Who's the Worst ?,ft.Amalia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RP EN COURS Who's the Worst ?,ft.Amalia

Message par Donatien le Lun 11 Sep - 21:36



Who's the Worst?


C'était un midi caniculaire. Peut-être que c'était la journée la plus chaude qu'ait connu l'Institut cet été. S'en devenait invivable. Les pas de Donatien étaient lourds, comme si on s'était amusé à remplacer ses os par du plombs. Sa chevelure immaculée était tirée en arrière par une queue basse mais, lui qui était pourtant impeccable, se voyait avoir quelques mèches éparses sur sa nuque. Cela le chatouillait d'ailleurs et il se grattait régulièrement le cou pour chasser cette chevelure pénible.
Sa chemise blanche était ouverte sur son torse famélique et il devinait que sa tenue n'était alors pas approprié. Mais qui était assez cinglé pour s'aventurer dans la forêt brûlée sous une trentaine degrés, là où il n'y avait pas d'ombres ? Il serait étonné de croiser des collègues ou patients.
Ses pieds nus brûlaient sous un tapis de cendres et poussières mais il préférait cette sensation à celle de l'enfermement que lui procuraient ses chaussures.
Enfin, son pantalon blanc était retroussé sur ses mollets, découvrant ainsi ses chevilles maigrichonnes, mais le tissu était léger et il se sentait bien. Il ne supportait pas la sueur, il ne supportait pas ses migraines dues à ses insomnies, il ne supportait pas de pareils records de température l'empêchant de travailler convenablement. Sa secrétaire lui avait d'ailleurs encore pris la tête concernant les dossiers de S14 et de B125 alors qu'il lui semblait évident qu'elles étaient désormais des patientes zéros. Leurs premières. Ce n'était pas encore officiel mais soit.
Finalement il s'arrêta près d'un large tronc encore solidement enraciné dans la terre. Il se demanda un instant si le fameux Journal Clandestin dont il avait eu des échos pouvait être caché ici, puis oublia l'idée. Qui s'embêterait à faire ceci?
Il continua de marcher, sans vraiment trop savoir où il voulait aller. Il désirait juste ... Qui sait ?
Il finit par s'asseoir en tailleur au milieu de nulle part, tâche blanche dans un océan de terre brune, et caressa du bout des doigts d'anciennes lacérations. Elles décoraient son bras, lui rappelant la terreur qui l'avait étouffée durant ses années collège. Cela remontait à une dizaine d'années maintenant ...
Il ferma les yeux comme pour mieux contenir sa main tremblante. Désormais s'il voulait apaiser ses tourments, il avait besoin de scalper quelqu'un. Il avait besoin d'attacher cette personne. De trancher ses veines, à l'horizontale pour ne pas la tuer, et puis de regarder l'hémoglobine faire son petit bout de chemin. Il n'y avait que ça qui pouvait lui faire du bien en ce moment-même.
Donatien avait recherché la solitude, solitude qu'il voulait paradoxalement fuir depuis son enfance, et s'il avait été plus calme, peut-être qu'il n'aurait pas entendu les pas qui s'étaient approchés. Et peut-être qu'il n'aurait pas été dérangé. Et peut-être que sa rencontre n'aurait pas eu à subir les maux du médecin.
Mais Donatien était le plus malade des habitants de l'Institut, alors qui que ce soit qui croisait son chemin avait affaire de ses humeurs. Bonne chance à cette personne.




Messages : 339
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 20
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RP EN COURS Re: Who's the Worst ?,ft.Amalia

Message par Amalia Reano le Mar 12 Sep - 1:37

ft.

Donatien
Who's the worst?
Amalia en avait assez de ne pas pouvoir sortir, tout ça pour un repas dont elle n'avait absolument pas besoin. Elle était réveillée depuis bien trop longtemps à son goût,
par une insomnie insupportable, à la suite de laquelle elle avait dû supporter une énième séance interminable avec on médecin. Ce n'était pas intéressant pour elle, puisqu'il lui bandait les yeux afin qu'elle n'utilise pas son pouvoir. Sans ça, il était évident que sa patiente utiliserait sa faculté sur cet homme qu'elle méprisait. Mais la brune allait vite retrouver son humeur habituelle, c'est-à-dire seulement indifférente et non plus exécrable, car il était midi passé et elle pouvait enfin profiter de la chaleur du Soleil. Certes, elle était aussi pâle que son esprit était corrompu, mais ses origines italiennes lui donnaient le froid en horreur. De ce fait, dès que la jeune femme eût l'autorisation, elle se précipita au dehors et respira un grand coup en sentant la légère brise jouer avec sa longue chevelure corbeau et les rayons lumineux réchauffer sa peau de porcelaine.

Cependant, elle ne savait pas spécialement quoi faire, et elle n'avait pas envie d'aller au lac. Trop de gens sans doute, et en ce moment la solitude était plus qu'appréciée. D'un pas devenu nonchalant, Amalia partit en direction de la forêt brûlée, où tous ces gens ennuyeux ne supportant pas les rayons "ardents" du Soleil ne viendront pas. Elle ne les comprenait pas, comment pouvait-on considérer trouver la chaleur étouffante? C'était bien plus agréable que le froid selon elle, et surtout on pouvait se baigner. Et couler les autres, cela allait de soi qu'elle ne s'amusait pas avec une bataille d'eau ou un concours de plongeons. Sauf pour asseoir sa supériorité évidemment. Toute entière consacrée à ses digressions mentales, "Nightmare" n'avait pas vu qu'elle était arrivée à la lisière de l'ancienne forêt. Et qu'il y avait quelqu'un sur sa souche habituelle. Elle arqua un sourcil et se dirigea vers le frêle patient qui allait subir son courroux. D'un air hautain, elle le toisa :

-Que fais-tu sur ma souche?

L'inconnu lui répondit des mots sans saveur, simplement pour dire qu'il ne partirait pas. C'était sans compter l'impatience d'Amalia,
qui n'hésita pas à enlever son cache-oeil afin de martyriser le garçon. Elle le laissa tomber dans les pommes sans remords, remis son accessoire sur son visage et se détourna. Cet endroit avait été contaminé par quelqu'un d'insignifiant à ses yeux, il lui fallait un autre endroit pour la journée. Plongée dans une musique qui se jouait dans son esprit dérangé, elle ne remarqua pas la présence d'une silhouette blanche dans l'immensité sombre que représentait la forêt brûlée, et vers laquelle elle se dirigeait inconsciemment. Ne remarquant en rien la personne, elle s'assit dos à une souche, non loin du tronc semblant défier le ciel. Occupée par ses divagations,
elle s'était mise à chantonner un air d'opéra, le Nessum Dorma de Puccini, bien qu'il était composé pour un ténor et non une soprano comme elle.

Messages : 34
Date d'inscription : 06/09/2017
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RP EN COURS Re: Who's the Worst ?,ft.Amalia

Message par Donatien le Jeu 14 Sep - 12:28



Who's the Worst?


Il était si paisible ici. Rien ne pouvait l'atteindre. Il se reposait enfin.
Ces nombreuses insomnies eurent raison de lui et il était dans un état vacillant entre le sommeil et l'éveil. Pas vraiment endormi mais pas entièrement réveillé, il entre-aperçevait le début d'un rêve. Tiens, depuis quand n'avait-il pas rêvé ?
Une voix apparut dans le noir, un chant. Une très jolie chanson qui caressait le visage de Donatien comme une brise dans ce désert caniculaire. Même si, à y réfléchir, cet air avait un quelque chose qui évoquait l'opéra. Il n'était pas quelqu'un qui s'intéressait à la culture : il ne lisait pas, n'écoutez pas de musique, ne se renseignait pas sur les actualités. Alors il ne reconnut pas le chant. Il supposa que c'était tout bonnement le fruit de son imagination et il se dit que son imagination avait bon goût.
Puis, parce qu'il n'était pas vraiment endormi, son ouïe le chatouilla. Cet air fredonné lui parut plus réel. L'était-il?
Lentement, il émergea. Ses paupières remuèrent et les rayons diurnes l'aveuglèrent. Il fut contraint à replonger dans le noir, puis à recouvrer la vue petit à petit afin de ne pas s'agresser la rétine et surtout pour s'habituer à une telle luminosité.
Quand il fut parfaitement éveillé, il réalisa que le chant n'avait rien d'imaginaire. Il était vrai.
Alors Donatien tourna longuement la tête vers la source de la voix et découvrit une jeune fille. Sa peau pâle et ses cheveux corbeaux lui évoquèrent un instant Lys. Tout comme elle, elle était maigrichonne. C'était intéressant... Lys qui pouvait marcher.
Il ne s'approcha pas, parce qu'il jugeait que ce n'était pas à lui de le faire. C'était cette jeune fille qui l'avait dérangé, et non l'inverse.
Il attendit alors qu'elle ait fini de chanter, non pas qu'il voulait l'entendre jusqu'au bout, mais parce qu'il se doutait que la demoiselle ne l'entendrait pas. Et il détestait parler dans le vide.
Alors quand le silence s'installa, il s'humecta les lèvres et leva sa voix rauque, sa voix qui, pourtant, paraissait chuchotée :

- Vous m'avez dérangé. J'espère que vous avez une bonne excuse pour ne pas être à la cantine et pour m'embêter avec vos vocalises de bas étage.


Il ne cilla pas, cherchant à ancrer son regard dans le sien, inconscient que ses propos avaient été certainement rudes et irrespectueux.







Messages : 339
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 20
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RP EN COURS Re: Who's the Worst ?,ft.Amalia

Message par Amalia Reano le Ven 15 Sep - 20:14

ft.

Donatien
Who's the worst?
Amalia était plongée dans ses pensées, qu'elle laissait vagabonder au rythme de la mélodie. L'opéra dont elle était tiré avait été l'un des premiers qu'elle avait vu en réalité, et faisait partie de ses favoris. Il racontait l'histoire d'une magnifique princesse asiatique qui refusait de se marier et, pour évincer ses prétendants, leur demandait de répondre à trois énigmes. S'ils échouaient, c'était Thanatos qui leur tendait les bras au lieu d'Eros. Cette princesse exécrait les hommes en général car sa grand-mère avait été violée, et elle se faisait dépositaire de ce triste héritage. Malheureusement pour elle, un jour un prince exilé entendit cette sordide histoire et décida de tenter sa chance : il réussit aisément. Prise de panique, la belle asiatique refusa tout de même et son prétendant, qui voulait vraiment son amour, lui donna une énigme à résoudre : si elle trouvait son nom avant l'aube elle pouvait le tuer. Elle tortura la population afin de savoir, sans succès, et c'est finalement lui-même qui le lui dit. Devant l'empereur cependant, elle ne le dit pas, se mariant finalement. Nightmare avait été déçue de cette fin, qui lui paraissait incohérente. Surtout qu'elle appréciait grandement le personnage de la princesse, cruelle, prête à tout pour parvenir à ses objectifs, sans se soucier de la douleur d'autrui. Qu'elle tombe amoureuse si facilement l'avait dégoûtée et c'est pour cela qu'elle avait réécrit l'histoire pour elle-même, rendant la fin tragique. pour le jeune prince et le royaume. A ce souvenir, la patiente esquissa un sourire en coin, à la fois malsain et mélancolique, bien qu'elle ne connaisse pas cette émotion. Car non, le regret ne faisait pas partie de son vocabulaire. La chaleur devait lui taper sur la tête. D'ailleurs, sa chevelure noire était brûlante mais cela ne la dérangeait pas, elle en avait l'habitude. Elle ferma les yeux, comme si elle voulait se sentir encore plus proche du Soleil qui la réchauffait agréablement.

Amalia ne les garda pas longtemps fermés puisqu'elle les rouvrit presque aussitôt avoir fini de chanter et battit des paupières pour se réhabituer à la forte luminosité. Une voix masculine, à la fois rauque et douce, l'avait tirée de ses pensées. Se relevant, elle remarqua enfin la présence d'un homme tout à fait à son opposé : sa chevelure de neige rendait son visage encore plus froid et ses vêtements blancs contrastaient avec le triste décor de la forêt brûlée. Ils reflétaient tant la lumière qu'on pourrait prendre l'individu pour l'incarnation du Soleil en personne, mais son air dur et distant affirmait le contraire.

- Vous m'avez dérangé. J'espère que vous avez une bonne excuse pour ne pas être à la cantine et pour m'embêter avec vos vocalises de bas étage.

Il fallut encore quelques instants à l'italienne pour revenir parfaitement à la réalité et ainsi prendre conscience qu'elle se trouvait en face du médecin en chef, Donatien Elpida. Un grand nombre de rumeurs circulaient à son sujet, et elle était curieuse de savoir si elles étaient fondées ou non. Debout face à lui, elle ne détourna pas son oeil d'argent quand le regard presque d'or du médecin l'accrocha. A ses risques et périls, elle pourrait presque se perdre dans ses iris brillants. Mais ce n'était pas un scintillement bienveillant, on pouvait percevoir la dimension dangereuse de ce personnage. C'est peut-être pour cela qu'elle plongerait aisément à l'intérieur. Et puis, le danger était loin de l'effrayer. Elle-même, n'était-elle pas un monstre? Consciente de prendre du temps pour répondre, Amalia se décida à prononcer quelques mots à son interlocuteur.

-Je vous prie de m'excuser monsieur Elpida, je n'avais pas vu que vous étiez déjà là.

Elle omit volontairement le passage de la cantine. Certes elle avait mangé et donc n'avait pas totalement enfreint le règlement, mais elle était partie bien plus tôt que les autres patients de la salle. Elle passa aussi sur le ton irrespectueux du docteur, après tout elle n'était qu'une patiente parmi tant d'autres, et elle connaissait le sens du mot "hiérarchie" bien qu'elle haïsse le principe.

Messages : 34
Date d'inscription : 06/09/2017
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RP EN COURS Re: Who's the Worst ?,ft.Amalia

Message par Donatien le Dim 17 Sep - 18:24



Who's the Worst?


La demoiselle ne lui répondit pas de suite, et Donatien s'habitua au silence confortable. Il en oublia même qu'il attendait, éventuellement, une réponse à sa remarque. Mais, étonnement, la patiente l'intriguait. C'était un fait rare car très peu de personnes méritaient son attention. Ce nombre se comptait sur les doigts d'une main. La personne la plus intéressante à ses yeux étant lui-même.
De plus il en avait croisé des personnes atypiques dans sa vie. Entre ses camarades de collège qui trouvaient amusant de se remplir les poumons de goudron plutôt que d'oxygène - de sacrés phénomènes que Donatien n'avait toujours pas compris -, et puis ses soit-disant amis de lycée qui étaient passés au stade supérieur, parce qu'apparemment c'était amusant de vomir un trop plein d'alcool à huit heures du matin, et désormais les patients. Alors il en avait vu, des spécimens, le médecin en chef. Pourquoi cette demoiselle méritait son attention?
Ce n'était pas son cache-œil ou sa légère ressemblance avec Lys. Qu'est-ce que ça pouvait bien être?

- Je vous prie de m'excuser monsieur Elpida, je n'avais pas vu que vous étiez déjà là.

Oh, et elle était respectueuse, en plus de cela.
Peut-être que c'était ça, ce qu'il appréciait déjà chez elle. Elle savait où était sa place, elle prenait le temps avant de parler, et elle le regardait comme si elle savait. Comme si elle savait qui il était, et comme si elle aimait ça. Sinon, elle aurait déjà fui, ou elle aurait baissé le regard...
Il mettait enfin le doigt sur ce qui l'intriguait! La demoiselle était la seule patiente qui ne baissait pas les yeux pour lui adresser la parole. D'ordinaire il aurait prit cela pour de l'insolence - nombreux patients l'avaient déjà été alors il reconnaissait l'irrespect - mais la politesse qu'elle avait employée empêchait Donatien de penser d'elle en de mauvais termes.
Elle avait l'air pâle. Presque translucide grâce aux rayons diurnes. Il voulait la voir de plus près pour mieux l'étudier.
Il leva lentement le bras, replia ses doigts, excepté l'index qu'il articula vers lui à plusieurs reprises, faisant signe à la noiraude de s'approcher.

- Quel est ton nom?

Par nom, il entendait numéro. C'était évident pour lui que le prénom d'un patient était forcément son numéro, c'était son identité, celle qui lui avait donné l'Institut - excepté pour son Lys qui avait écopé d'un joli surnom.




Messages : 339
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 20
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RP EN COURS Re: Who's the Worst ?,ft.Amalia

Message par Amalia Reano Hier à 15:17

ft.

Donatien
Who's the worst?
Surprenant Amalia par son attitude, le médecin ne semblait pas se formaliser de la longue venue d'une réponse. Tous les adultes qu'elle avait croisé durant sa (courte) vie aurait été irascibles devant son examen minutieux et, de fait, insistant, qui mettait mal à l'aise. Sans compter une lente réactivité pendant qu'elle observait attentivement son interlocuteur. Enfin, heureusement pour elle, elle n'aurait pas à subir les foudres de Donatien. Pour l'instant. Bien qu'il semblait légèrement intrigué par la patiente qui pourtant, à part sa capacité mais c'était classique dans ce lieu, n'avait rien de spécial. Sauf quand on s'intéressait à son caractère éventuellement. La brune prit la décision de ne pas se faire un adversaire du médecin en chef, c'était trop dangereux de le provoquer. Elle risquerait peut-être l'asile, qui avait récemment ouvert. Enfin, cet évènement ne l'avait pas intéressée outre mesure mais peut-être aurait-elle dû.

- Quel est ton nom?

Donatien lui fit signe de s'approcher en prononçant ces mots et, fronçant les sourcils car elle n'aimait pas "partager" son espace vital, elle esquissa tout de même deux ou trois pas vers l'homme, toujours adossé au tronc. Elle resta tout de même à environ un mètre de lui, pour son propre confort, bien que ce soit déjà trop proche à son goût. Généralement, une telle distance ne s'imposait pas mais,
en ce moment, Amalia voulait de la solitude. Elle n'avait déjà pas prévu de tomber sur le médecin en chef en personne et, en un sens,
cela ne la dérangeait pas, mais elle ne pensait pas qu'elle aurait à être vraiment proche physiquement. Et elle n'aimait pas être prise au dépourvu. Surtout avec sa question, qu'attendait-il par "nom"? Son nom de naissance, son surnom, qu'elle appréciait bien plus, ou son matricule? Elle avait d'ailleurs horreur de ce numéro car, si l'Institut en soi ne la dérangeait aucunement, elle se sentait comme un animal, une bête de foire, ou encore un esclave. Et donc ne pas être libre de sa personne. En soi, elle n'était pas libre de ses mouvements, mais elle avait au moins ses pensées, en tant qu'humaine (certes d'une inhumaine cruauté). Et ce matricule lui donnait une impression de prison mentale.

-Je suis Amalia Reano, ou B100 si vous préférez, répondit-elle froidement.

Messages : 34
Date d'inscription : 06/09/2017
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RP EN COURS Re: Who's the Worst ?,ft.Amalia

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum