."
L'aventurier savait exactement ce qu'il voulait dire. Une autre des légendes qu'on lui avait raconté de nombreuses fois. Il s'approcha de la pierre, sortit la langue, comme le voulait le rite et l'agita de haut en bas, puis de gauche à droite. La pierre commença à briller d'une lueur étrange...
Jean-Pierre l'aventurier recula d'un pas, éblouit par la lueur de la pierre tandis que le vieillard derrière récita sur un ton solennel:
"Le nuage couvre le soleil, les oiseaux battent des ailes tandis que la princesse de feu périt dedans. Ils seront trois, et tu es le seul. Accomplis ta destinée. Et surtout, n'oublies pas, une fois que tu auras accomplis ta destinée, il te faudra revenir ici, pour vouer le culte du rocher-pénis, et un jour, tu seras comme moi, gardien de la miraculeuse roche."
Le vieux sage disparut lentement dans le brouillard tandis que l'aventurier angoissa subitement en réalisant le destin qui pesait sur ses épaules. Il lança alors un regard dramatique derrière lui; il allait accomplir sa première épreuve, l'épreuve de la main baladeuse.
En effet, il devait toucher une seule et unique chose qui lui permettrait de sentir en lui une force grandissante. Or, s'il ne touchait pas la bonne chose, alors il mourrait. Mais quelle était cette chose pleine de puissance? Où la trouver? Combien de temps la toucher?
C'est alors que la mariée fantôme de tout à l'heure lui apparut de nouveau.

Messages : 155
Date d'inscription : 13/02/2017
Localisation : Dans la cour !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire sans fin...

Message par VALCOURT Adèlys le Dim 7 Mai - 12:47

(J'aime détruire quelques illusions, Don ;D )

Il était une fois, dans une forêt sombre et mystérieuse, qu'on appelait la forêt Sombre et Mystérieuse. On disait souvent que cette forêt était habitée d'êtres étranges, surtout de fantômes.
Un jour, un aventurier qui eut entendit parler de ces fantômes se décida à les observer, afin de savoir pourquoi ils avaient élu domicile dans cette forêt, précisément. Malheureusement pour lui, il eut un terrible accident. Eh oui! Il trébucha sur son propre lacet, fit un roulé boulé, dévala une colline, et atterrit au cœur de la forêt.
Après s'être levé, il vit un étrange rocher, couvert de ronces et de moisissure, à la forme bien particulière... L'aventurier, sonné, s'approcha à pas feutrés du rocher et écarquilla les yeux, surpris et surtout impressionné par sa forme.
"Le célèbre rocher-pénis..."
Il fit un pas vers le rocher en question, et passa ses doigts sur sa surface, souhaitant connaître la consistance de cet objet étrange. Seulement, celui-ci se mit à trembler. Aussitôt un spectre lui apparue. Elle portait une robe de mariée et elle flottait dans l'air. Puis, tel un oracle, elle pointa son index vers l'aventurier et dit :
"Tu seras mon jouet à présent. Joue à la mariée avec moi."
L'aventurier eut une expression gênée.
"Désolée, mais je suis gay."
La mariée ouvrit de grands yeux puis les leva au ciel.
"Et tu crois que tu seras le premier homosexuel à faire? Ce n'est pas une raison valable pour m'éviter."
Sauf que l'aventurier connaissait la légende du rocher-pénis, et il savait aussi comment la contrer...
Il se mit donc debout face à la mariée et entama une danse de la honte qu'on lui avait appris, pour faire face à ce genre de situation. Il leva les bras vers le ciel, ses pieds dessinant un cercle, et prononça les mots suivants :
" Un jour je serais le meilleur dresseur... Je me battrais sans répit!"
La mariée poussa un cri de souffrance, et commença à se dissiper lentement mais sûrement, pendant que l'aventurier continua à pousser la chansonnette tout en tournant autour de lui-même.
Puis, il entendit dans son dos de lents applaudissements, comme si on n'était pas convaincu de sa performance. Il se retourna et tomba nez à nez avec un vieux barbu bridé. Son regard le transperça, si bien que l'aventurier s'arrêta de chanter et danser. Le vieil homme sortit alors de son manteau un collier avec, pour pendentif, le Yin. Pour accompagner son geste, il dit sur un ton très sérieux à l'aventurier, de sa voix de vieillard tremblant:
" Jean-Pierre, tu es l'élu... Accomplis la prophétie."
L'aventurier savait exactement ce qu'il voulait dire. Une autre des légendes qu'on lui avait raconté de nombreuses fois. Il s'approcha de la pierre, sortit la langue, comme le voulait le rite et l'agita de haut en bas, puis de gauche à droite. La pierre commença à briller d'une lueur étrange...
Jean-Pierre l'aventurier recula d'un pas, éblouit par la lueur de la pierre tandis que le vieillard derrière récita sur un ton solennel:
"Le nuage couvre le soleil, les oiseaux battent des ailes tandis que la princesse de feu périt dedans. Ils seront trois, et tu es le seul. Accomplis ta destinée. Et surtout, n'oublies pas, une fois que tu auras accomplis ta destinée, il te faudra revenir ici, pour vouer le culte du rocher-pénis, et un jour, tu seras comme moi, gardien de la miraculeuse roche."
Le vieux sage disparut lentement dans le brouillard tandis que l'aventurier angoissa subitement en réalisant le destin qui pesait sur ses épaules. Il lança alors un regard dramatique derrière lui; il allait accomplir sa première épreuve, l'épreuve de la main baladeuse.
En effet, il devait toucher une seule et unique chose qui lui permettrait de sentir en lui une force grandissante. Or, s'il ne touchait pas la bonne chose, alors il mourrait. Mais quelle était cette chose pleine de puissance? Où la trouver? Combien de temps la toucher?
C'est alors que la mariée fantôme de tout à l'heure lui apparut de nouveau. Le chant purificateur n'avait pas fonctionné, cela prouvait donc que ce fantôme, cet esprit était bien plus puissant qu'il ne le pensait. Malheureusement pour lui, elle...

Messages : 134
Date d'inscription : 09/02/2017
Localisation : Si je ne suis pas dans ma chambre, je suis forcément au lac.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire sans fin...

Message par Loreleï Hexe le Dim 7 Mai - 18:35

Il était une fois, dans une forêt sombre et mystérieuse, qu'on appelait la forêt Sombre et Mystérieuse. On disait souvent que cette forêt était habitée d'êtres étranges, surtout de fantômes.
Un jour, un aventurier qui eut entendit parler de ces fantômes se décida à les observer, afin de savoir pourquoi ils avaient élu domicile dans cette forêt, précisément. Malheureusement pour lui, il eut un terrible accident. Eh oui! Il trébucha sur son propre lacet, fit un roulé boulé, dévala une colline, et atterrit au cœur de la forêt.
Après s'être levé, il vit un étrange rocher, couvert de ronces et de moisissure, à la forme bien particulière... L'aventurier, sonné, s'approcha à pas feutrés du rocher et écarquilla les yeux, surpris et surtout impressionné par sa forme.
"Le célèbre rocher-pénis..."
Il fit un pas vers le rocher en question, et passa ses doigts sur sa surface, souhaitant connaître la consistance de cet objet étrange. Seulement, celui-ci se mit à trembler. Aussitôt un spectre lui apparue. Elle portait une robe de mariée et elle flottait dans l'air. Puis, tel un oracle, elle pointa son index vers l'aventurier et dit :
"Tu seras mon jouet à présent. Joue à la mariée avec moi."
L'aventurier eut une expression gênée.
"Désolée, mais je suis gay."
La mariée ouvrit de grands yeux puis les leva au ciel.
"Et tu crois que tu seras le premier homosexuel à faire? Ce n'est pas une raison valable pour m'éviter."
Sauf que l'aventurier connaissait la légende du rocher-pénis, et il savait aussi comment la contrer...
Il se mit donc debout face à la mariée et entama une danse de la honte qu'on lui avait appris, pour faire face à ce genre de situation. Il leva les bras vers le ciel, ses pieds dessinant un cercle, et prononça les mots suivants :
" Un jour je serais le meilleur dresseur... Je me battrais sans répit!"
La mariée poussa un cri de souffrance, et commença à se dissiper lentement mais sûrement, pendant que l'aventurier continua à pousser la chansonnette tout en tournant autour de lui-même.
Puis, il entendit dans son dos de lents applaudissements, comme si on n'était pas convaincu de sa performance. Il se retourna et tomba nez à nez avec un vieux barbu bridé. Son regard le transperça, si bien que l'aventurier s'arrêta de chanter et danser. Le vieil homme sortit alors de son manteau un collier avec, pour pendentif, le Yin. Pour accompagner son geste, il dit sur un ton très sérieux à l'aventurier, de sa voix de vieillard tremblant:
" Jean-Pierre, tu es l'élu... Accomplis la prophétie."
L'aventurier savait exactement ce qu'il voulait dire. Une autre des légendes qu'on lui avait raconté de nombreuses fois. Il s'approcha de la pierre, sortit la langue, comme le voulait le rite et l'agita de haut en bas, puis de gauche à droite. La pierre commença à briller d'une lueur étrange...
Jean-Pierre l'aventurier recula d'un pas, éblouit par la lueur de la pierre tandis que le vieillard derrière récita sur un ton solennel:
"Le nuage couvre le soleil, les oiseaux battent des ailes tandis que la princesse de feu périt dedans. Ils seront trois, et tu es le seul. Accomplis ta destinée. Et surtout, n'oublies pas, une fois que tu auras accomplis ta destinée, il te faudra revenir ici, pour vouer le culte du rocher-pénis, et un jour, tu seras comme moi, gardien de la miraculeuse roche."
Le vieux sage disparut lentement dans le brouillard tandis que l'aventurier angoissa subitement en réalisant le destin qui pesait sur ses épaules. Il lança alors un regard dramatique derrière lui; il allait accomplir sa première épreuve, l'épreuve de la main baladeuse.
En effet, il devait toucher une seule et unique chose qui lui permettrait de sentir en lui une force grandissante. Or, s'il ne touchait pas la bonne chose, alors il mourrait. Mais quelle était cette chose pleine de puissance? Où la trouver? Combien de temps la toucher?
C'est alors que la mariée fantôme de tout à l'heure lui apparut de nouveau. Le chant purificateur n'avait pas fonctionné, cela prouvait donc que ce fantôme, cet esprit était bien plus puissant qu'il ne le pensait. Malheureusement pour lui, elle l'embrassa sur la bouche, lui laissant un goût amer dans la bouche avant de disparaître, non sans dire dans un souffle :"Pour t'aider dans ta première épreuve, voici un peu de mon pouvoir. Le pouvoir de...

Messages : 114
Date d'inscription : 23/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire sans fin...

Message par Donatien le Mer 10 Mai - 21:12

Il était une fois, dans une forêt sombre et mystérieuse, qu'on appelait la forêt Sombre et Mystérieuse. On disait souvent que cette forêt était habitée d'êtres étranges, surtout de fantômes.
Un jour, un aventurier qui eut entendit parler de ces fantômes se décida à les observer, afin de savoir pourquoi ils avaient élu domicile dans cette forêt, précisément. Malheureusement pour lui, il eut un terrible accident. Eh oui! Il trébucha sur son propre lacet, fit un roulé boulé, dévala une colline, et atterrit au cœur de la forêt.
Après s'être levé, il vit un étrange rocher, couvert de ronces et de moisissure, à la forme bien particulière... L'aventurier, sonné, s'approcha à pas feutrés du rocher et écarquilla les yeux, surpris et surtout impressionné par sa forme.
"Le célèbre rocher-pénis..."
Il fit un pas vers le rocher en question, et passa ses doigts sur sa surface, souhaitant connaître la consistance de cet objet étrange. Seulement, celui-ci se mit à trembler. Aussitôt un spectre lui apparue. Elle portait une robe de mariée et elle flottait dans l'air. Puis, tel un oracle, elle pointa son index vers l'aventurier et dit :
"Tu seras mon jouet à présent. Joue à la mariée avec moi."
L'aventurier eut une expression gênée.
"Désolée, mais je suis gay."
La mariée ouvrit de grands yeux puis les leva au ciel.
"Et tu crois que tu seras le premier homosexuel à faire? Ce n'est pas une raison valable pour m'éviter."
Sauf que l'aventurier connaissait la légende du rocher-pénis, et il savait aussi comment la contrer...
Il se mit donc debout face à la mariée et entama une danse de la honte qu'on lui avait appris, pour faire face à ce genre de situation. Il leva les bras vers le ciel, ses pieds dessinant un cercle, et prononça les mots suivants :
" Un jour je serais le meilleur dresseur... Je me battrais sans répit!"
La mariée poussa un cri de souffrance, et commença à se dissiper lentement mais sûrement, pendant que l'aventurier continua à pousser la chansonnette tout en tournant autour de lui-même.
Puis, il entendit dans son dos de lents applaudissements, comme si on n'était pas convaincu de sa performance. Il se retourna et tomba nez à nez avec un vieux barbu bridé. Son regard le transperça, si bien que l'aventurier s'arrêta de chanter et danser. Le vieil homme sortit alors de son manteau un collier avec, pour pendentif, le Yin. Pour accompagner son geste, il dit sur un ton très sérieux à l'aventurier, de sa voix de vieillard tremblant:
" Jean-Pierre, tu es l'élu... Accomplis la prophétie."
L'aventurier savait exactement ce qu'il voulait dire. Une autre des légendes qu'on lui avait raconté de nombreuses fois. Il s'approcha de la pierre, sortit la langue, comme le voulait le rite et l'agita de haut en bas, puis de gauche à droite. La pierre commença à briller d'une lueur étrange...
Jean-Pierre l'aventurier recula d'un pas, éblouit par la lueur de la pierre tandis que le vieillard derrière récita sur un ton solennel:
"Le nuage couvre le soleil, les oiseaux battent des ailes tandis que la princesse de feu périt dedans. Ils seront trois, et tu es le seul. Accomplis ta destinée. Et surtout, n'oublies pas, une fois que tu auras accomplis ta destinée, il te faudra revenir ici, pour vouer le culte du rocher-pénis, et un jour, tu seras comme moi, gardien de la miraculeuse roche."
Le vieux sage disparut lentement dans le brouillard tandis que l'aventurier angoissa subitement en réalisant le destin qui pesait sur ses épaules. Il lança alors un regard dramatique derrière lui; il allait accomplir sa première épreuve, l'épreuve de la main baladeuse.
En effet, il devait toucher une seule et unique chose qui lui permettrait de sentir en lui une force grandissante. Or, s'il ne touchait pas la bonne chose, alors il mourrait. Mais quelle était cette chose pleine de puissance? Où la trouver? Combien de temps la toucher?
C'est alors que la mariée fantôme de tout à l'heure lui apparut de nouveau. Le chant purificateur n'avait pas fonctionné, cela prouvait donc que ce fantôme, cet esprit était bien plus puissant qu'il ne le pensait. Malheureusement pour lui, elle l'embrassa sur la bouche, lui laissant un goût amer dans la bouche avant de disparaître, non sans dire dans un souffle :"Pour t'aider dans ta première épreuve, voici un peu de mon pouvoir. Le pouvoir de recherche. Tes sens sont maintenant affûtés alors va, mon petit Jean-Pierre."
Jean-Pierre, avec sa super ouïe, commença alors sa recherche!

Messages : 155
Date d'inscription : 13/02/2017
Localisation : Dans la cour !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire sans fin...

Message par VALCOURT Adèlys le Ven 12 Mai - 19:14

Il était une fois, dans une forêt sombre et mystérieuse, qu'on appelait la forêt Sombre et Mystérieuse. On disait souvent que cette forêt était habitée d'êtres étranges, surtout de fantômes.
Un jour, un aventurier qui eut entendit parler de ces fantômes se décida à les observer, afin de savoir pourquoi ils avaient élu domicile dans cette forêt, précisément. Malheureusement pour lui, il eut un terrible accident. Eh oui! Il trébucha sur son propre lacet, fit un roulé boulé, dévala une colline, et atterrit au cœur de la forêt.
Après s'être levé, il vit un étrange rocher, couvert de ronces et de moisissure, à la forme bien particulière... L'aventurier, sonné, s'approcha à pas feutrés du rocher et écarquilla les yeux, surpris et surtout impressionné par sa forme.
"Le célèbre rocher-pénis..."
Il fit un pas vers le rocher en question, et passa ses doigts sur sa surface, souhaitant connaître la consistance de cet objet étrange. Seulement, celui-ci se mit à trembler. Aussitôt un spectre lui apparue. Elle portait une robe de mariée et elle flottait dans l'air. Puis, tel un oracle, elle pointa son index vers l'aventurier et dit :
"Tu seras mon jouet à présent. Joue à la mariée avec moi."
L'aventurier eut une expression gênée.
"Désolée, mais je suis gay."
La mariée ouvrit de grands yeux puis les leva au ciel.
"Et tu crois que tu seras le premier homosexuel à faire? Ce n'est pas une raison valable pour m'éviter."
Sauf que l'aventurier connaissait la légende du rocher-pénis, et il savait aussi comment la contrer...
Il se mit donc debout face à la mariée et entama une danse de la honte qu'on lui avait appris, pour faire face à ce genre de situation. Il leva les bras vers le ciel, ses pieds dessinant un cercle, et prononça les mots suivants :
" Un jour je serais le meilleur dresseur... Je me battrais sans répit!"
La mariée poussa un cri de souffrance, et commença à se dissiper lentement mais sûrement, pendant que l'aventurier continua à pousser la chansonnette tout en tournant autour de lui-même.
Puis, il entendit dans son dos de lents applaudissements, comme si on n'était pas convaincu de sa performance. Il se retourna et tomba nez à nez avec un vieux barbu bridé. Son regard le transperça, si bien que l'aventurier s'arrêta de chanter et danser. Le vieil homme sortit alors de son manteau un collier avec, pour pendentif, le Yin. Pour accompagner son geste, il dit sur un ton très sérieux à l'aventurier, de sa voix de vieillard tremblant:
" Jean-Pierre, tu es l'élu... Accomplis la prophétie."
L'aventurier savait exactement ce qu'il voulait dire. Une autre des légendes qu'on lui avait raconté de nombreuses fois. Il s'approcha de la pierre, sortit la langue, comme le voulait le rite et l'agita de haut en bas, puis de gauche à droite. La pierre commença à briller d'une lueur étrange...
Jean-Pierre l'aventurier recula d'un pas, éblouit par la lueur de la pierre tandis que le vieillard derrière récita sur un ton solennel:
"Le nuage couvre le soleil, les oiseaux battent des ailes tandis que la princesse de feu périt dedans. Ils seront trois, et tu es le seul. Accomplis ta destinée. Et surtout, n'oublies pas, une fois que tu auras accomplis ta destinée, il te faudra revenir ici, pour vouer le culte du rocher-pénis, et un jour, tu seras comme moi, gardien de la miraculeuse roche."
Le vieux sage disparut lentement dans le brouillard tandis que l'aventurier angoissa subitement en réalisant le destin qui pesait sur ses épaules. Il lança alors un regard dramatique derrière lui; il allait accomplir sa première épreuve, l'épreuve de la main baladeuse.
En effet, il devait toucher une seule et unique chose qui lui permettrait de sentir en lui une force grandissante. Or, s'il ne touchait pas la bonne chose, alors il mourrait. Mais quelle était cette chose pleine de puissance? Où la trouver? Combien de temps la toucher?
C'est alors que la mariée fantôme de tout à l'heure lui apparut de nouveau. Le chant purificateur n'avait pas fonctionné, cela prouvait donc que ce fantôme, cet esprit était bien plus puissant qu'il ne le pensait. Malheureusement pour lui, elle l'embrassa sur la bouche, lui laissant un goût amer dans la bouche avant de disparaître, non sans dire dans un souffle :"Pour t'aider dans ta première épreuve, voici un peu de mon pouvoir. Le pouvoir de recherche. Tes sens sont maintenant affûtés alors va, mon petit Jean-Pierre."
Jean-Pierre, avec sa super ouïe, commença alors sa recherche ! Il commença par faire le tour du rocher, examinant de plus près sa structure. Il aperçut une petite fente, d'où se dégageait une petite lumière blanche. Il approcha sa main de la fente...

Messages : 134
Date d'inscription : 09/02/2017
Localisation : Si je ne suis pas dans ma chambre, je suis forcément au lac.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire sans fin...

Message par Donatien le Ven 12 Mai - 20:03

Il était une fois, dans une forêt sombre et mystérieuse, qu'on appelait la forêt Sombre et Mystérieuse. On disait souvent que cette forêt était habitée d'êtres étranges, surtout de fantômes.
Un jour, un aventurier qui eut entendit parler de ces fantômes se décida à les observer, afin de savoir pourquoi ils avaient élu domicile dans cette forêt, précisément. Malheureusement pour lui, il eut un terrible accident. Eh oui! Il trébucha sur son propre lacet, fit un roulé boulé, dévala une colline, et atterrit au cœur de la forêt.
Après s'être levé, il vit un étrange rocher, couvert de ronces et de moisissure, à la forme bien particulière... L'aventurier, sonné, s'approcha à pas feutrés du rocher et écarquilla les yeux, surpris et surtout impressionné par sa forme.
"Le célèbre rocher-pénis..."
Il fit un pas vers le rocher en question, et passa ses doigts sur sa surface, souhaitant connaître la consistance de cet objet étrange. Seulement, celui-ci se mit à trembler. Aussitôt un spectre lui apparue. Elle portait une robe de mariée et elle flottait dans l'air. Puis, tel un oracle, elle pointa son index vers l'aventurier et dit :
"Tu seras mon jouet à présent. Joue à la mariée avec moi."
L'aventurier eut une expression gênée.
"Désolée, mais je suis gay."
La mariée ouvrit de grands yeux puis les leva au ciel.
"Et tu crois que tu seras le premier homosexuel à faire? Ce n'est pas une raison valable pour m'éviter."
Sauf que l'aventurier connaissait la légende du rocher-pénis, et il savait aussi comment la contrer...
Il se mit donc debout face à la mariée et entama une danse de la honte qu'on lui avait appris, pour faire face à ce genre de situation. Il leva les bras vers le ciel, ses pieds dessinant un cercle, et prononça les mots suivants :
" Un jour je serais le meilleur dresseur... Je me battrais sans répit!"
La mariée poussa un cri de souffrance, et commença à se dissiper lentement mais sûrement, pendant que l'aventurier continua à pousser la chansonnette tout en tournant autour de lui-même.
Puis, il entendit dans son dos de lents applaudissements, comme si on n'était pas convaincu de sa performance. Il se retourna et tomba nez à nez avec un vieux barbu bridé. Son regard le transperça, si bien que l'aventurier s'arrêta de chanter et danser. Le vieil homme sortit alors de son manteau un collier avec, pour pendentif, le Yin. Pour accompagner son geste, il dit sur un ton très sérieux à l'aventurier, de sa voix de vieillard tremblant:
" Jean-Pierre, tu es l'élu... Accomplis la prophétie."
L'aventurier savait exactement ce qu'il voulait dire. Une autre des légendes qu'on lui avait raconté de nombreuses fois. Il s'approcha de la pierre, sortit la langue, comme le voulait le rite et l'agita de haut en bas, puis de gauche à droite. La pierre commença à briller d'une lueur étrange...
Jean-Pierre l'aventurier recula d'un pas, éblouit par la lueur de la pierre tandis que le vieillard derrière récita sur un ton solennel:
"Le nuage couvre le soleil, les oiseaux battent des ailes tandis que la princesse de feu périt dedans. Ils seront trois, et tu es le seul. Accomplis ta destinée. Et surtout, n'oublies pas, une fois que tu auras accomplis ta destinée, il te faudra revenir ici, pour vouer le culte du rocher-pénis, et un jour, tu seras comme moi, gardien de la miraculeuse roche."
Le vieux sage disparut lentement dans le brouillard tandis que l'aventurier angoissa subitement en réalisant le destin qui pesait sur ses épaules. Il lança alors un regard dramatique derrière lui; il allait accomplir sa première épreuve, l'épreuve de la main baladeuse.
En effet, il devait toucher une seule et unique chose qui lui permettrait de sentir en lui une force grandissante. Or, s'il ne touchait pas la bonne chose, alors il mourrait. Mais quelle était cette chose pleine de puissance? Où la trouver? Combien de temps la toucher?
C'est alors que la mariée fantôme de tout à l'heure lui apparut de nouveau. Le chant purificateur n'avait pas fonctionné, cela prouvait donc que ce fantôme, cet esprit était bien plus puissant qu'il ne le pensait. Malheureusement pour lui, elle l'embrassa sur la bouche, lui laissant un goût amer dans la bouche avant de disparaître, non sans dire dans un souffle :"Pour t'aider dans ta première épreuve, voici un peu de mon pouvoir. Le pouvoir de recherche. Tes sens sont maintenant affûtés alors va, mon petit Jean-Pierre."
Jean-Pierre, avec sa super ouïe, commença alors sa recherche ! Il commença par faire le tour du rocher, examinant de plus près sa structure. Il aperçut une petite fente, d'où se dégageait une petite lumière blanche. Il approcha sa main de la fente et fut aussitôt ébloui! Il recula, illuminé, tandis que la lumière devint de plus en plus puissante, sur un fond sonore épique afin que tout cela ait l'air dramatique.

Messages : 155
Date d'inscription : 13/02/2017
Localisation : Dans la cour !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire sans fin...

