Bienvenue,   !
Institut Espoir

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

News

25/11/2018
Doutes : +10% ; Révolution : -4% (Preuve Zyra)
20/10/2018Préparation d'event
22/09/2018 Modification des pourcentages révolutionnaires (cf. PA et heure supp')

↡↡il était une fois↡↡

avatar

Messages : 54
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 15
Localisation : Ma solitude

Y104
L'histoire raconté ici et connue par une seule et unique personne et est entièrement confidentielle, attention à ne pas vous faire avoir la main dans le sac.



La solitude est un plat fade où l'on choisit ses assaisonnements.
avatar

Messages : 54
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 15
Localisation : Ma solitude

Y104
Souvenir protégé :
Le plus beau de tout les cadeaux
Cette histoire se passe il y a longtemps, Nadia n'était encore qu'un enfant mais sa vie était déjà un martyre, des journées entières horrible avec pour seule occupation une encyclopédie, un stylo et un carnet. Elle mangeait mal et était mal en point, mais la seule chose qui l'empêchait de se transpercer la gorge avec ce stylo durait une demis heure chaque jours. Chaque jours se déroulait lentement, elle lisait quelques pages de l'encyclopédie, redessinait les images puis se perdait dans les profondeurs de ses pensées. Chaque jour elle aimait la demis heure de bonheur plus que le jours précédents, cependant, elle ne s'attendait pas à être si contente ce jour-ci.
Perdue dans le fond de ses pensées elle n'entendis pas le bruits des pas dans l'escalier comparée au jours précédents, elle allé trop profondément dans ses pensées. La jeune fille traversait une période difficile, les jours qui s'enchaînaient devenaient de plus en plus pesants pour la pauvre enfant. Elle avait fait le tour de son encyclopédie, avait remplis tout son cahier de dessin et avait fait le tour de toutes les questions qu'elle se posait. Lors ce que la grille s’ouvrit dans une cacophonie de grincements perçant au passage le tympan de celle-ci elle levas la tête pour voir la vision d'horreur qu'était sa "mère". Elle monta au rez de chaussé, sa petite mains coincées dans celle énorme de sa mère,  pour se laver, s'habiller et manger sa boite de graines de maïs journalière. Après s'être pris un coup de poing dans le dos et insultée de tout les noms par sa "soeure", sa mère ouvrit la porte et les tennis  par la main.
Arrivée dans le parc, leur énorme génitrice les lâcha et s'assit sur un banc. Nadia quand à elle partis en courant se réfugier dans les bras d'un jeune homme de son âge aux cheveux de jais. Il rigolèrent ensemble, le jeune garçon racontant ses aventure plus que passionnantes pour son interlocutrice, celle-ci aux ange de retrouver son seul amis. Ils parlèrent longtemps, Nadia répondait aux question qu'il avait posé hier, celles auxquelles elle avait réfléchis toute la journée et attendis que le garçon lui pose d'autres questions mais cette fois -ci il ne le fit pas. Il lui demanda de rester là et partit voir sa mère pour récupérer un paquet. Sous le regard interogateur de la fille aux cheveux marrons, il tendis le paquet, indiquant à celle ci de le prendre. Deux colorant pour cheveux y étaient logés, un rouge et un bleu, ceux qu'elle avait décris comme la plus belle chose à avoir quelques semaines avant. Elle regarda le petit garçon dans les yeux, le regards brillant avant de lui sauter au cou en le remerciant. Celui-ci rigolait puis la calma, il se fit appelé par sa mère et partis rapidement.
La "mère" des deux petites se levas pour récupérer ses deux filles. En voyant le paquet que tenait  la pauvre fille au cheveux marron, elle lui arracha des main commençant à diriger la boite vers son autre fille. Voyant ça, Nadia fus pris de rage, elle sauta sur le bras de sa mère, la faisant tomber au passage et récupéra la boîte avant de la protéger de ses bras. Elle tenait fermement la teinture, sachant qu'elle allait recevoir des représailles mais n'était pas décidée à la lâcher. Sa "mère" pris sur elle pour ne pas la frapper dans le parc et ramena ses deux enfant à la maison.
Nadia tremblait, le noir de la nuit lui faisait peur lors ce que la lune n'apparaissait pas, habituellement elle pouvait se repérer un minimum avec la lumière de la lune qui passait par un petit trou et les jours où cette lumière ne suffisait pas, elle se couchait à la tombée de la nuit.Mais là c'était différent, elle savait qu'elle allait recevoir sa punition, de plus elle savait que si elle dormait, sa "mère allait récupérer le paquet. Effectivement, au bout de quelques temps, après avoir couché l'autre petite, sa "mère" alla à la cave et fus surprise de trouver la jeune fille debout. Elle essaya tout de même de lui reprendre le paquet mais Nadia ne la laissait pas y toucher. elle sortis le fouet pour frapper la jeune fille mais celle-ci ne lâchait toujours pas sa boîte. Plusieurs heures s'écoulèrent avant que la mère abandonne et reparte se coucher, laissant Nadia recroviée autour de la boite, la protégeant.
Durant le reste de sa détention Nadia ne dormait que très peut et restait aux aguets durant son sommeil, la boite de teinture est encore en sa possession et elle la garde toujours près d'elle pour se calmer comme une sorte de doudou.

Voici donc l'origine de la teinture de Nadia.



La solitude est un plat fade où l'on choisit ses assaisonnements.

    La date/heure actuelle est Jeu 13 Déc - 6:07

    Aube des Mondes