Bienvenue,   !
Institut Espoir

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

News

03/03/2019
Un recensement a ouvert ici !
10/03/2019
Doutes : -2% ; Révolution : +2% (Preuve de Cannibale & Adèlys :ici)

05/11/2018Rôle d'espions à pourvoir

La lettre clandestine (one shot)

Alexander Hexe

Messages : 267
Points de confiance : 105
Date d'inscription : 05/05/2017
Age : 17

X111
Ce matin-là, ce fut le Génie qui se réveilla. Il resta un moment allongé sur le dos, immobile, les yeux fixé au plafond. Il ne savait pas quel jour on était, signe que Cap avait refait surface. Il espérait que pour une fois, il avait vu son post-it…
Lorsqu'il posa les deux pieds au sol dans un même mouvement - une habitude qu'on pouvait presque qualifier de toc - il aperçut une feuille posée devant la table de chevet. Une lettre. Il la saisit la parcourut rapidement. Sourit. Cap avait bien eu son message. Par respect pour son intimité, même s'ils étaient plus ou moins la même personne, il ne s'attacha pas à son contenu. Il s'installa au bureau avec la feuille et reprit un stylo.
Il avait longtemps réfléchi au moyen de transmettre un message à l'extérieur. Bien que ce soit le docteur Hawthorne qui se chargerait personnellement de la poster une fois en Angleterre - lui permettait de sortir de l'île sans passer par la censure - et qu'elle lui ait dit qu'elle ne lirait pas son contenu, il avait convenu avec lui-même qu'il fallait rester prudent. Ainsi, pas question de simplement ajouter au dos du papier des accusations de torture en toutes lettres. Pourtant, il ne pouvait pas coder à l'aide de chiffre comme il l'avait fait avec Aeden. Des calculs sur ce genre de courrier seraient incongrus et ne manqueraient pas d'éveiller l'attention et de plus, il n'était pas sûr que leurs pères sachent le décrypter. Alors, il s'était souvenu d'un autre code, plus ancien, qu'il avait mis au point avec leur sœur. Il était simple, mais néanmoins efficace, et surtout, leurs pères s'en souviendraient sûrement.
Il se mit à l'œuvre, dessinant une étoile au centre de plusieurs cercles concentriques. Un dessin qui passerait pour une coquetterie mais qui signalait en réalité la présence d'un sens caché. Ce symbole était l'idée de Cap. C'était le bouclier de Captain America, lui qui était fan des Avengers. ca lui avait convenu, car si le personnage n'était pas réel, il avait pris naissance lors de la seconde guerre mondiale qui avait été la grande période de l'espionnage. Et donc des codes. Puis, il s'appliqua à repasser certaines lettres, comme si le stylo utilisé avait eu des ratés à corriger. Visible, mais pas ostentatoire non plus. Quand il eut fini, il relut le résultat.


Papa-Soja, Paparbichette

Des fois je me dis que je ne devrais plus vous appeler comme ça. C’est vrai, j’ai plus 8 ans, c’est un peu ridicule mais… Vous me manquez. Beaucoup. J’aimerais repartir en arrière, à l’époque où j’étais petit. A l’époque où on faisait des bêtises dans le jardin. Vous vous souvenez de la fois où on avait construit une tyrolienne entre deux arbres pour la barbie de Lore et mon actionman ? On avait démonté la corde à linge pour ça, j’me souviens encore de ta crise Papa-Soja ! Vous nous aviez sacrément punis mais ça reste un bon souvenir parce que je me souviens de ce p’tit Caïd et comment elle explosait de rire à chaque fois que nos jouets se mangeaient l’arbre.
Lore… Elle manque.
La vie est devenue insupportable sans elle. J’ai plus envie de rester ici, sur cette île. Mais je peux pas rentrer à la maison non plus. J’ai envie besoin de de vous voir mais pas à la maison. Pas alors qu’elle  n’est plus là. Je ne peux pas rentrer sans elle.
Cette nuit, j’ai rêvé de chez nous. Le sol se mettait à trembler et la maison disparaissait avec vous dans un immense trou. Est-ce que vous, vous allez bien ?
S’il vous plaît, venez me voir. J’ai besoin de vous. Je voudrais que vous me rameniez quelque chose qui lui appartenait. A l’Institut, ils ont pris toutes ses affaires, je ne sais pas ce qu’ils en ont fait. J’ai besoin d’un souvenir d’elle, quelque chose de solide. J’ai peur Je ne veux pas l’oublier.
S’il vous plaît.

Joyeux Noël et bonne année à tous les deux, je vous aime.

Alex


Il la survola de l'œil pour voir si le résultat n'était pas trop évident ni trop discret. Il lui sembla qu'il ne pouvait pas plus minimiser les risques de se faire prendre mais il y avait toujours un risque évidemment. Surtout qu'il ne payerait peut-être pas. Peut-être que son message secret ne serait pas pris au sérieux, qu'ils ne sauraient pas quoi en faire, ou tout simplement, qu'ils passeraient à côté. Mais quelque soient les conséquences, il les acceptaient. Il espérait simplement, qu'outre le message qu'il essayait de faire passer, cela ferait du bien à Cap et que leurs pères sauraient lui faire parvenir ce qu'il demandait.
Il enfila son uniforme et sortit de sa chambre, prêt à confier le courrier au docteur Hawthorne.


HRP:

Cette lettre et son envoi en dehors du système de l'Institut est possible pour Alexander grâce à une preuve réussie juste ici.
Les lettres en gras sont les lettres repassées par le Génie. Si vous avez la flemme de décoder, je vous facilite la tâche : en recopiant toutes les lettres mises en gras côte à côte, on obtient "L'Institut vous ment".
A l'intention des admins : je vous laisse le soin de poster à la suite les conséquences de cette lettre si vous le souhaitez ! Bisouilles !
Hasard

Messages : 90
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 03/06/2018


La Lettre d'Alexander

Dommage...


→ C'est quoi ça ?!


Les parents d'Alexander Hexe ont compris le message de leur fils. Ils lui ont envoyé une lettre très courte expliquant qu'ils viendraient avoir plus d'informations à ce sujet. 
Seulement, la lettre fut interceptée par Etienne et ne sera pas remise au docteur Hawthrone. Ni à Alexander Hexe.
Le patient X111 sera alors bientôt convoqué par la direction.



    La date/heure actuelle est Dim 24 Mar - 19:21

    Four Seasons