Message par VALCOURT Adèlys le Mar 16 Mai - 20:37

Il était une fois, dans une forêt sombre et mystérieuse, qu'on appelait la forêt Sombre et Mystérieuse. On disait souvent que cette forêt était habitée d'êtres étranges, surtout de fantômes.
Un jour, un aventurier qui eut entendit parler de ces fantômes se décida à les observer, afin de savoir pourquoi ils avaient élu domicile dans cette forêt, précisément. Malheureusement pour lui, il eut un terrible accident. Eh oui! Il trébucha sur son propre lacet, fit un roulé boulé, dévala une colline, et atterrit au cœur de la forêt.
Après s'être levé, il vit un étrange rocher, couvert de ronces et de moisissure, à la forme bien particulière... L'aventurier, sonné, s'approcha à pas feutrés du rocher et écarquilla les yeux, surpris et surtout impressionné par sa forme.
"Le célèbre rocher-pénis..."
Il fit un pas vers le rocher en question, et passa ses doigts sur sa surface, souhaitant connaître la consistance de cet objet étrange. Seulement, celui-ci se mit à trembler. Aussitôt un spectre lui apparue. Elle portait une robe de mariée et elle flottait dans l'air. Puis, tel un oracle, elle pointa son index vers l'aventurier et dit :
"Tu seras mon jouet à présent. Joue à la mariée avec moi."
L'aventurier eut une expression gênée.
"Désolée, mais je suis gay."
La mariée ouvrit de grands yeux puis les leva au ciel.
"Et tu crois que tu seras le premier homosexuel à faire? Ce n'est pas une raison valable pour m'éviter."
Sauf que l'aventurier connaissait la légende du rocher-pénis, et il savait aussi comment la contrer...
Il se mit donc debout face à la mariée et entama une danse de la honte qu'on lui avait appris, pour faire face à ce genre de situation. Il leva les bras vers le ciel, ses pieds dessinant un cercle, et prononça les mots suivants :
" Un jour je serais le meilleur dresseur... Je me battrais sans répit!"
La mariée poussa un cri de souffrance, et commença à se dissiper lentement mais sûrement, pendant que l'aventurier continua à pousser la chansonnette tout en tournant autour de lui-même.
Puis, il entendit dans son dos de lents applaudissements, comme si on n'était pas convaincu de sa performance. Il se retourna et tomba nez à nez avec un vieux barbu bridé. Son regard le transperça, si bien que l'aventurier s'arrêta de chanter et danser. Le vieil homme sortit alors de son manteau un collier avec, pour pendentif, le Yin. Pour accompagner son geste, il dit sur un ton très sérieux à l'aventurier, de sa voix de vieillard tremblant:
" Jean-Pierre, tu es l'élu... Accomplis la prophétie."
L'aventurier savait exactement ce qu'il voulait dire. Une autre des légendes qu'on lui avait raconté de nombreuses fois. Il s'approcha de la pierre, sortit la langue, comme le voulait le rite et l'agita de haut en bas, puis de gauche à droite. La pierre commença à briller d'une lueur étrange...
Jean-Pierre l'aventurier recula d'un pas, éblouit par la lueur de la pierre tandis que le vieillard derrière récita sur un ton solennel:
"Le nuage couvre le soleil, les oiseaux battent des ailes tandis que la princesse de feu périt dedans. Ils seront trois, et tu es le seul. Accomplis ta destinée. Et surtout, n'oublies pas, une fois que tu auras accomplis ta destinée, il te faudra revenir ici, pour vouer le culte du rocher-pénis, et un jour, tu seras comme moi, gardien de la miraculeuse roche."
Le vieux sage disparut lentement dans le brouillard tandis que l'aventurier angoissa subitement en réalisant le destin qui pesait sur ses épaules. Il lança alors un regard dramatique derrière lui; il allait accomplir sa première épreuve, l'épreuve de la main baladeuse.
En effet, il devait toucher une seule et unique chose qui lui permettrait de sentir en lui une force grandissante. Or, s'il ne touchait pas la bonne chose, alors il mourrait. Mais quelle était cette chose pleine de puissance? Où la trouver? Combien de temps la toucher?
C'est alors que la mariée fantôme de tout à l'heure lui apparut de nouveau. Le chant purificateur n'avait pas fonctionné, cela prouvait donc que ce fantôme, cet esprit était bien plus puissant qu'il ne le pensait. Malheureusement pour lui, elle l'embrassa sur la bouche, lui laissant un goût amer dans la bouche avant de disparaître, non sans dire dans un souffle :"Pour t'aider dans ta première épreuve, voici un peu de mon pouvoir. Le pouvoir de recherche. Tes sens sont maintenant affûtés alors va, mon petit Jean-Pierre."
Jean-Pierre, avec sa super ouïe, commença alors sa recherche ! Il commença par faire le tour du rocher, examinant de plus près sa structure. Il aperçut une petite fente, d'où se dégageait une petite lumière blanche. Il approcha sa main de la fente et fut aussitôt ébloui! Il recula, illuminé, tandis que la lumière devint de plus en plus puissante, sur un fond sonore épique afin que tout cela ait l'air dramatique. Il poussa un long cri, assemblé principalement de la voyelle "a", et se protégea les yeux. De la fente, il en sortit...

Messages : 134
Date d'inscription : 09/02/2017
Localisation : Si je ne suis pas dans ma chambre, je suis forcément au lac.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire sans fin...

