Quand les bras cassés se rencontrent [PV Ewan et Naito]

Messages : 18
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 05/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Y59
Jeu 5 Juil - 23:02
Quand les bras cassés se rencontrent

Bravo, Ama. Franchement, le moins qu'on puisse dire c'est que tu n'étais pas très douée. C'était ça à faire ta folle et courir n'importe où et n'importe comment. Tu étais avec Ewan, et vous vous dirigiez pour aller... Pour aller où en fait ? Tout ce que tu savais, c'est qu'Ewan t'avais proposé d'aller quelque part avec lui, histoire de passer un peu de temps ensemble, mais que tu n'avais écouté et retenu que la moitié de sa phrase soit le "passer du temps avec lui" et avais tout simplement accepté sans y réfléchir plus. Mais le trouvant un peu trop lent à ton goût, tu trottinais pour le devancer et t'amusais à aussitôt revenir vers lui afin de vérifier que tu ne l'avais pas perdu. Ou que lui ne t'avais pas perdu. Bref.

Et à force de t'agiter toute seule ainsi, tu avais fini par te rétamer lamentablement au sol, et juste sous les yeux d'Ewan ! La honte.. D'accord, tu étais la première à dire qu'entre vous deux, il n'y avait plus de gêne, et la plupart du temps, c'était le cas, tu agissais devant Ewan d'une manière qui aurait pu te paraître embarrassante devant d'autres personnes, mais là... C'était vraiment... Lamentable ? Pathétique ? Lamentablement pathétique ? Et le pire de tout, tu avais réussis à te blesser un peu partout, va savoir comment. Une éraflure au coude droit, une légère plaie aux genoux, et quelques belles coupures sur les mains, qui saignaient pas mal bien qu'étant superficielles. Beaucoup de sang pour pas grand chose. Mais évidemment, Ewan s'était inquiété et avait insisté pour t'amener à l'infirmerie. Tu venais de tout gâcher...

Mais tu ne pouvais nier ressentir un plaisir égoïste à le voir s'inquiéter pour toi. Et rien que pour continuer à le voir du souci et te sentir importante à ses yeux, tu avais protesté un bon moment avant d'accepter d'aller voir l'infirmière. Encore une fois, c'était vraiment rien et tu le savais, mais mieux vaut prévenir que guérir, comme on dit. Et voilà donc que tu te dirigeais vers l'infirmerie, accompagnée d'Ewan, ayant en vain essayer d'arrêter le sang qui s'écoulait de tes blessures aux mains. Mais ça ne t'avais pas empêché de t'accrocher au bras d'Ewan un instant, et ce qu'il proteste ou pas, évitant quand même de le tâcher. Néanmoins, tu le relâcha rapidement, ta garde totalement baissée en sa présence et dévoilant par conséquent ta nature distraite. En effet, n'importe quoi pouvait attirer ton attention et te détourner de ton ami d'enfance un instant, comme par exemple ce papillon qui avait pu entrer dans le bâtiment par tu ne sais quel miracle. Par contre, tu ne faisais pas vraiment attention aux passants. De toute façon, tu te disais qu'Ewan devait te surveiller, après cet incident. Et s'il ne le faisait pas ? Tu ne te reposais pas un peu trop sur lui ? Ces questions ne te venaient même pas à l'esprit. Pas comme s'il risquait d'y avoir un gros problème, si... ?

ft. Ewan et Naito
Messages : 63
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 17
Localisation : Perdu quelques part dans l'institut ou ses environs
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Y74
Lun 9 Juil - 16:29


Quand les bras cassés se rencontrent


Cette journée était une des rares que je trouvais bien pour le moment. Tout avait bien commencer. Le temps n'est ni trop chaud ni trop froid, c'était calme, je m'étais trouvé un coin à l'ombre et je n'avais pas encore fait d'erreur donc pas de problème avec les surveillants.
Actuellement, je dessinais tranquillement dans mon coin, plongé dans mon monde. Pourtant, cela ne m'empêchait pas de rester attentif à chaque bruit se produisant autour de moi, au cas où on m'appellerait.

Le dessin était une des rares choses qui me faisait rester conscient du monde réel. Était-ce bon ou mauvais ? Je n'en avais strictement aucune idée !
Je me sentais assez bien. Un peu fatigué peut-être mais je n'avais plus eut de nouvelles blessures depuis un moment, donc pas de perte de sang. Ce qui pouvait être quelque chose de bien ou non selon le point de vue... Pour moi... C'était plus négagif que positif mais bon... Le seul problème c'est que, bien que le sang des autres ne m'attirait pas forcément, dans cet état de "manque" il pouvait quand même attirer et garder fortement mon attention....

Je termine mon esquisse, mettant les derniers détails, puis ferme mon carnet et me lève. Je m'étire et souris. Je terminerai le dessin dans ma chambre. Je n'ai pas le matériel nécessaire là...Tous mes crayons colorés sont restés au dortoir... Je savais que j'aurai du les prendre ! Bon ça aurait été énervant à porter par contre...

Je pus voir un peu plus loin deux personnes. L'une s'amusait à courir puis revenir sur ses pas pour rejoindre le garçon l'accompagnant ou simplement l'attendre. D'ailleurs l'une de ses mains était attachée grâce à une menotte. Je me demande pourquoi... Mais ça ne me regarde pas vraiment. Mon cerveau finit donc par arrêter de chercher une réponse. Par contre je reste concentré sur les deux personnes. Au bout d'un moment cette jeune fille finit par tomber et se blessa. Je grimace. Même d'ici je pouvais deviner où étaient les blessures... ça devait être un peu douloureux quand même. A moins qu'elles soient petites mais saignent beaucoup. C'est aussi une possibilité !
J'accélère donc le pas pour les rejoindre plus vite, inquiet pour cette personne. Mais le gars l'accompagnant fut plus rapide et l'aida. Je souffle, rassuré, et continue mon chemin tranquillement, reprenant un rythme normal. De toute façon je les rejoindrais vu qu'on allait dans les directions contraires. Enfin qu'on allait l'un vers les autres quoi !

Je finis par arriver à leur niveau et voulu demandé s'il y avait besoin d'aide ou au moins si ça allait. Mais avant que je ne puisse ouvrir la bouche pour poser la question, je me pris un coup de bras, de coude ou de main, je n'avais pas vraiment eu le temps de voir...

Je pâlis, devenant encore plus blanc qu'habituellement en sentant une odeur connue. Je savais que vu que cette fille était blessée, elle saignait sûrement mais sur le coup je n'y avais pas pensé. Enfin plutôt j'y avais pensé puis oublié, comme d'habitude... Mes yeux se portèrent un bref instant sur ce liquide carmin avant de finalement regarder ailleurs. Je n'arrivais pas à comprendre toute la situation.
Je commencais par avoir l'habitude de me prendre des trucs dans la tête mais quand même...

Ouais... finalement cette journée n'était peut-être pas aussi bien que ça...



Codage par Libella


Naito s'adresse à vous en #960018.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Quand les bras cassés se rencontrent [PV Ewan et Naito]

Sauter vers: