Bienvenue,   !
Institut Espoir

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

News

16/09/2018
Ajout du bouton Discord qui avait disparu ;-;
02/09/2018 Nouvelle esthétique ! Informations ici !
08/2018 Event ♫ 5

le robot dérèglé ft Nadia

avatar

Messages : 13
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 09/06/2018
Age : 17

Y95
Un automate. Il ressemblait à un automate. Depuis plusieurs mois déjà il était devenu l’ombre de lui-même. Sans véritable raison, il avait plongé dans une dépression aiguë. Il se réveillait tous les matin à 5h50, se levait à 6h, pleurait, séchait ses larmes, attendais assis sur son lit qu’on vienne le chercher pour sa consultation journalière. Faisait semblant de manger son petit déjeuné puis s’enfermait dans sa chambre jusqu’à se qu’on l’y sorte pour déjeuner. L’après-midi se déroulait de la même manière. Et le soir il était incapable de dormir tant que ses larmes n’avait pas mouillé ses joues. Tyler ne ressentait plus rien, même lorsque ses larmes coulaient se n’était pas de tristesse ou de joie. C’était comme si des robinets étaient situé juste derrière ses globes oculaires.
Ce jour-là, la cantine proposait des brocolis à la vapeur ce qui laissait un semblant de sentiment, un semblant de dégout. Après avoir pris son plat il prit une place et commença à jouer avec ses arbres miniatures sans appétit, il n’avait jamais d’appétit. C’est alors qu’il vit Nadia avec son plateau.
avatar

Messages : 53
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 15
Localisation : Ma solitude

Y104
Encore une journée vide de bon sentiments. Depuis la mort de Loreleï, Nadia n'était plus la même, elle ne se cachait plus, elle n'écoutait plus comme un animal de compagnie tout le personnel. Elle avait décider de prendre la place de la décédé, de combler un minimum le vide causé par sa disparition. Nadia avait eu se déclic à la seconde ou le déclic de la détente avait sonné dan son oreille, depuis, elle détestait l'institut au plus haut point. Elle était constamment énervée et piquait des crises tout le temps, elle pleurait en silence chaque soir et la journée essayer de passer pour quelqu'un de fort. Mais la routine s'installaient, les journées devenaient monotones, la rage descendait, plus personne ne parlait de la morte. Encore une journée très simple sans haut sans bas, une envie d'arrêter de se rebeller, d’arrêter tout, d'arrêter le coeur de son pauvre corps, une envie d’abandonner Loreleï, d'abandonner les patients de l'institut.
Nadia était à la cantine, des brocolis et autres légumes à la vapeur très peut appétissants étaient servis aujourd'hui. Bizarrement, les aliments appelés végétaux, toutes ces choses particulièrement vertes lui paraissaient rouge, grise. Enfaite, tout le monde autours d'elle devenait monotone, sans couleurs, juste de gris avec quelques pointe de rouge sang. Alors que la violette sentait cris coincé dans sa gorge, une chose la fit remonter à la surface. Une chose qu'elle connaissait bien, une chose dont la voix la réconfortait. Une personne plus précisément, Tyler. Il était tout seul sur sa table, il venait de la regarder, leurs yeux s'étaient entremêles et ne se lâchaient pas.


Dernière édition par Nadia SNAVELY le Ven 3 Aoû - 10:43, édité 1 fois


La solitude est un plat fade où l'on choisit ses assaisonnements.
avatar

Messages : 13
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 09/06/2018
Age : 17

Y95
Nadia c’était assise devant lui et le regardait comme si elle attendait quelque chose de lui. Alors Tyler baissa la tête et mangea son plat. Qu’est ce qu’il était fade! Il chercha des yeux quelque chose qui pourrait avoir plus de gout que le riz et les brocolis dans son assiette. Même son dessert, une pomme, était ridée et peu attirante. Il n’y avait pas de sel ni aucune épices sur la table. Tyler releva les yeux, en prenant soin de ne pas croiser le regard de Nadia, vers le self où trônait un gros pot de sel. Il aurait voulu un peu de sel, pas seulement dans son plat, mais aussi dans sa vie. Il aurait voulu ressentir autre chose que le désespoir, il aurait voulu voir autre chose que les murs tristes de l’institut, il aurait voulu faire autre chose que se lamenter sur son sort. Il aurait voulu être quelqu’un d’autre, un garçon normal avec une vie normal, un artiste, un sportif, un gars populaire, le premier de la classe, bref… autre chose qu’un bon à rien qui ne sait rien faire à part déprimer.
Lorsqu’il trouva le courage de regarder Nadia dans les yeux cette dernière le regardait toujours. depuis combien de temps? Il n’aurait su le dire. Son regard flamboyant aurait fait peur à n'importe qui.
"Mais pourquoi elle me regarde comme ça?" Pensa Tyler.
avatar

Messages : 53
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 15
Localisation : Ma solitude

Y104
Nadia fixait Tyler, son plateau dans les mains, au beau milieux de la cantine. Plusieurs personnes lui demandaient de se décaler mais elle s'en moquait au plus haut point, la seul chose qui l’intéressait était de petites billes teintées de gris, les yeux de Tyler. Celui-ci détournait le regard puis la fixait à différentes reprises, il se demandait sûrement pourquoi Nadia le fixait comme ça. L'ayant remarqué, Nadia soupiras longuement et s'avança vers la table de Tyler, posant son plateau d'un grand coup sur la table. Elle ne lâchait pas Tyler des yeux et se mis à parler.

-On m'explique ce que tu fait tout seul? Ça fait plusieurs fois que je te vois passer dans les couloirs comme un automate, tu m'ignore. Tu veux bien m'expliquer ce qui se passe? C'est la mort de Loreleï qui t'as mis dans cet état!?

Le regard de la violette était dure, elle regardait Tyler avec insistance. La patiente était inquiète pour son ami, mais elle ne se rendait pas compte de ce qu'elle disait. Voir son ami dans cet état lui avait empêcher de réfléchir et elle avait parler trop vite. Elle avait directement associé son comportement à Loreleï alors que il n'y avait aucune raison de le faire. Elle d'en voulait un peu d'en avoir parler quand elle vis la tête de Tyler.



La solitude est un plat fade où l'on choisit ses assaisonnements.
avatar

Messages : 13
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 09/06/2018
Age : 17

Y95
-On m'explique ce que tu fait tout seul? Ça fait plusieurs fois que je te vois passer dans les couloirs comme un automate, tu m'ignore. Tu veux bien m'expliquer ce qui se passe? C'est la mort de Loreleï qui t'as mis dans cet état!? 

Une vague d’incompréhension et de douleur balaya son esprit.
Quoi?! Qu’est ce qu’elle avait dis? Loreleï était morte? quand? comment était-ce possible? Il était persuadé qu’elle était à l’asile. Alors c’est ce qu’ils font aux patients Z, ils les font disparaitre. Tyler savait que l’institut faisait subir de terribles chose eux patients (étant lui-même une victime il était bien placé pour le savoir), il supposait juste que pour les Z c’était « plus dur » sans chercher à savoir.

-Loreleï est mort?

Tyler restait abasourdi. C’était comme une clé dans la mauvaise serrure cette idée ne pouvait pas être acceptée par son cerveau. Pas Loreleï! Il n’avait jamais rencontré quelqu’un d’aussi courageuse, d’aussi franche et débrouillarde, elle avait forcement trouvé un moyen de s’en sortir, elle s’en sortait toujours.

-Elle est pas morte. C’est pas possible. Pourquoi tu mens?
avatar

Messages : 53
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 15
Localisation : Ma solitude

Y104
Le visage de Tyler changea d'un coup. Comme si celui-ci ne comprenait pas ce que Nadia disait.

-Loreleï est morte?

La bourde, la violette comprenait enfin. Tyler n'était pas venu à son exécution, et il n'avait pas entendu le son des baffes non plus. S151 se sentait un peut morveuse mais se demandait comment il avait pu loupé ça, elle baissa un peut les yeux attendant la prochaine phrase que Tyler allait lui dire.

-Elle est pas morte. C’est pas possible. Pourquoi tu mens?

Nadia releva la tête d'un coup. Elle posa avec violence ses deux mains sur la table, plantant son regard dans celui du patient en face d'elle.

-En un, tu me traite pas de menteuse! en deux tu vas pas me faire croire que tu l'as pas entendus, il y avait des baffes partout dans l'institue. Tu vas me faire croire que tu a même pas entendu le coup de feux que ange à tiré?

Nadia était énervée, elle savait bien qu'elle ne devrait pas, Tyler n'était pas dans son état normal mais elle ne supportait pas qu'on la traite de menteuse encore moins sur ce sujet. Elle avait crié trop fort, tout e monde c'était tournée vers elle mais elle se moquait. Elle fixait Tyler, qui avait les yeux vide, en attente d'un reponse



La solitude est un plat fade où l'on choisit ses assaisonnements.
avatar

Messages : 13
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 09/06/2018
Age : 17

Y95
Apparemment la violette n’aimait pas trop qu’on la traite de menteuse. Elle explosa de colère tandis que le contacte de ses mains avec la table fit sursauter toute la cantine.

-En un, tu me traite pas de menteuse! en deux tu vas pas me faire croire que tu l'as pas entendus, il y avait des baffes partout dans l'institue. Tu vas me faire croire que tu a même pas entendu le coup de feux que ange à tiré?

Des coup de feu? un ange? des baffes? De quoi parlait-elle?
Un son envahissant lui revient en mémoire. Ça remontait à longtemps déjà, au moins quelques mois. Il venait du couloir, parlait d’une grande sanction et d’être convier ou quelque chose comme cela. Quand aux coups de feu il n’en avait aucun souvenir. Qui avait tiré? Ange? Le même ange qui avait tiré dans la mains de Loreley? Il devait en être sûr.

-Ange? C’est un médecin? Il lui a tiré dans la main non?

Ça il s’en souvenait ! Le souvenir du visage de la jeune fille lui déchirait le coeur. Il n’était pas bien enfoui finalement, depuis que Nadia était la il ne cessait de remonter à la surface.

Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 22 Sep - 4:13