Message par Donatien le Mar 16 Mai - 22:42

Il était une fois, dans une forêt sombre et mystérieuse, qu'on appelait la forêt Sombre et Mystérieuse. On disait souvent que cette forêt était habitée d'êtres étranges, surtout de fantômes.
Un jour, un aventurier qui eut entendit parler de ces fantômes se décida à les observer, afin de savoir pourquoi ils avaient élu domicile dans cette forêt, précisément. Malheureusement pour lui, il eut un terrible accident. Eh oui! Il trébucha sur son propre lacet, fit un roulé boulé, dévala une colline, et atterrit au cœur de la forêt.
Après s'être levé, il vit un étrange rocher, couvert de ronces et de moisissure, à la forme bien particulière... L'aventurier, sonné, s'approcha à pas feutrés du rocher et écarquilla les yeux, surpris et surtout impressionné par sa forme.
"Le célèbre rocher-pénis..."
Il fit un pas vers le rocher en question, et passa ses doigts sur sa surface, souhaitant connaître la consistance de cet objet étrange. Seulement, celui-ci se mit à trembler. Aussitôt un spectre lui apparue. Elle portait une robe de mariée et elle flottait dans l'air. Puis, tel un oracle, elle pointa son index vers l'aventurier et dit :
"Tu seras mon jouet à présent. Joue à la mariée avec moi."
L'aventurier eut une expression gênée.
"Désolée, mais je suis gay."
La mariée ouvrit de grands yeux puis les leva au ciel.
"Et tu crois que tu seras le premier homosexuel à faire? Ce n'est pas une raison valable pour m'éviter."
Sauf que l'aventurier connaissait la légende du rocher-pénis, et il savait aussi comment la contrer...
Il se mit donc debout face à la mariée et entama une danse de la honte qu'on lui avait appris, pour faire face à ce genre de situation. Il leva les bras vers le ciel, ses pieds dessinant un cercle, et prononça les mots suivants :
" Un jour je serais le meilleur dresseur... Je me battrais sans répit!"
La mariée poussa un cri de souffrance, et commença à se dissiper lentement mais sûrement, pendant que l'aventurier continua à pousser la chansonnette tout en tournant autour de lui-même.
Puis, il entendit dans son dos de lents applaudissements, comme si on n'était pas convaincu de sa performance. Il se retourna et tomba nez à nez avec un vieux barbu bridé. Son regard le transperça, si bien que l'aventurier s'arrêta de chanter et danser. Le vieil homme sortit alors de son manteau un collier avec, pour pendentif, le Yin. Pour accompagner son geste, il dit sur un ton très sérieux à l'aventurier, de sa voix de vieillard tremblant:
" Jean-Pierre, tu es l'élu... Accomplis la prophétie."
L'aventurier savait exactement ce qu'il voulait dire. Une autre des légendes qu'on lui avait raconté de nombreuses fois. Il s'approcha de la pierre, sortit la langue, comme le voulait le rite et l'agita de haut en bas, puis de gauche à droite. La pierre commença à briller d'une lueur étrange...
Jean-Pierre l'aventurier recula d'un pas, éblouit par la lueur de la pierre tandis que le vieillard derrière récita sur un ton solennel:
"Le nuage couvre le soleil, les oiseaux battent des ailes tandis que la princesse de feu périt dedans. Ils seront trois, et tu es le seul. Accomplis ta destinée. Et surtout, n'oublies pas, une fois que tu auras accomplis ta destinée, il te faudra revenir ici, pour vouer le culte du rocher-pénis, et un jour, tu seras comme moi, gardien de la miraculeuse roche."
Le vieux sage disparut lentement dans le brouillard tandis que l'aventurier angoissa subitement en réalisant le destin qui pesait sur ses épaules. Il lança alors un regard dramatique derrière lui; il allait accomplir sa première épreuve, l'épreuve de la main baladeuse.
En effet, il devait toucher une seule et unique chose qui lui permettrait de sentir en lui une force grandissante. Or, s'il ne touchait pas la bonne chose, alors il mourrait. Mais quelle était cette chose pleine de puissance? Où la trouver? Combien de temps la toucher?
C'est alors que la mariée fantôme de tout à l'heure lui apparut de nouveau. Le chant purificateur n'avait pas fonctionné, cela prouvait donc que ce fantôme, cet esprit était bien plus puissant qu'il ne le pensait. Malheureusement pour lui, elle l'embrassa sur la bouche, lui laissant un goût amer dans la bouche avant de disparaître, non sans dire dans un souffle :"Pour t'aider dans ta première épreuve, voici un peu de mon pouvoir. Le pouvoir de recherche. Tes sens sont maintenant affûtés alors va, mon petit Jean-Pierre."
Jean-Pierre, avec sa super ouïe, commença alors sa recherche ! Il commença par faire le tour du rocher, examinant de plus près sa structure. Il aperçut une petite fente, d'où se dégageait une petite lumière blanche. Il approcha sa main de la fente et fut aussitôt ébloui! Il recula, illuminé, tandis que la lumière devint de plus en plus puissante, sur un fond sonore épique afin que tout cela ait l'air dramatique. Il poussa un long cri, assemblé principalement de la voyelle "a", et se protégea les yeux. De la fente, il en sortit une autre fente dans laquelle il y avait encore une fente. Et enfin, une petite pierre précieuse.
- Je l'ai trouvé, s'exclama-t-il.
C'est alors que le vieux chinois barbus gardien de la roche lui apparut de nouveau.

Messages : 155
Date d'inscription : 13/02/2017
Localisation : Dans la cour !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire sans fin...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum