Bienvenue,   !
Institut Espoir

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

News

20/10/2018
Préparation d'event
22/09/2018 Modification des pourcentages révolutionnaires (cf. PA et heure supp')
16/09/2018 Ajout du bouton Discord qui avait disparu ;-;

SIXIEME EVENT

avatar

Messages : 150
Points de confiance : 168
Date d'inscription : 08/02/2017

Admin

Directeur

le Dim 28 Oct - 18:54


Evènement ♫6

Comme les précédents, c'est un événement pour RP qui aura un réel impact sur l'intrigue et le contexte du forum.





31 Octobre 2018
Chers lecteurs,
A la tombée de la nuit, ce sera Halloween, la soirée de l’horreur de l’année ; du moins  pour les enfants du Continent. Pour nous, c’est une autre histoire.
Je laisse mon cynisme de côté, et je vous en dit plus. Tout comme moi, vous avez dû être surpris ce matin du 31 Octobre quand votre médecin vous a rendu visite pour vous imposer votre costume de ce soir. Nous n’aurons pas juste une jolie robe et un masque, nous serons vraiment entièrement déguisé et nous n’aurons rien pour nous reconnaître. Pas même une étiquette avec notre numéro … A part nos médecins qui saurons qui nous sommes bien sûr, les autres patients et médecins ne seront au courant de rien …
Je vous rédige cet article dans la précipitation, au petit matin, dans l’espoir que vous ayez le temps aujourd’hui, avant l’ouverture du bal, d’établir des codes entre vous pour vous reconnaître. L’Institut a tout prévu bien sûr : on reste dans notre aile et point barre. Mais s’il vous plaît, ne vous faites pas avoir ce soir. Soyez vigilants. Soyez méfiants.
Et profitez de votre anonymat pour créer quelque chose.
Ce n’est pas pour rien que l’Institut organise ça, ils doivent se douter de quelque chose. D’abord la pseudo-guerre avec la partie de volley, maintenant ça …
S’ils cherchent la guerre, ils vont l’avoir.
Bon courage, bonne soirée, et faisons en sorte que la nuit de l’horreur ne le soit pas uniquement pour les enfants. Les grands aussi ont droit au frisson.


Contextualisation

La soirée débute à 19h et finit à 1h. La présence est obligatoire avant 20h.
Madame Dubois – malgré son masque on sait que c’est elle – vous attend à l’entrée, assise derrière une table, entourée de deux vigiles. Vous lui donnez votre invitation pour pouvoir entrer.
La cantine a été transformée. On a l’impression d’être à une autre époque sur un autre lieu. Les tables avec buffet contre les murs afin de dégager la salle. Un groupe de jazz joue au fond et ils sont plutôt bons. L’éclairage est électrique mais quelques chandelles sont disposées entre les mets – qui eux aussi, sont succulents. Saumon fumé, foie gras,  etc.-
La lumière est donc tamisée. L’espace central est assez large pour accueillir tout le monde et pour s’offrir une petite danse.


Informations sur le fond
- Comme vous l’avez compris, chaque médecin a donné le matin du 31 Octobre une tenue  à chacun de ses patients. Les tenues peuvent être très poussées, comme très simple : on peut se travestir, mettre des prothèses et du maquillage pour modifier son visage et sa silhouette, porter des perruques, etc. Deux choses sont obligatoires : porter un masque/loup et que la tenue soit élégante, comme pour un bal. Si vous êtes patient, normalement vous avez reçu les consignes par mp de votre médecin. Si votre médecin est un PNJ, à vous de décider. Ce costume est très important, merci de le décrire dans une petite phrase hors rp en début de texte. L’idée est d’être anonyme au mieux, donc choisissez des masques qui couvrent bien le visage et ainsi étouffe la voix si l’ensemble de la tenue ne permet pas de dissimuler votre identité.
- Le déguisement c’est beau mais n’oubliez pas le seul dress code obligatoire : on doit être habillés avec élégance. Pas de vampire ou de sorcière, on élimine le surnaturel.
- Il faut savoir que les médecins se sont réunis une semaine à l’avance pour établir leur objectif principal - oui, même les médecins qui sont contre tout ça - : leur but est de déceler l’auteur du journal clandestin . Ils ont appris - le nom de l’auteur de la découverte n’a pas été dévoilé - que le journal n’est pas qu’une rumeur et qu’une certaine W56 en détient au moins une page. Pour dépister l’auteur, tout est permis : se faire passer pour un patient, un médecin “gentil”, etc.
- Le but des patients varie selon ce que vous savez. Comme dit dans l’article, vous avez pu prévoir un code avec un ou deux camarades, etc. Ne soyez pas trop “cheaté” et restez cohérent, bien sûr.
- Pour le personnel … pas de chance, vous êtes là pour votre travail. Pas de loup, pas de masques. Vous êtes agent d’entretien ? Vous servez les petits fours. Vous travaillez à la cantine ? Vous préparez le repas. Vous êtes professeur ? Vous surveillez les comportements.


Informations sur la forme
× Pas de flood, du vrai rp.
× C'est comme un RP géant où tout le monde peut participer ; cependant vous n'êtes pas obligés d’interagir avec tout le monde. Vous n'êtes pas obligés d'être là du début à la fin, faites apparaître votre personnage comme vous le sentez.
× Le rp se fait uniquement sous ce topic. Même si le contexte indique un endroit précis du forum, vous ne jouez qu'ici.
× A partir du moment où vous répondez à ce topic (donc à partir du moment où vous rp), vous participez. Vous n'êtes pas tous obligés de participer mais évidemment plus vous êtes nombreux, mieux c'est
× Ce topic ne sert qu'à rp. Pour des questions ou autres remarques, envoyez un mp à un administrateur ou posez une question dans la F.A.Q.
× Respect du compte à rebours! L’événement débutera le dimanche 28/10/2018 19:00 jusqu'au dimanche 11/11/2018 00:00
× Les DC sont autorisés.
× Niveau rp vous êtes assez libres. Vous pouvez écrire tout ce que vous voulez tant que vous respectez le contexte du forum et celui de l’événement !
× NOUVEAUTE : privilégiez cette fois des réponses “courtes”. On ne vous demande pas un tweet de 140 mots, mais pas non plus un rp comme vous le feriez de base. Allez à l’essentiel. L’idée est de faire de cet event quelque chose de dynamique, que les réponses arrivent plus rapidement, etc. Si l’event est assez vif, un pnj interviendra régulièrement pour résumer les précédentes réponses afin que tout le monde puisse suivre.
avatar

Messages : 646
Points de confiance : 12
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 28
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.

Médecin en chef


Je n'ai rien à cacher.


> Longue robe blanche type victorienne. Perruque blonde en chignon. Loup blanc. Châle qui couvre les épaules et le torse.


Donatien qui n’avait jamais aimé porter trop de vêtements était servi : cette robe, vraiment … Certes, il était d’une élégance supercoquentieuse et la maigreur de sa silhouette lui donnait une anatomie androgyne ; mais autant de tissus, c’était encombrant.
Bien que non maquillé, il était méconnaissable. Le seul hic était sa voix, mais il s’était dit qu’il ne parlerait pas.
Assis  sur une chaise de velours, il surveillant l’entrée. Il attendait avec une patience feinte – le dos droit et le visage neutre – l’arrivée de ses patients. Au fond de lui, il était une groupie guettant la venue de son idole.
Il soupçonnait toujours Agnès et la surveillait du coin de l’œil. Il n’était pas arrivé accompagné d’elle, ne voulant pas mettre en péril son identité. Il se fichait du cas W56, restant persuadé quant à la culpabilité de sa secrétaire. Mais les ordres de son père étaient les ordres… Il attendait surtout Lys pour discuter de sa théorie avec elle. Ils avaient, tout deux, débattu avec régularité à ce sujet. Il avait hâte d’avoir son avis.





Donatien t'honore de sa parole en #0099ff
avatar

Messages : 443
Points de confiance : 156
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin ou la salle de musique

X36
Le costume de Nev :




Nevrabriel fit avancer le fauteuil roulant sur lequel il était obligé d’être assis. Ça avait été compliqué pour qui il n’avait jamais tenté l’expérience. D’ailleurs, il ne comprenait pas comment et pourquoi l’idée de le déguisé comme ça avait traversé l’esprit tordu de son médecin …

Clairement, le roux était déguisé en Adèlyse, il n’avait même pas eut le temps de dire quoique se soit que le médecin était déjà partie lorsqu’il lui a déposé sa tenue avec l’obligation d’être là ce soir. Afin que cela puisse se faire, le traitement de Nevrabriel lui a été donné très tôt ce matin, le laissant dormir toute la journée avant que son réveille ne sonne à 18h pour qu’il se prépare. Il a été très lent au réveil mais a tout de même pu émerger afin de s'habiller et se rendre jusqu’à la cantine. Le chemin vers l’autre bâtiment lui avait semblé être périlleux mais il savait que Donatien le tuerait s’il se levait de cette assise.

L’écossais présenta son invitation à madame Dubois, essayant de lui sourire poliment même si le mot « sorcière » clignotait sur le front de cette femme. Il s’engagea dans la pièce en l’admirant avant de se mettre dans un coin où il ne dérangerait personne, se demandait s’il pourrait reconnaitre quelqu’un dans cet amas de costume où il ne se serait pas reconnu lui-même …



Nev s'exprime en : 6699CC

avatar

Messages : 85
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 24/04/2018
Age : 18

X50
La Cannibale porte : une courte perruque noire, une robe souple, fendillée sur la jambe droite, de couleur blanche mais qui se dégrade vers le rouge vers le bas, des escarpins rouges, et des bracelets, boucles d'oreilles, un collier et un loup imitation or et des bagues rubis.


Succomber au(x) Bal(les)
C'était hyper osé. La coupe sur la droite laissait voir le galbe de sa cuisse. Et ces parures ... ! La Cannibale n'avait jamais porté de tels ornements et pourtant elle se sentait à son aise. A la fois timide et confiante. Dans sa chambre, elle s'habituait la nouvelle allure que lui conférait cette tenue. Elle avait également passé l'après-midi à s'entraîner à marcher avec des talons. Elle se découvrit une personnalité plus séductrice. C'était comme si son caractère taquin avait été transposé dans ses fringues.
A part ça, elle n'avait pas été bête. Elle avait compris que personne ne saurait qui ils étaient. Alors dès qu'elle eût le champs libre, elle avait glissé un papier dans la poche du pantalon du Génie quand ils s'étaient à peine croisés à la cantine. Elle avait osé espéré qu'il l'eût veut, le papier étant vraiment fin et petit (tenant à peine dans sa main). Elle y avait écrit très simplement :"cheveux noirs. Plus sexy tu meurs". Et elle avait dessiné un coeur à côté. Nulle en dessin et n'ayant pas la place pour écrire plus, elle se dit qu'avec un peu de chance il la repérerait.
Elle arriva au bal avec l'invitation, confortable dans ses talons. Un peu mal dans le bas du dos, mais la confiance que lui confiait cette tenue annihilait toute douleur. C'était un peu bizarre de ne pas avoir une masse capillaire sur le haut du crâne, mais la courte perruque permettait de mettre en valeur l'arrondi de sa mâchoire et la valeur des bijoux. Elle présenta donc son invitation (est-ce que c'était Dubois ??) et débarqua en roulant des hanches. Elle n'avait pas l'air perdu, parfaitement dans son environnement chic.
Elle aurait aimé trouver Ange ou le Génie, mais comment savoir qui ils étaient. Elle était déroutée de ne rien savoir mais en même temps prenait ça pour un jeu. Un défi.
Sauf qu'elle refusait de jouer toute seule.
Codage par Libella sur Graphiorum


hors rp des familles:
j'espère que c'est assez court



I'm not gonna bite you, sweetheart
je te cause en #ff6666
avatar

Messages : 139
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 15

W188



Halloween
Une soirée déguisée à l'institut
Yuki est déguisé en jeune femme blonde avec un costume type italien riche vers 1200, avec les loups pour cacher totalement son identité.

Je n’avais pas compris quand mon médecin était venu me donner des vêtements étranges en me disant qu’il fallait que je sois habillé de cette façon pour aller à la fête. Pire, il me donna l’ordre de rester dans ma chambre jusqu’à ce que la fête commence. Je n’aimais pas ça, mais je le fis. Enfiler ces choses qui, pourtant, était destinées à des filles, ne fut pas simple. Et encore, ce fut un euphémisme puisque je dus recevoir l’aide d’infirmières pour terminer de m’habiller. Heureusement, on me passa de cette chose nommée maquillage…

D’un pas très mal assuré, ne serait-ce parce que j’étais très mal à l’aise, j’allai à la “fête” et je me mis à regarder autour de moi après avoir donné mon invitation. Ne reconnaître personne, être au milieu d’inconnus, me fit très peur. A tel point que je m’étais arrêté au milieu du passage avant de longer les murs de ce qui devait être la cantine, chassé par cette bonne femme qui m’avait autorisé à entrer. Ce, jusqu’à ce que je me trouve proche d’une fille en fauteuil roulant devant qui je n’osais pas passer. Mes poings s’en ressérèrent sur la robe que je portais.
(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortal




Je parle en en anglais en #0066cc, et en japonais en #0033cc.

avatar

Messages : 191
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19

W100

Event 6


Costume de Lucy : une longue perruque lisse et noire à reflets violets, avec une frange.
Un loup blanc en dentelles. Une robe blanche, serrée au buste, bouffante au niveau des jupes ; type époque victorienne. Un fauteuil roulant
illustration:


Empêtrer dans le tissu de ma robe de nuit je n'avais même pas eu le temps de mettre pied à terre que le Monsieur Elpida m'avait quitté en me laissant vêtement et instructions. Encore endormie je tâtonnais hors du lit pour découvrir ce qui m’avait été laissé, je soulevais la masse de vêtement sur laquelle était posé une perruque, et pris connaissance de la chaise roulante dans laquelle je devrais passer la soirée. Peut-être que notre Docteur à moi, Nev et à Lys, voulait que cette dernière ne se sente pas seule se soir à rester assise. La perruque laissée à mon intention rendait d’ailleurs cette idée probable bien que très étrange.

Me réveillant d’une énième sieste, l’heure était venue pour moi de partir. La robe enfilée je tournais sur moi-même devant le miroir et pour la dernière fois de cette soirée, puis je rejoignais la chaise. Le masque bien en place et la perruque fixée, je « complétais » mon déguisement en envoyant valser mes chaussures sur le sol, je ne marcherais pas ce soir, elles me seraient inutiles.

Dirigeant mon carrosse sans difficulté je rejoignis rapidement la réception, mon invitation sur les genoux.

Recherchant du regard à reconnaître qui que se soit je ne portais pas attention à la femme qui prit mon invitation et roula rejoindre les personnes déjà arrivées.
Assise un peu plus Loin, une dame élégante vêtu d’une robe, semblable à celle que je portais, capta mon regard. N’osant approcher de peur de faire éclater cette bulle de beauté qui l’entourait je restais sur place, sans savoir où me placer.


(c) Never-Utopia
avatar

Messages : 646
Points de confiance : 12
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 28
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.

Médecin en chef


Je n'ai rien à cacher.


> Longue robe blanche type victorienne. Perruque blonde en chignon. Loup blanc. Châle qui couvre les épaules et le torse.

Il la repéra vite. En même temps, des fauteuils roulants, il n'y en aurait que trois à la réception.
Ce n'était pas Pavot qui se présentait au loin. Il était si grand, Donatien l'aurait reconnu. En revanche Lys et Edelweiss étaient du même gabarit. De sa place, il était difficile d'imaginer laquelle des deux c'était.
Il sut qu'elle avait capté son regard et ils restèrent longtemps à se dévisager. C'était sûrement Edelweiss ; Lys serait directement venue vers lui. Elle avait un caractère plus prononcé que l'albinos qui elle, était plus timide.
Sans bouger, Donatien leva sa main et, de son index, fit un mouvement d'avant en arrière à la fois provocateur et sensuel envers la demoiselle ; signe qu'il lui demandait de le rejoindre. Saurait-elle le reconnaître ? Arriverait-il à communiquer sans parler ?





Donatien t'honore de sa parole en #0099ff
avatar

Messages : 69
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 25

Médecin

Event 6

Spoiler:
Atsuka porte une longue robe noire bustier et fendue sur le côté droit, marquée par une ceinture blanche à la taille, des escarpins noirs, de longs gants noirs avec le dessin en blanc des os du bras et de la main, un masque de calavera sur la moitié supérieure et le dessin des dents et de la mâchoire sur la moitié inférieure, une longue perruque noire, un ras-de-cou noir et des anneaux argentés aux oreilles.

Elle qui n'aimait pas être une vraie fille ni les obligations vestimentaires, elle était servie. Un bal masqué des horreurs, tenue chic obligatoire. Atsuka avait soupiré en apprenant la nouvelle et, maintenant qu'on était le jour J, elle devait porter une tenue hautement inconfortable qu'elle avait dû commander exprès. En plus, elle était forcée de porter une perruque pour ne pas être reconnaissable. Nouveau soupir. Depuis combien de temps elle n'avait pas porté de talons aiguilles et de robe ? Le seul point qu'elle trouvait amusant, c'était qu'elle avait l'impression de retrouver ses cheveux d'avant avec la perruque, raide,longue et noire. Mais c'était avant qu'elle ne se les coupe et les teigne. Avec tout cet attirail, elle était méconnaissable. Même Ulysse ne saurait pas retrouver son identité. Ce jeu pouvait finalement être divertissant.

Atsuka s'était entraînée toute l'après-midi à marcher avec ces objets de torture aux pieds, elle était fin prête. Tête haute, elle était arrivée dans le réfectoire transformé en salle des fêtes et avait tendu son invitation à Madame Dubois. Difficile de ne pas la reconnaître quand elle est la seule à s'occuper des entrées. Elle s'était avancée dans la salle pour ne pas bloquer le passage et cherchait ses patients, qu'elle seule pourrait reconnaître. Elle en attendait surtout un avec impatience. A la réflexion, tout n'était pas perdu dans cette soirée.
©️ Adèlys sur LS for everyone



avatar

Messages : 69
Points de confiance : 12
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 17
Localisation : Perdu quelques part dans l'institut ou ses environs

Y74
hors rp:
tenue Naito : (bon il y a son dessin sur le didi mais voici une description rapide xD) Un loup dans les tons noirs et rouges ayant une allure d'ailes de chauve-souris. Le bas des "ailes" descend jusqu'au coin  de ses lèvres et le haut remonte jusqu'à la naissance des cheveux sur son front. La tenue est composé d'un pantalon de costume gris sombres, d'une habituelle chemise rouge, d'une longe veste noire aux brodures rubis, de gants carmins et d'une sorte de foulard plissé de même couleur. Le tout type victorien.








Event 6 !


Arrivant à l'endroit où aura lieu le bal, le jeune homme tendit son invitation sans vraiment faire attention à la dame à l'acceuil puis entra. Il se retint de se passer une main dans les cheveux sous la gêne que provoqua tout ce monde en lui. Pour une fois que ses cheveux avaient été domestiqué et savamment ramené en arrière, il vaudrait mieux éviter de tout détruire en quelque seconde. Il avait véritablement eut du mal à ordonné sa chevelure habituellement indomptable... et d'ailleurs deux mèches sur son front semblaient bien décidé à rester là et ne pas se laisser coiffer.

Son regard sombre parcourut la salle, cherchant à reconnaître des visages familiers parmis tout ce monde. Étrangement une légère peur s'insinua en lui suite au fait de ne pas savoir qui était qui. Mais celle-ci finit rapidement par disparaître. Ce n'était pas si grave. Ça ne l'empêcherait pas de s'amuser et de se faire des amis ! Et puis ce n'est pas comme si lui était facilement reconnaissable... Son teint pâle avait été mit en avant par les couleurs sombres de ses vêtements et, après de nombreuses hésitations, il avait même finis par appliquer un peu de maquillage sur ses lèvres, leur donnait une couleur rosée plus marquée, tirant vers le rouge sans vers l'intérieur.

Finissant par se mettre en marche pour chasser une léger malaise qui commençait à poindre le bout de son nez, il se déplaça dans la salle, saluant de manière bien moins joyeuse que d'habitude des personnes qui faisaient de même. Il ne devait pas être reconnu n'est-ce pas ? Alors autant jouer le jeu à fond ! Changer d'attitude pour une soirée n'était pas si compliqué... si ?

Il finit par se retrouver à côté de deux personnes à première vue féminine. L'une en fauteuil avec des cheveux d'un violet sombre et l'autre blonde. Il hésita un moment, comme sentant le mal être de l'une des deux, puis les salua également.


(c) Yuki Lanvers sur Institut Espoir



Naito s'adresse à vous en #960018.
avatar

Messages : 443
Points de confiance : 156
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin ou la salle de musique

X36
Le costume de Nev :


Nevrabriel posa un coude sur l’accoudoir du fauteuil pour y poser sa joue en regardant les personnes entrer. Il se dit qu'au moins il pourrait reconnaître Kan, puisse qu'il était l'un des seuls enfants de l'île, Adèlys à cause de con fauteuil roulant et peut-être Donatien qui allait forcement voir un de ses patients.

Une personne vint à coté de l'écossais et semblait très mal à l'aise. Le roux (en brune maintenant) regarda la "demoiselle" se crisper de gêne et un léger rire s'échappa de ses lèvres. Soit elle n'était plus habituée à porter des robes, soit elle attendait le prince charmant, soit ce n'était pas une fille.

Une autre fille entra dans la pièce, en fauteuil roulant. Mais Nevrabriel plissa les yeux. Bien que tout portait à croire que c'était Adèlys, l'écossais reconnu la timidité et l'expression propre à Lucy.
Sérieux ? Donatien était vraiment obsédé par la brune ! Rien d'étonnant qu'elle pâlissait à chaque fois qu'elle avait rendez-vous avec lui. C'était vraiment malsain ...

Une deuxième personne vint près de Nevrabriel, un garçon cette fois, propre sur lui tel un comte de l'époque victorienne. Il salua le duo et l'écossais lui rendit son salut avec un sourire aimable.

Le visage de Nevrabriel regarda la demoiselle et l'arrivant successivement. Puis, il demanda de sa voix masculine, faisant tomber son anonymat et aussi peut-être le malaise qui s'installait progressivement :

_S'il vous plait, l'un de vous pourrez me prendre un verre l'eau ? J'ai beaucoup de mal à me déplacer avec ce fauteuil.



Nev s'exprime en : 6699CC

avatar

Messages : 69
Points de confiance : 12
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 17
Localisation : Perdu quelques part dans l'institut ou ses environs

Y74
Tenue:
tenue Naito : Un loup dans les tons noirs et rouges ayant une allure d'ailes de chauve-souris. Le bas des "ailes" descend jusqu'au coin  de ses lèvres et le haut remonte jusqu'à la naissance des cheveux sur son front. La tenue est composé d'un pantalon de costume gris sombres, d'une habituelle chemise rouge, d'une longe veste noire aux brodures rubis, de gants carmins et d'une sorte de foulard plissé de même couleur. Le tout type victorien.









Event 6 : Le bal d'halloween !


Le petit vampire, qui actuelement ressemblait plus a un comte de l'époque, cherchait désespérément un sujet de conversation. Il commençait a s'ennuyer et sentait une sorte de malaise s'intaller et il ne trouvait rien à dire... Habituellement il se basait sur la personne en face de lui pour trouver un sujet mais là, à cause des costumes et de l'anonymat, rien ne lui venait. De plus, après que celle en fauteuil roulant lui ai rendut aimablement son salut le silence avait reprit ses droits. Enfin... si on oubliait la musique et les discussions des autres invités quoi.

Finalement on brisa le silence. Poussant un léger soupir de soulagement, il s'inclina légèrement vers le garçon costumé en fille.

"Je m'en occupe toutde suite !"

Tournant les talons, il alla jusqu'au buffet. Se faufilant entre les gens présent, il récupéra facilement un verre, le remplit d'eau et se dirigea tranquillement vers les même personne que tout à l'heure.

Le jeune était sûr de connaître ces yeux vairons... mais impossible pour le moment de se souvenir de qui c'était. Ça lui reviendrait quand il sera dans un lieu calme mais pour le moment sa mémoire lui faisait défaut.

Une fois à destination, il tendit le verre à la personne.

"Et voilà pour vous"

Il se tourna ensuite vers l'autre personne.

"Vous voulez aussi quelque chose ?"


(c) Yuki Lanvers sur Institut Espoir



Naito s'adresse à vous en #960018.
avatar

Messages : 191
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19

W100

Event 6


- Une longue perruque lisse et noire à reflets violets, avec une frange.
Un loup blanc en dentelles. Une robe blanche, serrée au buste, bouffante au niveau des jupes ; type époque victorienne. Un fauteuil roulant



Comme hypnotisé par l’ambiance particulière de la soirée je continuais à contempler de loin la dame qui elle aussi avait posé son regard sur moi. Sans se délester de sa grâce ni esquisser un mouvement de trop, elle m’enjoignit de venir à sa rencontre d’un simple geste. Roulant jusqu’à elle je voulus offrir à ma vision plus de clarté en me frottant les yeux, mais le masque me rappela que ce soir se serait impossible. C’est donc tout doucement que je commençais mon examen visuel de la personne, pouvais-je parler? Est-ce que cela retirerait mon anonymat? Mes réflexions furent stopper quand mes yeux tombèrent sur la main qui m’avait fait signe un instant plus tôt. Des doigts fins et bien reconnaissables, je relevais ma tête curieusement et souris en observant les traits si délicats de mon médecin. Aussi étrange que cela puisse paraître cet accoutrement lui allait à merveille. Doucement je pris cette main, qui avait trahis son identité, du bout des doigts. Puis me rappelant son aversion pour les toucher qu’il n’avait pas lui-même initié j’interrompis le contact, ma main restant en suspens sans toucher la sienne.

Un instant d’hésitation, je jetais un dernier regard circulaire aux convives, ce soir se devait d’être différent, après tout nous étions tous anonymes. Je parcourus la fine distance séparant nos mains et doucement j’approchais la sienne puis sans quitter mon fauteuil, je posais mes lèvres au dos de la main de la « dame ».
Effaçant au mieux la gêne qui commençait à me gagner je murmurais, imitant le peut de scène de soirée vue dans les films;

Vous êtes tout en beauté ce soir…Madame.




(c) Never-Utopia
avatar

Messages : 456
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 17
Localisation : Dans la cour.

W12
un petit featuring ou pas
petite phrase stylée ou pas

Event ♫6

Adèlys avait enfin l'occasion d'être autre chose qu'une patiente dans son fauteuil roulant. Adèlys avait porté beaucoup d'espoir quant à son costume. Et lorsque Adèlys ouvrit le paquet que son médecin lui avait donné... Elle ne fut pas vraiment surprise.

Elle arriva au bal organisé, totalement blasée. Elle se dépêcha de se faufiler à travers la salle, histoire d'être totalement invisible et de voir si ce qu'elle pensait était réel. En parcourant la salle, elle trouva quelqu'un avec un fauteuil roulant, de longs cheveux noirs violacés et une robe blanche... Son sang ne fit qu'un tour avant de totalement se geler.
Ce médecin était totalement cinglé.

Elle se pressa les lèvres avant de reprendre son chemin et de totalement se cacher à la vue de tous. Elle n'avait aucune envie de se faire confondre par les deux autres patients.



Je pense qu'on devrait tous s'allier...
On devrait tous avoir confiance en nos propres capacités. Si on unie nos forces, tout est possible et peut-être qu'on pourra enfin sortir de cet enfer... by lizzou.
avatar

Messages : 85
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 24/04/2018
Age : 18

X50
La Cannibale porte : une courte perruque noire, une robe souple, fendillée sur la jambe droite, de couleur blanche mais qui se dégrade vers le rouge vers le bas, des escarpins rouges, et des bracelets, boucles d'oreilles, un collier et un loup imitation or et des bagues rubis.


Succomber au(x) Bal(les)
LaCannibale avait l'impression d'avoir un problème de vue. D'abord une première fois, puis une deuxième, et une troisième. Trois fauteuils roulants. Trois robes blanches. Trois chevelure d'ébène. Elle eut la chair de poule. Le médecin en chef était un fêlé, voire un psychopathe.
Elle devina donc que W12 à la grande taille était le garçon qu'elle avait rencontré dans les sanitaires cet été. Dieu soit loué, il était encore parmi eux. Elle serait bien allée à sa rencontre, mais il était déjà pris par d'autres. La seconde W12 baisait le dos de la main d'une élégante femme. Il ne restait plus que la troisième qui essayait de se faire toute petite. Avec un peu de chance, ce serait la vraie.
La Cannibale fit claquer ses talons vers elle et, assez tranquille, l'aborda.

« A croire que tous n'ont pas compris le principe de l'anonymat. »

Si c'était W12, la vraie, alors la Cannibale serait chanceuse. Depuis le temps qu'elle voulait lui parler en tête à tête.
Codage par Libella sur Graphiorum





I'm not gonna bite you, sweetheart
je te cause en #ff6666
avatar

Messages : 456
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 17
Localisation : Dans la cour.

W12
un petit featuring ou pas
petite phrase stylée ou pas

Event ♫6

>Des extensions de la couleur de ses cheveux pour lui faire une longueur arrivant jusqu'au bas de son dos, une longue robe blanche bouffante et un loup blanc

Enfin, elle était à deux doigts d'accéder à son but : être à l'abri des regards, et surtout des yeux de son cinglé de médecin. Cette pauvre Lucy et ce pauvre Nevrabriel étaient tous les deux déguisés en elle. A ce niveau-là, ce n'est plus un déguisement mais un cosplay. Elle en avait la chair de poule.

Un fois arrivée près d'une fenêtre, elle se plaça dans l'ombre, soulagée de ne pas à avoir taper la discute tout en expliquant que c'est elle la vraie W12... Même si elle devait être anonyme.

« A croire que tous n'ont pas compris le principe de l'anonymat. »

Adèlys sursauta et leva les yeux vers son interlocutrice... Qui avait soit de la chance d'avoir un médecin particulièrement avenant, soit de la chance de ne pas être patiente. Cette femme allait mettre le feu dans plusieurs pantalons, ce soir.
Adèlys ne cacha pas son agacement et lui répondit :

« Effectivement. Que puis-je pour vous ? »



Je pense qu'on devrait tous s'allier...
On devrait tous avoir confiance en nos propres capacités. Si on unie nos forces, tout est possible et peut-être qu'on pourra enfin sortir de cet enfer... by lizzou.
avatar

Messages : 646
Points de confiance : 12
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 28
Localisation : Dans mon bureau. En pagaille.

Médecin en chef


Je n'ai rien à cacher.


> Longue robe blanche type victorienne. Perruque blonde en chignon. Loup blanc. Châle qui couvre les épaules et le torse.

Elle vint vers lui, évidemment. Elle était gauche avec le fauteuil. Pas de doute, c'était Edelweiss. Donatien appréciait tout autant sa compagnie. De plus, la voir dans l'accoutrement de Lys avait quelque chose de ... palpitant. Oui, une sensation lui remuait le ventre. Sensation qui lui était peu familière.
Puis, une fois proche, Edelweiss lui saisit la main. Pourtant, le contact ne lui hérissa pas le poil. Car ce soir, il n'était pas Donatien. Il était quelqu'un d'autre. Et Edelweiss le comprit aussi en l'appelant "madame". C'était donc ça d'avoir la grâce d'une femme ?

- Je vous retourne le compliment...

Il aurait aimé profiter du moment mais il ne fallait pas oublier qu'ils étaient là en "mission". Il voulut en profiter pour avoir l'avis des patients au sujet de sa secrétaire. Prouver à son père qu'il avait raison.
Pour cela, il ne tourna pas autour du pot. Toujours assis, à la même hauteur que "l'inconnue", il prit une coupe de champagne sur le buffet et la lui tendit.

- Les membres du personnel ne sont déguisés... Connaissez-vous mademoiselle Dessanges ? Que pensez-vous d'elle ?

Oui, direct. Il n'avait pas de temps à perdre. Il aimerait voir ses trois patients côte à côte et en prendre une photo mentale ...





Donatien t'honore de sa parole en #0099ff
avatar

Messages : 144
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 20

X156
Event ♫6
Ulysse & Nev
> Habits de Jack l’éventreur avec un masque noir lui recouvrant le haut du visage, lèvres apparentes (sisi, c'est important)

Ulysse avait revêtu son costume, préalablement donné par sa... Enfin... Par... Il ne savait même plus ce qu'elle était exactement pour lui. Enfin, si il savait, mais poser un mot sur leur relation devenait complexe. Amante ? Non, on aurait dit qu'il trompait sa petite amie. Petite amie, justement ? Il n'avait pas l'impression que ce fut le terme approprié. Amoureuse ? Bon sang, il n'était plus en maternelle.
Depuis un moment, c'était ça qui tournait en boucle dans sa tête. Il avait mis plusieurs heures à se poser dans sa chambre et à réfléchir à ça, pour finalement tomber sur "Sa belle" ou "Sa dulcinée". Les deux ne lui convenaient toujours pas mais il trouvait que c'était plus approprié.

Il passa devant madame Dubois et lui présenta son invitation avant de rejoindre la foule. Il se permit de rester immobile quelques secondes à la recherche de celle pour qui il n'arrivait pas identifier leur relation. Or... Il ne savait pas comment elle était vêtue.

Il soupira et s'approcha du buffet - puisqu'il y en a toujours un - en attendant qu'Atsuka le repère.
avatar

Messages : 191
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 02/03/2018
Age : 19

W100

Event 6


- Une longue perruque lisse et noire à reflets violets, avec une frange.
Un loup blanc en dentelles. Une robe blanche, serrée au buste, bouffante au niveau des jupes ; type époque victorienne. Un fauteuil roulant


Je vous retourne le compliment...

Je souris, sous la voix de la « jeune femme », il restait malgré tout d’une élégance renversante.
J’acceptais doucement la coupe proposée, faisant tourner le liquide dans la coupe me demandant s’il était alcoolisé. L’odeur m’étant agréable j’allais y goûter quand « l’inconnue » m’interrogea.

Les membres du personnel ne sont déguisés... Connaissez-vous mademoiselle Dessanges ? Que pensez-vous d'elle ?

La question me prit de court, m’étais-je déjà poser ce genre de question? J’appréciais en général les gens sans avoir à y voir plus loin. Je pris donc un moment avant de répondre, laissant les bruits de la soirée chatouiller mon ouïe.

Je trouve dommage qu’ils ne soient pas déguisés, j’aurais bien aimé voir mademoiselle Agnès en robe, bien que je ne l’aurais sans doute pas reconnue…Sinon ce que j’en pense…

Sous le masque la timidité de parole semblait s’envoler, je n’avais plus aussi peur de sortir quelques bêtises par inadvertance.

Je l’apprécie beaucoup, elle semble si gentille, mais en même temps particulièrement travaillante, une vraie dame… enfin selon moi.

Le petit doute était réapparu vers la fin de ma phrase, pourquoi me demandait-il cela?



(c) Never-Utopia
avatar

Messages : 139
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 15

W188



Halloween
Une soirée déguisée à l'institut
Je n’avais pas osé lever les yeux, de crainte de me retrouver face à une personne inconnue. Cette impression ne fit que s’accroître quand le silence ne fit qu’augmenter alors même que nous fûmes rejoints par un garçon habillé chiquement. Et, finalement, je fus la voix de la personne en fauteuil roulant qui me fit lever réellement les yeux. Des yeux représentant le jour et la nuit. Doucement, juste avant le retour du garçon partit chercher à boire, je demandai :

- Nev-nii… ?

Mais je n’eus pas vraiment le temps d’avoir une réponse. Mon regard fut porté sur le jeune homme qui donnait la boisson. Il me fit penser à quelqu’un. Que ce soit par sa voix ou la couleur de ses cheveux. Mais je n’étais pas sûr. Alors, pour toute réponse à sa proposition, je secouai silencieusement la tête, négativement. Non. Je n’avais pas soif. Puis, de toute façon, je préférais boire directement au robinet pour éviter toute éventuelle drogue.

Mon regard se porta donc à nouveau sur la personne ayant le même regard que mon grand frère, n’osant pas dire un mot de plus. Je ne savais pas quoi dire en vérité, et je n’étais pas sûr de reconnaître la seconde personne, ce qui me mettait fortement mal à l’aise…
(c) Yuki Nakamura sur Pensionnat Immortal




Je parle en en anglais en #0066cc, et en japonais en #0033cc.

avatar

Messages : 152
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 29
Localisation : Sous une pile de dossiers

Secrétaire de Donatien
HRP:
Pas de costume pour Agnès, elle est membre du personnel !

Agnès était là, installée derrière le comptoir qui servait de bar, à servir des boissons à la demande. Elle avait longuement hésité à venir, à cause des accusations de Donatien, encore fraiches dans sa mémoire. Pourtant, cet événement-là, ce bal d’Halloween, ce n’était pas elle qui l’avait organisé. Etait-ce le résultat de sa regrettée influence sur le médecin en chef qui perdurait ? Elle n’osait le croire. A raison.
C’était Steven qui l’avait finalement décidée à venir. Il lui avait fait comprendre à demi-mot que si elle ne voulait pas qu’on trouve son comportement suspect, elle avait plutôt intérêt à être vue, et à faire du zèle devant témoins. Elle trouvait ça artificiel mais elle avait finalement suivi son conseil. Elle s’était habillée de son plus beau tailleur, puisque contrairement aux médecins et aux patients, elle n’avait pas à se déguiser et était arrivée sur les lieux, suivie de Steven, qui désormais l’accompagnait partout, jusque devant les toilettes des dames. Parfois, ça lui donnait envie de péter les plombs mais elle tenait bon. Elle devait tenir bon. Elle finirait bien par être innocentée.
En attendant, elle avait grincée des dents en réalisant que pour l’événement, on avait jugé bon d’augmenter sa surveillance. Tout en servant jus de fruits, soda et cocktails sans alcool, elle sentait la présence imposante de Steven dans son dos, et celle, non moins discrète d’un de ses collègues, qui, elle ne savait pourquoi, lui témoignait sans cesse d’une antipathie qu’elle trouvait assez injustifiée. Bien joué Donatien, vraiment.
A la demande d’un garçon en costume sombre, elle lui donna un verre d’eau, un peu surprise qu’il ne profite pas de l’occasion pour prendre quelque chose de plus original et de plus rare et le suivit des yeux jusqu’à… Adèlys ? Non, elle était trop grande pour ça. Son regard balaya la salle, puisqu’elle n’avait pas grand-chose d’autre à faire pour le moment. Deux autres Adèlys se dessinèrent. Elle se mordit la lèvre inférieure avant de s’activer à préparer quelques verres d’avance. Ne rien dire. Surtout ne rien dire. Même si cette obsession pour la petite Valcourt était on-ne-peut-plus malsaine.



Ca fait toujours plaisir de voir ses efforts récompensés !

L'employée du mois 2017/2018
avatar

Messages : 168
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 32

Agent d'entretien de Donatien

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé

Hyppolite était presque déçu ne pas être déguisé. Il avait aidé à l'installation de la salle - donc était debout depuis six heures - et serait de corvée de nettoyage à 1h00. Il avait eu l'autorisation de partir se reposer en attendant, mais il n'en avait pas envie. Il voulait voir Katou.
Puis il vit Agnès au service, accompagnée de ce garde du corps qu'il lui voyait tous les jours depuis un mois maintenant. Ou presque. A quelques jours près. Bref.
Agnès qui servait des jus de fruits ... Il savait qu'elle était la distributrice de bonbons aux enfants, mais là, ce poste n'était pas à sa hauteur. Qu'avait-elle fait pour baisser dans l'estime de leur tordu de patron ? - parce que oui, les 3 patientes handicapées, il les avait remarqué. Son boss devait consulter un psy -
Fringué d'un jean usé qui lui tombait sur les hanches et d'un pull en laine de Noël, il contourna la table. Au passage, il attrapa une bière dont il but rapidement la moitié. Puis, il se posta à côté d'Agnès.

- Dis, je crois que ça fait un petit moment qu'un mec te tourne autour.

Il lui fit un clin d'oeil amusé, faisait référence au garde du corps. Une petite boutade pour la décoincer un peu, parce qu'elle avait l'air fichtrement tendue sa petite Agnès. Si seulement mademoiselle Astrid était encore là ... Elles s'entendaient bien, toutes les deux.



Codage par Libella sur Graphiorum





bouh ! Hypomachin parle avec toi en #33cccc

Meilleur ship 2 2017/2018
avatar

Messages : 85
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 24/04/2018
Age : 18

X50
La Cannibale porte : une courte perruque noire, une robe souple, fendillée sur la jambe droite, de couleur blanche mais qui se dégrade vers le rouge vers le bas, des escarpins rouges, et des bracelets, boucles d'oreilles, un collier et un loup imitation or et des bagues rubis.


Succomber au(x) Bal(les)
La patiente avait l'air agacée. Ce qui se comprenait. Mais ce mauvais ton ne fit pas reculer la Cannibale. Il fallait profiter de cet anonymat. Elle n'allait pas rester là à pleurnicher sur place parce qu'elle n'arrivait pas à affronter une égale. Elle cessa de chercher son Génie du regard dans la salle pour se focaliser uniquement plus bas ... vers son interlocutrice.
Elle vérifia quand même furtivement qu'on ne les entendrait pas. Le groupe de musique qui jouait et le fait qu'elles soient éloignées aidaient.

« Je vais être directe, chuchota-t-elle. Je suis une patiente, et je ne veux pas attendre d'avoir dix-huit pour sortir toute seule d'ici. C'est trop injuste pour les autres. Je sais, je suis utopique. Alors voilà, je voulais avoir ton avis sur la question. »

Si ce n'était pas W12, c'était au moins une patiente du Docteur Elpida. C'était toujours ça de pris.
Codage par Libella sur Graphiorum



I'm not gonna bite you, sweetheart
je te cause en #ff6666
avatar

Messages : 357
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 25

Médecin
Costume:
De Dracula, teint très pâle, yeux cernés, masque rouge, longue cape noire de velour, les cheveux plaqués à l'arrière.

Je ne savais pas si je devais venir ou non à ce bal. Ma présence devait en déranger certains, finalement. Je ne les blâme pas pour ça, mais maintenant que j'arrive à dormir un peu mieux et à me sentir moins coupable, je crois que je suis d'attaque pour me changer radicalement les idées. Donc au Diable les gênes des autres, je vais penser à moi pour la première fois en plusieurs semaines.

J'ai donc revêtu mon costume de Dracula envoyé par mon frère. Il est un peu vieux mais il fera largement l'affaire. Je n'avais pas envie de dépenser une fortune dans un déguisement que je ne porterai plus.

J'arrive et salue le chien de garde, plus communément appelé Madame Dubois, et me dirige vers les boissons. Au moins, je suis certain de passer une excellente soirée en compagnie d'alcool.
Je pousse légèrement la personne qui me sépare des boissons et m'en empare d'une, une sorte de cocktail, que j'avale cul sec.
Bon sang, j'avais soif.

Je regarde la personne en face de moi, Agnès, puis celle que j'ai poussé juste avant, Hyppotruc.

- Salut Agnès, salut Hyppo... Hyppo. Pas mal ton pull.

Je ne peux pas m'empêcher d'avoir une triste pensée pour Agnès. Elle qui gère tous les patients de l'Institut réduite à servir des verres... Dod... Donatien a une drôle de façon de la remercier. D'ailleurs, il est où lui ?





Meilleur ship 2017/2018
Mister Institut 2017/2018
avatar

Messages : 152
Points de confiance : 0
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 29
Localisation : Sous une pile de dossiers

Secrétaire de Donatien
Lorsqu'Agnès releva les yeux, elle aperçut Hyppolite qui se dirigeait vers elle. Un sourire se dessina sur ses lèvres et elle se détendit, imperceptiblement. Voir un visage familier et amical lui ôta un poids qui lui pesait dans la poitrine, du moins une partie, et son sourire se teinta d'incrédulité lorsqu'elle vit comment il était habillé. Un pull de noël, pour Halloween, vraiment ? Des fois, elle se demandait dans quel monde il vivait, à être toujours en décalage avec le monde mais d'un autre côté elle l'enviait, vraiment. Pouvoir vivre à son rythme, faire ce qu'il voulait quand il le voulait et assumer complètement son côté décalé, bon sang ! Elle aurait aimé être comme lui !
Elle se décala légèrement lorsqu'il contourna le comptoir pour s'installer à côté d'elle, une bière à la main. Elle se fit la réflexion que mettre de l'alcool à disposition alors que les serveurs ne pouvaient pas identifier ceux qui y avaient droit et ceux qui n'y avaient pas n'était pas très malin, mais encore une fois, elle garda sa remarque pour elle, l'air un peu sombre.

- Dis, je crois que ça fait un petit moment qu'un mec te tourne autour.

Elle le regarda un moment sans comprendre avant que son clin d'oeil ne la mette sur la piste. Elle jeta un oeil sur Steven, sans trop savoir ce qu'elle avait le droit de répondre. Celui-ci ne réagit pas. Bon. Dans le doute, répondre à la boutade par la boutade.
Elle balança un coup de hanche taquin à son camarade puisqu'elle avait les mains occupées à remplir un nouveau verre avant de répondre avec un sourire en coin.

- C'est quoi, ça ? De la jalousie ?

Mais elle n'eut pas le temps de voir sa réaction car il venait de se faire bousculer par... Un vampire ? Agnès inclina légèrement la tête sur le côté, plissant les yeux derrière ses lunettes, essayant de déterminer à qui ils avaient à faire. Ce fut sa voix, lui glissant un frisson dans le dos qu'elle réprima immédiatement.

- Salut Agnès, salut Hyppo... Hyppo. Pas mal ton pull.

Ange Barrabil. Elle se força à sourire de façon polie. Après tout, elle n'avait pas de raison de se montrer méchante avec lui. Enfin si, plusieurs, mais elle ne pouvait quand même pas être agressive tout le temps. Et puis, il y avait les deux molosses - désolée Steven - qui épiaient tous ses faits et gestes dans son dos alors...

- Bonsoir... Ange.

Elle avait hésité à utiliser son prénom. Elle, dans sa tête, elle l'appelait Barrabil mais bon, devant lui, l'impolitesse gratuite... Et pourtant, elle n'avait pas voulu lui témoigner non plus le respect dû au "docteur Barrabil" parce qu'elle n'appréciait pas la familiarité dont il faisait preuve avec son meilleur ami. Et puis... Peut-être que quelque chose en lui, qu'elle avait entraperçut chez lui depuis quelques mois, le faisait paraître plus humain à ses yeux. Moins... détestable. En dépit de ce qu'il avait fait.

- Je vous sers quelque chose ? Ange ? Hyppolite ?

Leur verre était déjà vide et elle avait discrètement insisté sur "lite".



Ca fait toujours plaisir de voir ses efforts récompensés !

L'employée du mois 2017/2018
avatar

Messages : 443
Points de confiance : 156
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Localisation : dans un bouquin ou la salle de musique

X36
Le costume de Nev :


- Nev-nii… ?

Nevrabriel tourna instinctivement la tête vers la demoiselle à ses cotés. Son petit timbre de voix et cette façon de l'appeler unique au monde ... L'écossais lui adressa un large sourire en acquiesçant avant de poser un doigt sur sa bouche. Donatien ne sera certainement pas content que son patient ait perdu son anonymat aussi rapidement mais ce n'était pas vraiment sa faute.

Nevrabriel remercia poliment le gentleman qui revint avec son verre d'eau qu'il prit d'une main et sirota très lentement. Il observa le comte et la blondinette s'échanger des mots. Yuki était vraiment tendu ...

L'écossais prit son verre entre ses deux mains avant de dire simplement à l'inconnu :

_Vous pourriez danser ensemble, cela détendra peut-être notre jeune ami.

Puis, Nevrabriel vint agripper doucement la manche de Yuki pour qu'il se penche afin de lui chuchoter dans l'oreille :

_Je ne bouge pas d'ici d'accord ? Alors essaie de t'amuser. Ça me fera plaisir.

Il lâcha son cadet et reporta le verre à ses lèvres comme si de rien n'était, espérant que le brun allait faire cela et que Yuki apprendrait un petit plaisir simple de la vie.


Dernière édition par Nevrabriel le Mar 30 Oct - 15:27, édité 1 fois


Nev s'exprime en : 6699CC


Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 16 Nov - 3:02

    Aube des Mondes