Bienvenue,   !
Institut Espoir

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

News

20/10/2018
Préparation d'event
22/09/2018 Modification des pourcentages révolutionnaires (cf. PA et heure supp')
16/09/2018 Ajout du bouton Discord qui avait disparu ;-;

SIXIEME EVENT

avatar

Messages : 44
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 24/07/2018
Age : 28
Localisation : Dans mon bureau. Et toquez à la porte.

Médecin
Costume:

Les cheveux plaqués en arrière, un masque de loup noir aux motifs dorés laissant sa bouche à découvert. Une chemise blanche accompagnée d'un nœud papillon parfaitement enfilé. Une ceinture à bretelles brunes décorées d'une fleur rouge. Un pantalon gris, des chaussures noirs, Hans était paré pour la soirée.


AU BAL MASQUÉ (oéoé)
Evenement 6



Hans avait passé un temps fou pour trouver les costumes parfait. Il s'était informé sur les gouts de son patient et sur les références qu'il pouvait faire avec ses déguisements. Il était assez fier du résultat final et l'avait rapidement offert au concerné.
Lorsqu'il se prépara pour la soirée, il avait vite regretté d'avoir choisi un nœud papillon à la place d'une cravate...Il se disait ça mais la cravate ne l'aurait pas fait non plus. Il n'était décidément pas agile sur son propre style vestimentaire. Mais il se força tout de même.
Après une bonne heure de préparation pour réussir à enfin maîtriser ses cheveux, il parti d'un pas assuré vers la cantine, essayant d'être le plus soigné possible même dans sa démarche.

Arrivé dans la pièce, il transmit son invitation à Madame Dubois, la saluant d'un hochement de tête avant de tourner son regard vers la décoration. Il devait ce l'avouer, c'était vraiment magnifique. Puis toutes les personnes présentes étaient vraiment méconnaissables...Soudainement, Hans se rendit compte d'une chose : Il n'avait jamais vraiment fait connaissances avec les personnes de L'institut. Il était toujours dans son coin, à faire son travail sans chercher à élargir ses liens. Mais aujourd'hui, il était une autre personne, il pouvait bien essayer, non ?

Il prit une grande inspiration et s'approcha de la cible la plus simple pour faire connaissance : Le bar et le buffet.

Il salua d'un mouvement de tête les personnes déjà présentes, mais regrettait déjà cette décision. Cela faisait trop de personne d'un coup, et pas mal de gens discutaient déjà entre eux.
Hans n'était vraiment pas sociable...Il hésitait beaucoup trop sur ses actions, et finit par juste regarder planter contre le bar, observant la pièce avec de grand yeux. De toute façon, il avait toute la soirée pour entamer une seule conversation ? Il n'avait pas à se presser.

avatar

Messages : 191
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19

W100

Event 6

- Une longue perruque lisse et noire à reflets violets, avec une frange.
Un loup blanc en dentelles. Une robe blanche, serrée au buste, bouffante au niveau des jupes ; type époque victorienne. Un fauteuil roulant



L’inconnu me contourna, s’exposant ainsi à mon regard. Si cela ne m’avait pas autant surprise j’aurais explosé de rire devant l’étrange tête du jeune homme. Je devinais êtres sujet à un examen visuel quand ;

Ah bah mince alors ! On dirait bien que je me suis fait avoir !

S’exclama-t’il en semblant aussi troublé que moi par son crâne chauve. Je souris.

Pardon de t'avoir surprise, j't'ai prise pour quelqu'un d'autre. Moi c'est... Ah ah ! C'est vrai pardon, on n'a pas le droit de le dire ce soir askip

Se présenter en gardant l’anonymat restait quelque chose d’étrange.

Je pris doucement la main qu’il me tendait pour la lui serrer. La lui laissant un peu plus longtemps que la convenance, occupée à trouver des mots à lui répondre.

C’est vrai, c’est bien étrange de ne rien devoir dire… Comme nous ne pouvons rien révéler, dis-moi comment tu aimerais être appelé ce soir. Mais dis moi, ta soirée risque d’être bien désolante avec ce masque, tu ne pourras rien manger ni boire… si tu veux on peut essayer de trouver une solution, Comme te…

Ma phrase resta en suspens avant que je poursuive.

Je suis désolée, je parle je parle alors que tu cherchais quelqu’un d’autre, je te libère de notre conversation a l’instant si tu le désir!

Peu importe ce qu’il choisissait j’avais bien envie de profiter de tous ce qui nous était offert peut être même l’alcool que je n’avais jamais eu l’occasion d’expérimenter.



(c) Never-Utopia
avatar

Messages : 646
Points de confiance : 12
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 28
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.

Médecin en chef


Je n'ai rien à cacher.


> Longue robe blanche type victorienne. Perruque blonde en chignon. Loup blanc. Châle qui couvre les épaules et le torse.

Donatien resta silencieux, méditant sur les paroles de son patient. Il avait bien fait de venir lui parler, ce dernier s'avérait être sage.
Il poussa un soupir et se décida à alors mener son enquête. Il lui suffirait de jouer un rôle, non ? Est-ce qu'il en serait capable ?
Il remercia son patient d'un hochement de tête, avant de s'éloigner vers l'homme au masque. Pourrait-il interpréter quelqu'un d'autre, lui qui était si fier de sa personne ? Il n'avait jamais joué de théâtre, n'avait jamais eu à porter un masque ...
Gracieux et élégant, il se mit près de l'homme au sac en papier. Et, s'il n'avait pas l'allure d'une femme, il n'avait pas non plus celle d'une femme. Son androgénie était parfaite.

- Bonsoir, quelle originalité.

Il désigna du bout du doigt le masque à son effigie que portait l'homme. Sa voix, tout comme sa démarche, n'était ni celle d'une femme, ni celle d'un homme. Il avait su l'étouffer pour la modifier, en en faisant une voix de tête, mais ce n'était pas idéal.
Alors, cet étrange homme était-il un fan ? Lui rendait-il hommage ?





Donatien t'honore de sa parole en #0099ff
avatar

Messages : 14
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 09/06/2018
Age : 36
Localisation : En consultation

Médecin (Psychiatre)
Costume::
[Costume steampunk – pantalon cintré noir, ceinture avec une boucle en cuivre ; Chemise en satin rayée noir et gris, manches bouffantes ; gilet de costume rayé gris et bronze, effet patiné. Un foulard de satin noir en guise de cravate, Roy dissimule ses yeux derrière des lunette ronde typique du genre, ayant l’air très ancienne. Il a les cheveux coiffés en arrière et une canne élégante à pommeau argenté la place de sa canne blanche.]

La réunion d’information avait laissé Roy circonspect. Il avait décidé qu’il ne ferait aucun effort pour se travestir le soir du bal venu, jugeant que cela n’aurait pas rimé à grand-chose et lui aurait compliqué la vie. Il était connu des patients pour être plutôt quelqu’un de confiance de toute manière, et malgré les instructions de l’institut, Roy savait garder les secrets. S’il apprenait quelque chose ce soir, ce serait d’une bouche consentante et il n’était pas dit qu’il transmette l’information à qui de droit. Mais ça, il s’était bien gardé de le faire savoir à sa hiérarchie.

Un peu loin de ces préoccupations pour l’instant, Roy se trouvait à l’entrée de la « salle de bal », comme un enfant attendant ses parents à la caisse d’un Leclerc. Il n’avait aucune idée de ce que donnait son costume. Il avait fait confiance à Elie pour l’esthétisme de la chose, et ne doutait pas un instant que le rendu global soit élégant à l’œil. Le contact du satin lui plaisait, aussi caressait-il assez machinalement le foulard de satin rentré dans son gilet. Le malaise du psychiatre était visible pour quiconque le connaissait un tant soit peu: Il aurait aimé avoir sa fille à son bras, mais une vilaine bronchite l'avait clouée au lit.

Les bruits de pas des gens qui dansent, la musique, les verres qui tintent et les petits fours qui se font engloutir, tout autant de messages qu’il fallait trier et interpréter. Une chance que Roy aime manger, il connaissait les dimensions de la cantine comme sa poche. Mais la déco avait sans doute beaucoup changé, il lui fallait éviter de mettre un coup de canne dans la pyramide de champagne, ou de finir comme un illuminé au milieu de la piste de danse.

Décidant de se fier à son oreille, l’homme se dirigea vers la source des tintements, espérant trouver au bout du chemin un bon verre de punch.



Spoiler:

avatar

Messages : 443
Points de confiance : 156
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin ou la salle de musique

X36
Le costume de Nev :

Nevrabriel eut un soupire de soulagement discret lorsque Donatien s'éloigna. Mais la boule au creux de son ventre revint lorsqu'il se rendit compte de la destination de son médecin. L'écossais pria pour que cette personne avec le sac sur la tête ait un minimum de jugeote pour ne pas dire de bêtise. Si c'était un patient, il était excusé mais son médecin prendrait pour son grade. De plus, si c'était un médecin, la sanction serait bien plus ardu.

Le patient essaya de ne pas y penser et retourna à sa place initiale, cherchant le couple de danseurs des yeux un instant avant de reprendre son verre entre ses deux mains et fixer la zone du buffet où se trouvait Donatien et sa potentielle futur victime.
Des picotements désagréables se mirent à lui serrer la gorges, comme la sensation d'une culpabilité. Avait-il prit la meilleure décision ? Aurait-il du dire à Donatien qu'il allait s'en occuper et convaincre cette personne de changer de masque ? Aurait-il du "punir" lui même l'inconnu pour qu'il y ait le moins de dégât possible ?
Il ne savait pas quoi faire et le souvenir douloureux d'un estrade lui revint en mémoire ...



Nev s'exprime en : 6699CC

avatar

Messages : 54
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 12/02/2018
Age : 30

Médecin
ft.
Walter
Myers
Coucou, qui est là ?


→ costume : un smoking entièrement noir, une chemise blanche, un nœud papillon noir, un sac en papier posé sur la tête avec la photo de Donatien dessus et des gants blancs. Avec une petite surprise pour quiconque tenterait de lui ôter son masque.


Une chose était sûre pour Walter : son déguisement avait l'air d'avoir fait sensation, les quelques sourires et les têtes qu'il pouvait voir se tourner dans sa direction le lui prouvaient. Mais ce n'était pas suffisant...
Aussi, quand ce qui lui sembla être une jeune femme se dirigea vers lui, il esquissa un sourire - que personne ne pu voir puisqu'il portait toujours son énorme sac en papier sur la tête. Il avait réservé une surprise au cas où on veuille le lui arracher, ce qui risquait fort d'arriver si le docteur Elpida était aussi susceptible et soupe-au-lait qu'on le disait. De quoi jouer une bonne blague tout en restant dans l'esprit de Halloween, en quelque sorte.

Walter s'inclina brièvement vers la jeune dame - quoi qu'après avoir entendu sa voix il en était encore moins sûr. C'était déjà une chance sur deux vu que tout le monde était déguisé, mais là... Il était dans l'ordre de 35 à 40%. Il était au moins sûr d'une chose : ce n'était pas W05. Non seulement parce-que ce n'était pas le costume qu'il avait choisi, mais en plus il n'y avait pratiquement aucune poitrine.

- Mes hommages, ma dame, s'exprima t-il d'une voix volontairement transformée de manière à la rendre rocailleuse et méconnaissable. M'accordez-vous cette danse ? ajouta t-il de cette même voix lorsque retentirent les premières notes de la chanson "Boogie Wonderland".

Il lui tendit une main gantée tournée vers le ciel, tel un véritable gentleman.
avatar

Messages : 44
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 24/07/2018
Age : 28
Localisation : Dans mon bureau. Et toquez à la porte.

Médecin
Costume:

Les cheveux plaqués en arrière, un masque de loup noir aux motifs dorés laissant sa bouche à découvert. Une chemise blanche accompagnée d'un nœud papillon parfaitement enfilé. Une ceinture à bretelles brunes décorées d'une fleur rouge. Un pantalon gris, des chaussures noirs, Hans était paré pour la soirée.


LE BAL COSTUMÉ
Evenement 6



Les yeux de Hans changeaient de personne en personne. Parcourant la salle pour observer un peu plus attentivement les costumes. A vrai dire, il était à la recherche d'un en particulier...Mais tout ce beau monde ne lui facilitait pas la tache. Puis son envie de rester dans un coin de facilitait pas non plus, il n'avait pas une vue totalement panoramique.
C'est alors qu'il se rendit compte d'une chose. Cette fille en fauteuil roulant, proche de la piste de danse...Il l'avait déjà croisée en entrant dans la salle. Attendez...Elle est là aussi? Qu'est ce que c'est que ce brod- Oh. J'ai compris. Malin ce médecin, malin.

Mais cela faisait maintenant quelques minutes qu'il dévisageait la pauvre demoiselle qui ne faisait que boire sa boisson. Hans se sentit soudainement mal à l'aise. Quand il croisa son regard, il détourna rapidement la tête, l'air de rien.
Il se sentait paniquer. Que devait-il faire? Profiter de la situation pour s'approcher et lancer une discussion? C'était pas son genre de faire ça...Mais aujourd'hui, il n'était pas lui même.
Aujourd'hui, il n'était pas Hans. Il était...Rayhan! Il allait se surnommer Rayhan pour le rester de la soirée pour garder son identité secrète. Cela fit échapper un sourire aux lèvres du garçon. Cette idée l'amusait.
Il commençait alors à se reprendre un peu plus en main, c'est alors qu'il reposa son regard sur la jeune femme, restant un moment ainsi avant de lui sourire pour paraître un peu plus amical, et sans doute la rassurer après le comportement qu'il venait d'avoir.

HRP:
Ses pensées sont en italique rouge foncé-
Même si je pense que c'était compréhensible XD

avatar

Messages : 443
Points de confiance : 156
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin ou la salle de musique

X36
Le costume de Nev :


Nevrabriel regardait le duo "homme masqué un peu trop téméraire" et "demoiselle pas vraiment innocente" mais fut soulagé lorsque l'homme fit une courbette à Donatien en lui tendant la main. L'écossais ne devina pas tout de suite que c'était une invitation à danser mais au moins il n'y avait pas l'air d'avoir de scandale.

Son regard balaya la pièce et fut ravis de voir mademoiselle Dessanges qui semblait en charmante compagnie. De là où il était il ne voyait pas les autres fauteuils roulant, donc pas d'Adèlys. Mais il reconnu le docteur Winchester. Il était élégamment habillé mais bien reconnaissable pour ceux qui l'ont côtoyé. De toute manière personne ne pouvait être anonyme pour cet homme puisqu'il ne se fiait pas à ce qu'il voyait.
Et finalement, Nevrabriel sentit un regard posé sur lui et en tournant légèrement les yeux il surpris un homme en train de le fixer quand qu'il ne détourne le regard. L'écossais ne savait pas vraiment ce qu'il devait faire.

En tant normal, il serait allé voir cette personne pour se présenter, simplement, mais là ... Là il était dans un fauteuil roulant et n'avait pas le droit de se lever. Là il était dans un coin, attendant que Yuki ait finit de danser. Là, il ne savait pas quel rôle il devait jouer ...

Heureusement la personne finit pas lui sourire, chassant un peu son malaise et Nevrabriel lui renvoya un sourire sincère avant de regarder le fond de son verre qui était maintenant vide.
Avec tout les médicaments qui traversaient son organisme, est-ce qu'il tenterait de prendre un verre de champagne ou non ?



Nev s'exprime en : 6699CC

avatar

Messages : 44
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 24/07/2018
Age : 28
Localisation : Dans mon bureau. Et toquez à la porte.

Médecin
Costume:

Les cheveux plaqués en arrière, un masque de loup noir aux motifs dorés laissant sa bouche à découvert. Une chemise blanche accompagnée d'un nœud papillon parfaitement enfilé. Une ceinture à bretelles brunes décorées d'une fleur rouge. Un pantalon gris, des chaussures noirs, Hans était paré pour la soirée.


LE BAL COSTUMÉ
Evenement 6



Plusieurs questions se bousculaient dans son esprit. Y aller ou rester là ? Proposer à manger ou proposer un verre ? Il se sentait ridicule à autant hésiter sur une chose si futile.
Qu'est ce qui pouvait bien lui arriver de mal. Il était temps de faire le grand pas et de lancer cette soirée pour de bon.
Le garçon se tourna vers la nourriture et prit deux tartines de foie gras. Etrange pour une soirée d'Halloween, c'était plutôt à noël qu'on disposait de ce genre d'apéritif. Il haussa les épaules et s'approcha de la demoiselle. Prenant une profonde inspiration pour garder son calme.
Il se disait de plus en plus qu'il était vraiment un profond froussard pour avoir un traque aussi énorme juste pour adresser la parole. Mais cette expérience lui ferait sans doute montrer de niveau en sociabilisation.

Sans qu'il s'en rendent compte, il se trouva rapidement au côté de la jeune femme. Il souria le plus naturellement possible en se penchant un peu en avant pour proposer le petit pain dans sa main.

« - Vous en voulez ? Vous devez avoir du mal à vous déplacer dans toute cette foule. Si vous avez besoin d'un coup de patte, je suis là. »

Il ne pu s'empêcher de lâcher un rire très discret. Le « coup de patte » faisait bien sur référence à son masque loup...De loup. Il se mettait de plus en plus dans la peau de ce Rayhan, le loup noir à la recherche de la petite fille à capuche rouge qu'il allait dévorer...Qu'il cherchait toujours en rapide coup d'oeil pour la trouver. Il avait peut être bien un problème de vue, en fin de compte...

avatar

Messages : 61
Points de confiance : 6
Date d'inscription : 08/07/2018
Age : 18
Localisation : Sur les côtes ou à l'Institut, je présume

W156
Costume:
Orgue porte une longue toge blanche avec un col doré. Sur ses épaules, il a un voile rouge translucide. Il porte un masque rouge surmonté d'une (fausse) pierre rouge et d'une fleur rouge à côté de son oeil droit. Il porte une couronne de fleur blanche sur ses cheveux blonds. Il ne porte pas sa couronne d'épine, ni son eau bénite, ni son chapelet.

Demain, c'est la Toussaint

Event 6

Orgue te bénit en #59d0ff


Le petit ange vêtu de rouge regardait la belle... "femme" blonde passer à côté de lui et parler à Monsieur Sac-En-Papier. Il aurait bien voulu la saluer, lui souhaiter une bonne soirée mais ce n'était pas à lui qu'on s'adressait. Alors, il regardait les deux adultes parler ensemble, tout intéressé mais surtout en silence.
Mr Sac-En-Papier avait invité la demoiselle en grosse robe à danser... Oh, qu'est-ce que Orgue avait envie de danser, lui aussi. Cependant, il n'avait pas de partenaire de danse... Il baissait ses yeux sur ses pieds, mangeant un autre amuse-gueule. De toutes façons, sa toge était trop grande, il était sur qu'en faisant des pas trop grands, il tomberait. Il soupirait doucement, déçu, regardant à nouveau la foule.
C'est alors qu'un homme attirait ses yeux. Il était grand avec une canne et des petites lunettes rondes... Il était facile, même pour Orgue de savoir qu'il était aveugle (ou du moins, qu'il le prétendait). Rempli d'altruisme, et craignant pour la viabilité de son chemin, l'ange finit son petit repas et s'avançait jusqu'au docteur.

"- Monsieur, vous avez besoin d'aide?..."

N'oubliant pas d'utiliser une voix plutôt féminine, Arthur vint doucement poser sa main sur l'avant-bras du monsieur pour ne pas le surprendre. Puis, il décidait de prendre les devants et passer ses mains autour du bras de l'aveugle, parlant avec un sourire gêné.

"- Ca doit être compliqué, avec tous ces gens partout... Laissez-moi vous guidez, je vous prie! Où est-ce que vous voulez aller?"

avatar

Messages : 224
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 17

X111
Un très bel ensemble noir (chemise noire, veste noire, pantalon noir, et cravate dorée), un masque ovale qui recouvre tout le visage (masque blanc avec rien d'autre que des trous pour les yeux) et un faux crâne chauve

Au grand soulagement de Cap, le sosie d’Adèlys saisit la main qu’il lui tendait. L’espace d’un instant, il avait eu peur de se prendre un vent phénoménal mais au fond, son interlocutrice avait l’air plutôt sympa, il avait eu tort de s’en faire. Leurs mains restèrent en contact peut-être un peu trop longtemps pour être convenable, le Génie aurait grincé des dents, mais lui, il s’en fichait.

- C’est vrai, c’est bien étrange de ne rien devoir dire… Comme nous ne pouvons rien révéler, dis-moi comment tu aimerais être appelé ce soir.

Choisir son nom ? Oh mais c’est vrai que du coup… ! Cette perspective l’enchantait. Il pouvait choisir un nom cool, un nom de super héros, de pirate ou de parrain de la mafia. Tellement de possibilités qu’il ne savait pas la quelle examiner en premier. Pourquoi pas le Vengeur Masqué ?

- Mais dis-moi, ta soirée risque d’être bien désolante avec ce masque, tu ne pourras rien manger ni boire… si tu veux on peut essayer de trouver une solution, Comme te…

Elle s’interrompit brusquement mais elle avait raison. Tout s’était passé si vite qu’il n’avait pas pensé à quel point ce masque allait pouvoir être handicapant… Et dire qu’il y avait sûrement du soda pour une fois !

- Je suis désolée, je parle je parle alors que tu cherchais quelqu’un d’autre, je te libère de notre conversation à l’instant si tu le désires !
- Ah bah non, t’excuses pas ! Répondit-il spontanément.

Adèlys bis avait l’air toute seule et quelque chose, dans son immobilité totale, lui disait qu’elle n’avait pas l’habitude du fauteuil roulant. La vraie Adèlys, elle, n’aurait pas hésité à se retourner pour lui faire face, ce qu’elle n’avait pas fait. Il n’allait pas la planter là comme ça ! Et pour son amie, elle était suffisamment repérable en temps normal, il pourrait la voir plus tard dans la soirée, ou un autre jour, ce n’était pas les occasions qui allaient manquer n’est-ce pas ?

- Bon du coup, pour me faire pardonner de t’avoir fait peur, je t’emmène boire et manger quelque chose, ça te dit ? Demanda-t-il en se plaçant de nouveau derrière elle, attrapant les poignées du fauteuil. Et si t’as une idée de comment je peux manger avec ce truc sur la figure, chuis carrément preneur !

HRP:
En vrai la joueuse que je suis est contente de pouvoir enfin RP avec toi ma Lulu ! Si tu veux avancer les choses à la prochaine réponse, tu peux partir du principe que si Lucy accepte, Cap l'emmènera au buffet/bar
avatar

Messages : 152
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 29
Localisation : Sous une pile de dossiers

Secrétaire de Donatien
A peine Agnès se fut-elle éloignée du bar qu'une jolie Cendrillon aux cheveux bleus manqua de la bousculer. Elle évacua l'excuse d'un geste de la main, pour signifier que ce n'était pas grave, après tout, avec ce monde, c'était inévitable, lorsque la jeune fille lui sauta au cou en s'exclamant.

- Agnès !

Cette voix, ça ne pouvait être qu'une personne. Un léger sourire illumina la figure de la secrétaire qui se fit moins maussade. Elle ne lui rendit pas son étreinte, trop occupée à stabiliser le plateau qui était resté par elle ne savait quel miracle en équilibre, mais le coeur y était. Elle s'excusa et la relâcha. Agnès, elle, profita de sa main libre pour prendre la sienne, et la serrer légèrement dans la sienne, se voulant rassurante. La belle avait l'air d'un animal affolé par la foule.

- Tout va bien princesse, je suis là.

Elle savait bien qu'il s'agissait de Katerina mais les ordres étaient clairs. A part pour le personnel, tout le monde était censé être anonyme. Elle avait fait une entorse pour Barrabil mais elle sentait l'ombre de Steven dans son dos et elle savait qu'il prêtait particulièrement attention à ses relations avec les patients, c'est pourquoi elle n'avait pas utilisé son nom. Elle lui présenta le plateau.

- Tu veux boire quelque chose ?



Ca fait toujours plaisir de voir ses efforts récompensés !

L'employée du mois 2017/2018
avatar

Messages : 646
Points de confiance : 12
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 28
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.

Médecin en chef


Je n'ai rien à cacher.


> Longue robe blanche type victorienne. Perruque blonde en chignon. Loup blanc. Châle qui couvre les épaules et le torse.

L'homme l'invita à aller sur la piste. Donatien hésita. Ce n'était pas son genre d'aller danser, encore moins avec des "inconnus". Ces histoires de costume commençaient à lui taper sur le système. Lui, il voulait juste prouver la culpabilité de sa secrétaire - et surtout prouver à son père qu'il avait tort -, et passer du bon temps avec ses patients.
Il était blasé, en fait.
Blasé que sa secrétaire ait pu le trahir. Il l'avait toujours en travers de la gorge.
Alors sans prévenir, il changea subitement de sujet de conversation - après tout, l'autre était sûrement un collègue.

- Que pensez-vous du Journal Clandestin ? Une idée de l'auteur ?

Ca devenait bizarre de parler à son visage. C'était à la fois flatteur et irrespectueux. Et pour l'instant, Donatien ne savait pas encore si ça le dérangeait.






Donatien t'honore de sa parole en #0099ff
avatar

Messages : 443
Points de confiance : 156
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin ou la salle de musique

X36
Le costume de Nev :


Nevrabriel attrapa délicatement le pain tendu de l'inconnu, laissant un grand sourire amusé sur son visage. Il n'était pas certain d'avoir compris la blague mais le rire léger de son auteur était contagieux. Il gratifia la personne d'un "merci" peut-être trop viril pour une femme, bien qu'il y ait des dames à la voix graves de par le monde.

_Je me serais bien présenté si on ne devait pas rester anonyme. Donc, enchanté.


L'écossais croqua dans son petit four. C'était une saveur étrange dans sa bouche. Il avait l'impression de ne pas avoir manger ce genre de chose depuis des années. Le fait de ne pas se nourrir pendant des semaines puis prendre 5-6 repas par jours bourrés de féculents est assez indigeste. Mais c'était sa faute, et il avait promis de se reprendre.
Nevrabriel mâchait le pain avec une lenteur ennuyeuse en posant son regard vers son interlocuteur qui semblait balayer la foule du regard.

_Vous cherchez un costume en particulier ?



Nev s'exprime en : 6699CC

avatar

Messages : 357
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 25

Médecin
Costume:
De Dracula, teint très pâle, yeux cernés, masque rouge, longue cape noire de velour, les cheveux plaqués à l'arrière.

J'attrape une autre coupe, de champagne cette fois-ci, et l'engloutis avec rapidité. Je ne me suis jamais senti aussi... Etourdi. Euphorique. Depuis tant de semaines de déprime et d'envie de s'enfuir le plus loin possible, j'ai enfin l'impression de flotter, flotter au dessus de tous ces regards, tous ces gestes mesquins, tous ces signes qui me font comprendre que je n'ai plus le droit d'être ici. J'irai même jusqu'à dire que l'alcool me rend heureux, maintenant.

Je souris en remarquant leur complicité. Je les envie. J'ai même pas ça avec Donatien. En même temps, j'espère quoi de lui?
Quoique, la dernière fois qu'on s'est vu, il était compréhensif. Il avait enfin l'air d'un gars qui s'ouvre au monde en sortant de son confortable cocon.

- Yeees, Agnès c'est un canon.

Je ris lorsqu'il me dit que je suis "beau gosse" à gorge déployée. Si je m'attendais à ça... Faut croire que l'alcool commence aussi à faire effet chez lui. Pourquoi il boit autant, d'ailleurs?

- J'sais pas si j'suis beau gosse, mais j'fais gaffe à mon image. Puis t'inquiète Hyppo, t'es un Apollon aussi, j'suis même étonné que t'aies pas de copines pour l'instant.

Je prends machinalement un verre avant de l'avaler. Agnès s'en va, presque en nous balançant qu'on est des mâles dominants en train de se battre pour une femelle.
Je me penche vers lui après son départ :

- Allez, y'a bien une fille ici qui t'intéresse. S'tu'veux, j'fais ton... T'sais, le coéquipier quoi.





Meilleur ship 2017/2018
Mister Institut 2017/2018
avatar

Messages : 191
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19

W100

Event 6

- Une longue perruque lisse et noire à reflets violets, avec une frange.
Un loup blanc en dentelles. Une robe blanche, serrée au buste, bouffante au niveau des jupes ; type époque victorienne. Un fauteuil roulant


Ah bah non, t’excuses pas !

J’aimais déjà l’énergie du jeune inconnu, me changeant du calme appliqué de mes visites médicales ou de mes rencontres en général.

Bon du coup, pour me faire pardonner de t’avoir fait peur, je t’emmène boire et manger quelque chose, ça te dit ?

Avec plaisir! Je risque de rouler sur trop de pied si je conduis seule!

Et si t’as une idée de comment je peux manger avec ce truc sur la figure, chuis carrément preneur !

Je vais trouver ne t’inquiètes pas, je te confis la conduite je m’occupe de te permettre de profiter des victuailles.

Je vivais pour la première fois depuis longtemps une aventure, comme quand Nev me portait sur son dos pour découvrir de nouvelles choses.

Approchant du buffet, je parcourrais les installations des yeux à la recherche d’une solution pour mon nouveau partenaire de soirée.

Dis-moi ce que tu veux boire je m’en charge, j’ai une bonne idée pour faire une bonne réserve! Je te laisse t’occuper de choisir à manger,

Me retournant un peu sur ma chaise en fessant signe que nous allions nous séparer pour la récolte, j’ajoutais en chuchotant;

Es-tu flexible?

hors rp:
je suis trop contente aussi de rp Avec toi !!!!

(c) Never-Utopia
avatar

Messages : 456
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 17
Localisation : Dans la cour.

W12
un petit featuring ou pas
petite phrase stylée ou pas

Event ♫6

>Des extensions de la couleur de ses cheveux pour lui faire une longueur arrivant jusqu'au bas de son dos, une longue robe blanche bouffante et un loup blanc

« Tu ne veux pas ... essayer une dernière fois ? »

Elle ne se retint pas de lui lancer un regard hautain et mesquin, bien qu'elle n'était pas certaine que derrière ce masque, c'était visible. Essayer une dernière fois ? A chaque fois c'était la dernière fois, jusqu'à ce qu'elle abandonne définitivement. Elle devait juste attendre mars, et elle serait enfin libérée.
Elle en avait, en plus de cela, assez d'aider les gens, encore et encore, sans jamais se sentir aidée en retour. Adèlys n'était pas une roue de secours.

« Je suis consciente que beaucoup ont essayé, et si je ne sais pas en détails à quel point le plan de la petite Loreleï a foiré ... Je veux quand même essayé. Si personne ne bouge, si on attend tous d'avoir 18 ans pour partir, alors d'autres enfants viendront ici avec innocence. Et tout continuera. Et ça sera peut-être même pire. On ne peut pas leur infliger ça. »
« Bien sûr que tu sais à quel point le plan de Loreleï a foiré puisqu'elle en est morte en public. Et puis sincèrement, tu crois quoi ? L'Institut a une trop bonne réputation pour être coulé par une gamine qui en sort. Regarde un peu les journaux. A quel point penses-tu qu'ils sont puissants à l'extérieur ? Ils ont construit une île artificielle qui n'est reliée à aucun gouvernement. Ils ont leur propre justice. C'est totalement vain de les attaquer de l'extérieur. »

Adèlys souffla. Elle en avait assez de ces discours utopistes où un échappatoire était soi-disant possible.
Des larmes de rage lui montèrent jusqu'aux yeux. Elle en voulait à cette fille d'être venue la voir pour lui rappeler tous ses espoirs qui se sont envolés d'un coup d'un seul.
Elle serra les poings.

« En plus, en parler ici est très risqué. Quelle que soit la raison pour laquelle ils ont insisté pour être anonyme, je suis certaine que c'est pour une raison bien précise. Ils tentent de coincer les gens qui veulent se barrer d'ici, j'en suis persuadée. Alors si on pouvait vite changer de sujets, ça m'arrangerait. »



Je pense qu'on devrait tous s'allier...
On devrait tous avoir confiance en nos propres capacités. Si on unie nos forces, tout est possible et peut-être qu'on pourra enfin sortir de cet enfer... by lizzou.
avatar

Messages : 83
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 26/01/2018
Age : 22

W81
Description :
Robe bleu pâle brodé de fleur blanches, tissus transparent dans le dos et le long des bras, brodés aussi de blanc. Perruque bleu attaché avec quelques nuances bleues lavande. Loup argentée-bleutée
En image:




- Tout va bien princesse, je suis là.

Katerina eut un sourire soulagée. Trouvé un visage qu’elle connaissait bien parmi cette foule d’étranger la rassurait un peu. La main chaude de la secrétaire termina de la tranquilliser. Elle devait rester calme. Elle avait bien changé depuis l’époque où elle vivait recluse dans son manoir, elle ne devait pas avoir peur des autres.  

- Tu veux boire quelque chose ?


Elle hocha la tête et attrapa un verre de jus d’orange. Voir Agnès, un plateau de boissons à la main comme un membre du personnel de la cantine lui faisait un peu bizarre. Comme si elle ne travaillait pas déjà suffisamment en dehors des heures de bureau. Était-ce encore son horrible patron qui lui faisait des misères ? Hyppolite lui en avait parlé, Donatien semblait insupportable en tout point. Peut-être qu’en tant que généreuse donatrice de l’institut, le directeur accepterait de la recevoir ?

-Il ne te laisse pas une seconde tranquille… Je peux essayer d’en parler au directeur ? Je finance pas mal l’institut alors il m’écoutera peut-être ?


Elle but une gorgée de jus d’orange. Agnès portait un tailleur qui lui allait merveilleusement bien. Elle nota dans un coin de son esprit que lorsqu’elles en auraient fini avec cette discussion bien trop sérieuse, elle lui en toucherait un mot.
avatar

Messages : 44
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 24/07/2018
Age : 28
Localisation : Dans mon bureau. Et toquez à la porte.

Médecin
Costume:

Les cheveux plaqués en arrière, un masque de loup noir aux motifs dorés laissant sa bouche à découvert. Une chemise blanche accompagnée d'un nœud papillon parfaitement enfilé. Une ceinture à bretelles brunes décorées d'une fleur rouge. Un pantalon gris, des chaussures noirs, Hans était paré pour la soirée.


LE BAL COSTUMÉ
Evenement 6



Lorsque le petit apéritif fut prit, il croqua dans le sien.
C'est vrai que cela faisait un moment qu'il n'en n'avait pas mangé non plus. Puis son palais était si habitué au café qu'il trouvait ça assez étrange comme goût.

"- Je suis tout aussi ravi de notre rencontre. Mais il est vrai que les présentations sont compliquées...Sauf que ce soir, vous pourrez m'appeler Rayhan. Ce sera mon nom de code pour la soirée. Et vous ? Comment puis-je vous nommer ?"

Hans fit une révérence en même temps que sa présentation. Il était tellement accroché à son jeu d'acteur qu'il se trompait lui même, et en oubliant petit à petit sa timidité insupportable pour les conversations.
Malheureusement, après cette discussion close, Hans ne savait plus quoi dire. Il cherchait toujours d'un regard perdu tout en croquant dans son pain jusqu'à le terminer à la dernière miette.
C'est alors qu'il fut tiré de ses pensés par une question particulière.

"- U-umh...je...Euh..."

Il bégayait sous la panique. Il était si suspect que ça ? Il devait se reprendre.

"- mh. Oui...Un costume...Au masque rouge et à la robe blanche. Je cherche cette personne depuis que je suis arrivé mais avec tout ce monde, c'est assez compliqué."

avatar

Messages : 194
Points de confiance : 10
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 17

W133
Aeden était là, planté dans un coin, loin de l’agitation. Maussade, il tentait de reconnaitre d’autres patients que le petit trio de Donatien, mais en vain. Les autres médecins s’en étaient donnés à cœur joie, au point qu’il ne reconnaissait personne. Il en avait marre de rester les bras croisés.

Il devait profiter de l’anonymat pour faire quelque chose. C’était une occasion rêvée pour un coup d’éclat. Le souci étant qu’il ne connaissait l’existence de cette petite soirée mondaine que depuis le matin même. Et qu’établir un plan d’ici la fin de l’évènement risquait d’être délicat. Plus délicat encore serait de parvenir à en parler à Adélys en toute discrétion. En parler à Alexander était proscrit, il était bien incapable de le reconnaitre dans la foule.

Il avait déjà repéré le micro du groupe de jazz, qui pouvait être un bon point de chute pour faire passer un message. Mais la surveillance de ce côté-là était relativement renforcée. Il lui faudrait un bon jeu de comédien pour parvenir à monter sur scène et enfiler plus de trois mots au micro. A moins que 3 mots suffisent… encore fallait-il trouver les justes. Adélys aurait pu. Elle avait une grande prestance, il en était témoin. Elle faisait le leader idéal.

Il n’avait pas manqué de remarquer les chandelles et l’alcool… cela pourrait devenir un bon moyen d’attirer l’attention de la surveillance… mais c’était prendre le risque que quelqu’un se blesse.

Il en aurait grincé des dents. Difficile d’établir un plan qui tienne la route en si peu de temps.





avatar

Messages : 443
Points de confiance : 156
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin ou la salle de musique

X36
Le costume de Nev :

Un nom de code ? ... Nevrabriel n'y avait pas vraiment pensé. Il avait des tonnes de petits noms mais pas de surnom assez éloignés pour que cela reste anonyme.
Une de ses main alla machinalement au niveau de son coeur à la recherche son matricule. Mais il n'en avait pas. Pour ce soir il pouvait être n'importe qui, ou n'importe quoi.

En fait non ... il ne le pouvait pas puisqu'il était déguisé en une personne qui existait réellement et qui était une patiente de son médecin. Même ce soir il était dans une cage à oiseau avec ses deux camarades.
Nevrabriel baissa les yeux, regardant sa robe masquer ses pieds.

_Vous pouvez m'appeler 36, je me reconnaitrais.

X36 ... Oui, il se reconnaitra. Il n'était qu'un numéro de toute façon. Nevrabriel porta son verre à ses lèvres avant de se souvenir qu'il était vide depuis tout à l'heure ...

_Les personnes qui se cherchent sont souvent en train de longer les murs, ou au buffet.

L'écossais releva les yeux vers la masse au niveau dudit buffet. Même si c'était improbable, il espérait tout de même voir une chevelure argentée se glisser entre deux personnes, claquant le sol de ses charmants talons.

Mais c'était improbable, n'est-ce pas ?

Nevrabriel releva la tête vers Rayhan et lui offrit un sourire.

_Si vous voulez partir à sa recherche je ne vous retiens pas. Et je ne bouge pas d'ici au cas où vous voudriez de ma compagnie.



Nev s'exprime en : 6699CC

avatar

Messages : 152
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 29
Localisation : Sous une pile de dossiers

Secrétaire de Donatien
Agnès regarda Katerina délester son plateau d’un verre de jus d’orange. Derrière son masque, ses yeux semblèrent s’assombrir. Est-ce qu’elle avait dit quelque chose qu’il ne fallait pas ?

-Il ne te laisse pas une seconde tranquille… Je peux essayer d’en parler au directeur ? Je finance pas mal l’institut alors il m’écoutera peut-être ?
- Non ! Non, surtout pas ! S’exclama-t-elle spontanément

Puis elle se mordit la lèvre. Ne pas réagir à chaud Agnès, ne pas réagir à chaud. Ne pas faire d’erreur. Ce soir, encore plus que les deux mois qui venaient de s’écouler, elle n’avait pas le droit à l’erreur. Elle se força donc à se détendre, et à sourire, à effacer au maximum le mouvement de panique qui l’avait saisie.

- Je veux dire… Ca ne me dérange pas vraiment. Tu le sais princesse, ce travail est un plaisir pour moi alors ça ne me dérange pas, je ne compte pas mes heures.

Elle la regarda intensément, la suppliant muettement de se taire avant de lui désigner des yeux les deux silhouettes massives qui se tenaient dans son dos. Si Steven s’appliquait à avoir un air dégagé du style « je surveille tout le monde ici, et personne en particulier », il ne faisait aucun doute que l’autre dont elle ne se rappelait pas le nom avait toute son attention braquée sur elle, attendant avec impatience qu’elle trébuche. Et il ne faisait aucun doute que laisser Katerina s’en mêler ne ferait qu’empirer sa situation.



Ca fait toujours plaisir de voir ses efforts récompensés !

L'employée du mois 2017/2018
avatar

Messages : 69
Points de confiance : 12
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 17
Localisation : Perdu quelques part dans l'institut ou ses environs

Y74
tenue:
tenue Naito : (bon il y a son dessin sur le didi mais voici une description rapide xD) Un loup dans les tons noirs et rouges ayant une allure d'ailes de chauve-souris. Le bas des "ailes" descend jusqu'au coin  de ses lèvres et le haut remonte jusqu'à la naissance des cheveux sur son front. La tenue est composé d'un pantalon de costume gris sombres, d'une habituelle chemise rouge, d'une longe veste noire aux brodures rubis, de gants carmins et d'une sorte de foulard plissé de même couleur. Le tout type victorien.








Le bal d'halloween !


L
a jeune femme finit par prendre sa main. Tout en souriant avec un air rassurant, il le guida sur la piste de danse.

Naito n'était pas aveugle et voyait bien que sa cavalière n'était pas à l'aise. Gardant toujours son sourire en place, il lui parla tranquillement, tentant de l'apaiser et de la rassurer. Après tout ils étaient là simplement pour s'amuser. Ils ne participaient pas à un concours de danse ! Alors ce n'était rien si ce n'était pas parfait et si l'un ou l'autre se trompait.

Après une ou deux danse, il laissa la personne blonde retrouver son ami costumé en fille sans oublier de la remercier pour la danse.

"Au plaisir de nous revoir dans les couloirs de l'institut ! Bien que j'ai déjà l'impression de vous connaître... enfin bref, à la prochaine !"

Il fit un sourire lumineux puis alla se ballader parmis les invités.

(c) Yuki Lanvers sur Institut Espoir



Naito s'adresse à vous en #960018.
avatar

Messages : 44
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 24/07/2018
Age : 28
Localisation : Dans mon bureau. Et toquez à la porte.

Médecin
Costume:

Les cheveux plaqués en arrière, un masque de loup noir aux motifs dorés laissant sa bouche à découvert. Une chemise blanche accompagnée d'un nœud papillon parfaitement enfilé. Une ceinture à bretelles brunes décorées d'une fleur rouge. Un pantalon gris, des chaussures noirs, Hans était paré pour la soirée.


LE BAL COSTUMÉ
Evenement 6



Il regardait une dernière fois la foule avant de poser les yeux sur la personne avec qui il discutait.
Il en profita donc pour scruter un peu plus l'apparence de ce garçon camouflé.
Ses mains...La couleur de sa peau...Ses lèvres et ses fossettes...Et surtout, surtout ! Ses yeux.
On ne les voyaient pas beaucoup à cause de masque, mais cette couleur doré et bleu si foncé étaient vraiment improbable. Le docteur se demandait même si ce n'était pas des lentilles.
Mais cette caractéristique lui allait cependant très bien.
Mais il eu alors sa réponse, et Hans fronça les sourcils.

"- 36 ? Je pense qu'il y'a plus glorifiant pour une si charmante personne...Mais si cela vous convient...Je ne reviendrais pas là dessus."

Le radiologue était totalement changé. Ce n'était absolument pas dans ses habitudes de parler de cette manière, et il s'en était bien rendu compte.
Il fit une discrète grimace alors que ses joues viraient légèrement aux roses.
Mais qu'est ce que ça pouvait faire ? Ce n'était pas lui aujourd'hui, il pouvait bien s'amuser !
Lors de la nouvelle phrase de Nevrabriel, a.k.a 36, il se tourna vers le buffet, regardant aux loin les personnes présentes. Il n'ajouta pour autant, laissant une nouvelle phrase suivre la conversation.
Il se tourna de nouveau vers le jeune homme déguisée

"- Je pense...Rester encore un peu avec vous. Cette soirée risque d'être longue, alors j'ai tout mon temps pour trouver cette personne. Et je la chercherai d'ici du regard. Mais d'ailleurs...Vous attendez quelqu'un, vous aussi ?"

avatar

Messages : 224
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 17

X111
- Avec plaisir! Je risque de rouler sur trop de pied si je conduis seule! Je vais trouver ne t’inquiètes pas, je te confis la conduite je m’occupe de te permettre de profiter des victuailles.
- Yeah ! On va faire un super tandem ! S’exclama-t-il en retour.

Tout en dirigeant le fauteuil et son occupante vers les tables où les victuailles attendaient sagement que quelqu’un vienne s’en saisir – miam ! – il se fit la remarque qu’il avait vu juste : sa nouvelle camarade n’avait vraiment pas l’habitude du fauteuil roulant. Ca devait être vachement chiant de devoir rester assis, surtout quand on pouvait se lever. Enfin, ils arrivèrent à destination après avoir réussi à éviter habilement les nombreux pieds qui avaient la mauvaise idée de traîner par terre, non mais !

- Dis-moi ce que tu veux boire je m’en charge, j’ai une bonne idée pour faire une bonne réserve! Je te laisse t’occuper de choisir à manger.

Puis elle baissa la voix et ajouta.

- Es-tu flexible?
- Moi, si je suis flexible ? Chuis un vrai acrobate ! Répondit-il avec un grand sourire, même si ce dernier resta planqué derrière son masque.

Il lui indiqua qu’il voulait bien qu’elle lui prenne un coca cola ou quelque chose du genre et commença à se servir dans les petits fours, faisant une provision pour eux deux, curieux de savoir ce qu’elle avait en tête.

Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 16 Nov - 2:57

    Aube des Mondes