Bienvenue,   !
Institut Espoir

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

News

20/10/2018
Préparation d'event
22/09/2018 Modification des pourcentages révolutionnaires (cf. PA et heure supp')
16/09/2018 Ajout du bouton Discord qui avait disparu ;-;

Rendez-vous illégal [avec Ulysse]

avatar

Messages : 69
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 25

Médecin

Rendez-vous illégal

La pluie avait écourté le tournoi de volley et la séance de baignade. Néanmoins Atsuka était loin d'être déçue par cette imprévue. Pourquoi? Pour une simple phrase de la part de celui qu'elle aimait. On se retrouve dans ma chambre ? Elle était euphorique rien qu'à cette idée. Elle était partie récupérer ses affaires, abritées sous un arbre, en chipant au passage le haut d'Ulysse. Elle trouverait le moyen de se faire pardonner et puis c'était pour la bonne cause non? Elle avait prévu de le rejoindre juste après avoir pris une douche et enfiler des habits plus convenables qu'un maillot de bain pour se balader dans les couloirs de l'Institut. Et avec un prétexte pour avoir gardé son t-shirt avec elle. L'idée lui était venue dans sa douche. Un lapin! Pas un vrai certes mais au moins un origami, échange de bons procédés. Séchée grossièrement, elle avait allumé son ordinateur pour trouver comment faire. Malheureusement le résultat n'était pas à la hauteur de ses attentes. On reconnaissait l'animal bien sûr, mais le papier était quelque peu chiffonné, et elle fit la moue devant son semi-échec. Elle essaya une seconde fois, sans plus d'efficacité. Tant pis, elle aurait tout le temps de s'améliorer plus tard, pour l'instant elle devait rejoindre Ulysse. On se retrouve dans ma chambre ? Son coeur rata un nouveau battement et un sourire étira ses lèvres sans qu'elle ne puisse le contrôler.

L'avantage des jours non-travaillés, c'est qu'Atsuka n'était pas obligée de porter sa blouse de médecin, insupportable à ses yeux. Elle portait donc un short noir et un dos-nu vert émeraude, qui dévoilaient ses nombreux tatouages au grand jour, celui du bras comme d'habitude, mais aussi ceux présents sur ses jambes et son dos, rarement montrés pour des questions de décence. Mais là elle était en vacances, très courtes certes mais des vacances tout de même. Et du coup, c'était relâche donc elle n'éveillerait aucun soupçon. Au pire, elle prétexterait ramener un objet perdu à son patient, qui remettrait en doute la parole d'un médecin à l'Institut? La pluie avait très légèrement mouillé ses vêtements et ses cheveux, lui permettant de se rafraîchir à nouveau car les températures n'avaient que très peu baissées. Arrivée devant la porte de son patient et dorénavant amant (ce mot, simplement pensé, la fit légèrement rougir), elle toqua timidement puis poussa le battant de bois. Mains croisées dans le dos pour ne pas qu'il voit l'origami qu'elle voulait lui offrir, elle se hissa sur la pointe des pieds et l'embrassa rapidement et tendrement, avant de lui sourire.

-J'espère que je ne te dérange pas...

Certes, c'était très conventionnel et c'était lui qui lui avait proposé, mais il pouvait avoir prévu de voir d'autres gens, surtout qu'elle était venue en retard, à cause de sa douche et ses essais de pliages.
©️ Adèlys sur LS for everyone



avatar

Messages : 144
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 20

X156
Rendez-vous illégal
Ulysse & Atsuka
Ulysse ne s'attendait vraiment pas à ce que les mots « amoureux » et « Atsuka » sortent de sa bouche alors qu'il rendait une visite amicale à son camarade.
Il sortit finalement de la chambre de Nevrabriel, quelque peu déboussolé, avant de rentrer dans sa propre chambre. Ses cheveux n'avaient pas eu le temps de sécher, alors il attrapa une serviette avant de s'ébouriffer sa tignasse avec histoire qu'elle soit moins mouillée. Puis, comme la routine qui s'était instaurée il y a de ça quelques jours – voire semaines – ses pensées s'envolèrent vers elle.
Il se souvint de cet instant où ils s'étaient enlacés sans un bruit avant de s'embrasser à la fois maladroitement et passionnellement. C'était la première fois où Ulysse avait eu l'impression que sa cage thoracique allait exploser en mille morceaux de bonheur. C'était la première fois où il avait ressenti ses lèvres sur les siennes. Mais c'était aussi la fois où la promesse de garder ce secret avait été faite.
Il se rappela de cette scène magique où elle et lui s'étaient échangés un baiser sous l'eau, à l'abri des regards. Les frissons du danger avaient parcouru son dos alors que ceux du désir picotaient son ventre. Il avait pu profiter quelques secondes d'une vue absolument exquise sur ses formes avant de pouvoir admirer une énième fois ce visage si parfait en sortant de l'eau.

Elle le rendait totalement accros. Son parfum, son rire, ses mimiques, ses regards, ses réactions, sa voix... Elle était si...

On frappa à sa porte. C'était timide, comme une caresse.
Ulysse leva les yeux et releva la tête, baissant la serviette. Il sentit son cœur battre à tout rompre. Il savait que c'était elle. Elle était là, derrière la porte, prête à envahir la pièce de sa bonté et de son charisme. Parce qu'il lui avait dit de venir. Et surtout, parce qu'elle l'avait fait.

Elle finit par ouvrir la porte et la refermer derrière elle, dévoilant toute sa beauté une nouvelle fois à Ulysse. Il était subjugué par elle. Elle avait le don d'arrêter de le faire réfléchir. Il se concentrait sur une seule et unique chose, et la plus belle des choses qui plus est. Elle se donna plus de centimètres pour atteindre ses lèvres, ce qu'il trouva absolument attendrissant.

_ J'espère que je ne te dérange pas...

Ulysse laissa échapper un petit rire, pas moqueur mais plutôt attendri.

- Toi ? Me déranger ?

Cette fois-ci, ce fut à son tour de se retirer quelques centimètres pour embrasser sa bouche. Il caressa gentiment ses lèvres et profita un instant de leur souffle qui s'accordaient avant d'éloigner légèrement son visage du sien, un sourire arpentant son visage rougi.

- Quelle idée... Tu es toujours la bienvenue ici.
avatar

Messages : 69
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 25

Médecin

Rendez-vous illégal

Atsuka était rentrée dans la chambre avec un grand sourire qu'elle n'arrivait jamais à quitter en sa présence. Avec tendresse, elle avait passé ses doigts dans les cheveux d'Ulysse, les ramenant en arrière. Après l'avoir embrassé, elle avait rapidement replacé sa main dans son dos pour ne pas faire tomber son origami. Il ne devait pas le voir. Du moins pas tout de suite.

-Toi ? Me déranger ?

Oui, bon, question stupide. Mais elle avait toujours peur de mal faire, c'était viscéral. Et poser des questions où la réponse était évidente était un moyen à peu près efficace pour se rassurer. Surtout quand la réponse était des lèvres qui se posaient délicatement sur les siennes. Un doux picotement parcourut sa colonne vertébrale et une agréable chaleur se logea dans son ventre, empourprant légèrement ses joues.

-Quelle idée... Tu es toujours la bienvenue ici.
-Bon d'accord, dit-elle simplement avec un rire cristallin. Désolée, j'ai été un peu longue...

C'était le bon moment pour lui donner ? De toute évidence, il fallait bien qu'elle le fasse mais le résultat n'était pas à la hauteur de ses attentes.

-... Mais j'ai fait ça. Pour toi...

Elle tendit ses mains devant elle, dévoilant le lapin de papier légèrement chiffonné. Elle n'avait pas réussi à faire plus soigné et elle avait un peu honte de le présenter à Ulysse. A tel point qu'Atsuka avait détourné le regard, le rivant au sol, comme une enfant. Son dos était raide, ne sachant pas comment il allait réagir. Et c'était peut-être là sa plus grande crainte.
©️ Adèlys sur LS for everyone



avatar

Messages : 144
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 20

X156
Rendez-vous illégal
Ulysse & Atsuka

-Bon d'accord. Désolée, j'ai été un peu longue...

Ulysse ouvrit la bouche mais se ravisa. Pouvait-il lui dire qu'il était parti voir son ami pour lui parler de ses sentiments ? Mais s'il ne le faisait pas, ça voudrait dire qu'il ne lui faisait pas confiance et qu'il lui cachait quelque chose... Pouvait-il supporter son regard amoureux posé sur lui alors qu'il savait qu'il ne lui avait pas tout dit ? Avait-il les épaules assez puissantes pour porter ce poids ?

Il se contenta de la regarder, se disant qu'il verrait bien selon la suite des événements.

-... Mais j'ai fait ça. Pour toi...

Le coeur d'Ulysse se serra. Il n'était pas assez fort pour lui faire des cachotteries aussi importantes. Il devait lui avouer. Surtout lorsqu'il vit ce petit origami, typique de la culture japonaise, représentant un lapin. C'était l'alliance parfaite de ces deux individus, et il se sentait d'autant plus mal.

Il le saisit délicatement, pour l'observer de plus près. Il y avait beaucoup de tentatives de bien faire, tellement qu'elle en avait chiffonné le papier. Elle y avait mis tout son coeur, tout son amour. Elle avait tant voulu bien faire, cela se voyait aux plis, mais aussi à son regard presque honteux. Elle n'avait pas à avoir honte. Des deux, ce devrait être lui.

Il se pencha pour lui déposer un baiser sur sa joue et lui souffla un « Merci » qu'il espérait chaud pour réchauffer sa joue.
Il lui prit la main, il l'entraîna près de sa table basse sur laquelle il posa avec douceur l'adorable lapin, probablement le plus beau cadeau qu'on ne lui ait jamais offert, avant de l'asseoir avec lui sur le lit. Il inspira.

- En fait, je n'ai pas ressenti ton retard vu que j'étais parti voir Nevrabriel. Je t'avais déjà parlé de lui, je crois. Je sentais que depuis quelques temps, il n'allait pas bien. Il était très fermé, très absent, alors que ce n'est pas dans ses habitudes. Donc je tenais à le voir. Et comme je lui fais confiance, je lui ai dit que...

Il s'arrêta pour la regarder franchement.


- Je t'aime.
avatar

Messages : 69
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 25

Médecin

Rendez-vous illégal

Les secondes parurent longues à Atsuka, alors qu'Ulysse saisissait doucement sa tentative d'origami. Elle retenait presque sa respiration, essayant de calmer les battements affolés de son coeur. Peut-être qu'il allait trouver son essai totalement nul, lui jeter au visage, lui rire au nez... Elle imaginait un nombre inimaginable de scénarios catastrophes dans sa tête, sans considérer un seul instant que cela puisse lui plaire, tant elle trouvait son pliage mauvais. Si bien que les lèvres du jeune homme sur sa joue la firent frémir. Elle lui fit un grand sourire, presque enfantin. Jamais elle n'avouerait le soulagement qui l'envahissait, même s'il était certainement lisible sur ses traits et qu'il n'échapperait pas à son regard.

Elle laissa Ulysse l'entraîner et l'asseoir sur le lit, sans comprendre son soudain sérieux. Un nouvel élan de panique la traversa. Il ne voulait pas déjà arrêter ?! Non, c'était pas possible. Si ? Elle blêmit légèrement sous l'appréhension.

-En fait, je n'ai pas ressenti ton retard vu que j'étais parti voir Nevrabriel. Je t'avais déjà parlé de lui, je crois. Je sentais que depuis quelques temps, il n'allait pas bien. Il était très fermé, très absent, alors que ce n'est pas dans ses habitudes. Donc je tenais à le voir.

Il ne voulait pas lui demander de rompre, elle fut à nouveau soulagée. Ses joues se colorèrent à nouveau et elle hocha la tête, confirmant qu'il lui avait déjà parlé de son ami. Elle avait d'ailleurs ri quand il lui avait raconté leur rencontre. Et c'était donc pour cela qui lui avait paru inquiet, il était préoccupé par l'état de Nevabriel.

-Et comme je lui fais confiance, je lui ai dit que...

Elle haussa un sourcil interrogateur, sa tête penchant légèrement sur la droite et ses mèches bleues balayant son épaule.

-Je t'aime.

Son coeur rata un battement. Atsuka le savait bien sûr, mais ils ne se l'étaient jamais dit aussi clairement. Sans qu'elle ne puisse le contrôler, ses lèvres s'étirèrent en un large et heureux sourire, ses yeux brillaient. Elle se jeta à son cou et l'embrassa.

-Moi aussi je t'aime Ulysse.

Elle se détacha légèrement de lui et lui prit les mains.

-Après, ça ne me dérange pas que tu l'aies dit à Nevabriel, c'est un de tes amis et si tu l'estimes digne de confiance, alors je n'ai rien à redire. J'espère sincèrement qu'il ira mieux.

Elle estima qu'elle n'avait pas à demander pourquoi il était dans cet état-là, même si elle en mourrait d'envie. Ulysse lui expliquerait s'il souhaitait, mais elle ne demanderait jamais ce qui ne la regardait pas.
©️ Adèlys sur LS for everyone




Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 16 Nov - 2:58

    Aube des Mondes