Askip, c'est quand même bien ici [ft. B11]
 :: Lieux :: Lieux communs :: Cantine

Messages : 24
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 10
Localisation : Avec mes amis~
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A199
Dim 8 Oct - 17:50
Quelques jours. C'était peu. Mais du point de vu d'un enfant, c'était beaucoup. A croire que le temps passait bien plus vite a leurs yeux. Et pourtant, Joyce était toujours dans son coin. A parler tout seul. Du moins, quand on le voyait d'un point de vu extérieur a sa tête. Même dans ce lieu qui était fort peuplé, il avait son petit coin bien a lui. Bien que là, il s'en serait bien passé.

La cantine.

Un lieu qu'il redoutait assez. Pour une simple et bonne raison. Le voilà, assis devant une assiette pleine, qu'il se voyait obligé de vider. Mais pourquoi on lui en voulait comme ça ? Lui, n'en avait pas envie. Il n'avait pas faim. Et ses "amis" le confortait dans cette idée. Si généralement, l'heure du repas pouvait s'apparenter au meilleur moment de la journée pour énormément de monde, pour Joyce, c'était un calvaire. A la place, il jouait. "On ne joue pas avec la nourriture" disait-on aux jeunes enfants. Bah... Que pouvait-il faire d'autre ? De temps en temps, il agitait le bras ou un couvert pour faire fuir un hérisson qui voulait absolument venir a lui.

Il regarda autour de lui. Parmi les autres patients, il voyait des choses que lui seul pouvait voir. Ses fameux "amis". Les hallucinations qu'il pensait réelles. Il les observait. ils pouvait faire absolument tout ce qu'ils voulaient, on ne leur disait rien du tout. C'était injuste. Quelque part, il lui arrivait de les envier.
Du coin de l’œil, il aperçut le chien noir qui se tenait a côté de lui, regardant attentivement ce qu'il se passait dans la salle. Alors, il vint une idée a Joyce. Après avoir bien vérifié que personne ne regardait, il posa son assiette au sol et la poussa vers le chien.

"Tiens, Tu doit avoir faim toi. J'te donne tout !" Disait l'enfant avec un grand sourire

Bien évidemment, l'animal irréel ne toucherait a rien. Mais dans la tête de Joyce, il était débarrassé d'un fléau et n'aurait pas besoin de manger. C'était tout gagné. Maintenant, il attendait, jouant avec une fourchette, le moment où il serait certain de pouvoir se tirer en douce sans qu'on ne le remarque.
Messages : 92
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lun 9 Oct - 15:11
Askip, c'est quand même bien ici

Elizabeth venait regarder les dégénérés manger. Se remplir l'estomac pour servir au mieux leur médecin. Elle était venue à la première heure, avait déjà tout englouti, et observait la scène quotidienne du repas du midi.
Elle jouait avec une mèche de ses cheveux, l'enroulant encore et encore autour de son index. Son épaule et son bras gauches étaient appuyés contre un mur, et dos à elle se trouvait la porte pour quitter la cantine. Elle jeta un oeil aux cuisiniers et se mordilla la lèvre inférieure. Les costumes blancs épurés leur donnaient un côté innocent et pur qu'elle aimerait souiller. Leurs gestes étaient calculés, donnant gracieusement les assiettes aux dégénérés. Ils affichaient parfois un sourire pour les rassurer, d'autres étaient tellement concentrés sur leur tâche qu'ils ne les regardaient même pas.
Tss, de toute façon, les patients ne méritent même pas qu'un employé banal pose son regard sur eux. Ils sont trop imparfaits, trop idiots.
Sa tête bascula à gauche, effleurant le mur sur lequel elle était appuyée. Elle vit une petite fille poser son assiette pleine à terre. L'Institut se donnait corps et âme pour leur offrir un repas des plus succulents, des assiettes propres et brillantes, et cette petite peste osait la mettre au sol ?! Elizabeth savait pertinemment que le sol de cette cantine était propre comme un sous-neuf, mais ce n'était pas une raison !
Folle de rage, elle s'avança rapidement vers cette gamine. Une fois à sa hauteur, elle se baissa pour planter son regard violet dans le sien. Cette fille avait des traits masculins pour une enfant. Qu'importe. Elle gaspillait. C'était intolérable. Les enfants, il faut les éduquer. Non : il faut les élever. Comme des bêtes. Surtout ceux qui sont aussi irrespectueux que cette dégénérée.

D'un geste lent et lourd, elle agrippa son carnet qui était coincé sous son aisselle et écrit avec sa fine écriture ceci :

"C'est très irrespectueux ce que tu fais là. Et que fait-on aux petites filles irrespectueuses ?"

Et lui montra ce qu'elle venait de graver dans son calepin. Elle était déjà à plus de la moitié. Elle l'avait bien rempli.

ft. Joyce


Hors RP:
Tu avais dit qu'iel (mélange de il et de elle) avait vérifié que personne ne le regardait faire, mais il y a beaucoup de monde à la cantine et c'est un enfant donc... Je me suis permise de la faire voir qu'iel posait son assiette à terre...
Si ça ne te convient pas, j'ai une autre idée quand même >^<"


Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones
Messages : 24
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 10
Localisation : Avec mes amis~
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A199
Mar 10 Oct - 17:41
Il avait déjà préparé tout son plan. D'abord, attendre le bon moment et ensuite, foncer jusqu'à la sortie. de son point de vu, c'était parfait. Mis a part que la porte était gardée par une jeune femme. Il ne restait plus qu'à attendre patiemment. Et par chance, il en avait de la patience ! Du moins, pour ce genre de situation. Il jeta un œil vers le chien a côté de lui qui, comme prévu, ne touchait pas a une miette de l'assiette. Pourtant, ce n'était pas mauvais apparemment. Vu comment les autres patients dévoraient leur repas, il ne comprenait pas. Peut-être étais-ce mauvais pour les chiens ? Pourtant, il lui semblait affamé. Étrange que toute cette histoire.

"Tu peux manger tu sais. Moi, j'en ai pas besoin. T'inquiète pas pour moi"


A voir si ça fonctionnait par ce moyen. Il n'y avait aucune chance, mais sait-on jamais. Son regard repassa vers la porte et... Oh ! La gardienne de porte s'était déplacée ! C'était le moment de mettre son plan a exécution ! Ou pas tout compte fait...
Ladite jeune femme s'avançait vers lui et elle n'avait pas l'air très contente a vrai dire. Peut-être qu'elle n'aimait pas les chiens ? Au final, elle se planta devant l'enfant. Et en effet, elle semblait bien en colère. Pourtant, il ne baissa pas les yeux. Et après avoir saisis son carnet, elle lui présenta ce qu'elle venait d'écrire dessus. Joyce pencha la tête. Il n'avait pourtant rien fait de mal ? Et puis d'abord, il n’était pas "petite" mais "grande". Malgré ses réactions digne d'un gamin de 6 ans, il en avait bien 10 ! Presque un adulte !

La plupart du temps, les enfants s'excusaient pour ne pas avoir de punition. Mais il n'en méritait pas selon lui. Ah non; Il n'avait rien fait. Au contraire, il s'était montré gentil. Et ce n'était donc pas bien ? Mais surement attendait-elle une réponse. Et celle de Joyce fut toute simple.

"Mais c'est pour le chien. Il a faim lui aussi."


Puis il désigna l'emplacement du chien invisible qui était toujours là, couché derrière l'assiette qui n'avait pas diminuée. Aucune raison de le punir du coup, non ? Il avait fait une bonne action en permettant a l'animal de se nourrir. Si seulement il n'était pas le fruit de son imagination... Mais comme pour lui, réel et irréel se mélangeaient... C'était déjà un poil plus compliqué.
Finalement, il reporta son regard vers celle qui l'accusait a tord. Toujours selon sa définition.

"Je n'ai rien fait de mal. Et puis, je l'aurais ramassé après."


Bon peut-être pas en fait, mais tout les moyens sont bon pour s'en tirer et surtout, se tirer de ce lieu qu'il maudissait en silence. Ce serait sans doute plus difficile qu'il ne le pensait.


HRP:
Nan c'est nickel. Iel (je garde ce mot, c'est trop mignon~) fait gaffe, mais c'est des actions vouées a l’échec. Iel peux pas vérifier tout le monde en même temps ^^
Aussi, si quelque chose te pose problème, hésite pas
Messages : 92
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sam 14 Oct - 13:02
Askip, c'est quand même bien ici

Elle avait l'impression de voir une moue apparaître sur son visage, mais c'était peut-être son imagination. Après tout, B11 se fichait pas mal des sentiments des autres - enfin, la plupart du temps. Elle se pencha un petit peu pour entendre ce que l'enfant disait, en ramenant contre elle le carnet. Et dire qu'elle était en train de jouer la nounou...

"Mais c'est pour le chien. Il a faim lui aussi."

Puis, il montra avec son index le sol. Elizabeth plissa les yeux, mais ne vit toujours que le carrelage propre du réfectoire. Elle haussa un sourcil. Il se fichait d'elle ? Croyait-il que c'était avec une farce pareille qu'il allait s'en sortir ?
Quoique... Les enfants, quand ils mentent, ont toujours des gestes, des regards, des tics qui prouvent qu'ils ne disent pas la vérité. Là, il semblait sincère.

"Je n'ai rien fait de mal. Et puis, je l'aurais ramassé après."

Ramassée... L'assiette ? S'il voulait nourrir un chien imaginaire, il n'avait qu'à s'installer sur la chaise à côté de lui pour laper la nourriture.
De toute façon, les animaux sont interdits, ici. Il n'y a aucun "chien" dans cet établissement. Sauf si on considère les dégénérés comme des chiens. Mais ils sont tellement mieux traités que ces clébards.
Elle se retint de lever les yeux au ciel, et lui montra une nouvelle fois son carnet, avec autre chose d'écrit :

"Les chiens sont interdits ici, petite. Si tu ne te fais pas punir pour gâchis de nourriture et pour irrespect de ton corps, alors ce sera pour cet animal."

Elle montra l'endroit qu'il avait désigné pour lui dévoiler la bête. Enfin, le sol.
Soudain, elle eut une idée. Cette enfant au genre inconnu... Devrait être facile à manipuler.
Un léger rictus se dessinait sur son visage. Peut-être que... Peut-être que cet enfant était moins inutile que les autres dégénérés... Elle se mit à penser qu'elle pouvait faire semblant de voir l'animal pour le convaincre.
Elle s'accroupit pour pouvoir lui parler correctement. Enfin, lui parler. C'était vrai qu'elle pouvait dire quelques mots. Peut-être "Oui" et "Non", mais rien de plus. Articuler était très difficile pour elle. Mais en même temps, c'était tellement génial de voir les médecins s'arracher les cheveux parce qu'elle était devenue muette du jour au lendemain...
Elle jeta quelques coups d'oeil à droite et à gauche, comme pour lui faire comprendre que personne ne devait "écouter" ou lire leur discussion. Elle écrivit rapidement sur une des feuilles du calepin, qu'elle posa sur les genoux de l'enfant.

"Tu sais, je pense que tu peux voir les fantômes... Parce que moi je peux les voir, et je vois le chien."

ft. Joyce


Hors RP:
Je suis tellement désolée, je n'avais pas vu que tu avais répondu (sans doute quelqu'un avait posté une réponse juste après toi ?)
Moi qui répond plus rapidement généralement ^^'
Là c'est parfait ♥️


Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones
Messages : 24
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 10
Localisation : Avec mes amis~
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A199
Lun 16 Oct - 20:49
Il s'y attendait. A quoi ? Et bien a se faire disputer bien sûr. Comme c'était le cas a chaque fois qu'il parlait de ses "amis". Il avait l'habitude de toute façon. Personne ne les voyaient et personne le comprenait. A vrai dire, il ne cherchait pas vraiment a l'être non plus. Tout ce qu'il voulait, c'était qu'on le laisse tranquille. Surtout qu'Il guettait. D'ailleurs, ça l'étonnait pas mal de ne pas encore l'avoir vu. Surement avait-il plus important a faire. Et pour l'instant, Joyce était un peu coincé. Il ne pouvait pas filer en douce comme il l'avait prévu. Il était prêt a recevoir les remontrances habituelles. Sauf que...

La jeune femme lui montra a nouveau son carnet. Sur le coup, l'enfant pencha la tête sur le côté. Irrespect de son corps ? Il ne voyait pas trop ce que ça pouvait signifier. Ou alors n'en avait-il pas envie ? Bon, il fit rapidement l'impasse sur ce sujet. Par contre pour le reste... Il voulait lui répondre que non, ce n'était pas de sa faute s'il y avait un chien et d'autres animaux dans l'institut. Ils étaient venus tout seul ou avec d'autres personnes. Bon, avouons-le, il avait bien trois hallucination qui revenait régulièrement. Mais généralement, il n'en parlait pas car il était bien trop impressionnés et effrayés par ces dernières. celles qui le descendaient sans arrêt...

Mais quelque chose n'était pas comme d'habitude. On lui disait toujours que "non, il n'y a pas d'animal ici" et là... Elle l'avait désigné. serais-ce possible qu'elle... Puisse les voir ? Il eu un instant d'hésitation. Est-ce que c'était pour le faire marcher ou... Ah il n'en savait rien. Et n'osais pas vraiment poser la question. Il n'en aurait pas besoin en réalité. Son interlocutrice se pencha vers lui, tout en vérifiant autour d'elle que personne n'interfère la conversation. Après avoir rapidement écrit dans son carnet, elle posa ce dernier sur les genoux de Joyce.

"Vraiment ? J'en était sûr ! Ils sont bien réel !"

Naïf enfant~ La plupart aurait demandé confirmation en demandant une description du chien, mais lui... Non. Ah pour sûr, il était content de trouver quelqu'un qui pouvait les voir aussi ! Il ne lui en fallait pas plus. Vraiment... Qu'attendiez-vous d'un gamin qui crois tout ce que lui raconte une hallucination sortie de sa propre imagination inconsciente ? D'ailleurs, il se prenait au jeu, se penchant vers la jeune femme pour lui parler presque a voix basse.

"Mais pourquoi on les vois et pas les autres ? Et puis... Il m'a jamais dit que c'était des fantômes..."

Bien que ça expliquait qu'ils ne puissent pas se toucher. En tout cas, Joyce souriait. Et maintenant, il était curieux. Vraiment curieux d'en savoir un peu plus sur celle qui comme lui, voyait l'invisible. Est-ce qu'on la traitait aussi de folle parfois ? Tout cela devenait très intéressant. Et au fond... Peut-être qu'elle aussi avait fait une bêtise ?

Messages : 92
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jeu 19 Oct - 12:05
Askip, c'est quand même bien ici

"Vraiment ? J'en étais sûr ! Ils sont bien réel !"

Bingo, elle avait touché en plein dans le mille. Elle se redressa un peu, fière d'avoir un plan à mettre à exécution. Surtout, elle était fière d'avoir trouvé un enfant aussi naïf. Sa colère retomba un peu, et laissa place petit à petit aux belles promesses complètement mensongères. On pouvait faire dire tout et n'importe quoi aux gamins, autant qu'on pouvait leur déblatérer des conneries qu'ils les avaleraient sans problèmes. Certaines personnes pourraient trouver ça adorable, mais ça ne l'ait vraiment pas. Ils sont juste stupides à croire les adultes. Soit disant qu'ils ont de l'expérience.
Puis, comme un agent secret venu du FBI, il se pencha vers elle et lui dit à voix basse :

"Mais pourquoi on les voit et pas les autres ? Et puis... Il m'a jamais dit que c'était des fantômes..."

Il... ? Il aurait des hallucinations, ce gosse ? C'est fort probable. Il est tellement crédule qu'il pourrait croire en ce que raconte son propre cerveau. C'en est presque amusant.
Et le voilà qu'il souriait maintenant. Pour paraître digne de confiance, elle lui offrit un sourire également, comme s'ils étaient complices de quelque chose d'important. Elle reprit son carnet pour discuter avec lui :

"Il ? Qui est il ?
En tout cas, ce que je peux te dire, c'est que les médecins font tout pour que l'on puisse vivre une vie normale puisqu'on n'est pas sensé les voir.
"

Elle s'arrêta un instant, choisissant ses mots avec parcimonie. Il ne fallait pas le brusquer, mais éveiller sa curiosité et son côté joueur. Il fallait qu'il soit intrigué pour qu'il accepte ce qu'elle lui dira plus tard.
Sans lui montrer encore ce qu'elle avait encré, elle continua d'écrire :

"La barrière entre les vivants et les morts ne doit pas s'effondrer, sinon le monde des vivants sera englouti dans celui des morts, et la vie n'existera plus. C'est avec des gens comme nous que la barrière devient de plus en plus instable."

Et enfin, elle reposa le carnet sur ses genoux. Cette fois-ci, elle regarda vraiment les alentours pour prêter attention aux autres dégénérés. Les médecins savaient qu'elle ne voudrait aucun mal à ce garçon, et encore moins le liguer contre cette magnifique Institut, donc ils la laisseraient tranquille. Mais les dégénérés sont suspicieux. Ils peuvent la regarder en coin pour savoir ce qu'elle fait. Alors, elle reste sur ses gardes. On n'est jamais trop prudent.
Puis, elle reporta son attention sur l'enfant. Elle était bien curieuse de ce qu'il pouvait penser, tiens...

ft. Joyce



Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones
Messages : 24
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 10
Localisation : Avec mes amis~
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A199
Mar 31 Oct - 16:21
Il était si absorbé par cette conversation qu'il ne voyait presque plus ces illusions qui courrait un peu partout. Il en avait presque oublié le chien aussi. En tout cas, il était comme a son habitude, complétement bercé dans son illusion. Sauf que cette fois-ci, ce n'était pas que lui le responsable. S'en doutait-il ? Évidemment que non.  Il pensait déjà que tout ce qu'il voyait était vrai. Ce n'était donc pas lui qui allait affirmer que les dire de la jeune femme étaient des histoires. Il voulait juste en savoir plus. Et alors, avec son carnet, elle lui posa une simple question. Qui était-il ? Mais voyons, comment pouvait-elle lui poser cette question ? La suite le laissa aussi un peu perplexe. Il vivait pourtant normalement lui. Pourquoi ça devrait changer ? Sur le coup, il ne répondit pas tout de suite. Mais il regarda de gauche a droite, comme s'il redoutait que quelqu'un les observe. Ce ne fut qu'après, qu'il daigna enfin répondre.

"C'est... Mon meilleur ami. Il m'aide depuis longtemps."

Il ne donna pas plus de précisions. Il s'agissait simplement d'une hallucination régulière a qui il avait donné un nom. La première qu'il avait vu. Mais là n'était pas le plus important. De toute façon, par chance, il ne le voyait pas actuellement. Elle lui faisait un peu peur en réalité, mais il devait vivre avec. A la place, il sursauta en agitant les bras sur la table.

"Non... Va-t-en !"

Un lapin venait de sautiller devant ses yeux. Il tentait de le faire fuir. Si la volonté était là, le résultat par contre... L'animal continuait de trôner fièrement au beau milieu de la table. Il soupira, sachant qu'il ne pouvait rien y faire. Il abandonna donc et le laissa faire. Tant que ça restait de gentilles hallucinations, tout allait bien, non ? Pendant ce temps, la jeune femme avait a nouveau griffonné quelque chose sur le carnet qu'elle déposa sur les genoux de Joyce. Un peu perdu. Voilà le sentiment de l'enfant a cet instant précis. Après tout ce qu'on lui avait dit, il avait des idées précises dans la tête. Il leva les yeux vers son interlocutrice, cherchant a comprendre.

"Et... C'est mal ? Au moins, on serait tous réuni, non ? Pas de séparation, et y aurait pas de raison de pleurer un mort. Je n'y vois pas le mal... Et puis, je serais toujours avec mes amis"

A cette dernière remarque, il se mit a rire légèrement. Comme le répétait très souvent ces soit-disant "amis", il finirait bien par mourir, non ? D'une façon ou d'une autre c'était pareil. Et ça lui permettrait enfin de réparer sa bêtise. Non, pour lui, cela paraissait tout a fait normal. Si d'ordinaire, les enfants avaient une grande joie de vivre, Joyce l'exact opposé. A part ses "amis" rien en le retenait. Ah si. Ses tuteurs qui l'avaient emmené ici, où on le forçait a manger. Mais s'il mangeait, alors il vivrait plus longtemps. Et ça l’éloignerait encore un peu plus de ses parents qui devait l'attendre.

"... Tu pense que ce serait mal ?"




HRP:
Je suis vraiment désolée de ce retard... Je te ferais plus autant attendre promis X,)
Messages : 92
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dim 5 Nov - 22:39
Askip, c'est quand même bien ici

Il l'imita en regardant à droite et à gauche, s'assurant que personne ne surprenne cette conversation top secrète. B11 prit un air tout à fait sérieux, pour qu'il la croit au maximum. Les dégénérés ne l'avaient pas trop endigué dans leur utopie débile, alors B11 avait sa chance de le mettre dans son camp. Ce n'était qu'une question de temps et de crédibilité.

"C'est... Mon meilleur ami. Il m'aide depuis longtemps."

B11 opina, tout en fronçant les sourcils, pour appuyer qu'elle était attentive à ce qu'il disait alors qu'elle n'en avait clairement rien à cirer. Elle ne voyait pas ce "Il", donc il n'était pas important pour elle.
Elle le vit agiter ses bras au dessus de la table, puis abandonner. Elle se contenta d'ignorer cette scène, complètement inutile. Puis, il réagit à ce qu'elle avait écrit :

"Et... C'est mal ? Au moins, on serait tous réuni, non ? Pas de séparation, et y aurait pas de raison de pleurer un mort. Je n'y vois pas le mal... Et puis, je serais toujours avec mes amis"

Elle secoua la tête. Ah, les enfants et leur innocence. Elle pourrait lui raconter quelque chose d'incohérent qu'il plongerait.
Il reposa la même question, et elle lui semblait que sa voix chuchotait ces mots :

"... Tu pense que ce serait mal ?"

Elle opina, une nouvelle fois. Elle reprit son carnet, et lui montra ces mots :

"Oh oui. Tu t'imagines la Terre sans vie ? Quand je dis "sans vie", c'est non seulement sans humains, mais aussi sans animaux, sans arbres, sans Nature. La Terre deviendrait un monde de guerre et de destruction."

Elle s'inspira en levant les yeux au ciel, et reprit vivement ce carnet. Peut-être n'avait-il pas lu l'entièreté de ce qu'elle avait encré, mais tant pis. Elle le reposerait sur ses genoux plus tard.

"Et puisque les morts absorberont la vie dans notre monde, on sera forcé à "vivre" dans cette planète détruite et morte. Et personne n'a envie de voir ça."

Elle lui montra une seconde fois. Elle se disait que ce qu'elle disait était suffisamment crédible. Surtout pour un enfant de son âge. Encore quelques jours à le convaincre que le mieux était ce que faisait l'Institut, et il serait juste à sa merci.

ft. Joyce


Spoiler:
Moi aussi ^^' J'ai eu un max d'anniversaires pendant les vacances, c'était compliqué ^^'


Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones
Messages : 24
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 10
Localisation : Avec mes amis~
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A199
Mar 7 Nov - 18:15
Il attendait patiemment la réponse. La fixant sans détourner le regard. Elle semblait savoir des choses qu'il ignorait. Mais peut-être allait-elle lui dire l'important au moins ? En tout cas, elle l'avait écouté. En y réfléchissant , il ne savait pas trop quoi en penser. A vrai dire, il était un peu perdu. Elle lui montra a nouveau le carnet et commença a lire ce qu'elle avait écrit. Mais elle le récupéra avant qu'il termine. Il s'était arrêté a "sans animaux". Donc techniquement, sans ses amis ? Vu que la plupart en était. Voilà qui donnait a réfléchir.

"Mais..."

Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase. Elle avait rajouter des phrases dans son carnet et le tendais a nouveau a Joyce. Cette fois, il eu le temps de bien tout lire. Et ce furent trois mots, qui retinrent toute son attention. Le reste, ça passait presque a la trappe. Bien qu'il avait compris ce qu'elle lui disait.

"Forcé... a vivre..."


Il les avaient dit dans un murmure. Ces mots tournaient dans sa tête. En effet, il voyait que ça pouvait être terrible comme situation. Du moins, de la façon dont il l'imaginait. Peut-être pas du tout comme elle. Oh c'était sûr et certain. Après tout, sa tête était déjà un bordel avec toutes ces hallucinations. Impossible de démêler le vrai du faux. Alors, il hocha simplement la tête, très doucement.

"Mais... Y a moyen d'éviter ça ? On fait comment ? Et si on peux rien faire ?"

Pour lui ça n'avait que peu d'importance. Mais c'est vrai que pour les autres... Il avait déjà fait assez de bêtise pour devoir en payer plusieurs. Bien trop naïf pour pouvoir se poser des questions, il ne cherchait pas a comprendre plus que cela. Pourquoi voudrait-on lui mentir ? Il n'y avait aucun intérêt a le faire, n'est-ce pas ?

Messages : 92
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sam 11 Nov - 14:26
Askip, c'est quand même bien ici

"Mais... Y a moyen d'éviter ça ? On fait comment ? Et si on peux rien faire ?"

B11 se pressa les lèvres, non pas par nervosité mais pour éviter de sourire. Elle avait la question qu'elle voulait, la question qui allait le faire changer d'avis, s'il en avait un bien sûr. Mais enfin ! Elle allait pouvoir exposer toute la gratitude qu'elle a en rapport avec l'Institut, et il va boire ses paroles comme si c'était de l'eau et qu'il était assoiffé depuis des jours. Cette petite victoire la mettait déjà en joie, mais pour éviter de sautiller comme une imbécile et pour montrer que ça demanderait plus "d'explications", elle s'installa à côté de lui, sur la chaise. Normalement, aucun être invisible ne devrait y être, où alors elle prétendrait que les enfants ont cette capacité, mais en bien plus développé que les adultes. Oui, ce serait logique.
Une fois assise confortablement, elle lui répondit :

"C'est là que l'Institut intervient. L'Institut m'aide à me sentir plus en harmonie avec notre monde, et à ne plus attirer les êtres qui viennent du monde des morts. Avant, j'en voyais beaucoup plus qu'avant, et ils me demandaient de les rejoindre sans cesse. Je n'en pouvais plus, c'était insupportable."

Elle hocha la tête à ses propres propos, pour lui montrer qu'elle était d'accord avec ce qu'elle écrivait. Puis, elle leva les yeux au ciel pour s'inspirer - mais surtout pour lui faire croire qu'elle se souvenait de quelque chose - puis continua sa réponse, sans la cacher. Comme cela, il pourrait lire en même temps qu'elle écrivait.

"Je ne vais pas t'en dire plus sur moi, j'ai des mauvais souvenirs par rapport à ça. Mais l'Institut m'a été d'une grande aide. C'est pour ça qu'à 21 ans, je suis toujours ici. Je les vois toujours, mais ils ont une très nette baisse d'influence sur moi. Les esprits et fantômes, je veux dire."

Elle avait encore des tonnes de choses à dire, mais elle attendait qu'il finisse de lire pour continuer. Et puis, s'il avait des questions, elle pourrait peut-être encore baragouiner des mots auxquels il croirait ? Pour l'instant, tout se passait sans accrocs.

ft. Joyce


Spoiler:
Le retard de l'extrême... POPOPOPOMMM


Je veux juste m'amuser avec vous mes cocos. Même si vous êtes des dégénérés ! Mais si, je suis sûre qu'on pourra s'entendre,
même si c'est comme chien et chat.

   (c) crackle bones
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Lieux :: Lieux communs :: Cantine
Askip, c'est quand même bien ici [ft. B11]

Sauter vers: