Bienvenue,   !
Institut Espoir

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

News

20/10/2018
Préparation d'event
22/09/2018 Modification des pourcentages révolutionnaires (cf. PA et heure supp')
16/09/2018 Ajout du bouton Discord qui avait disparu ;-;

Plonger dans l'aventure ||rp ouvert||

avatar

Messages : 25
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 25/06/2018
Age : 6

W142
Aujourd’hui il n’avait pas cours. Il attendait ça avec une certaine impatience. Au-delà du fait que les cours c’était pas marrant, il avait besoin de temps pour continuer sa quête. Depuis que Nev’ lui avait dit que les fées avaient disparus, il les avait cherché pratiquement partout. Il ne lui restait plus que le lac. Il y était déjà aller une fois, mais il n’avait pas osé s’approcher du bord. Il aurait dû s’en douter. Les Monstres les avaient enfermés quelque part par-là, parce qu’il savait que le garçon avait peur de l’eau. Ils étaient très fort les Monstres.

Alors, lorsqu’il eut petit déjeuné, qu’il eut brossé ses dents et qu’il eut finit sa visite médicale, il se précipita dehors, ravi de sentir la chaleur du soleil sur sa peau. Le temps était idéal. Kan aimait lorsqu’il faisait très chaud. Au moins, il était sûr qu’il ne risquait pas de pleuvoir. Il galopa vers le lac, sans prendre la peine d’entendre où il allait, connaissant le chemin par cœur. Les odeurs et les sons autour de lui ne le trompait pas, il savait où il allait. Il manqua de rentrer dans un ou deux patients qui se trouvaient sur son chemin, ce qui ne l’arrêta pas dans sa course. Il avait mis ces lunettes de soleil et tenait fermement sa canne, rétracté, dans une de ces mains, la dragonne passé autour de son poignet. Il était prêt à en découdre avec les Monstres.

Une fois sur les bords du lac, il lança une série de cliquetis. Il allait devoir faire le tour, pour essayer de repérer la tanière des Monstres. Cette idée ne le ravissait pas, mais c’était important. Il fallait que quelqu’un aide les fées. Et Nev’ était pas en état. Il commença donc à marcher, avec la plus grande prudence, conscient qu’il était à un pas de l’eau. Il tenait sa canne comme une épée, sur le qui-vive. Il s’arrêtait régulièrement, passant ces mains sur le sol à la recherche d’un indice. Pour l’instant, rien ne lui indiquait la présence ni des Monstres, ni des fées. Il relâcha un peu son attention, continuant sa route. Il se sentait en confiance. Les Monstres devaient avoir peur de lui et s’être caché.

Il allait faire une pause et s’éloigner un peu du bord lorsqu’un un mouvement attira son attention. Léger. Aussi léger que le vol d’une fée. Il tenta de le suivre mais il allait top vite. Il fit un bond, glissa de manière inattendue. Tomba dans l’eau bruyamment. Lorsqu’il sentit l’eau autour de lui, il eut un cri de panique. Cette matière qui l’engloutissait lentement le tétanisait. Il poussa un glapissement apeuré, battant des bras et des jambes comme il pouvait de manière peu coordonnée. Mais l’eau continuait de le tirer vers le fond. Il la sentait qui se refermait sur lui. Lança une série de son qui lui revenait lentement. Trop lentement. Comme s’il était coincé dans un drap dont il ne pouvait s’échapper. Les Monstres. Se devaient être les Monstres qui l’entrainaient vers le fond.
avatar

Messages : 58
Points de confiance : 24
Date d'inscription : 02/07/2018
Age : 18
Localisation : Oh là ! Beaucoup d'endroit...

X161






Plonger dans l'aventure!

Je hume l'air un instant. Allongée dans l'herbe, le vent glissant sur ma frange, l'ombre d'un arbre protégeant ma peau du soleil, j'attends que le temps passe. Ma visite médicale est terminée depuis quelques temps, je n'ai pas cours et la journée commence à peine. Il fait beau, pourquoi ne pas en profiter pour la passer dehors? Je pousse un petit soupire d'aise. Je me sens bien là, à ne rien faire et à simplement profiter de la nature autour de moi. Enfin... Je commence à avoir un peu chaud quand même... C'est rare, c'est même très rare que je puisse avoir chaud mais j'imagine que le climat ici est différent de celui de mon pays natal. J'aurai besoin d'un temps d'adaptation. Mais en attendant, il faut que je trouve un moyen de me rafraîchir... Les bâtiments? Ils sont relativement frais mais avec le monde qu'il y a on pourrait avoir l'impression de zigzaguer entre des p'tits croissants sortis d'un four. Dehors je doute que je pourrai faire baisser la température... à moins que... Oh! Il y a un lac ici, non? Je crois bien en avoir discuté avec quelqu'un -dont j'ai oublié l'identité, rip à toi- l'autre jour! Un lac, c'est de l'eau et l'eau ça... mouille. Oui bon, j'étais obligée de faire cette blague même si elle est dans ma tête et que personne ne m'entendra mais au moins ça a l'avantage de me faire rire. Et le désavantage de me faire passer pour une bizarrerie humaine aux yeux des passants mais bon, passons. Je voulais donc dire que l'eau ça rafraîchit normalement. Donc, plus je m'en approcherai, plus il devrait faire frais. Bonne idée Sheila, bonne idée!

Je me redresse pour m'asseoir avant de m'étirer puis, en un bond, je me retrouve sur mes jambes. Trouver le lac... Je m'approche de la population pour demander mon chemin. Certains ne savent pas comment y aller, d'autres ont l'air d'ignorer ma question et quelques uns ne savaient même pas qu'il y avait cette étendue d'eau sur l'île. Oh là, les gens sont pas curieux ma parole... Ils n'aiment pas partir explorer? Plonger dans l'aventure? C'est triste... Moi qui aime les chasses aux trésors je ne peux que désapprouver ce manque d'intérêt pour la découverte. Après ils font bien ce qu'ils veulent mais bon, c'est plus amusant de garder un peu son âme d'enfant, non? Le monde en a bien besoin... Enfin bref! Je trouve finalement une personne capable de m'indiquer le lieu de mes convoitises, et, bien que l'explication reste un peu incertaine, je devrai pouvoir me débrouiller!

...

Je devrai pouvoir me débouiller.... Mouais...

- Mais il est où?! Hé oh! Le lac! Est-ce que tu es par ici??

Je commence à parler à voix haute... C'est vrai que ça va faire un bon moment que je marche, que je tourne en rond et que je me reperds entre les chemins qui devraient mener au point d'eau. J'ai pas le sens de l'orientation, je le sais très bien, j'ai carrément réussit à me perdre dans les couloirs en cherchant le bureau des secrétaires alors que j'avais un plan, j'aurai du me méfier aujourd'hui... Entre des indications pas claires, ma capacité à me perdre largement supérieur à la moyenne et un endroit que je ne connais pas, évidement que je me retrouverai dans cette situation. Tu voulais de l'aventure Sheila? En voici! Je me mets à sourire puis à rire. C'est vrai que je voulais un peu d'exploration, c'est le moment ou jamais! Aller go! Je commence donc à trottiner, farfouillant de temps en temps dans des buissons pour voir si rien ne se cache derrière, observant un peu tout ce qui m'entoure comme une enfant découvrant un nouveau lieu. Maintenant que j'y pense, cet endroit fait très féérique... La nature autour de moi à vraiment quelque chose d'assez.. magique. Bon, j'ai tendance à trouver pleins de trucs magiques mais là je ne sais pas, il y a une sorte de charme qui m'interpelle. Je m'arrête un instant sous l'ombre d'un arbre pour regarder un écureuil grimper et me reposer un peu également. Même si j'ai les capacités d'une sportive de haut niveau, marcher sous ce soleil me donne quand même pas mal chaud et une pause ne peut pas faire de mal. Je m'adosse donc au tronc, fermant les yeux, le sourire aux lèvres. Heureusement que je n'ai pas cours aujourd'hui, ça ne me donne pas d'horaire de retour. Tiens, maintenant que j'y pense... Je suis paumée, comment je vais rentrer? Bon tant pis, on verra bien plus tard. Je commencerai à y réfléchir quand j'aurai faim. En attendant je profite un peu du son des feuilles sous le vent, du chant des oiseaux, des cris d'un enf.. Attends quoi?! Je me redresse comme si on m'avait balancé un seau d'eau au visage -ce qui ne m'aurait pas dérangé au passage- et me mets à regarder à droite, à gauche. Le petit à l'air paniqué, qu'est-ce qu'il peut bien se passer? Où est-ce qu'il est? En tendant l'oreille, je crois entendre des bruits d'eau... Oh ne me dites pas que...! Sans perdre une seconde de plus, je commence à courir en suivant les appels à l'aide. Heureusement que j'ai fait cette petite halte, mon endurance est actuellement à son maximum et je peux me permette de pousser mon sprint. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, je me retrouve non loin d'un lac et aperçoit un enfant se débattre dans l'eau. J'ai même l'impression qu'il coule...!

- Ne panique pas! Sheila à la rescousse! dis-je en me précipitant vers le bords.

Je ne prends même pas le temps d'enlever mon haut ou mes chaussures que j'entre dans l'eau. Ouah! Elle est froide! Oui bon, je suis du type frileuse, alors même si ta piscine est à 29°C en plein cagnard je vais la trouver froide, bref! Un frisson me parcourt le dos alors que je plonge pour rejoindre le petit garçon à la nage. Il coule? Oh mon dieu, il coule! Dommage que je n'ai pas suivit Eireen à son club de natation quand elle me l'avait demandé.. Là, tout de suite, je le regrette! Je suis peut-être une sportive mais je suis pas spécialement douée pour la nage... J'arrive toutefois assez vite, sous le coup de l'adrénaline, sans doute, et plonge ma tête sous l'eau en gardant les yeux ouverts pour mieux le récupérer. Je glisse mes bras autour de lui en évitant l'un des coups qu'il donne pour se battre contre la noyade avant de donner une impulsion avec mes jambes et remonter à la surface. Une fois la tête hors de l'eau, je m'assure que la sienne l'est également et commence à retourner vers le bord.

- Ne panique pas petit, je te tiens. T'en fais pas, je te ramène sur la terre ferme, lui adressai-je avant d'atteindre les galets qui bordent le lac.

Je sors donc de l'eau avec le petit garçon et pousse un soupire de soulagement tout en reprenant mon souffle. Je m'accroupis ensuite près de lui.

- Est-ce que ça va? Qu'est-ce que tu faisais ici tout seul? Tu cherchais le monstre du Loch Ness?

Je lui adresse un sourire suite à ma petite plaisanterie. Je sais qu'il doit être terrorisé par ce qu'il vient de lui arriver mais je ne peux m'empêcher de lancer une petite blague pour détendre l'atmosphère.

Codage par Libella sur Graphiorum




Sheila fait la papote à n'importe qui en #8B008B
avatar

Messages : 25
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 25/06/2018
Age : 6

W142
Il sentit soudain des bras le retenir. Il ne savait pas si c’était les Monstres ou quelqu’un d’autre mais il avait si peur qu’il se laissa attraper, agitant tout de même les bras en un réflexe probablement inutile. Il avait respiré de l’eau par les narines, et c’était comme une brulure. L’eau froide s’agitait autour de lui, brouillant sa vision. Lorsque sa tête remonta à la surface, il respira une grande bouffée d’air, crachant un peu d’eau. Toujours aussi paniqué et désorienté, il battait stupidement des pieds, s’agitant dans les bras de son sauveur. Les sons qu’il envoyait se perdait et il avait du mal à saisir ce qui se passait autour de lui.

- Ne panique pas petit, je te tiens. T'en fais pas, je te ramène sur la terre ferme.

Il hocha la tête, et s’agrippa à la voix féminine qui l’avait tiré de là. Il avait si peur qu’il pleurait. On avait essayé une fois de faire nager le garçon dans une piscine. Ça ne s’était pas très bien passé. Il avait si peur de l’eau qu’il avait mis du temps à accepter de prendre des douches. Jusqu’à ce que sa propre odeur l’incommode. Il apprivoisait l’eau très lentement, avec beaucoup de difficulté. Le retour à la terre ferme fut une délivrance. Il resta couché par terre, reprenant son souffle, ces mains s’accrochant au sol, soulagé de l’avoir retrouvé. Il se laissa un peu de temps avant d’essayer de savoir ce qu’il se passait autour de lui, concentrer sur sa respiration qui reprenait un rythme normal. Les rayons du soleil caressaient à nouveau sa peau, et bientôt, cet épisode ne serait plus qu’un mauvais rêve qu’il oublierait. Une ombre au-dessus de lui interrompit son inertie. Il écouta, et découvrit la silhouette de sa sauveuse probablement, qui se penchait sur lui. Il était soulagé que tout fonctionne à nouveau normalement.

- Est-ce que ça va? Qu'est-ce que tu faisais ici tout seul? Tu cherchais le monstre du Loch Ness?


Il s’agrippa à elle, se jetant dans ses bras. Il avait eu si peur. Il resta là un peu, profitant de son odeur. Un parfum chaud, un peu fruité. Un parfum lumineux. Le choc passé, il se rappela sa mission. Une mission de la plus haute importance. Elle venait de dire quoi ? Elle avait parlé d’un monstre. Il devait en apprendre plus, elle savait peut-être des choses capitales, et lui, manquait de temps. S’il ne trouvait pas les fées bientôt, il n’était pas sûr qu’elles survivent. C’était fragile une fée. Et c’était tout petit. Encore plus petit que lui. Il fut soulagé de constater que sa cane était restée attachée à son poignet. Il savait qu’il aurait eu des ennuis avec son médecin sinon mais surtout, il en aurait certainement besoin. Les monstres du loque ness, ça devait être de sacré monstre.

Il se redressa, tournant son petit visage en direction du haut de la silhouette de sa sauveuse, ouvrant ces deux yeux pâles, agitant ces petits bras :

-Qui est le monstre du Loque ness ? C’est lui qui a piézé les fées ? Tu sais où il se trouve ?


Il était certain qu’elle savait des choses et qu’elle pouvait l’aider dans sa mission. Mais une loque, ce n’était pas un truc pour nettoyer ? Était-ce un monstre fait de chiffons ? Et que voulait dire « ness ». Elle était peut-être un genre d’expert en créature malfaisante. Elle était certainement une espèce de chasseuse de Monstre, peut-être pouvait-elle lui apprendre. Devenir un chasseur de monstres, ça serait trop la classe. Et il était sûr que ça l’aiderait à ne plus atterrir dans le lac.
avatar

Messages : 58
Points de confiance : 24
Date d'inscription : 02/07/2018
Age : 18
Localisation : Oh là ! Beaucoup d'endroit...

X161






Plonger dans l'aventure!

J'étais là, penchée au dessus du petit garçon qui reprenait goulument son souffle. Bon, ok, j'ai peut-être pas attendu suffisamment pour lui poser mes questions puisqu'il ne me répond pas encore. Normal. Le pauvre aurait pu se noyer et doit être sous le choc, je devrai sûrement lui laisser un peu de temps pour calmer ses émotions et... Oh? Alors ça, je ne l'avais pas vu venir. Sans crier gare, mon petit protégé se jeta dans mes bras, agrippant mon tee-shirt pour mieux se serrer contre moi. Si j'avais d'abord été surprise, je pris très vite l'initiative d'enrouler mes bras autour de lui.

- Tout va bien, je suis là. C'est finis, dis-je en lui frottant le dos pour le rassurer.

Il est trempé le pauvre... Si je pouvait trouver une serviette ou un truc pour le sécher ça serait pas de refus. Enfin, vous devinez que j'ai très vite abandonné les recherches puisque je n'avais pas prévu de me baigner de base donc je ne pouvais rien fournir et... hum... A première vu, y a rien autour de nous. Bon, je suppose que lui non plus ne comptait pas tomber dans l'eau. Tant pis, on devrait sécher vite avec ce soleil. Bon, la sensation de froid et de vêtements mouillés reste très désagréable mais on devrait s'en sortir. Pour le moment ma première priorité et de le rassurer, qu'il se sente mieux. Il doit avoir quoi? 7-8 ans? Pas étonnant qu'il soit dans tout ses états... C'est un peu traumatisant ce genre d'histoire, surtout qu'il s'en souviendra. Et, ayant moi-même vécu avec un traumatisme datant d'une dizaine d'année, je ne peux qu'être plus compatissante. Espérons que ça passe vite comme un épisode mineur de sa vie.

Je le laisse me serrer dans ses petits bras autant de temps qu'il le veut jusqu'à ce qu'il se redresse et tourne son visage vers moi. Maintenant que le calme est revenu, je me permets de le détailler de mes yeux vairons pour constater la particularité de son regard. Il est argenté. Oh, moi qui ait un œil doré tandis que les siens sont le parfait opposé. Je trouve ça amusant. C'est un signe du destin! Oh mais une minute... Il a une canne blanche accrochée au poignet... Ah. Je crois comprendre. Est-ce que ce petit est... aveugle? Il est pourtant si jeune...

-Qui est le monstre du Loque ness ? C’est lui qui a piézé les fées ? Tu sais où il se trouve ? demanda-t-il en agitant les bras.

On dirait qu'il a reprit du poil de la bête! Bien, ça me rassure. Sinon il a parlé de fées? Il pense que le monstre du Loch Ness les a capturé? Tiens, je n'avais jamais entendu ce genre d'histoire. Mais j'ai bien l'impression que ses questions n'ont rien d'hasardeuses. Il devait être en train de jouer au bord de l'eau quand il est tombé. Et s'il me demande où sont les fées c'est qu'il doit les chercher! Mais j'ai vraiment aucune idée d'où elles peuvent se cacher... Malgré tout je me mets à sourire. C'est bien le genre de quête qu'on pouvait avoir avec mon petit frère: délivrer les fées des méchants monstres.

- Le monstre du Loch Ness habite dans un lac en Écosse qui s'appelle Loch Ness. C'est pour ça qu'il a le même nom que le lac, d'ailleurs. Donc on ne risque pas de le croiser...

J'avais d'abord répondu à sa question avant de me mettre à réfléchir. Une aventure à base de fées et de monstres alors? Bien bien bien, ça m'inspire ça! Je lève mon indexe à côté de mon visage comme si je disais une information capitale pour sa mission de sauvetage.

- Mais si tu veux trouver les fées je peux t'aider! Savais-tu que les monstres sont parfois des créatures corrompues par les ténèbres? Ça peut-être des fées, des elfes, des ondines, des sylvains... Si tu m'accepte dans ta quête je t'apprendrai à leur rendre leur forme d'origine!

Je m'emballe peut-être un peu là... Mais c'est pas grave! J'ai toujours eu beaucoup d'imagination et ça me dit bien de jouer avec ce petit garçon! Ça me rappellera de bons souvenirs et puis il fait beau, c'est la journée idéale!
Je me relève en tapotant mes cuisses pour faire partir la poussière ou l'eau avant de secouer vivement la tête pour essayer de sécher mes cheveux. Puis je tends la mains vers lui.

- Qu'est-ce que tu en dis, partenaire?

Codage par Libella sur Graphiorum




Sheila fait la papote à n'importe qui en #8B008B
avatar

Messages : 25
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 25/06/2018
Age : 6

W142
- Le monstre du Loch Ness habite dans un lac en Écosse qui s'appelle Loch Ness. C'est pour ça qu'il a le même nom que le lac, d'ailleurs. Donc on ne risque pas de le croiser...

Kan est un peu déçu. Il aurait au moins su ce qu’il cherchait. Peut-être que la chasseuse pourrait l’aider malgré tout. Il se demanda où se trouvait l’Ecosse, si c’était loin d’ici, peut-être que le monstre avait déménagé ? Peut-être même qu’il avait changé de nom. En même temps, si elle disait qu’il n’était pas là, elle avait surement raison. C’était une experte après tout. Il demanderait à Nev’ s’il connaissait des histoires sur ce fameux monstre. Il avait envie de tout savoir sur lui.

- Mais si tu veux trouver les fées je peux t'aider! Savais-tu que les monstres sont parfois des créatures corrompues par les ténèbres? Ça peut-être des fées, des elfes, des ondines, des sylvains... Si tu m'accepte dans ta quête je t'apprendrai à leur rendre leur forme d'origine!


Kan l’écouta avec grande attention, la bouche entrouverte, admiratif. Elle semblait en savoir des choses. Il buvait ces paroles. La chasseuse se relève et s’ébroue. C’est sûr, elle part à la chasse. Le jeune garçon est tout excité et se relève à son tour avec précipitation. Il sent qu’elle est sur la même longueur d’onde que lui. Il a hâte d’apprendre pleins de nouvelles choses avec elle.

- Qu'est-ce que tu en dis, partenaire?


Bien sûr qu’il était partant. Rien que d’y penser, il en avait le cœur qui battait à toute vitesse. Il n’avait même plus froid tellement il était enthousiaste. L’épisode de sa chute dans le lac était déjà presque oublier, même s’il essayerait de garder ses distances avec l’eau quelques temps. Après avoir hocher la tête de manière presque exagéré, il lui exposa le topo, pour qu’elle connaisse les détails exacts de sa quête.

- Ze ssersse les fées. Elles racontaient des histoires à Nev’- mon frère- mais elles ont disparus. Z’ai fouillé partout et ze les ai pas trouvé.


Il secoua à son tour sa tête, chassant les gouttelettes qui tombaient sur son visage. Il se rappela de ce qu’il avait touché avant de tomber dans le lac. Une chose volante, toute petite, légère. C’était forcément l’une d’entre elles. Il s’en voulait un peu de lui avoir fait peur. Elle aurait certainement pu le renseigner. Mais ce n’était pas grave, maintenant, il était avec une chasseuse de Monstre.

- Avant de tomber, z’en ai toussé une. Elles doivent être tout près.


Avant de lui laisser le temps d’ajouter quoi que ce soit, il reprit, curieux :

- Comment tu sais toutes ses ssoses ?


Si le garçon n’aimait guère les leçons de son professeur, il adorait qu’on lui apprenne des choses au sujet des contes. Il ne comprenait pas pourquoi on n’apprenait pas ça, plutôt que des choses ennuyeuses comme l’alphabet ou les math. C’était quand même beaucoup plu passionnant, intéressant et utile. Il voulait devenir gardien du monde magique quand il serait grand. Pour protéger toutes ses créatures pour lesquels il avait beaucoup d’affection.
avatar

Messages : 58
Points de confiance : 24
Date d'inscription : 02/07/2018
Age : 18
Localisation : Oh là ! Beaucoup d'endroit...

X161






Plonger dans l'aventure!

Je lui avais tendu la main comme une abrutie. Si le petit garçon était réellement aveugle, il ne verrait et ne pourrait pas répondre à mon geste. Bon, pardon, je suis un peu bête parfois... Je baisse discrètement ma main pour ne pas faire traîner ce moment d'embarras en longueur tandis que mon protégé se relève. Oh, il est vif dis donc! J'ai presque l'impression qu'il s'est remit debout en un saut. Il semble bien enthousiaste par ce que je lui dis en tout cas vu les yeux brillants qu'il m'adresse et ce hochement de tête exagérément ample. Mon sourire s'élargit face à sa joie de vivre, il est vraiment mignon ce petit! Sa chute et sa demi-noyade n'ont pas l'air de suffire à l'abattre. On dirait bien que c'est un battant!

- Ze ssersse les fées. Elles racontaient des histoires à Nev’- mon frère- mais elles ont disparus. Z’ai fouillé partout et ze les ai pas trouvé.

Oh? Alors comme ça les fées ont disparu? C'est embêtant ça... Mais bon, avec un peu de volonté et de la persévérance, rien n'est impossible! Le petit garçon secoua sa tête pour faire partir le plus d'eau possible avant de reprendre la parole, comme si une information cruciale lui était revenue soudainement.

- Avant de tomber, z’en ai toussé une. Elles doivent être tout près. Comment tu sais toutes ses ssoses ?

Sacré débit de parole en tout cas! On dirait moi, hu hu hu. Il est vraiment trop mignon! J'ai envie de le poupouiller. Oh d'ailleurs il faudra que je lui demande son nom. Mais revenons à ce qu'il a dit à l'instant: donc d'après lui il a déjà trouvé une fée et l'a même touché du doigt. Il a raison, elles sont sûrement dans les parages! Et sinon, comment je sais tout ça? Hum... Bonne question...

- Quand j'étais petite, j'avais pleins de livre sur le monde magique! Et mon papa m'a apprit beaucoup de choses aussi.

Puis je me mis à réfléchir rapidement, prenant mon menton entre mon pouce et mon index pour essayer de me rappeler le plus de choses possibles. Bon, je sais que tout ce qui est magique "n'existe pas" en théorie mais avec toutes les couleurs que je vois, j'aime croire que la magie n'est pas une illusion. Et j'aimerai faire rêver ce petit garçon!

- Tu as trouvé la fée vers où? lui demandai-je tout en jetant un coup d’œil circulaire au lac.

Dans mon idée, soit il a touché une libellule, soit il a vraiment touché une fée et ça, ça serait vraiment trop cool! Mais avant de faire quoi que ce soit, je retire mon haut pour l'essorer. Oui bon, je suis pas pudique et puis j'ai assez froid avec ce vêtement mouillé donc voilà. En plus je suis très rapide, en seulement quelques secondes je le remets. Ha, c'est déjà mieux! Beaucoup mieux même! D'ailleurs j'y pense, lui aussi doit être incommodé par sa tenue et je n'aimerai vraiment pas qu'il attrape la crève.

- Lève les bras! dis-je en attrapant le bas de son tee-shirt.

Et hop! Je l'enlève rapidement pour faire comme avec mon propre haut un peu plus tôt et essore le plus possible avant de le secouer un peu pour le défroisser et de le lui remettre.

- Voilà! Tout beau, tout propre! lançai-je d'un ton léger alors que je lui ébouriffe les cheveux, Il faudrait pas tomber malade, hein? Sinon on ne pourra pas chercher les fées! D'ailleurs, il est temps d'y aller!

Je laisse au petit garçon le soin de me guider au bord du lac alors que mon sourire s'élargit. Cette situation me rappelle beaucoup de souvenirs avec Edan et mon papa. Je ne sais pas dire si je suis heureuse ou nostalgique...

- Au fait, je m'appelle Sheila et toi?

Codage par Libella sur Graphiorum




Sheila fait la papote à n'importe qui en #8B008B
avatar

Messages : 25
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 25/06/2018
Age : 6

W142
Kan l’écoutait, pendu à ses lèvres, buvant ces paroles :

- Quand j'étais petite, j'avais pleins de livre sur le monde magique! Et mon papa m'a appris beaucoup de choses aussi.


Kan pensa que finalement, les livres, s’étaient pas aussi nuls qu’il ne le pensait. Il en venait presque à regretter de ne pas voir les lettres, et de ne pas pouvoir lire. Ce sentiment ne dura bien sûr pas longtemps, lorsqu’il pensa à tout ce qu’il avait pu apprendre avec Steven. C’était mille fois mieux. Même mieux qu’un papa.

- Tu as trouvé la fée vers où?

Il pouvait l’entendre s’agiter, enlever son haut et l’essorer. Les gouttes faisaient un bruit qu’il n’aimait pas, sur le sol. C’était un peu comme lorsqu’il pleuvait mais en moins puissant.

-Là où je suis tombé.

Il pointa son doigt en direction du lac. C’était une habitude qu’il avait prise au fur et à mesure du temps. Les gens aimaient qu’on leur indique une direction. Et il n’avait jamais rien compris à cet histoire d’est, d’ouest et de je sais plus tout quoi. Alors, c’était plus simple de pointer une direction.

- Lève les bras!

Il obtempéra, et elle refit le même geste que précédemment. Kan l’observa, analysant son mouvement dans l’espace. C’était difficile à visualiser mais l’épaisseur des objets étaient une aide précieuse. Il se souvenait encore cette vitre qu’il s’était ramassé sur la figure un jour. Pas assez épaisse, pas dans une matière assez épaisse pour qu’il se rende compte de la présence de l’obstacle.

- Voilà! Tout beau, tout propre! Il faudrait pas tomber malade, hein? Sinon on ne pourra pas chercher les fées! D'ailleurs, il est temps d'y aller!

Il hocha la tête avec enthousiasme et attrapa la main de la chasseuse, la guidant jusqu’au lac, courant presque. En s’approchant il eut quand même la présence d’esprit de ralentir l’allure, légèrement inquiété par la présence d’eau. Mais il n’avait pas trop peur, temps qu’il ne lâchait pas la jeune femme, rien ne pouvait lui arriver.

- Au fait, je m'appelle Sheila et toi?

Sheila. Il s’savoura chaque consonance du nom, prenant garde à bien les retenir. Sheila, ça sonnait bien. C’était court et en même temps chantant. Kan décréta :

-Shei-la, j’aime bien. Moi c’est Kan.

Il eut un sourire joyeux. Maintenant qu’ils connaissaient leurs prénoms respectifs, on pouvait dire qu’ils étaient amis non ? Kan avait beaucoup d’amis à l’institut. Souvent, c’était des amis qui partaient, mais Agnès lui avait expliqué que c’était parce qu’il allait bien alors Kan était content. Parfois, il se demandait si rester longtemps à l’institut voulait dire qu’on n’allait pas bien. Il s’inquiétait pour son frèro Nev. Il s’inquiétait un peu aussi parce qu’il se disait que si quelqu’un se rendait compte qu’il allait bien, peut-être qu’il serait obligé de partir. Il se demandait aussi pourquoi Agnès ou Steven restait alors. Il demanda à Sheila, avec curiosité :

-Tu vas pas bien ?

Est-ce que c’était possible qu’une chasseuse soit malade ? Ou triste ? Ou les deux ? Il en doutait. Mais alors, que faisait-elle là ? Peut-être qu’elle risquait de partir juste après. Hors Kan avait encore pleins de questions et voulait apprendre pleins de choses. Il ne voulait pas qu’elle parte.
avatar

Messages : 58
Points de confiance : 24
Date d'inscription : 02/07/2018
Age : 18
Localisation : Oh là ! Beaucoup d'endroit...

X161






Plonger dans l'aventure!

Je suivais le petit garçon qui m'avait attrapé la main pour me mener à l'endroit où il avait trouvé la fée. Visiblement, cette histoire avait l'air de l'exciter! Je le sens drôlement enthousiaste en voyant sa démarche dynamique. Il court presque. J'esquisse un sourire en le regardant. Il est vraiment chou ce petit et ça a le dont de m'attendrir. Ça doit être mes anciens réflexes de grande sœur, j'imagine. D'ailleurs, lorsque je le vois ralentir à l'approche de l'eau, je lui jette un petit regard avant de resserrer légèrement ma main sur la sienne. Juste pour lui dire que je suis là et qu'il ne pourra plus tomber. Qu'il soit rassurée, c'est mon rôle de le protéger.

Mais la politesse me rappelle vite à la raison pour m'obliger à me présenter. Après tout, ça sera beaucoup plus pratique pour la suite.

- Shei-la, j’aime bien. Moi c’est Kan.

Oh, contente que mon prénom lui plaise. J'ai l'impression qu'il a prononcé chaque voyelle pour être sûr de s'en souvenir, c'est vraiment trop mignon. Et donc lui c'est Kan. Kan. Hummm... Huuuum? Oh!

- Kan? Est-ce que je peux te surnommer p'tit Kannard?

Mon sourire s’élargit. Je suis vraiment une gamine... Mais bon, j'y peux rien, mon cerveau m'envoie des jeux de mots et des surnoms sans même que je puisse contrôler les choses. Et puis bon, au moins ça a le mérite d'être mignon et gentil. Pas comme si ma tête réfléchissait pour dire des méchanceté, et encore heureux.
Je note tout de même le sourire joyeux du petit garçon, je ne pense pas qu'il déteste mon petit nom mais dans le doute je lui laisse quand même la possibilité de refuser. Mais j'aimerai bien qu'il accepte. J'adore avoir un surnom pour mes amis que je suis la seule à donner. Comme ça ils deviennent spéciales pour moi et inversement.

- Tu vas pas bien ? me demanda Kan, l'air curieux.
- J'suis au top de ma forme! Et toi?

J'ai répondu sans vraiment me poser de question mais après coup, je me demande bien ce qu'il a voulu dire par là. Enfin, je ne vois pas pourquoi je n'irais pas bien... Oh? Est-ce qu'il me demande pourquoi je suis à l'institut? C'est vrai que c'est la première fois qu'on se croise et je ne peux pas trop savoir depuis quand il est ici. Si ça se trouve, je suis une p'tite nouvelle pour lui et il se pose des questions à mon sujet. Mais je suis quand même triste de voir un si petit garçon dans cet endroit... Sa famille doit lui manquer et sa vie ne peut pas être complète ici. De ce que j'ai vu, les enfants de son âge sont rares et il ne doit pas avoir la possibilité de jouer comme un petit normale. Ça me peine un peu...
Mais revenons à mes moutons, il m'a posé une question et je me dois de répondre correctement plutôt que de rester sur une incompréhension.

- Tu te demandes pourquoi je suis là?

Je m'arrête un instant, regardant de gauche à droite comme si j'allais dire quelque chose de secret puis je m'accroupis pour être à sa hauteur.

- Ne t'inquiète pas, je ne suis pas vraiment malade. Mais mon cas est un peu bizarre et les médecins chez moi ne comprenaient pas bien donc je suis venue là.

Je marque une petite pause pour lui laisser le temps de tout bien comprendre. Je sais que j'ai tendance à parler vite et, même mes amis ont parfois du mal à ma suivre, alors je fais attention avec Kan. Je n'aimerai pas le perdre. D'autant plus que je vais me lancer dans une explication compliquée... Comment je peux faire pour rendre ça simple? Hum...

- Je suis synésthèse. Ça veut dire que mes sens sont reliés entre eux. Mais c'est un peu spéciale avec moi parce que je peux "voir" les émotions des gens. Comme des couleurs autour d'eux.

J'avais pointé du doigt mon œil doré en souriant. Je ne sais pas trop si je suis claire mais j'essaye d'aller au plus facile. Pour moi ça me semble évident parce que je vis tout les jours avec mais je ne sais pas trop l'expliquer en général. J'espère que je m'en sors pas trop mal... Kinou avait comprit quand je lui en avait parlé, j'ai juste à recommencer avec Kan.

- Et j'ai l'impression de pouvoir "manger" les couleurs. En fait, dès que je vois une couleur, j'ai un arrière goût dans la bouche. Est-ce que tu comprends?

Je le regarde, le sourire aux lèvres avant de lui adresser un clin d’œil complice.

- On dirait un super pouvoir, tu ne trouves pas?

Codage par Libella sur Graphiorum

[/color][/color]



Sheila fait la papote à n'importe qui en #8B008B

Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 23 Oct - 1:54